Zoo n°67 sep/oct 2018
Zoo n°67 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de sep/oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : cyberfatale...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 zoom Guarani, les enfants soldats du Paraguay de Diego Agrimbau & Gabriel Ippóliti Beaucoup Guegifi moins connue ici que la guerre de Sécession dont elle fut presque contemporaine, la Guerre de la Triple-Alliance (1864-1870) opposa le Paraguay aux forces conjuguées du Brésil, de l’Argentine et de l’Uruguay. Elle it des centaines de milliers de morts, surtout du côté paraguayen où les deux tiers de la population périrent. Fraîchement débarqué en Amérique pour une mission anthropologique auprès des Amérindiens guarani, un photographe français va être témoin des atrocités du conlit, dont le point culminant restera peut-être la bataille d’Acosta Ñu, où un bataillon d’enfants fut envoyé au combat et impitoyablement décimé. Par son dessin à la fois réaliste et expressif, qui peut rappeler Daumier, et par son approche frontale de la violence, cette œuvre prouve qu’on peut faire de la bande dessinée historique sans délaisser les exigences artistiques. Steinkis, 128 p., couleur, 20 € VLADIMIR LECOINTRE Phoolan Devi, Reine des bandits de Claire Fauvel Ne vousiez pas au trait rond et aux couleurs chaudes de Claire Fauvel  : elle narre sans fard la vraie vie de Phoolan Devi, Robin des Bois indienne. Petite ille pauvre d’une des provinces les plus déshéritées d’Inde, elle vit humiliations, mariage forcé et viols alors qu’elle a à peine 11 ans. À presque 17 ans, son destin change lorsqu’elle rejoint une bande de bandits. Devenant peu à peu la justice armée des opprimés, elle retrouve voleurs de terre et violeurs pour leur faire passer l’envie de recommencer… De ses coups d’éclat aux pires moments de son existence, la force inouïe que lui procure la colère est rendue palpable dans ces 224 pages poignantes. Casterman, 224p., couleur, 22 € LINE-MARIE GÉROLD B ande D essinée AVEC KIVU, VAN HAMME TÉMOIGNE ET DÉNONCE Qui sait où se trouve le Kivu et ce qu’il s’y passe ? Jean Van Hamme a renoué avec le scénario et donne des réponses. Son dernier album, Kivu, est un témoignage fort qui dénonce notre indifférence coupable face à une Afrique dévastée. Il signe avec Christophe Simon une iction franco-belge sur fond d’actualité brûlante. Comment Jean Van Hamme en est-il arrivé à écrire ce Kivu hors de son registre habituel ? « Le Kivu est une province de la République Démocratique du Congo. On y a découvert le coltan, minerai essentiel aux portables, indispensable aux multinationales. Pour chasser les familles des terres cultivables où est le coltan, on tue au Kivu. Des femmes sont violées, mutilées pour terroriser la population. J’ai rencontré Bernard Cadière, chirurgien, spécialiste de la laparoscopie, technique reconstructrice gynécologique. Il m’a parlé de Panzi, un hôpital du Kivu où il opère ces femmes et m’a demandé, il y a trois ans, si je pouvais faire une BD sur le sujet. J’ai un peu hésité. Une histoire didactique risquait d’être ennuyeuse. Pourquoi ne pas écrire une fiction qui mette en cause les responsables de cette razzia sur les richesses du Kivu ? ». Des dirigeants qui ferment les yeux Van Hamme a choisi un jeune héros, François Daans, envoyé choisir un nouveau chef de bande pour remplacer le précédent, abattu, qui servait au mieux les intérêts de sa société. « C’est un Candide. Il joue sa vie pour sauver deux enfants qui ont subi la barbarie des tueurs employés par ses patrons. » détaille Van Hamme veut se battre contre « la non-communication » qui couvre la tragédie du Kivu d’autant plus injuste que ce qu’il montre est vrai  : « Nous ne sommes pas innocents dans cette affaire. Nos dirigeants ferment les yeux. » Au dessin, c’est Christophe Simon. Il est allé au Kivu avec le docteur Cadière. « Il a vu la situation et est revenu traumatisé. Son dessin académique s’en ressent avec une vraie progression graphique. » assure Van Hamme, qui n’a plus rien à prouver. Certains lui reprocheront peut-être, et ce serait mal venu, de vouloir, avec ce reportage-iction, jouer dans une cour réservée à une élite branchée dont ne pourrait, a priori, faire partie un scénariste franco-belge classique. Van Hamme est loin d’être retiré des affaires  : le dernier XIII Mystery et un second tome de l’Enquête XIII sortent en octobre, un Blake et Mortimer prévu pour 2020. Au fait, XIII, c’est vraiment fini ? « Fini… Yves Schlirf [éditeur chez Dargaud N.D.L.R.] aimerait qu’on voie ça de plus près. On a peut-être une idée sur laquelle je travaille. » JEAN-LAURENT TRUC KIVU de Jean Van Hamme & Christophe Simon Le Lombard, 72 p., couleur, 14,99 €
i93ik Hirmhcrid el Mo subissait de plein fuel lus IOJS Dais mire ; qui leur inteseni de vine. de but od, te Einem°. {anime dos rafle"rs



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :