Zoo n°63H6 nov/déc 2017
Zoo n°63H6 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63H6 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : se barre à Zanzibar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 zoom Perfect Crime, T.4, de Yûya Kanzaki et Arata Miyatsuki Le crime parfait existe-t-il ? Vaste question. Mais si je vous disais quÊil existe une entité chafouine qui possède le don de tuer⁄ par simple suggestion mentale ? Il lui faut jouer sur les mises en scène, mais cÊest bien une autopersuasion démentielle qui a raison de ses victimes. CÊest fou comme lÊesprit humain est influençable. DÊailleurs, commenceriez-vous à ressentir des picotements au bout des doigts ? Ne serait-ce pas un crime parfait si quelquÊun avait mélangé un petit quelque chose à lÊencre de ce numéro ? Les victimes de ce déroutant criminel ne sont généralement pas épargnées par la vilénie. Quelque chose à vous reprocher peut-être ? Delcourt-Tonkam, 208 p.n&b, 7,99 € ALEX MÉTAIS DanMachi, T.2, de Fujino łmori et Kunieda Dans un univers RPG-fantasy un peu comme les autres, il y a des donjons. Dans ces donjons, il y a des monstres et dans lÊestomac de ces monstres, il y a des aventuriers mal préparés. Dans DanMachi toutefois, on y rajoute une poignée de déesses, entités supra-humaines accordant leur protection à des petits protégés qui forment ainsi leur ÿ familia Ÿ, mélange de guilde et de famille de substitution. Il reste difficile pour Hestia, divinité déconsidérée, de faire son trou alors quÊelle nÊest accompagnée que dÊun simple débutant. Celui-ci se révèle heureusement très prompt à la progression grâce à une étonnante capacité spéciale qui devrait rapidement faire bouger lÊéchiquier divin. Ototo, 192 p.n&b, 6,99 € AM La Petite Fille aux allumettes, T.5, de Sanami Suzuki La petite fille aux allumettes nÊest définitivement pas aussi dépossédée que dans le fameux conte triste. Celle-ci peut exaucer vos ÿ rêveries Ÿ à coup de bâtonnets au phosphore. Il ne vous en coûtera quÊun an de vie, mais de toute façon, au rythme où les choses dégénèrent, cette année ne vous aurait pas été très utile. La série se poursuit dans sa lancée avec allégresse, énumérant les vflux tous plus destructeurs les uns que les autres et parsemant le chemin de la mystérieuse petite fillette pas si innocente dÊhomologues occultes. Si la recette est éculée, le style et lÊambiance, eux, sont porteurs dÊintérêt et cÊest avec plaisir quÊon retombe à chaque fois dans les turpitudes toujours plus inventives de lÊêtre humain. Komikku, 208 p.n&b, 7,90 € AM 2015 Taiga Sassa KADOKAWA CORPORATION « Isabella Bird est une exploratrice et un auteur britannique du XIX e siècle. Elle a arpenté lÊAmérique du Nord, lÊAustralie, Hawaii, et surtout lÊAsie. Chaque expédition a donné lieu à dÊimportants échanges épistolaires – adressés à sa sflur – ainsi quÊà des journaux de voyage. Ces sources servent de base au manga Isabella Bird, femme exploratrice. On la suit plus particulièrement lors de son voyage au Japon. Bird a 46 ans lorsquÊelle embarque pour le Japon, en 1878. Son objectif  : découvrir ce pays ouvert depuis peu au reste du monde, et aller à la rencontre des Aïnous, ce peuple indigène M angas & A sie Rendez-vous en terre inconnue Lancée en 2017, la collection « Kizuna » de la maison d’édition Ki-oon a un objectif simple  : proposer des mangas pour tous les publics, quels que soient l’âge ou le sexe des lecteurs. Isabella Bird, sorti cet octobre, est le troisième titre à intégrer ce catalogue, après Reine d’Égypte et Hanada le Garnement. vivant sur lÊîle dÊHokkaido. Elle est accompagnée de Tsurukichi Ito, son placide guide japonais qui lui sert également dÊinterprète. CHOC DES CIVILISATIONS Très vite, lÊaventurière va être confrontée à un univers bien différent de lÊAngleterre victorienne  : superficialité des Occidentaux expatriés au Japon, difficultés administratives pour pouvoir voyager librement, normes sociales et hygiéniques japonaises particulières⁄ Mais il en faut plus pour entamer lÊenthousiasme dÊIsabella Bird ! Si les récits de voyage dÊIsabella Bird ont été romancés pour les besoins du manga, force est de reconnaître que lÊauteur, Taiga Sassa, a effectué un travail de documentation poussé. La retranscription en images de la vie quotidienne dÊun Japon en pleine transition vers lÊère moderne apporte un supplément de vie absent à la lecture dÊun journal de voyage. Globalement, le dessin est à la fois la force et la faiblesse dÊIsabella Bird. Il est une faiblesse dans la mesure où, consciemment ou non, Sassa reprend largement des effets et traits que lÊon trouve dans dÊautres mangas comme Bride Stories, Reine dÊÉgypte ou Gisèle Alain, prépubliés dans le même magazine que son manga. Mais ce qui peut sÊapparenter à un manque dÊoriginalité est également une force, ce style de dessin laissant la part belle aux détails, renforçant le réalisme historique de lÊfluvre. Avec Isabella Bird, Ki-oon continue sur sa lancée en mettant en valeur des personnages féminins marquants et au tempérament fort. On a hâte de lire la suite. THOMAS HAJDUKOWICZ ISABELLA BIRD, FEMME EXPLORATRICE, T.1 de Taiga Sassa, Ki-oon, 208 p.n&b, 7,90 € 2015 Taiga Sassa KADOKAWA CORPORATION
Raulo Caceres/TABOU Légendes et tabous L’auteur espagnol Raulo Caceres a produit, au fil de courtes histoires, une œuvre cohérente. Celle-ci repose sur deux éléments  : le fantastique, d’abord, comme cadre de jeu, et la provocation, comme moteur à son propos. Mythes et légendes permettent à Caceres de diversifier le cadre de ses histoires. Dame blanche, exorcisme, BONJOUR MA REINE.PRM sod A SEMI GOM ME VOUS GLIER- CMIEZ A VOLIS SOU- LAGER GR ROSIR UN oeim-iue, _TE V42.15 OFFRE MON T'OFFRIR mei ME-ME A ret Al ['FOR 1N DFJA I-ECu Far TOI LA pus PUTE OE st -FOR MS LM FOOLREEES ce cerce sasse- Parva et Lulu contre Kali ! Vingt ans après sa première publication, Glénat réédite cette œuvre de Manara parue à l’origine chez Albin Michel. Dans sa préface, lÊauteur explique la différence de traitement chromatique (personnages en à-plats et décors à lÊaquarelle). Conçue comme un jeu vidéo offrant un choix au lecteur sur lÊenchaînement des actions, lÊhistoire se conclura par une séquence réconciliatrice en apesanteur. TANTRISME La jolie blonde Parva trouve une ceinture en peau de serpent qui réclame une séance dÊastiquage ! Parva a une copine brune, la délurée Lulu (vous le savez aussi bien que moi, toutes les femmes ont des mensurations de pinup de Playboy chez Manara). Dans lÊInde mystérieuse, elles vont devoir surmonter quatre épreuves sexuelles. Beaucoup de caresses sensuelles en tout genre, car la philosophie du Kâma Sûtra réside plus dans le S exe & B d sirènes et bigfoot montrent la diversité de ses inspirations. Pour la provocation, on parlera dÊinceste, de manipulation mentale, de prêtres pervertis ou de zoophilie. Une histoire va sans doute bien trop loin avec une présence de nazis totalement dispensables au récit. À SENS UNIQUE On regrettera un peu quand même le manque de diversité des pratiques sexuelles, tournant largement autour de la sodomie Mais le grand intérêt de ce livre, cÊest sans doute le dessin torturé et extrêmement détaillé de Caceres. Les à-plats noirs et les blancs lumineux créent une parfaite lisibilité, alors même que les pages foisonnent de détails. Un album qui sÊappréciera aussi pour le dessin, une fois la première lecture passée. YANECK CHAREYRE LÉGENDES PERVERSES, T.1 de Raulo Caceres, Tabou, 96 p.n&b, + 8 p.couleurs, 19 € lent partage du plaisir que dans la consommation égoïste et rapide. Avec lÊaide de Shiva (un beau saxophoniste hindou), les deux amies vont surmonter le défi de Kali ! MICHEL DARTAY LE K˜MA SðTRA de Milo Manara, Glénat, 72 p.couleurs, 19,50 € Manara/GLÉNAT BELLE « La fine do Satan 978-2-35954-113-7 368 pages NSB — 19 € Dans les bacs INGUIND3 ril elzeba Tab élZeva 1'(Bienvenu a 113porim la Aexualité JI IletifpaA home tlf2 jatottà ! L'esclave én Panthéon 97B-2-35954-119-2 — 48 pages couleirs — 15 e Bientéit dans les bacs € .1.1x dnnt.011 11I2 Jurvied p.a4btriemn£ ! LÉGENDES PERVERSES 978-2-35954-104-5 — 96 pages 8913 + B pages en couieurs 19 € Bientôt dans les bacs la bande dessinée sans interdit vvvVW-tiFibcit_t—dition. Dom tninactex-nous dés maintenant  : 01 60 20 70 38 Diffusion  : CED-CEDIF — Distribution DILISCC1 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :