Zoom Japon n°1 juin 2010
Zoom Japon n°1 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de juin 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Ilfunet

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : le polar nippon sort de l'ombre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ZOOM VOYAGE expoSition Yokoyama Yûichi prend ses quartiers au musée de Kawasaki L’auteur de Travaux publics s’expose dans la cité industrielle et invite les visiteurs à partager sa vision intrigante de la vie. Située entre Tokyo et yokohama, le ville de Kawasaki est souvent oubliée des touristes qui se souviennent surtout qu’elle a été un des grands centres industriels du pays. Pourtant cette cité ne manque pas de charme et elle n’est surtout pas une banlieue de Tokyo comme certains peuvent le prétendre. Depuis plusieurs années, les responsables de la municipalité ont entrepris de changer son image, en y menant une politique culturelle des plus intéressantes. Parmi les différentes initiatives, il convient de citer la création du musée municipal (Kawasaki-shi shimin myûjiamu) en 1988. Cet établissement au service des citoyens, comme son directeur aime à le rappeler, a mis en place une politique originale qui consiste à s’intéresser notamment à l’art EN FRANCE LIVRES Grâce au travail des éditions Matière, les lecteurs francophones ont à leur disposition une partie des livres publiés par YOKOYAMA Yûichi. On peut notamment citer Jardin paru en 2009 dans lequel le "jardin" est un décor désert, habité uniquement de dispositifs mécaniques, de cliquetis, de chocs et de grincements, un lieu sans orientation ni logique qui semble se créer au fur et à mesure que le regard progresse. Ajoutons Voyage (2005), Combats (2004) et surtout Travaux publics (2004), œuvre énigmatique d’une très grande force qui présente une série de chantiers colossaux et impossibles à réaliser. Epuisé depuis plusieurs années, ce manga a enfin été réédité en mars 2010. A ne pas manquer. www.matiere.org 18 ZOOM JAPON numéro 1 juin 2010 sous toutes ses formes, y compris la bande dessinée à laquelle il consacre régulièrement des expositions. C’est le cas actuellement avec l’hommage rendu à yOKOyama yûichi intitulé Je dessine le temps et mis en scène par l’architecte SuzuNO Kôichi. Ce dernier a imaginé d’aménager la salle d’exposition comme un champ de courses autour duquel le visiteur découvre les œuvres de l’artiste considéré comme le chef de file du néo-manga. Sur de grands murs, des extraits de plusieurs de ses livres sont projetés à intervalles réguliers, ce qui donne tout son sens au titre de l’exposition puisqu’en procédant de cette manière, il renforce l’idée de maîtrise du temps. Sur les grandes tables qui font office de barrières comme celles yuichi yokoyama 2002 Parmi les très nombreuses œuvres exposées dans le cadre de cette exposition exceptionnelle, nous avons retenu celles-ci. Elles résument parfaitement l’esprit qui anime YOKOYAMA Yûichi. En haut, "Géranium", extrait de Nyû Doboku [Nouveaux travaux publics]. A gauche, "Livre", extrait de Nyû Doboku [Nouveaux travaux publics]. que l’on trouve dans les hippodromes, de nombreux autres dessins sont exposés. On découvre l’étendue du talent de cet artiste qui joue avec les lignes pour mettre en évidence l’absurdité de notre monde. Cette exposition est ouverte au public jusqu’au 20 juin. Voilà une bonne raison de faire une halte à Kawasaki. L’atmosphère y est tout aussi agréable qu’à Tokyo et ce n’est qu’à cet endroit que vous pourrez plonger dans l’univers intrigant de yOKOyama yûichi. G. B. PRATIQUE S’Y RENDRE 1-2 Todoroki,, Nakahara-ku, Kawasaki Tél. 044-754-4500 - www.kawasaki-museum.jp yuichi yokoyama 2000
Tokyo réserve bien des surprises. Dans certaines petites rues, on trouve des lieux susceptibles de ravir le palais des voyageurs. Derrière ce noren (court rideau à l’entrée des magasins ou des restaurants) on ne peut plus simple se cache l’un des restaurants les plus anciens de la capitale japonaise. Fondé dans les années 1920, Hifumi honten est un établissement dont la spécialité est l’anguille (unagi). a proximité du sanctuaire Shôin, dans un quartier où l’on trouve encore des maisons traditionnelles, ce restaurant à l’allure modeste ZOOM VOYAGE gaStRonoMie L’anguille comme on l’aime tant PRATIQUE ADRESSE 4-24-15 Wakabayashi, Setagaya-ku, Tokyo. Tél. 03 34 21 27 02 A 3 mn à pied de la station Shôinjinja-mae sur la ligne Tôkyû Setagaya. n’en est pas moins un lieu très agréable qui rappelle les auberges (ryokan) de province. L’accueil y est des plus chaleureux, ce qui explique sa fréquentation importante. Il convient donc de réserver si l’on veut goûter la RétRoSpeCtive Hokusai n’a pas fait que des vagues A l’occasion du 250 e anniversaire de la naissance du maître des estampes, le musée Ôta propose jusqu’au 25 juillet une exposition regroupant quelque 200 œuvres qui permettront de mesurer son talent et de resituer l’artiste dans son époque. Entrée : 1000 yens [8 euros]. ôta MeMoRial MuSeuM oF aRtS 1-10-10 Jingû-mae, Shibuya-ku, tokyo www.ukiyoe-ota-muse.jp La modeste entrée du restaurant Hifumi honten. fameuse anguille préparée par la famille SaTô qui tient le restaurant depuis sa création. Pour un délicieux unajû (anguille grillée sur un lit de riz servie dans une boîte laquée), il faut compter 2200 yens [17 euros]. une somme raisonnable pour profiter d’un cadre typique et vraiment très agréable. ODAIRA NAMIHEI SHopping Rapporter un peu de Japon chez soi Le design japonais vous fait rêver. Les bols, tasses et autres vaisselles vous ont séduit. Les magasins J. disposent d’une sélection de produits qui répondront sans doute à vos envies. Toutefois, sachez que tous ces objets ne sont pas donnés, mais que vous en aurez pour votre argent. J. 4-12-10 Jingû-mae, Shibuya-ku, tokyo www.j-period.com DR juin 2010 numéro 1 ZOOM JAPON 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :