Zoo n°66 jui/aoû 2018
Zoo n°66 jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de jui/aoû 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : la fuite ou la vie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 M angas & A sie Une bouffée d’air frais À la rescousse en temps de canicule, Au grand air, chez nobi nobi !, nous emmène en camping hivernal autour du majestueux mont Fuji ! YURUCAMP 2015 afro/HOUBUNSHA CO., LTD. SUZUMIYA HARUHI NO YUUTSU Nagaru TANIGAWA ● Noizi ITO 2006 Gaku TSUGANO 2006/Kadokawa Shoten Il est de coutume de se plonger, une fois lÊété venu, dans des lectures légères au doux parfum de vacances. Pratique littéraire bien ancrée, la tendance ne se répercute que très peu sur le manga au rythme, à la charge et à la saisonnalité différents. LÊéditeur nobi nobi ! remplit toutefois fort bien ce créneau assez inusité et rempile encore une fois, après lÊagréable Un coin de ciel bleu lÊannée dernière. FRISQUET COMME IL FAUT Contrairement à un simple récit estival, Au grand air surprend par un petit vent de fraîcheur détonnant. Tous les éléments du récit de plage sont présents, mais dédiés à une histoire hivernale. En effet, les protagonistes de cette étrange épopée sont des adolescentes prises de passion pour⁄ le camping. LÊhistoire débute dans un automne aux températures tombantes et emmènera lecteur et protagonistes dans les vastes alentours du mont Fuji, entre découverte des pratiques usuelles et observation de la nature.e. ¤ grand renfort de grelottements et de problématiques de Haruhi, jeune fille pétillante à lÊénergie infinie, nÊest pas lÊétudiante survoltée moyenne habituelle dont on peut suivre les aventures dans un nombre conséquent de mangas scolaires. Elle dispose dÊun petit quelque chose en plus qui change sacrément la donne. En effet, il semblerait que Haruhi ait inconsciemment remodelé lÊunivers à sa guise quelques années plus tôt. Vu son caractère, le risque est dÊailleurs assez grand pour quÊelle recommence un jour, par ennui ou frustration, et quÊelle finisse par tout détruire. Toute une clique de personnages hors du commun gravite discrètement autour dÊelle, autant par méfiance que par curiosité. Ça tombe bien, cÊest le rêve de Haruhi de rencontrer aliens, messagers divins, androïdes, entités cosmiques pensantes et visiteurs du futur. CÊest dÊailleurs dans cette optique quÊelle crée la brigade S.O.S., un club scolaire destiné à éviter la morosité ambiante et à révéler les mystères du monde. Reviendra à Kyon, seul véritable humain de la bande, la responsabilité de se dépatouiller dans tout ce chaos. Il va avoir fort à faire, entre perturbations temporelles majeures bien lutte contre le froid, la série nous plonge dans un environnement généreux qui, pour peu dÊun minimum dÊidentification ou dÊenvie, fera un effet bfluf sur la température ambiante. PETIT TOUR À L’AIR LIBRE Au grand air est un sacré mélange de genres et de thèmes. Loin de sÊopposer, toutes ces aspirations narratives sÊentremêlent et sÊenrichissent  : tour à tour manga gustatif ou à la gloire de la contemplation, éloge de la plénitude de la solitude autant que célébration du partage en groupe, ode à la nature présentée sous de simples tranches de vie de club scolaire, la série passe partout. Récit initiatique de débrouillardise autant que retour au groupe du vétéran solitaire, Au grand air arrive à équilibrer toutes ses envies en jouant notamment sur la scission des groupes dÊinfluence en jeu. Le maillage qui en résulte évite à ce titre de se vautrer dans la plupart des ornières des séries qui se préoccupent de mélanger adolescence et nature. ALEX MÉTAIS AU GRAND AIR, T.2 par Afro, nobi nobi !, 178 p.n&b, 7,20 € SOS déesse en détresse Fin de la mélancolie pour Haruhi Suzumiya qui voit ses aventures se clore chez Pika cet été. Au bout du 20 e tome, on suspectait presque une dépression.complexes, interventions supérieures, clans rivaux et autres ingérences qui sÊajouteront à toutes les excentricités de lÊinfatigable chef de bande. AU NOM DU PÈRE, DU FILS ET DE HARUHI La série est dérivée dÊun animé, lui-même tiré dÊun ensemble de light novels. La saga écrite nÊa pas marqué les lecteurs francophones, le premier tome restant sans suite en VF, mais la version télévisée souleva massivement lÊintérêt des amateurs, au point de voir se créer une association très active au nom de la brigade. Neuf ans après le début de sa publication française, la version papier se conclut en douceur, sans explosion, en refermant simplement son dernier mystère divin en date. Fin tranquille donc, des tranches de vies farfelues, des délires inattendus dÊune délurée magnétique et des problématiques dÊun pouvoir démesuré. ALEX MÉTAIS LA MÉLANCOLIE DE HARUHI, T.20 de Nagaru Tanigawa et Gaku Tsugano, Pika, 176 p.n&b, 6,95 €
-mar 7.e.911eiev *VOLUME 1 DISPONIBLE EN LIBRAIRIE LE 4 JUILLET Retrouvez le manga Fairy Tale Battle Royale à japan Expo sur le stand Doki-Doki (Hall 5A Stand C180)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :