Zibeline n°9 juin 2008
Zibeline n°9 juin 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de juin 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : politique culturelle... Marseille s'explique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 FESTIVALS ERAC LE BALCON SALON Sortie d’école Les élèves de troisième année de l’ERAC (voir Zibeline 8) présentent à Marseille et Avignon Sœurs et frères d’Olivier Cadiot, mis en scène par Ludovic Lagarde Cette 16 e promotion de l’École, qui a travaillé avec Youri Pogrebnitchko, Xavier Marchand, Catherine Marnas et Alan Terrat, se confronte aujourd’hui à l’écriture lyrique et précieuse de Cadiot, qui a adapté pour eux (deux distributions de 7 élèves) un texte pour 5 comédiens, écrit il y a 15 ans. La mise en scène de Lagarde se double de la direction d’acteurs du comédien Laurent Poitrenaux, pour emmener les jeunes comédiens dans une vie de famille constituée de bribes, de souvenirs, de moments communs, de rivalités, de séquences musicales… La pièce sera créée à Montevideo, puis à l’ISTS d’Avignon pendant le Festival, et les comédiens seront ensuite lâchés X-D.R sur la scène professionnelle, aidés par le Fonds d’Insertion pour les Jeunes Artistes Dramatiques, si quelque metteur en scène de passage vient à les remarquer… A.F. Sœurs et Frères 04% du 17 au 25 juin -‘henH Montévidéo, Marseille 04 91 37 14 04 www.montevideo-marseille.com Atelier ISTS, Cloître Saint-Louis du 18 au 24 juillet 04 90 14 14 17 www.ists-avignon.com 04 93 38 73 30 www.erac-cannes.fr Pont métaphorique b « Le pont le plus célèbre du monde ne sert plus à rien. Il s’arrête au milieu du fleuve » confie le comédien qui en chante les louanges, et pourtant... Serge Barbuscia offre pour le festival 2008 une plongée dans l’histoire fantastique (et vraie ?) de l’enfant Bénezet qui fut le créateur du célèbre pont d’Avignon, chanté partout et orchestré pour le spectacle par Jonathan Schiffman, chef new yorkais. Les dimensions du théâtre du Balcon plongent les spectateurs au cœur même de l’orchestre et c’est dans l’intimité d’une formation de 35 musiciens que se jouent Bizet et Grieg, dialoguant véritablement avec le conteur. Une chanson coquine du moyen âge devient une ronde enfantine à partir d’une opérette du siècle dernier, et voilà que chacun a envie de danser. Le pont est un fantasme, un lien entre les rives et les hommes. Bénézet, pâtre de 12 ans, apporte à la ville X-D.R des notables du XI e siècle un message. Il est raillé, puis le miracle se produit –Bénézet met la première pierre sur le Rhône, et elle tient, la construction du pont est entreprise. Le texte passe du rire aux larmes en traversant l’histoire comme la légende. « L’utopie, c’est la vérité de demain » disait Hugo, Barbuscia se plaît à rappeler que nous avons une responsabilité envers le futur, que le jardin d’Eden n’est pas offert. L’écologie est l’utopie d’aujourd’hui et le pont imprégné des quatre éléments de la nature -le fleuve qui détruit, le vent qui polit, la pierre dont il est fait et le soleil qui le brûle- est la manifestation du travail de l’homme dans son environnement : « nous sommes nous-mêmes des bouts de pont » dit-il, notre bonheur est dans le travail de réalisation de nos rêves. CAROLINE ROSSI Le Secret d’Avignon a été créé les 24 et 25 mai au théâtre du Balcon, avec l’Olrap. Côté Prestige À quelques pas et quelques jours du Festival d’Avignon, le Château de l’Emperi se la joue Palais des Papes et ouvre sa Cour à quatre représentations d’envergure. Nettement plus populaires que le Festival ! L’esprit du TNP est-il là ? En tous les cas, l’affiche en partie ressemble à du Vilar : de grands comédiens, parisiens, et des grands classiques… Cela commence le 7 juillet avec le Don Quichotte adapté et mis en scène par Philippe Adrien. Un spectacle avec masques et vidéo, très visuel, joué magnifiquement par le comédien aveugle Bruno Netter. Ce qui interroge profondément l’interprétation idéaliste du personnage, qui se trouve là comme manipulé uniquement par ses fantasmes intérieur, hors de toute réalité visible… Il y aura aussi deux Molières : après Les Précieuses Ridicules le 11 juillet, la Cour accueillera le Dom Juan de Torreton le 12 pour clôturer le Festival. Entre temps (le 9 juillet) il y aura eu les Bonimenteurs, et leur excellent spectacle interactif, où l’improvisation devient un art comique… A.F. Côté Cour Château de l’Emperi, Salon-de-Provence www.festival-theatrecotecour.org 04 90 56 00 82
Du 13 mai au 1" juin 2008 marionnettes chanson cinéma conférence exposition... du 1 9 au 2mai Zoo$ r Qcques a dit... - tous au Thi'6tre ! Fos-sur-Mer Réservations 0442 11 01 99 www.scenasetcines.Tr CC É 1ttit.iLI E26B DE ai I rMRE11 RIEN CIE26000 COUVERTS IT EATRE113,14MAI LE CRABE & LE HANNETON CIE PARNAS I THEATRE DE RUE I EXCENTRES I OU 15 AU 25 MAI UBELLULE & PAPILLONS ! ! CIE JERSME THOMAS I CIRQUE 116,17 MAI MY SYSTEM FOR LADIES ETGENTLEMENAUSSI 3 CIE VOLUBILIS I BONIMENTCHOREORAPH € QUE 117 MAI ELOGE DU POIL JEANNE MQRDOJ & PIERRE MEUNIER I THÉÂTRE FORAIN 121.22 MAI LES BOUTIQUES CIE TRIO MINEUR 1 THEATRE DE RUE 123, 24 MAI CABARET DES VALISES Cm) 8. KUDLAK. R. LAY & EN ELÉMAQUE. I CIRQUE & MUSIQUE 125 MAI PLC PLOC CIRQUE PLUME I 0U20 MAI AU 1JUFN U La passerelle V`_:` "" théatrer.:=_.gGap 04 92 52 5252 BALLET NATIONAL DE MARSEILLE Direction Frédéric Flamand THEATRE DE LENCHE d'E L'EGREGGRE 13 au 31 mai 2008 CREATION la danse dans to `Farsyrtie - 7Ce :.,, I > -'FI 111A I ! G s états LE MÉTIER DE VIVRE e L'Egiga Mise en scène : Joëlle Canino Avec : Jacques Germain, Ivan Romeuf, Maurice Vinçon Opéra de Marseille 17 > 24 mai réservations 04 91 327 327 4, PLACE DE iENCHE 13002 MARSEILLE/I ICnchCw, nadoo-Fr wwv Ihealre IE Cn ch.in10 819152 22



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 1Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 2-3Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 4-5Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 6-7Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 8-9Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 10-11Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 12-13Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 14-15Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 16-17Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 18-19Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 20-21Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 22-23Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 24-25Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 26-27Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 28-29Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 30-31Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 32-33Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 34-35Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 36-37Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 38-39Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 40-41Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 42-43Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 44-45Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 46-47Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 48-49Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 50-51Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 52-53Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 54-55Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 56-57Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 58-59Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 60-61Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 62-63Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 64-65Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 66-67Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 68-69Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 70-71Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 72-73Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 74-75Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 76-77Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 78-79Zibeline numéro 9 juin 2008 Page 80