Zoo n°63H6 nov/déc 2017
Zoo n°63H6 nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63H6 de nov/déc 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Arcadia Media

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : se barre à Zanzibar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Sokal et Schuiten/CASTERMAN Quand vous rencontrez vos potes, vous buvez des coups ? Sokal et Schuiten, quand ils se rencontrent, boivent peut-être aussi. Mais ils en profitent surtout pour inventer des histoires. Des histoires pleines d’embruns et de monstres marins… François Schuiten et Benoît Sokal se connaissent depuis bientôt 40 ans. Ils ont fréquenté ensemble les bancs de lÊInstitut Saint- Luc de Bruxelles. Et ils sont restés amis, en même temps quÊils devenaient, chacun de son côté, des monstres sacrés du 9 e art et au-delà. Schuiten, avec notamment Les Cités obscures (sur des scénarios de Benoît Peeters), a vu son fluvre récompensée en 2002 par le Grand Prix du Festival dÊAngoulême. Mais on lui doit aussi le décor de certains lieux (comme la station de métro ÿ Arts et Métiers Ÿ à Paris, en mode steampunk) et toute une fluvre scénographique. Benoît Sokal a quant à lui connu le succès grâce au polar animalier Canardo, riche de 24 tomes à ce jour (avec Pascal Regnauld au dessin depuis quelques années). Il est aussi un concepteur important de jeux vidéo, lÊauteur de titres à succès, comme LÊAmerzone et Syberia. TANT VA LE CACHALOT QU’À LA FIN IL SOKAL Entre ces deux artistes éclectiques, lÊidée dÊune coopération nÊest pas nouvelle, cela fait une quinzaine dÊannées quÊils en parlent. Et quÊils ont commencé à imaginer lÊhistoire dÊAquarica, sans savoir si ce devait être une bande dessinée, un film ou autre chose encore. Finalement, Benoît Sokal a pris lÊinitiative en proposant à son comparse de faire aboutir cette histoire imaginée à deux, sous la forme dÊune bande dessinée quÊil finaliserait seul et dont il assurerait le dessin. LÊaction se déroule fin 1930, quelques jours avant Noël, sur la petite île (imaginaire) de Roodhaven. Ce port anciennement prospère vivait de la chasse à la baleine. Tombé en déshérence, il est désormais hanté par des marins vieillissants, amers et imbibés. Actu B d OCEANO FUTURE Un événement va réveiller leur fureur  : une sorte de crabe gigantesque vient sÊéchouer sur leur plage. Amalgamés dans sa carapace, on trouve des morceaux de la coque du Golden Licorn 1, le plus grand baleinier du port et lÊorgueil de ces marins, disparu en mer il y a 20 ans. Plus surprenant encore, une passagère sort de ce crustacé urticant, une jeune femme qui prétend venir chercher du secours pour sauver son peuple en détresse, et sÊappeler Aquarica. ÿ Aquarica Ÿ, comme cet autre navire qui avait fait naufrage il y a 65 ans⁄ ! DÊoù vient-elle réellement ? Sous ses allures de sirène, ne sÊagirait-il pas plutôt dÊune sorcière ? Et que peut-elle savoir du naufrage du Golden Licorn ? CRABES-MÉDUSE ET ÎLES-BALEINES Avec ses créatures marines de cauchemar et le trait onirique de Sokal, plus proche de son travail dans la trilogie Kraa que de la ligne claire de Canardo, Aquarica est une fluvre qui mêle de façon captivante les influences du Jules Verne de 20 000 lieues sous les mers et de Moby Dick, dans une fable écologique teintée de surnaturel. On notera les couleurs remarquables à la fois pour les textures (les scènes maritimes y gagnent presque une odeur de varech et dÊiode) et les jeux de lumière qui soulignent tour à tour le réalisme ou le fantastique de chaque séquence. PuisquÊil sÊagit dÊun diptyque (dont la suite sera publiée dans un an, en octobre 2018), lÊamateur de bande dessinée ne peut sÊempêcher dÊexprimer un souhait  : le projet gagnerait encore en intérêt si les deux coauteurs intervertissaient les rôles pour le second volume, et que ce soit Schuiten qui achève le récit dans son style proche de la gravure. Si ce nÊest pas le cas (hypothèse la plus probable), Aquarica y gagnera en homogénéité graphique ; tant pis alors pour la dimension expérimentale non exploitée... mais lÊéditeur persuadera peut-être les auteurs dÊajouter au second volume une préface, un appendice, un ex-libris, enfin quelque chose qui satisfasse cette curiosité légitime du lecteur se demandant comment serait ce même récit dessiné par lÊautre talent de cet impressionnant tandem créatif. Pour revenir à ce premier tome  : voilà une bande dessinée idéale pour accompagner les plateaux de fruits de mer des fêtes de fin dÊannée ! 1 Précisons que le mot ÿ licorne Ÿ se dit plutôt ÿ unicorn Ÿ dans la langue de Shakespeare. ÿ Golden Licorn Ÿ est donc une construction sémantique un peu bizarre, lÊfluvre peut-être dÊun armateur dÊorigine francophone, ou clin dÊflil dÊun hergéphile ayant lu Tintin en VO. En tout cas, ce nom nÊaura pas porté chance au navire concerné. B SOK1L -.J.SCHIJITEN AQUA RICA ee- AQUARICA, T.1 ROODHAVEN JÉRłME BRIOT de Benoît Sokal et François Schuiten, Rue de Sèvres, 72 p.couleurs, 18 € Sokal et Schuiten/CASTERMAN
