Zoo n°70 mar/avr 2019
Zoo n°70 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°70 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 53 Mo

  • Dans ce numéro : 40 ans de sagas culte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 BATEAU DETMESEE 1 04 zoom Poisons de Golo Zhao Dans la petite ville de Yuanci, Lili s’ennuie. Les autres enfants la rejettent parce qu’elle passe son temps avec une autre paria de la classe, Xiaoyin. Cette dernière passe son temps libre à fouiller dans les détritus. Or, on reproche à Lili les bêtises que fait son amie. Un jour, excédée, Lili commet l’irréparable… Golo Zhao revient ici avec une histoire inspirée de faits réels. L’auteur chinois centre son récit sur un fait divers rural, pour mieux souligner l’indifférence habituelle de son lectorat, majoritairement urbain, à ce type d’affaires éloignées de son quotidien. Son trait fin et agréable, proche de celui de Kan Takahama, supporte un récit qui invoque tant Macbeth que Des souris et des hommes. Pika, 136 p., couleur, 18 € THOMAS HAJDUKOWICZ Le bateau de Thésée Vol.1 de Higashimoto Toshiya REM Shin va bientôt être père et il compte offrir à son enfant une vie plus agréable que la sienne, marquée par la réputation de son père, assassin de 21 personnes. Et pour conjurer la honte dans laquelle vit sa famille, il retourne sur les lieux de l’empoisonnement de masse pour comprendre… Ce premier volume fait un bond dans le passé pour une enquête teintée de honte filiale. Grâce aux incompréhensions et aux maladresses de Shin, ce thriller brouille rapidement les pistes de la culpabilité. Son titre mystérieux, explicité dans l’ouverture du récit, annonce aussi une réflexion sur le thème des souvenirs et du passé… de quoi donner envie de suivre l’enquête dans le deuxième tome qui sort déjà début avril ! Vega, 191 p., n&b, 8 € LINE-MARIE GÉROLD KOROMO 2016/KADOKAWA CORPORATION QUAND TU SERAS ADULTE, NOUS NOUS MARIERONS ! M anga ACCRO À CROCS La glace s’évapore à vitesse grand V aux pôles, notre cœur fond à la même allure à la lecture de Polar Bear in love chez Soleil, la romance la plus décalée de la calotte glacière. Banquise, un jour comme un autre, un ours blanc croise un jeune phoque. Celui-ci pense à juste titre sa dernière heure arrivée mais, à sa grande surprise, ne se fait pas dévorer. L’ours est en effet… tombé follement amoureux. JE TE PROMETS DE TOUT FAIRE POUR TON BONHEUR w. Un coup du destin, affirme-t-il. Et qu’importe que le phoque et l’ours soient des mâles, qu’importe que l’un soit censé se nourrir de l’autre, l’amour n’a que faire de ce genre de détails. Bien entendu, ce coup de foudre est loin d’être réciproque et le petit phoque immaculé manque de peu la crise cardiaque face à cette déclaration qui lui semble camoufler des intentions terriblement carnassières. Il n’aura alors de cesse de tenter de s’échapper de cette relation un tantinet envahissante et potentiellement mortelle. Amour givré Polar Bear in love fait partie de ces séries totalement improbables, assez répandues au Japon mais dont la fraîcheur et l’étrangeté attirent peu les éditeurs français. Tout son intérêt repose a priori sur un pitch délirant. C’est en fait le traitement à moyen terme de ce postulat qui fait toute la beauté du récit. Le seul mécanisme humoristique de la série repose à première vue sur la terreur constante du phoque, coincé près d’un ours passionné mais complètement aveugle à la réalité. Le récit se construit en courtes réflexions, aux alentours d’une page, amenant généralement incompréhension, quiproquo et décalages divers. Humour et tendresse se disputent le premier rôle à mesure que le point de vue du lecteur rebondit entre les deux personnages et que leur appréhension de la situation se modifie. L’aloi de la jungle Le rythme très ciselé donne son efficacité à une série qui se renouvelle aussi par petits bonds, sous forme de flash-back approfondissant les personnages mais aussi d’une progression sentimentale unilatérale encore vectrice de nouveauté. Passée l’infinie surprise de la situation initiale, le lecteur se retrouve happé par le concept, entre envie de poursuivre l’exploration du caractère des attachants protagonistes et curiosité sur la capacité de l’auteur à poursuivre indéfiniment sur sa lancée. Il reste quelques pistes rigolotes à explorer à la fin de ce premier tome, laissant de la marge à Koromo pour encore quelques tomes réjouissants. ALEX MÉTAIS POLAR BEAR IN LOVE VOL.1 de Koromo Soleil, 160 p., n&b, 11,20 €
Nicke/Ki-oon PREVIEW proteger les livres,c,esl pro ree teger le l'Inde Toshokan no Daimajutsushi Mitsu Izumi/Kodansha Ltd.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :