Zoo n°63H6 nov/déc 2017
Zoo n°63H6 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63H6 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : se barre à Zanzibar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 RANMA 1/2 2013 Rumiko TAKAHASHI/SHOGAKUKAN M angas & A sie RANMA  : un retour aux sources Garçon ou fille, Ranma est balaise en arts martiaux, dans un univers où tout est susceptible d’être considéré comme un art martial, y compris le patin à glace ou la préparation des sushis. Ce shônen comique et incontournable de Rumiko Takahashi fait l’objet d’une réédition soignée  : enfin ! Soun Tendo, chef du dojo Tendo, est pris dÊune vive émotion en lisant son courrier. Il vient de recevoir une carte de son vieux copain Genma Saotome, qui lui annonce son arrivée imminente avec son fils Ranma. Père de trois filles luimême, Tendo a prévu dÊen marier une avec Ranma, promis à devenir son successeur à la tête du dojo. Mais ce qui débarque avec fracas, cÊest un panda en plein combat avec une jeune fille qui déclare être Ranma Saotome et sympathise bientôt avec Akane, la plus jeune des trois filles Tendo. Envoyée prendre un bain, Ranma se transforme en garçon, à la grande surprise dÊAkane qui ne sÊattendait pas à croiser un homme nu dans sa salle de bain ! LÊexplication arrivera très vite. Depuis leur visite au Zhou Quand Xiang, terrain dÊentraînement légendaire aux 109 sources maudites, Ranma et son père ne sont plus les mêmes. Ranma est tombé dans la ÿ source maudite de la jeune fille Ÿ, et depuis, chaque fois quÊil se mouille avec de lÊeau froide, il se transforme en fille. Mais il redevient garçon si on le trempe dans lÊeau chaude. Saotome père, lui, est tombé dans la ÿ source maudite du panda Ÿ. Il devient donc un panda au contact de lÊeau froide, et retrouve son identité avec de lÊeau chaude. Ces transformations, qui seront tout au long de la série complétées par celles dÊautres personnages, alimentent les innombrables gags et quiproquos dÊun des mangas les plus déjantés et comiques qui soient, un ultra-classique et même une fluvre culte  : Ranma 1/2, de Rumiko Takahashi. ORIGINAL PERFECT Initialement publiés de 1994 à 2002, les 38 tomes de Ranma 1/2 souffraient de couvertures à lÊesthétique so 90Êies un peu passée, la mode des dégradés informatiques mêlant deux couleurs opposées sÊétant quelque peu dissipée au point de frôler la ringardise. Il était temps dÊagir pour partir à la conquête dÊun nouveau lectorat, et Glénat en a profité pour sortir le grand jeu  : nouvelles couvertures, mais également nouvelle traduction, maintien des pages couleurs de lÊédition japonaise, respect du sens de lecture japonais, onomatopées japonaises sous-titrées, volumes doubles à prix maîtrisé et même une (rare, mais hélas courte !) interview de lÊauteur⁄ Assez modestement, Glénat a nommé ÿ édition originale Ÿ une version entièrement revue et corrigée qui a tout (sauf peut-être le format) dÊune édition ÿ Perfect Ÿ. Les fans seront tentés de renouveler leur collection, et les nouveaux lecteurs devraient sans peine se laisser séduire par ce titre hilarant et incontournable, lÊun des chefsdÊfluvre de la légendaire Rumiko Takahashi, la reine du manga 1. NON MAIS À L’EAU, QUOI ! Ranma 1/2 est caractérisé par un style graphique très épuré qui privilégie la lisibilité, ainsi que par son humour débridé. LÊauteur a su créer et mettre en mouvement une galerie de personnages tous plus perchés les uns que les autres, qui forment non pas des triangles, mais des polygones amoureux aussi inextricables que comiques, le tout pimenté par dÊautres trouvailles absurdes. Ainsi, Kuno, bête comme ses pieds, ne fera jamais le rapprochement entre Ranma-fille dont il est amoureux, et Ranma-garçon quÊil considère comme son rival. Ou Ryoga, presque lÊégal de Ranma dans les combats, mais qui est handicapé par son absence totale et ridicule de sens de lÊorientation. SÊajoute encore aux talents de la dessinatrice un sens remarquable de lÊellipse. Il ne manquait à Ranma 1/2 quÊune édition qui soit jolie, et cÊest désormais le cas ; il nÊy a donc plus aucune raison de se priver de ce chefdÊfluvre ! JÉRłME BRIOT 1 Takahashi est également lÊauteur dÊUrusei Yatsura (Lamu), de Maison Ikkoku et dÊInu- Yasha. RANMA 1/2, ÉD. ORIGINALE T.1 de Rumiko Takahashi, Glénat, 354 p.n&b, 10,75 € RANMA 1/2 2013 Rumiko TAKAHASHI/SHOGAKUKAN
Akira est une jeune fille plutôt réservée. ¤ lÊaube de sa puberté et considérée par ses pairs comme lÊarchétype de la beauté froide, elle fond pourtant pour un étrange prétendant. LÊobjet de son désir ? Un gérant de restaurant de 45 ans, maladroit, effacé et sans attraits immédiats. Outre sa propension à se fondre en excuses face à toute contrariété professionnelle et son absence flagrante dÊambition, son seul signe distinctif réside dans un début étrange de calvitie, localisé en un point chauve très précis. Bien que personne ne puisse cerner les qualités humaines de cette fade photocopie dÊêtre vivant, Akira ne peut empêcher son cflur de battre. ÉCLAIRCIE PROBABLE EN FIN DE JOURNÉE SUR LES CÔTES DU COTENTIN Deux cents ans dans le futur. LÊExtrême- Orient a connu 50 années de guerre nucléaire et les survivants habitent de gigantesques villes. LÊarmée maintient lÊordre et il nÊest plus question de démocratie. Un petit groupe de jeunes va tenter de se rebeller pour fuir leur centre dÊinternement. Un acte qui va entraîner toute la chute du système. M angas & A sie Imperméable à l’amour ? Shôjo suffisamment déroutant pour être classé dans la collection « Big Kana », Après la pluie de Jun Mayuzuki soulève avec délicatesse le sujet socialement gênant de l’amour intergénérationnel. Après la pluie tient beaucoup à la curiosité que vous éprouverez à la lecture de son pitch. Le moteur du récit se résume bel et bien dans cette simple question  : ÿ Comment peut diable se résoudre une telle attirance ? Ÿ LÊauteur y amorce une réponse douce et fascinante en renversant régulièrement les points de vue tout en travaillant une mise en scène qui évite les clichés éculés. La belle est courtisée, on pourrait penser quÊelle se perdrait en atermoiements. Il nÊen est rien et elle sÊavère plus déterminée que jamais. La situation évolue vite et ce ne sont pas tant les affres de lÊindécision amoureuse de la jeunesse que nous allons suivre mais celles dÊun quadra surpris et bousculé dans sa lassitude. LÊauteur oppose rationalité fataliste et passion brouillonne dans un découpage de micro mouvements très séquencés, contrebalancé par des plans plus vastes accompagnant contemplation et perplexité. Jun Mayuzuki aime les itérations visuelles et les moments dÊabsolu générés par de grandes cases dÊinstantanés cristallisés. Mais la situation est destinée à être bouleversée. Espérons quÊelle évoluera pour le mieux pour nos deux tourtereaux qui ne nous inspirent pour lÊinstant que tendresse et attachement. ALEX MÉTAIS n SEXE ET DÉSESPOIR A TOUS LES ÉTAGES Mario Temura livre avec Les Enfants de lÊaraignée une fluvre extrêmement percutante. Prépublié dans un magazine érotique, ce one-shot se permet de sÊadresser aux adultes, dans le dessin comme dans le propos. Inceste et prostitution rythment les pérégrinations des personnages. Le tout, appuyé par des scènes qui ne craignent pas de montrer poils ou organes féminins. Pourtant, ce nÊest pas cette dimension qui ressort le plus, mais le caractère désespéré du monde et de ses personnages. La relation incestueuse entre Cherry et son frère tient de cela. DÊune fuite éperdue en avant, destructrice, coupée de tout cadre moral. Les plans secrets du gouvernement, qui sont révélés par Sorado, tiennent aussi de cela. DÊune civilisation ogresque qui dévore ses enfants à la manière dÊun Titan grec. LÊaraignée ayant tout du symbole titanesque. UN DESSIN GROTESQUE ET TRANCHANT Avec Mario Temura, ne vous attendez pas à retrouver un clone de dessinateur. LÊartiste développe sonrffhltrflP La toile de la révolution 417 pages pour se plonger dans un futur totalitaire, dérangeant, c’est la proposition faite avec cette histoire publiée au début des années 2000, signée Mario Temura. Quand l’oppression et le malaise sont autant graphiques que scénaristiques, on sait que l’on est face à une grande œuvre. SHAKAIFUTEKIGOUSHA NO ANA Mario Tamura 2001, 2002.All rights reserved. APR˚S LA PLUIE, T.3 de Jun Mayuzuki, Kana, 160 p.n&b, 7,45 € propre style. Un mélange de finesse extrême du trait, parfois difficile à interpréter, avec des représentations grotesques de personnages. Acerbe et ridicule, on retrouve parfaitement les intentions scénaristiques de lÊauteur. Dessins et scénario conjugués créent une parfaite immersion dans un futur pas si irréaliste que ça dans le fond. Ce qui accentue le malaise voulu par lÊauteur et donc la qualité de son fluvre. YANECK CHAREYRE LES ENFANTS DE LÊARAIGNÉE de Mario Temura, Casterman, 417 p.n&b, 27 € KOI WA AMEAGARI NO YONI 2015 Jun MAYUZUKI/SHOGAKUKAN SHAKAIFUTEKIGOUSHA NO ANA Mario Tamura 2001, 2002.All rights reserved. 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :