Zibeline n°9 juin 2008
Zibeline n°9 juin 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : politique culturelle... Marseille s'explique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 MUSIQUE RETOUR DE CONCERTS Flamenco Puro La Compañia En Klave Flamenca a bouleversé le public du Toursky durant le 4 e Festival de Flamenco. Avec des recettes classiques, très traditionnelles en fait : leur flamenco andalou ne cherche pas l’innovation, la variété ou le mélange, il joue toujours de la même pâte, désespérée, tendue, rude… Andalouse, quoi ! Mais leur Duende si puissant fait monter les larmes. Et la tension. Les deux heures, pourtant monocordes, sans variation de style, se déroulent sans ennui. Le public, pourtant assis, était en transe, et ne put s’empêcher parfois de faire les mains, d’apostropher, de crier son douloureux plaisir. Les deux guitares et les percussions d’Isaac Vigueiras, les trois voix masculines, du rauque à la voix tendue vers l’aigu du cri, les quatre danseuses du ballet, tout était magnifique Et, aux côtés de Manuel Liñan, Maria del Mar Martinez fut splendide. À chaque numéro elle changeait de tenue comme on change d’âme, serrée dans des robes à gros pois, magnifique, assumant avec une sensualité folle ses formes épanouies, belle comme une vraie femme… Après la représentation, les accueillantes terrasses du Toursky offrirent sangria et musique à tous ceux, frustrés qui n’avaient pu danser et rire, pris dans leurs fauteuils. Un groupe de pseudo Gypsy kings, plutôt mauvais, prolongeait la fête : qu’importe, la joie était là, après de si belles larmes… YAMINA TAHRI La Compañia En Klave Flamenca a dansé et chanté les 23 et 24 mai, au Toursky, dans le cadre du festival de flamenco En Klave Flamenca Sevillanes.net.2004/2008 En Klave Flamenca Sevillanes.net.2004/2008 Fado and so on Mísia avec un orchestre symphonique ? Ô la belle idée ! La diva du Fado à l’époustouflant lyrisme, et à la grande musicalité, est sans doute une des rares chanteuses populaires à pouvoir tenir le choc de cet accompagnement-là. Sa prestation à l’opéra de Marseille fut un moment magique. Pourtant le public, assis, sage, poli, était a priori peu chaleureux : Mísia a su trouver dès le second morceau la voie pour créer, dans cette grande salle aux ors guindés, une ambiance d’une intimité et d’une chaleur étonnantes… Musicalement, ce fut presque parfait. Les solistes de l’orchestre, en particulier Roland Muller au violon, étaient particulièrement mis en avant par l’orchestration parfois un peu plate de Bruno Fontaine : le Fado, lisse, lyrique, peu rythmé, évolue dans des tessitures moyennes, il ne tire pas son expressivité d’effets extrêmes, et cela peut sembler monotone, surtout lorsqu’on ne comprend pas les paroles de ces chansons à texte éminemment poétiques… Mais les deux solistes virtuoses venus de Lisbonne (Bernard Couto à la guitare portugaise, et Daniel Pinto à la viola de fado), particulièrement bien sonorisés, donnaient une touche locale qui ne déséquilibrait pas du tout la couleur symphonique. Et surtout Mísia, telle une apparition mythique, captivait les regards en quelques gestes, une intonation, un sanglot discret de la voix… et la Saudade de Lisbonne vous attrapait l’âme. Pourtant Misia, jamais orthodoxe, emmena son public vers des berges Jazz à Fontblanche O Issam Krimi Christophe Alary Les musiciens de la formation Entresilences d’Issam Krimi (pianoclaviers) ont eu l’occasion de s’exprimer pleinement en nous retournant le coeur, lors de leur passage pour un concert au Moulin à Jazz de Vitrolles. Ce quintet, d’une configuration rendue inhabituelle par l’apport du violoncelliste Olivier Koundouno, nous a emmenés dans des ambiances de nappes sonores très rythmiques. Poussées du paroxysme au dénuement, elles aboutissaient sans sembler y toucher à des unissons, des notes minimales ou à des destructurations mélodiques. Alban Darche, le saxophoniste, fut extrêmement émouvant dans ses développements autour de la composition Joli Corps Sage. Le solo à la contrebasse de Jean Philippe Morel ou celui de Pierre Luzi à la batterie furent mémorables : de quoi nous faire oublier, par leur dextérité et leur maîtrise, que ces instruments ne servent souvent qu’à impulser le rythme ! À suivre sans hésiter, la sortie dans les bacs d’un CD prévue fin octobre 2008 sous le label Melisse Music. DAN WARZY Ce concert a eu lieu le 24 Mai au Moulin à Jazz à Fontblanche (Vitrolles) Voir programmation du Festival Charlie Free page 43 inattendues : un standard de jazz, un tango en turc particulièrement gai, un morceau aux couleurs orientales. L’orchestre seul joua un très beau Piazzolla, plein de contrastes, de surprises et d’accélérations… juste pour monter en quoi Tango rugueux et Fado lisse opposent leurs charmes en construisant la même nostalgie. Et pour finir, en bis, Mísia rendit hommage à ses deux idoles : d’abord à Piaf, en chantant a cappella, jusqu’au bout, de magnifiques Mots d’amour, avant de finir par Lágrima, le Fado préféré d’Amália Rodrigues… AGNÈS FRESCHEL MísiaC.B Aragao Mísia a chanté à l’Opéra de Marseille le 31 mai. Elle donnera ses Saudades symphoniques à Nîmes dans le cadre des Nuits au Jardin (voir page 43)
SAISONS 33 « À Toulon… ! ! » De Haydn à Britten, la prochaine saison de l’Opéra de Toulon s’annonce panachée, avec toujours des nécessaires ouvrages de Verdi, Bizet, Bellini et Mozart C’est avec Rigoletto, opus majeur de Giuseppe Verdi, que s’ouvre la saison lyrique au pied du Faron. Marco di Felice tient le rôle-titre quand le Duc est chanté par Leonardo Capalbo et Gilda par Rosanna Savoia. Ce n’est pas Carmen, mais Les Pêcheurs de Perles, délicieux ouvrage lyrique de Bizet, que l’on entend dans l’interprétation de Kimy McLaren (Leïla), Jesus Garcia (Nadir) et Jean-François Lapointe (Zurga). Le bel canto est à l’honneur avec Les Puritains de Bellini et Jessica Pratt (Elvire), avant un classique Cosi fan tutte de Mozart dirigé par Thomas Rösner. D’ordinaire, quand on veut instiller une touche « moderne » dans une programmation lyrique, sans trop déranger son public, on puise chez Janacek ou Britten… Peu de surprise donc avec Le Songe d’une nuit d’été du grand compositeur anglais du XX e siècle, mais l’occasion d’entendre le contre-ténor Rachid Ben Abdeslam dans le personnage shakespearien d’Obéron ! On joue assez peu les opéras de Haydn : ceux qui n’ont pu entendre L’Indedelta delusa au festival d’Aix découvrent cette production sur le boulevard de Strasbourg. Avignon sur le pont L’Opéra d’Avignon annonce pour 2008-2009 de fameux ouvrages lyriques avec d’éminentes sopranos comme Patrizia Ciofi dans Manon ou Annick Massis dans Lucia… La programmation de l’Opéra-Théâtre d’Avignon est un savant dosage de classiques du répertoire lyrique d’opéra et d’opérette, de musiques symphoniques et de musique de chambre. Sans oublier le théâtre et la danse, dans cette maison aux vocations multiples… (nous y reviendrons prochainement)… Six opéras sont annoncés : Le Voyage à Reims de Rossini, Les Contes d’Hoffmannd’Offenbach, Manon de Massenet, La Clémence de Titus de Mozart et Lucia di Lamermoor de Donizetti. Des choix traditionnels servis par de solides plateaux vocaux ! Par contre Les Orages désirés de Gérard Condé, commandé par Lucia di Lammermoor Christian Dresse Cosi fan Tutte Opéra Royal de Wallonie Radio France et créé en 2003 en version de concert (l’opus prend pour sujet la naissance de la vocation musicale du jeune Berlioz), est à découvrir dans sa version scénique. On ne manquera par le récital exceptionnel de la soprano Inva Mula en décembre ! Trois opérettes complètent le tableau : Les Brigands d’Offenbach (de la pétillante compagnie Les Brigands), Véronique de Messager et une nouvelle production du Chanteur de Mexico de Francis Lopez pour les fêtes de fin d’année. Concerts Parmi la quinzaine de concerts annoncés on note les venues de pianistes renommés tels Boris Berezovsky, Miguel-Angel Estrella, Zu Zhong, les sœurs Labeque auxquels il convient d’ajouter deux jeunes et talentueux virtuoses : David Greilshammer et Laure Favre- Kahn. Gautier Capuçon (violoncelle) et Sergey Krylov (violon) feront On se réjouit, par ailleurs, d’entendre le magnifique oratorio de Berlioz L’Enfance du Christ dirigé par Laurent Petitgirard dans une mise en scène de Frédéric Andrau, comme de beaux concerts symphoniques (au nouvel an ou avec la pianiste Anne Queffelec), le conte musical pour enfants Pierre et le loup, un ballet sur la musique de Zorba le Grec de Theodorakis. On n’oublie pas les piquantes opérettes : la « locale » Un de La Canebière de Vincent Scotto et L’auberge du Cheval blanc de Benatzky. JACQUES FRESCHEL Saison 2008/2009 Opéra de Toulon 04 94 92 70 78 www.operadetoulon.fr t:i, a+4f Al Katia et Marielle Labeque Brigitte Lacombe vibrer leurs cordes dans la cité papale, tout comme François Sluznis son anche de clarinette. L’ensemble de musique ancienne Les Folies Françoises, le Trio Jerusalem et le Quatuor Rosamonde parachèvent une alléchante et abondante programmation. J.F. Opéra d’Avignon Saisons 2008/2009 04 90 82 81 40 www.mairie-avignon.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 1Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 2-3Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 4-5Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 6-7Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 8-9Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 10-11Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 12-13Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 14-15Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 16-17Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 18-19Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 20-21Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 22-23Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 24-25Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 26-27Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 28-29Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 30-31Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 32-33Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 34-35Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 36-37Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 38-39Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 40-41Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 42-43Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 44-45Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 46-47Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 48-49Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 50-51Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 52-53Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 54-55Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 56-57Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 58-59Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 60-61Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 62-63Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 64-65Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 66-67Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 68-69Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 70-71Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 72-73Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 74-75Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 76-77Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 78-79Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 80