Zoo n°68 nov/déc 2018
Zoo n°68 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : à la croisée des mondes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 zoom Cortázar de Jesús Marchamalo et Marc Torices Deux auteurs espagnols retracent en BD la vie de l’écrivain argentin Julio Cortázar. Ils ont bien compris que la simple narration factuelle de ses rencontres et de ses voyages ne saurait exprimer la richesse de l’œuvre de ce promeneur curieux, partagé entre Buenos Aires et Paris, toujours à l’affût des signes marquant les frontières de la réalité et du fantastique. Avec bonheur, leurs inspirations picturales lorgnent plus vers les arts plastiques, de Fernand Léger à Gérard Fromanger, que vers la bande dessinée académique. On regrettera peut-être qu’ils n’aient pas été plus loin dans leurs élans poétiques, qu’ils ne se soient pas laissé aller à davantage de flamboyante folie. Presque Lune, 240 p., couleur, 26 € VLADIMIR LECOINTRE Edmond de Léonard Chemineau d’après Alexis Michalik Faire de la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand un sujet de BD palpitant était une gageure. Léonard Chemineau tient la dragée haute au texte théâtral d’Alexis Michalik, qui concilie éléments historiques et vie imaginée d’Edmond Rostand au cœur du Paris de la fin du XIX e siècle. Avec un découpage diablement enlevé et un trait doux divinement mis en couleur, il monte une BD pleine d’émotions et d’énergie. Elle rend immédiatement sympathique le dramaturge qui enchaîne les échecs… L’épopée de Cyrano, son futur chef d’œuvre, pleine de verve et d’humour, capte l’attention dès son ouverture pour ne jamais laisser retomber son souffle. Du grand spectacle, au sens noble du terme. Rue de Sèvres, 120 p., couleur, 18 € LINE-MARIE GÉROLD UNE FIN DE LOU ? Depuis le deuxième tome, Julien Neel annonce que la série Lou ! durera huit tomes. Nous y voici, après un parcours narratif pas vraiment linéaire. Est-ce l’heure du dénouement ? Pas si sûr… Comme annoncé à la fin du tome 6 1, Lou a décidé de partir à l’aventure, sac au dos, pour voyager, changer d’horizon, et peut-être trouver des réponses aux questions métaphysiques qu’elle se pose sans les formuler clairement… Dans ce nouveau monde où les télécommunications ont tout à coup disparu, où des cristaux roses et des petits lapins se sont mis à pulluler, où l’argent n’a (presque) plus cours, Lou rencontre des gens tellement accueillants qu’ils en deviennent pétrifiants, participe à un défilé de chars fleuris et retrouve Paul son pote de toujours… Puis, grâce à un chien errant et à la magie des coïncidences, Lou se fait une nouvelle amie au bout du monde  : Jeanne, une sorte d’alter ego en plus jeune et en plus énervée. Oh airne. bien rencontrer des gens f Moi c'est Pau line, mais appelle-rnot Vioief te, je pré F.ere Mot, c'est Pyjama ! e.nc.kange. Lou B ande D essinée Beaucoup de questions, une réponse Annoncé comme le dernier volume de la série, ce tome laissait espérer des révélations en chaîne. Car après l’instant de grâce des tomes 4 et 5, souvent cités comme les préférés des amateurs de la série, les volumes suivants ont soulevé de nombreuses nouvelles questions  : qu’est devenu le père de Lou ? Où est passé Richard ? À quoi servent les cristaux roses ? Pourquoi n’y a-t-il plus ni d’internet ni de réseau téléphonique depuis deux tomes ? Le Logan qui donne son nom à une chaîne de resto (« bons et pas chers ») a-t-il un lien avec le père de Lou ? Que signifient les lettres G que l’auteur a dissimulées un peu partout dans ses albums et dans le film ? Toutes ces questions… ne trouveront pas forcément de réponse dans cet album. Vous ne trouvez pas cela satisfaisant ? Nous non plus. Mais à bien des égards, c’est réaliste  : dans la vraie vie, un jeune homme qui a fui ses responsabilités en quittant sa petite amie enceinte et désireuse de garder l’enfant, ne revient que très rarement sur cette décision pour endosser tardivement le rôle du père. Réaliste aussi, le fait de truffer la série d’éléments qui n’ont pas de conséquences sur la suite de l’histoire car la vie ellemême est décousue. Terminons sur une bonne nouvelle. Si ce volume n’offre pas une fin satisfaisante, c’est tout simplement parce que ce ne sera pas le dernier  : l’auteur a inscrit « Fin de la saison 1 ». Une page se tourne, c’est maintenant que tout commence ! JÉRÔME BRIOT 1 Puisque l’action du tome 7 se déroule entre les tomes 5 et 6 LOU ! T.8 de Julien Neel Glénat, 48 p., couleur, 10,50 €
Cf, - 1.0) PARUTION LE 21 NOVEMBRE 2018 160 PAGES/19 EUROS ET UN BONHEUR N'ARRIVANT JAMAIS SEUL, VOICI KABOUL DISCO EN INTÉGRALE ! ENFIN UNE SUITE DE KABOUL DISCO, LA SEKIE CULTE DE NICOLAS WILD ! 336 PAGES/29 EUROS La Boîte à Bulles 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :