Zibeline n°9 juin 2008
Zibeline n°9 juin 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : politique culturelle... Marseille s'explique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 SAISONS MARTIGUES PORT-DE-BOUC CAVAILLON In extremis Le théâtre de Cavaillon conserve in extremis son statut de Scène Nationale, mis en cause lors des dernières élections municipales… Pascal Grimaud Visiblement soulagé, Jean-Michel Grémillet, directeur depuis 7 ans du théâtre, raconte désormais l’histoire en esquissant un sourire (encore crispé) : la municipalité sortante avait donné le « coup de pied de l’âne » en votant, juste avant de partir, un budget qui attribuait à la Scène Nationale 30% de moins que l’année précédente… La nouvelle municipalité, pourtant de la même couleur UMP que la sortante, s’était trouvée dans des turbulences inattendues, devant décider de garder ou non ce label… gage de l’engagement de l’État jusqu’à une certaine hauteur, mais lourd aussi financièrement pour une commune relativement petite, et obligeant à un cahier des charges précis en termes de création, de rayonnement, de qualité, d’accueil de compagnies de la région… Bref une interdiction de faire une programmation grand public et facile. Mais le bilan artistique de la Scène Nationale étant plus que positif, et sa mission de démocratisation et de fidélisation du public assez exemplaire, il semblait délicat de transformer en théâtre municipal cette salle toute neuve, toujours pleine (85% de taux d’occupation, dit Grémillet qui n’aime pas le terme « remplissage » : on en gardera l’idée !), presque toujours ouverte (130 représentations l’an dernier), et ne programmant que des artistes véritables (cette année on y a vu No Tunes International, Le Centaure, Skappa, 26000 couverts, Rancillac, Télémaque, Galin Stoev, Philippe Dorin durant le seul premier trimestre...), rayonnant dans tout le Vaucluse et au-delà avec ses Tournées Nomades (19 villes reçoivent ainsi ces spectacles décentralisés). De plus ils font depuis des années un travail de médiation culturelle si efficace… que les représentations peuplées de public scolaire sont un régal d’attention et d’intelligence ! Il semblerait donc normal qu’une telle réussite artistique soit la garantie d’une pérennisation, au minimum. Mais si le statut de Scène Nationale semble pour l’instant sauvé, le théâtre reste convalescent, encore fragile, dans le collimateur des tutelles : plus que jamais à soutenir ! C’est donc à une ébauche de saison, loin d’être finalisée, que Grémillet a invité son public le 12 juin. Quelques traits s’en dégagent : il n’y aura sans doute que 29 spectacles a lieu des 36 de l’année précédente, mais autant de créations (10 spectacles), 7 artistes de la région, des textes tous contemporains, et une attention particulière à l’Afrique, avec la venue de Salia ni Seydou (voir page 10), de la chorégraphe Kettly Noël, de Thierry Bedard qui met en scène 1947 de l’écrivain malgache Jean-Luc Raharimanana… Et parmi les spectacles que nous avons vu et adoré à Zibeline, il y aura (sous réserves, la programmation n’est pas encore officielle !) : Ceux qui partent à l’aventure mis en scène par Renaud Marie Leblanc, Une île de Cervantès, Taoub des acrobates de Tanger mis en piste par Aurélien Bory, Pinocchio de Pommerat, du Durringer, du Melquiot, Nadj, Catherine Zambon… et Attitude Clando, un magnifique texte magnifiquement vécu sur scène par Dieudonné Niangouna, son auteur… De quoi vous donner envie de devenir Cavaillonais ! AGNÈS FRESCHEL Scène Nationale de Cavaillon Saison 2008/2009 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com Le bel âge Le Théâtre du Sémaphore fêtera la saison prochaine vingt ans de présence sur le territoire de Portde-Bouc Un anniversaire placé sous le signe d’un hommage aux compagnons, tous ceux, artistes, public et d’autres encore, qui ont contribué à faire de ce lieu un lieu de création et de diffusion du spectacle vivant, un lieu où la formule « action culturelle » est suivie de faits et a des répercussions sur les publics. Depuis 10 ans le Sémaphore est Pôle Régional de Développement Culturel et Scène Conventionnée pour les publics. Paul Fructus, compagnon de la première heure, ouvrira la saison le 26 septembre avec le bien nommé Bal du début, accompagné par la Cie Le temps de dire ; ils seront ensuite présents avec Les travailleurs Marc Jolivet Chritian Lauté
21 de la mer, d’après Victor Hugo (le 3 octobre). Et puis d’autres compagnons se succèderont, seuls sur scène, et notamment Marc Jolivet dans Mon frère l’ours blanc (les 10 et 11 octobre), Rufus dans un monologue beckettien, Les mots sont des trous dans le silence (le 14 novembre), ou encore Michel Boujenah, Enfin libre ! (les 12 et mars). D’autres reviendront, fidèles à la scène buciportaine, tels la Cie Cartoun Sardines, en résidence au Sémaphore toute la saison, qui propose Faust (le 21 octobre) et Le bonheur (le 24), et la Cie l’Egrégore, présente l’année dernière avec Oncle Vania et qui revient avec KarlMarx, le retour (le 3 février) et La mouette (le 6). Le public jeune n’est pas en reste : la Cie barcelonaise Xirriquiteula dévoilera son Papyrus le 30 octobre, la Cie clandestine animera des ateliers avant les représentations de C’est pas pareil (les 28 et 29 avril)… Sans oublier un travail de collaboration qui se poursuit avec le Théâtre des Salins à Martigues, autour du projet Mare Nostrum avec la Cie El Gosto, et pour la Biennale Cirk’en mai qui clôturera la saison en beauté. DOMINIQUE MARÇON Une recette comme on les aime La scène Nationale de Martigues affiche une belle santé, et une profusion de spectacles de tous genres, mais d’égale qualité À l’heure du bilan de fin de saison, les Salins peuvent se réjouir : avec leurs 118 représentations dans l’année, leurs 46 spectacles dont de nombreuses coproductions, et leur 84% de taux de remplissage (c’est-à-dire 38000 spectateurs pour 45000 places disponibles), les Salins remplissent sans conteste leur rôle de Scène Nationale : si l’essentiel du public vient de Martigues et du bassin alentour, un nombre important d’Aixois et de Marseillais vont jusqu’à Martigues pour certains spectacles qu’on ne voit que là (jusqu’à 40% des salles). Certains viennent même d’un autre département (1500 spectateurs environ) tant la programmation est abondante, variée, créative, et singulière dans la région. La saison prochaine ne dérogera pas à Tchekov Pidz la règle : c’est cette fois-ci 56 spectacles qui seront accueillis ! Avec, pour le théâtre, de grands metteurs en scène invitant à de belles propositions, tels Joël Pommerat qui revient avec Pinocchio (voir page 27), et Je tremble (voir Zibeline 8) dont le second volet se fera au Festival d’Avignon cet été ; Pippo Delbono, fidèle à la scène martégale, avec Questo buio feroce (voir Zibeline 7) ; Yann-Joël Collin dans un truculent Dom Juan ; ou encore Guy Cassiers et son stupéfiant Mephisto for ever, présenté en 2007 au Festival d’Avignon, de même que le Silence des Communistes de Jean-Pierre Vincent ; John Malkovitch pour Good Canary (prix de la meilleure mise en scène aux Molières 2008) ; Hubert Colas autour de l’écriture de Sonia Chiambretto (Mon Képi blanc, présenté cet été au festival de Marseille), Catherine Marnas (artiste associée) qui aura carte blanche durant trois soirs… pour ne citer qu’eux. Danse et Musique De grandes rencontres en danse aussi avec un tour du monde pour le moins prometteur avec les français Olivier Dubois (Faune(s)) et Georges Appaix (Question de goûts), le japonais Hiroaki Umeda (Accumulated layout et Adapting for Distorsion), les franco-marocains Kader Attou (Petites histoires.com) et Mourad Merzouki (Tricôté) et le britannique Russell Maliphant (Flux, Small Boats et Push)… Une multitude de propositions musicales émailleront la saison : de la chanson avec Sanseverino dont le slameur Frédéric Nevchehirlian (artiste associé) assurera la 1 re partie, et un concert à deux voix avec Christophe Miossec et YannTiersen ; de la musique classique avec Les Contes d’Hoffmannde l’Opéra Eclaté, le Quatuor Ebène, le pianiste Francesco Tristano Shlimé… Et l’Ensemble Telemaque, dont le directeur Raoul Lay est artiste associé, propose une initiation musicale (PortraitMessiaen), un concert mêlant romantique, contemporain et voix (Schubertmannia), et une nouvelle œuvre pour enfants, d’après Grim (La Mort Marraine, voir Zibeline 6). Enfin, le chorégraphe Thierry Thieû Niang, lui aussi artiste associé, proposera deux créations : Au bois Dormant, un spectacle mêlant danse, musique et théâtre avec Marie Desplechin, Benjamin Dupé et Patrice Chéreau, et Un Amour, une rencontre cirque et danse avec Catherine Germain. Aux Salins, exigence et qualité donnent le ton saison après saison, et aiguisent les gourmandises… DOMINIQUE MARÇON Théâtre le Sémaphore Saison 2008/2009 04 42 06 39 09 www.theatre-semaphore -portdebouc.com Théâtre des Salins Saison 2008/2009 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 1Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 2-3Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 4-5Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 6-7Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 8-9Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 10-11Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 12-13Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 14-15Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 16-17Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 18-19Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 20-21Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 22-23Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 24-25Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 26-27Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 28-29Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 30-31Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 32-33Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 34-35Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 36-37Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 38-39Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 40-41Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 42-43Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 44-45Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 46-47Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 48-49Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 50-51Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 52-53Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 54-55Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 56-57Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 58-59Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 60-61Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 62-63Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 64-65Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 66-67Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 68-69Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 70-71Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 72-73Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 74-75Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 76-77Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 78-79Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 80