Pedrosa et Gaignard/DELCOURT Et si nous étions tous contraints de dire la vérité ? Au sens strict du terme. Et si un produit injecté dans notre corps nous contraignait à dire la vérité, toujours, tout le temps ? CÊest lÊidée de départ de Cyril Pedrosa pour ce récit dÊanticipation, qui place le lecteur à Paris en 2050. Dans ce futur proche, les repères urbains nÊont pas tellement changé. Quelques gratte-ciels et bâtiments modernes en plus évidemment, mais rien de bien fondamental. Non, ce qui attire vraiment lÊattention, ce sont ces murs qui quadrillent la capitale en zones dÊhabitation, commandés par des check points. Et puis ces policiers aux allures de robots sans âme. LÊeau qui est rationnée. Tout comme lÊénergie, la nuit venue. Certes, la présidente est une femme. Et un gigantesque parc éolien situé en ˝le-de-France alimente la capitale. Mais il y a quelque chose de pourri dans cette république française, sortie de la fédération européenne depuis le changement de régime et les purges. Le futur que décrit Cyril Pedrosa, porté par des couleurs largement choisies dans la palette des gris, est particulièrement inquiétant, voire angoissant. De quoi tomber dans une grosse déprime, comme cÊest le cas pour Kader Lhean, le personnage principal, qui suit le programme Vérité- Sécurité du gouvernement. LA VÉRITÉ, ENNEMI DE LA LIBERTÉ ? Car non seulement cet ancien conseiller technique dans le cabinet du ministre de lÊÉnergie vit comme les autres dans cet État Big Brother, mais il a également été condamné à dire la vérité. Suite aux Actu B d zoom Toute la vérité, rien que la vérité Le Paris 2050 de Cyril Pedrosa et Nicolas Gaignard n’incite pas à l’optimisme. Régime autoritaire et sérum de vérité s’accordent pour couler une chape de plombsur les Parisiens. Un récit d’anticipation sombre et bien mené, qui laisse tout de même quelques motifs d’espoir. purges, plutôt quÊune peine de prison, il a reçu une injection de Zanédrine, le sérum qui empêche de mentir. Mais nÊest-ce pas pire quÊune incarcération ? CÊest tout le questionnement de cet album. ¯tre obligé de toujours dire la vérité est-il une bénédiction ou un calvaire ? Pour Kader, la réponse est claire. Que ce soit dans sa vie personnelle – une instance de divorce avec garde de lÊenfant à la clef – ou dans sa nouvelle vie professionnelle – contrôleur dÊéoliennes – cÊest la source de tous ses maux. Cette question de la véracité des propos préoccupe dÊailleurs toute la société, au point que la présidente ellemême se croit obligée de commencer toute interview en jurant quÊelle dit bien la vérité. En donnant au compte-goutte les clefs de son récit, Cyril Pedrosa prend le lecteur par la main dans cette histoire de résistance à lÊoppression dÊun régime autoritaire. Et si, finalement, la vérité était lÊarme ultime des révolutionnaires ? THIERRY LEMAIRE SÉRUM de Pedrosa et Gaignard, Delcourt, 160 p.couleurs, 18,95 € Pedrosa et Gaignard/DELCOURT RH˜˜˜˜˜ Lovely & Gnagna, lÊintégrale, de Gotlib Rhâââââ, quÊon les a aimées ces histoires dessinées par Gotlib dans LÊÉcho des Savanes et Fluide Glacial, libéré de toute entrave que la bienséance pouvait exiger. En dévorant cette intégrale, on se rappelle lÊétendue de son influence, on est soufflé par ce sens du détail qui transforme un sourire naissant en éclat de rire guttural, et surtout on se rappellera à quel point cÊest dans les pages de ses propres journaux quÊil aura écrit et dessiné le meilleur de son fluvre, laissant libre court à ses idées les plus folles, mais sans pour autant jamais tomber dans la facilité. Fluide Glacial, 304 p.coul. et n&b, 39 € MINA ZAMPANO En attendant lÊapocalypse, de Paul Kirchner Nombreux ont découvert le travail de Kirchner avec les deux volumes du Bus (Tanibis), révélant à chaque strip un univers riche, complètement barré et drolatique. Ce recueil est une aubaine puisquÊil propose une sélection de travaux de l'auteur des 40 dernières années. On se délecte dÊune nouvelle variété de styles, avec des histoires mixant univers et genres variés (SF, érotique, western, fantastique...), dans des récits (et illustrations) complètement perchés, souvent très colorés, psychédéliques et terriblement généreux. ¤ noter aussi une passionnante postface en fin dÊouvrage. Tanibis, 156 p.couleurs, 24 € MZ LÊ˝le aux remords, de Quella-Guyot et Morice Après le succès de Facteur pour femmes, Sébastien Morice et Didier Quellat- Guyot remettent le couvert avec une nouvelle histoire émouvante et enivrante. Jean Poujol revient au bercail après sÊêtre engagé pour la guerre du Vietnam, il y a de cela une vingtaine dÊannées. Il nÊest pas revenu sitôt la guerre terminée, car il rêvait dÊaventure. Il avait quitté ses parents pour cela. En revenant comme ça du jour au lendemain, que va-t-il trouver dans la maison de son père, isolée au milieu des Cévennes ? Ce huis-clos familial est riche en découvertes. Secret après secret, toute lÊhistoire de ces personnages se dévoile à nous, et les sentiments ainsi que les non-dits sÊentremêlent savamment. Grand Angle, 80 p.couleurs, 10,90 € AUDREY RETOU 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :