Zoo n°68 nov/déc 2018
Zoo n°68 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de nov/déc 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : à la croisée des mondes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 BORN TO BE WILD Nicolas Wild avait sous-titré le premier tome de Kaboul Disco « Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan ». Le personnage principal de ce 3 e album n’a pas eu cette chance...rr Alors qu’il prend l’avion pour se rendre à un mariage, Nicolas Wild fait la connaissance de Sean Langan, journaliste britannique réalisateur de documentaires. Très vite les deux hommes se découvrent des points communs et l’Anglais confie à l’auteur son expérience singulière de l’Afghanistan, celle dont ils vont faire un album… Pas tout à fait une suite… Kaboul Requiem est très différent des deux premiers tomes de la série. Ici, le protagoniste n’est pas le dessinateur globe-trotteur et gaffeur que l’on connaît, mais un reporter aguerri. Là où Wild offrait un regard décalé sur son expérience d’expatrié dans un pays en reconstruction perpétuelle, Langan propose celui d’un personnage courageux, volontaire, mais également déconcertant. Assisté d’un fixeur, sorte d’interprète et d’aide de camp local, le Britannique vogue en effet de manière parfois dangereuse entre Talibans et partisans d’Al- Qaïda. On le voit ainsi bousculer ses hôtes dans une étonnante séquence sur le pet, sujet interdit, poser les questions qui fâchent ou débarquer complétement stone lors d’une rencontre avec l’un de leurs plus hauts dignitaires. À son contact, on observe BON RETOUR À LA CiViLiSATiON B ande D essinée de l’intérieur la société afghane pré- Daech avec ses tribus, ses résistants, ses outrances et ses absurdités. On craint le pire à tout moment mais tout se passe d’abord étonnamment bien, et puis… Sans violence, sans kidnapping, Langan se fait enfermer. D’observateur, il devient otage. La suite du récit raconte ses 12 semaines de détention. À la différence du S’enfuir de Guy Delisle qui raconte l’attente et l’ennui, l’emprisonnement de Langan est bien rempli. Hébergé par un chef de village dont le code d’honneur lui offre une certaine protection, celui-ci parle régulièrement avec ses geôliers. Certains trouvent chez ce personnage un homme qu’ils apprécient, Y A UN TRUC GUI CLOCHE... d’autres n’y voient qu’un ennemi. Il n’empêche que les échanges sont nombreux. S’en suivent donc discussions et flash-back, autant de souvenirs mis en scène par Wild qui vont offrir au lecteur le background du journaliste, de ses premiers reportages à ses premières visites dans un Afghanistan en mutation. On y évoque également l’impact du 11 septembre, la résistance des populations, la situation des femmes mais aussi la montée de Ben Laden. Et puis, on montre qu’au milieu de toutes ces mouvances dangereuses, le pays comporte également des hommes pour qui les traditions d’hospitalité et de fraternité surpassent les enjeux politiques. C’est à ceux-là que Langan devra son salut. … mais un Kaboul quand même Dans cet épisode des Kaboul, Nicolas Wild met donc son talent au service d’un autre. L’ensemble est donc un peu plus sérieux. Cela se ressent également sur le dessin, plus réaliste que dans les précédents. Mais dans cette rencontre naissent une matière très dense, le portrait documenté d’un pays fascinant et le récit d’une expérience individuelle inouïe. On y retrouve également toute la capacité de l’auteur à croiser journal de voyages, documentaire et narration romanesque. Et parfois même une pointe d’humour bienvenue. C’est passionnant. Nicolas Wild annonce une suite à ses aventures avec Kaboul Tango, un récit fait de danse et de pétrole. Tant mieux, c’est toujours un plaisir de retrouver cet auteur-phare de la Boîte à bulles, maison qui fête cette année ses 15 ans. YANNICK LEJEUNE Nicolas Wnd - Sean Langan KABOUL REQUIEM Un thé avec les Talleans KABOUL REQUIEM de Nicolas Wild & Sean Langan Boîte à bulles, 160 p., n&b, 19 €
JAVI REY, KRIS, BERTRAND GALIC ET MARIE-JO BONNET (1893-1944) Son histoire est hors norme, son destin forcément tragique ! LA NOUVELLE SÉRIE 5s DES AUTEURS DE'UN MAILLOT POUR L'ALGÉRI Premier tome. Disponible en librairie Des livres de ba e dessiné 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :