Zibeline n°70 janvier 2014
Zibeline n°70 janvier 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°70 de janvier 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : 2013... l'heure des bilans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 A U PRO G R A M M E A RT S V IS U EL Laure Guilhot, Rhyzotopia, 2011 et deux peintures d’Antoine Raspal, vers 1775_1780, Coll. musée RéattuC. Lorin_Zibeline Réattu s’entête Revoir Réattu... le nouvel accrochage des collections marque la nomination à la tête du musée Réattu d’une nouvelle conservatrice. À nouvelle direction, nouvelles orientations ? Pascale Picard s’en est entrenu avec Zibeline. L’entretien est ici. Pierre Alechinsky, Soleil tournant, 1987. Coll. musée Réattu, don de l’artiste 1990. Encre de Chine et estampage sur papier de Chine marouflé sur toile - 190x97cm ADAGP, Paris 2013 S En prenant à son tour les rênes du musée Réattu, Pascale Picard poursuit les liens complices tissés avec la ville. Après avoir assuré la responsabilité des collections ethnographiques du Museon Arlaten, ce docteur titulaire d’une thèse sur Ingres et l’antique, a travaillé comme conservatrice au Musée départemental Arles antique et fut la commissaire de la récente et très remarquée exposition Rodin, la lumière de l’antique. Quand Michèle Moutashar, son prédécesseur, avait scellé son mandat d’une large part accordée à l’art contemporain (Nuages, sa dernière exposition dans le cadre de Marseille-Provence 2013), dans une continuité mesurée, Pascale Picard entend appuyer son action sur le patrimoine et les collections d’un musée des Beaux-Arts, sous la figure tutélaire du peintre arlésien qui donna son nom à l’établissement. À l’abri des bâtiments de la Commanderie de Malte classés aux Monuments Historiques, il s’agit d’amplifier le travail scientifique à l’endroit des 4 600 œuvres, « cœur palpitant du musée », et poursuivre les actions en direction « du public sans lequel le musée n’existe pas ». Si la politique d’acquisition nécessite une pause et réflexion -les budgets imposent leur dictat- elle n’est pas pour autant remise en cause dans le principe. Jacques Réattu, Demi-figure peinte, 1789. Coll. musée Réattu. Dépôt de l’ENSBA de Paris 2007. Huile sur toile - 100x80 cm Une sculpture de Jean-Blaise Picheral, artiste travaillant à Arles et responsable de la galerie Archipel, a rejoint récemment la section d’art contemporain. D’un autre côté, la gestion et la conservation ne sauraient être la seule justification d’un établissement muséal. Bien que de statut municipal, le Réattu doit sa réputation au-delà des frontières camarguaises pour bonne partie à ses collections (donation Picasso, département photographique) comme à sa politique d’expositions. Plusieurs projets sont dans les cartons. Des temps forts ponctueront l’année avec des prêts exceptionnels comme au moment de l’ouverture de la Fondation Van Gogh. Cet été lors des rencontres de la photographie, un hommage sera rendu à Lucien Clergue, pionnier avec Jean-Maurice Rouquette de la création dans un musée des Beaux-Arts d’une collection photographique dont on fêtera les cinquante ans en 2015. Puis retour à l’art néoclassique de Jacques Réattu en 2016. Cible de cette nouvelle programmation, le public arlésien en particulier saura-t-il réapprendre le chemin du Réattu ? CLAUDE LORIN Revoir Réattu Musée Réattu, Arles 04 90 49 31 14 www.museereattu.arles.fr
Les trésors cachés des quartiers Mis en œuvre par Marseille- Provence 2013, les Ateliers créatifs favorisèrent la rencontre entre les artistes et les habitants de quartiers en rénovation urbaine. Tels la cité des Abeilles à La Ciotat et Beisson à Aix qui font l’objet de deux expositions et deux livres Hors contexte du programme, D’un rien prolongé à la Chapelle des Pénitents bleus à La Ciotat (13-29 décembre) et Trésors de Beisson au musée Granet à Aix présentent un intérêt artistique mineur. Car l’enjeu ne se situe pas dans la monstration mais dans l’expérience, complexe, hors des médias et des lieux de culture. Les expositions sont la manifestation émergée d’un investissement au long cours des artistes auprès des habitants, la restitution visible d’un protocole de rencontres, d’ateliers, de résidences dont on perçoit des bribes à travers des photographies, des objets intimes et familiers, des dessins, des films, des paroles. Expériences qui laissent des traces et des souvenirs partagés, et se prolongeront dans l’installation en février, sur l’esplanade du Belvédère à Beisson, de la sculpture monumentale La Rose des vents de Jean-Michel Othoniel. Dans la reconduction à La Ciotat de balades architecturales, ou la rediffusion à l’Eden et en plein air des films réalisés en super 16, la Ville ayant souhaité que les artistes poursuivent leur inscription à l’Abeille au-delà des Quartiers créatifs. Les expositions ne disent mot de l’histoire des cités (à l’exception de plan et planning d’occupation des terrains du Beisson), du vivre ensemble ; elles ne révèlent pas ce qui ne se voit pas. Il est ici question de « jubilations poétiques » et artistiques. À La Ciotat : peintures de passants et de « spectateurs modèles » de Raphaëlle Paupert-Borne ; Compositions de Suzanne Hetzel mêlant documents, cartes postales, objets et récits d’habitants ; photographies de MohamedBoucherit ; calendriers perpétuels de Giuseppe Secci qui habite l’Abeille ; diffusion brute de décoffrage des réalisations de l’Atelier collectif Film Flamme au point que le son est inaudible pour cause « des paroles trop vulgaires », dixit la personne de l’accueil… À Aix : pastels et photos de Marc Couturier qui transcendent le motif des balcons en formes abstraites, Musée de nous conçu comme un cabinet de curiosités, vidéos des chorégraphies de Islam El Shafey, dessins Vue de l’exposition à la Chapelle des Pénitents Bleus, La Ciotat, décembre 2013 Martine Derain préparatoires de La Rose des vents et sélection d’œuvres de Jean-Michel Othoniel. Autant d’images parcellaires qui éclairent, faiblement, les processus mis en œuvre et omettent certaines difficultés : « À La Ciotat, l’atelier n’a pas eu beaucoup de succès, explique Martine Derain. On a été obligé de modifier le projet. Mais on est arrivé à faire ce que l’on voulait faire : créer une fiction et l’amener auprès des gens qui se la sont appropriée » … En ce sens le programme interroge les politiques de la ville, les conditions d’interventions des artistes, le sens caché de la transformation d’un « quartier sensible » en « quartier créatif ». Le catalogue Trésors de Beisson l’évoque brièvement dans le chapitre « Comme un village » constitué de photographies prises sur le terrain par Christophe Duranti. Seul l’ouvrage Prolongé d’un rien, Journal de bord d’un quartier créatif de Marseille-Provence 2013 est le véritable miroir du quotidien partagé à l’Abeille. Il donne des pistes de réflexion et des clefs de compréhension, mettant des mots et des visages sur des expériences, humaines d’abord, artistiques ensuite, racontant les doutes, les illusions et les désillusions, les petits et grands bonheurs. Tel ce SMS de Jean-Marie Gilson adressé à Martine Derain le 17 septembre 2013 : « Bravo à vous tous, belle jolie vision de l’Abeille et des différences de couleurs, de pays et de culture, un joli moment de tolérances bises, vous et encore bravo, nous vous aimons vous les artistes d’une seconde de notre vie. » Et si c’était cela la réussite des Quartiers créatifs : être artiste d’une seconde dans la vie de l’autre ? Au-delà des œuvres, des expositions, des films, des livres, une autre façon de mener une politique culturelle offerte enfin à ceux qui en sont loin ? MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Le programme Quartiers créatifs s’est déroulé à la cité de l’Abeille à La Ciotat de juin 2011 à décembre 2013 et à la cité Beisson à Aix-en- Provence en 2013. À voir Trésors de Beisson Marc Couturier, Jean-Michel Othoniel jusqu’au 16 février Musée Granet, Aix-en-Provence 04 42 52 88 32 www.museegranet-aixenprovence.fr À lire Prolongé d’un rien Journal de bord d’un quartier créatif de Marseille- Provence 2013 Éditions Commune, 25 euros Trésors de Beisson Catalogue de l’exposition Coédition musée Granet/Beaux-arts de Paris éditions, 25 euros 63 A U PRO G R A M M E A RT S V IS U EL S



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 1Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 2-3Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 4-5Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 6-7Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 8-9Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 10-11Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 12-13Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 14-15Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 16-17Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 18-19Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 20-21Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 22-23Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 24-25Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 26-27Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 28-29Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 30-31Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 32-33Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 34-35Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 36-37Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 38-39Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 40-41Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 42-43Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 44-45Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 46-47Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 48-49Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 50-51Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 52-53Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 54-55Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 56-57Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 58-59Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 60-61Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 62-63Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 64-65Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 66-67Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 68-69Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 70-71Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 72-73Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 74-75Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 76-77Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 78-79Zibeline numéro 70 janvier 2014 Page 80