Zoo n°63H6 nov/déc 2017
Zoo n°63H6 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63H6 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : se barre à Zanzibar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 200 zoom Nacon Revolution Pro Controller 2 Les possesseurs exigeants de PlayStation 4 ne le savent que trop bien  : la médiocrité du degré de finition de la manette officielle Dual Shock 4 a de quoi faire grincer des dents. Et lÊon ne peut quÊadmirer la deuxième version de la manette ÿ Revolution Ÿ du fabricant français Nacon. Taillée pour lÊe-sport, cette dernière dispose dÊune ergonomie impeccable avec ses sticks analogiques asymétriques et solides, un confort sur la durée ainsi quÊune suite logicielle complète de reconfiguration des boutons. Manette livrée avec une housse, des poids et un câble USB-C de 3m, 129 € JULIEN FOUSSEREAU Final Fantasy  : Encyclopédie officielle vol. 1 Ce beau livre est lÊexpression même de lÊintention de Mana Books  : faciliter la reconnaissance artistique du fillfillrity jeu vidéo par la noble littérature illustrée. Et quoi de mieux pour ouvrir le bal quÊun précis des plus beaux artworks, documents de travaux des mythiques Final Fantasy VII, VIII et IX ? Et ce sera lÊoccasion pour les néophytes de comprendre enfin pourquoi les fans ont les yeux embués à la simple évocation dÊAerith⁄ Mana Books, 319 p.couleurs, 40 € JF Metroid Samus Returns Nintendo Excellente initiative que de remaker le deuxième volet de la saga Metroid paru initialement sur Game Boy. Développé par les espagnols de MercurySteam en collaboration avec Nintendo, Samus Returns fait peau neuve en profitant des améliorations ergonomiques de la 3DS  : la précision des tirs par la molette analogique apporte un surplus de confort appréciable, sans bouleverser le cflur du gameplay, à savoir lÊexploration hostile et nerveuse propre à Metroid. Une réussite. Disponible sur Nintendo 3DS JF LÊAventure Layton  : Katrielle et la conspiration des millionnaires Level-5 Puisque le bon Hershel Layton est porté disparu, sa fille Katrielle prend le relais dans la franchise mystère/énigmes ayant fait les beaux jours de Level-5. Et la descendance du professeur ne manque pas de bonne humeur et apporte un peu de modernité dans ses enquêtes. On ne peut sÊempêcher toutefois de rester un peu sur notre faim quant au niveau de difficulté des casse-têtes proposés. Disponible sur Nintendo 3DS JF Nacon Voilà plus de deux décennies que super-héros Marvel et superstars de lÊéditeur Capcom sÊenvoient des soufflets en Vs. Fighting sans que cela ne choque grand-monde. ¤ une époque où ÿ La Maison aux idées Ÿ était au bord de la faillite en raison dÊun marché quÊil avait contribué à saturer à force de multiplier les publications de comics à tort et à travers (un contexte qui nÊest pas sans rappeler celui de Marvel Studios dans lequel saturation, médiocrité et arrogance sont devenues des notions dominantes), lâcher du lest devenait urgent et les licences de produits dérivés tombèrent à point nommé. Capcom sauta sur lÊoccasion pour accoucher dÊun premier crossover entre les univers de Street Fighter et des X-Men, avant dÊétendre la portée de ses filets dans les territoires visités. Marvel vs Capcom (MvC) fut donc le produit de cette pêche, avec comme intention de délivrer un gameplay équilibré sachant concilier accessibilité et baston furieuse à lÊécran. VIENS TE FAIRE LATTER DANS MON COMIC-STRIP Au-delà du coup marketing, MvC sÊenvisage plutôt comme la récréation dans laquelle le novice peut ressentir une certaine joie face à lÊavalanche de coups spéciaux quÊil peut déclencher en appuyant aléatoirement sur sa manette, tant les combinaisons ne requièrent nullement le degré de dextérité de Street Fighter. La nervosité allant de pair avec J eux V idéo PIERRES QUI BOOSTENT N’AMASSENT PAS ROUSTE Marvel vs Capcom Infinite, dernière itération de la série bien connue de Vs. Fighting, aurait pu être une indubitable réussite avec son système de combat plutôt fin. Pour cela, il aurait fallu éviter de tomber dans la politique du téléchargement payant et soigner un peu plus la patine finale du titre, franchement laide. des enchaînements de plusieurs dizaines de coups est lÊassurance dÊun spectacle de super-héros débridés. En cela, MvC a toujours su caresser agréablement le fan de lÊunivers Marvel dans le sens du poil avec ses matchs par équipe où, sur pression dÊun simple bouton, un acolyte de chez Capcom peut prêter main forte à un héros marvelien mal en point. Dans le cas précis de MvC Infinite, une des six Gemmes de lÊInfini de Thanos sélectionnable avant un combat apporte une nouveauté stratégique puisque, après le remplissage dÊune jauge de furie dédiée, elle peut, au choix, apporter un surplus de dégâts, ou une facilité à déclencher des combos (mention spéciale à la gemme de lÊEspace qui génère un espace ultra confiné pour lÊennemi qui, entravé, verra ses mouvements limités et, par là même, davantage enclin à se faire sévèrement dérouiller). GEMME DU PAS FINI Si lÊon ne peut que louer lÊaccessibilité de MvC Infinite avec son gameplay simplifié, la direction artistique laisse, elle, franchement à désirer. Les précédents MvC avaient ce cachet de comic furibard et déchaîné dans le mouvement capable dÊenflammer la rétine, là où Infinite sÊappuie opportunément sur les designs ternes du Marvel Cinematic Universe baignant dans une imagerie infographique inconséquente. Ryu et Chun-Li de Street Fighter sont impressionnants de laideur tandis que Tony Stark ressemble à une imitation dÊune statue de cire de Robert Downey Jr dans un musée de seconde zone sur Hollywood Boulevard. Estce justement à cause des imbroglios juridiques avec la Fox quÊaucun représentant des X-Men ne figure au casting ? Ou bien Capcom prépare-t-il une politique pénible de contenus supplémentaires payants ? Dans un cas comme dans lÊautre, MvC Infinite laisse un sentiment dÊinachevé, aggravé par son mode histoire vaguement inspiré du ÿ Gant de lÊinfini Ÿ, digne dÊun film de série Z. On ne peut que regretter ce manque de finition quand un cflur de mécanique de jeu enthousiasme autant. JULIEN FOUSSEREAU MARVEL VS CAPCOM INFINITE Capcom, Vs Fighting Disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One Capcom/Marvel
- MARK MILLAR ET GREG LAPULLO - AEs M111.1yR - GREG CAPULIO -d- LE 25 OCTOBRE AU RAYON BD Pi1111[11 COMIgS Yrrow.pardeomle.fr.44



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :