Zoo n°63H6 nov/déc 2017
Zoo n°63H6 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63H6 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : se barre à Zanzibar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 zoom Ruby tête haute, de Cohne-Janca et Daniau Malgré la fin de la ségrégation raciale, les Amériques blanche et noire des années 60 ne se mélangent pas. Pour forcer le destin à sÊaccomplir, la petite Ruby Bridges, 6 ans, va intégrer lÊécole blanche de son quartier, accompagnée chaque matin par des policiers blancs chargés de sa protection. Le symbole de cette petite fille, insultée par des hordes de conservateurs blancs, mais gardant la tête haute, restera gravé dans lÊimaginaire populaire. Assombrie ces derniers temps par une vague brune, lÊAmérique sÊapprête pourtant comme tous les ans à commémorer lÊhistoire de Ruby le 14 novembre. Malheureusement, le racisme est comme la fraternité, il nÊa pas de frontières. Voilà une bonne occasion, pour nous aussi de découvrir cet album haut en couleurs et en messages de bon sens et dÊouverture, très simple et accessible dès 8 ans. Éd. des Éléphants, 40 p.couleurs, 15 € HÉL˚NE BENEY Mon premier livre batterie, de Sam Taplin Génie du rythme et de la coordination, votre enfant veut devenir le nouveau Cerrone de la batterie ? Afin dÊéviter dÊen faire des caisses et de les remiser deux semaines plus tard dans le garage, voici le livre quÊil vous faut ! Comme toujours, les éditions Usborne réussissent à allier qualité, pédagogie et jeu (toujours à prix mini) dans ce grand ouvrage facile dÊaccès, qui peut se manipuler dès 3 ans. On y apprend les différences entre chaque partie de la batterie, de la charley à la caisse claire et, grâce à des rythmes et airs préenregistrés, lÊenfant sÊamuse autant quÊil apprend. De là à le transformer en Animal (Muppet Show), il nÊy a quÊun livre⁄ Usborne, 18 p.couleurs, 16,50 € HB Une incroyable aventure des Popumomos  : La Cueillette magique, de Mato Chaque fois quÊil le peut, cet enfant (garçon ou fille, on ne sait pas) enfile vite son petit costume en moumoute pour se faufiler en secret dans la forêt afin de rejoindre ses amis, le petit peuple caché des Popumomos. Ces créatures rondes et douces vivent des aventures magiques et enchanteresses (trois sont déjà disponibles), et offrent un univers poétique qui ravira petits et grands ! Non sans rappeler la douceur de Totoro et la poésie dÊÉmilie de Domitille de Pressensé, la créatrice japonaise Mato propose un monde ravissant et bienveillant dans lequel les enfants dès 4 ans plongeront avec bonheur. Le petit format à lÊitalienne et les dessins aérés accentuent la facilité de lecture, et il est certain que lors de votre prochaine balade en forêt, vous chercherez à chaque coin dÊarbre un Popumomo. PÊtit Glénat, 32 p.couleurs, 9,99 € HB Emma aime lÊécole, pourtant Clarisse va lui faire vivre un enfer, la transformant en bouc émissaire pour toutes les filles de sa classe. Par des gags en une planche, cette BD déroule le fil de la manipulation, de lÊinstallation de la peur, du silence et de la violence. Sans oublier une bonne dose dÊhumour pour faire digérer tout ça ! Malheureusement, Ana et son père Bloz nÊont pas eu à aller chercher lÊinspiration très loin. Pendant deux ans, entre le CE1 et le CE2, Ana a été harcelée par une ÿ Clarisse Ÿ manipulatrice avec les adultes comme les enfants. Ne cherchez pas un pourquoi, lÊharceleur tape au hasard, souvent sur plus gentil et aimable que lui. Coups, insultes, brimades, mise à lÊécart⁄ On a du mal à réaliser que des enfants de cet âge puissent en arriver là, et cÊest bien souvent le problème  : la minimisation des adultes face à ce quÊils prennent pour des jeux dÊenfants. Comme le personnage de sa BD, Ana a fini par en parler à ses parents qui lÊont soutenue, tandis que son école, elle, a préféré se voiler la face avec un ÿ yÊa pas de ça chez nous Ÿ⁄ ÿ Je crois aussi que la directrice connaissait bien le pouvoir de nuisance de cette petite fille comme de ses parents, et ne souhaitait pas prendre le risque de représailles ! Ÿ, nous confie amusée Ana. DÉNI Ana sÊen est sortie en changeant dÊécole, et dix ans plus tard, elle nous propose avec Bloz ce livre pour solder une bonne fois cette histoire marquante. J eunesse LA PEUR AUX TROUSSES (et au cartable) Ana et Bloz/BAMBOO Première bande dessinée sur le harcèlement scolaire, Seule à la récré donne aux plus jeunes la possibilité de voir « de l’intérieur » les mécanismes du harcèlement, dans la tête de la victime, de celle du harceleur, des témoins (adultes ou enfants). Une immersion vérité puisque pour Ana, c’est « du vécu ». ÿ Je savais que je nÊavais rien à me reprocher et que cÊétait elle qui avait un problème. NÊempêche quÊà lÊépoque, dès lÊinstant où jÊai su que jÊallais changer dÊécole, moi qui étais plutôt réservée, je me suis ouverte, comme libérée. Et je nÊai plus jamais eu de problème de harcèlement⁄ Ÿ Si le sujet du harcèlement scolaire est sorti des placards des écoles depuis quelques années, il est encore souvent minimisé ou tabou dans les établissements ou les familles, surtout sÊil se passe en primaire. Pour preuve, quand au collège et au lycée Ana a souhaité parler de son expérience lors de la journée du harcèlement scolaire (le 5 novembre), on lui a gentiment dit de passer son tour⁄ Inaction de lÊÉducation nationale, déni des autres parents ou des enseignants, tout donne à réfléchir. ÿ Mon école savait puisque ma harceleuse me mettait tous les jours des mots dÊinsultes dans mon casier, ils les ont vus. DÊautant que comme elle mÊinterdisait lÊaccès à la cour, je passais toutes mes récrés avec eux dans la salle des profs⁄ Comment sérieusement penser quÊune enfant de 8 ans préfère vider les poubelles et servir le café à des adultes plutôt que dÊaller jouer à lÊélastique ? ! Ÿ CAHIER PÉDAGOGIQUE Pas du tout dans un esprit de revanche, la bande dessinée sÊappuie sur des anecdotes réelles et les tourne en gags humoristiques afin de faire passer le message  : il faut en parler car tout est dans lÊéducation ! Préfacée par Mélissa Theuriau (co-réalisatrice du clip contre le harcèlement scolaire) et agrémentée dÊun excellent cahier pédagogique de Noémya Grohan (ancienne victime et auteur de De la rage dans mon cartable), la BD mérite sa place dans tous les CDI. Jeune bachelière, Ana laisse tout ceci derrière elle avec philosophie et humour. Finis les bancs de lÊécole ? ÿ Pas vraiment  : je commence des études de chinois et pourquoi pas⁄ devenir prof ? ! ! Ÿ HÉL˚NE BENEY Numéro vert ÿ Non au harcèlement Ÿ  : 3020 www.nonauharcelement.education.gouv.fr SEULE ¤ LA RÉCRÉ dÊAna et Bloz, Bamboo, 48 p.coul., 10,60 € Ana et Bloz/BAMBOO
1934, King Features Syndicate, Inc. Great Britain rights reserved Q MerÉ DiviA.ra suis &n. YAULe., An ! 1-pur - er ce Ne spis PAs Poule « LU L d1 KRAZY !!! Après une édition aussi remarquable que nécessaire des planches du dimanche de Krazy Kat, Les Rêveurs s’attaquent maintenant aux strips quotidiens de ce chef-d’œuvre absolu de la bande dessinée mondiale. Patrimonial et essentiel. On le sait, Krazy Kat a longtemps été peu ou mal édité en France, donc la récente publication des quatre volumes de ses sunday pages (1925-1944) par Les Rêveurs fut plus que salutaire. AujourdÊhui, cet éditeur nous réjouit à nouveau avec la parution de lÊintégralité des strips quotidiens de 1934 dans un beau et épais album à lÊitalienne  : espérons que ce nÊest que le début et que dÊautres années de production seront ensuite éditées, formant peu à peu une vraie et belle intégrale (un vieux rêve fou maintenant possible ?). Car ce jalon majeur de lÊhistoire des comics mérite absolument dÊêtre (re)découvert et promu à sa juste valeur, Krazy Kat restant un véritable ovni de liberté créatrice, et non un vieux classique poussiéreux. LA FOLIE AU QUOTIDIEN En 1934, Krazy Kat en est aux deux tiers de son existence... son petit théâtre de lÊabsurde a donc eu le temps de sÊaffirmer, de sÊexplorer lui-même, et George Herriman nÊen est plus à décliner seulement son postulat de ÿ brique lancée sur Krazy par Ignatz emprisonné par PuppŸ mais à explorer dÊautres voies, dÊautres sens, tout en faisant écho aux déviances de notre civilisation. Ainsi, babillages jazz et poésie dada répondent au décorum en constante mutation et aux fulgurances graphiques dÊun style toujours plus débridé. AujourdÊhui encore, Krazy Kat nous pousse à lire autrement, à attendre autre chose de la lecture dÊune BD. Une folle liberté et une leçon de style parfaitement exprimées dans ces strips de 1934. C omics CECIL MCKINLEY KRAZY KAT  : LES QUOTIDIENNES 1934 de George Herriman, Les Rêveurs, 336 p.n&b, 20 € 1934, King Features Syndicate, Inc. Great Britain rights reserved 70.11.,11,. irrLA mente. gon. PANINI COvICS FÊTE SES 20ÂNS ! A CETTE OCCASION, DES ARTISTES INCONTOURNABLES DE LA BD FRANCO-BELGE RÉINTERPRÈTENT LÉS PLUS GRANDS. HÉROS MARVEL ÀTRÀVEkS'12 COUVERTURES EXCLUSIVES TROISIÈME VAGUE LE. OCTOBRE EN LIBRAIRIE LES GARDIENS DE LA GALAXIE HULK CouerVe de jeeleois riour6er FANTASTIC FOUR LI ide Lee de Denis BairarnAVENCERS Didier Tarquin 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :