Zibeline n°69 décembre 2013
Zibeline n°69 décembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°69 de décembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : Méditerranée, mer de notre avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 D A N S E Le dernier road-movie de KKI Cela se passe à la frontière entre le Mexique et les États-Unis : 4000 kilomètres d’espace tampon propice à tous les trafics. Drogues, armes, migrants. Un « enfer » à ciel ouvert qui a laissé des traces dans la mémoire de Frank Micheletti et ses compagnons de résidence, aussi profondes que la chaleur de ce peuple anesthésié par la violence, reclus dans le silence. D’où cette tension aiguë qui traverse la création de Kubilai Kahn investigations, Mexican corner, interprétée par Frank Micheletti, Idio Chichava et Aladino Rivera Blanca que l’on avait découvert au festival Constellations à Toulon en mai 2012… Comme un fruit trop vert, Mexican corner a eu du mal à imposer son rythme, encore un peu brouillon dans les approches et les trajectoires, mais l’énergie collée aux semelles des danseurs-voyageurs s’est déployée aussi soudainement que le sable du désert mexicain se soulève par rafales. Une violence sourde exultait, venant des tripes, une fièvre que l’on aurait pu croire incontrôlable : contorsions, jetés au sol, roulades, saccades, briques effritées à mains nues, images stroboscopiques sur le Mexican Corner, KKI Gabriel Ramos Santiago mur. Le tout amplifié par un mixage sonore live mêlant samples, témoignages, voix off, dont un vibrant Mexico despierta ! (Mexique réveille toi !). Par la forte présence de ses interprètes, Mexican corner agit comme une caisse de résonance à la violence sans visage qui contamine tous les degrés de cette société corrompue, où une simple rencontre peut se commuer en rixe en une fraction de seconde ! La pièce marque également un renouvellement du style KKI vers une mise en espace plus théâtralisée de la danse. MARIE GODFRIIN-GUIDICELLI Mexican corner a été créé les 19 et 20 novembre au Théâtre Liberté, Toulon Heureusement qu’il y a MOD Depuis 26 ans Marseille Objectif danse programme au plus près de la création contemporaine. Avec ses moyens, pas assez grands, Josette Pisani a fait venir à Marseille tout ce que la danse a vu éclore de recherche, de liberté, de questionnements sur le corps. Et grâce à elle on a pu découvrir dans cette ville, qui n’était pas encore Capitale mais qui était curieuse de tout bien au-delà de la Méditerranée, ceux qui créaient à nos portes, et ceux qui fabriquaient au bout du monde. Trisha Brown est de ceux-là. Pour l’année Capitale et en coréalisation avec le nouveau Théâtre de la Joliette, Marseille Objectif Danse a programmé quelques-unes de ses courtes pièces, très flower power, délicieuses, et pas seulement. Une véritable philosophie du corps est à l’œuvre dès ces Early works. La chorégraphe américaine, très tranquillement, y abandonnait les carcans, et mettait en scène le corps dans d’autres exploits. Tout y repose sur la recherche de l’équilibre, l’entente entre les corps qui exécutent ensemble des jeux d’adresse simples et impressionnants, impossibles sans écoute de l’autre, inenvisageables sans cette grande liberté des années 70 qui vit naitre la post modern dance américaine. Tout est drôle, léger, et mine de rien met en scène les appuis dans l’espace, la distance et le rythme, la vitesse, la détente, la tension, tout le vocabulaire de cette danse si inventive… qui avait cessé de raconter des histoires et de masquer les corps. Sad sad Sam Dans la petite galerie marseillaise Où, le cycle l’art de la performance se poursuivait, très différemment. Matija Ferlin y expose sa douleur amoureuse, avec une grande simplicité, les yeux dans les yeux. Son visage couvert de pinces à linge, sa prostration, des mots qui défilent sur le mur et quelques chansons kitsch de rupture qu’il s’approprie en pleurant. La douleur est là, Early Works jp sensible, simple, recréée. Dite, de dos, comme un souvenir qu’il doit partager au-delà de la pudeur. Et juste quand il le faut, à la fin, alors que le corps a jusque là retenu ses gestes, Matija Ferlin danse, s’écartèle, choit, dessine sur le sol sa solitude habitée. C’est simple, une performance parce que la relation au public est directe, mais beaucoup plus distancé, construit, joué que les performances provocatrices des années 70. Contaminé par la représentation, mais très joliment ! AGNÈS FRESCHEL Le cycle L’Art de la performance se poursuit jusqu’au 19 décembre C’est l’oeil que tu protèges qui sera perforé Christian Rizzo Villa Méditerranée, Marseille les 12 et 13 déc Carmen Shakespeare Olga Mesa et Francisco Ruiz de Infante Hors de tout présent Sofia Dias et Vitor Roriz La Friche, Marseille les 18 et 19 déc 04 95 04 96 42 www.marseille-objectif-danse.org
Wnies of ttalnscuS v-19h00 - 2Dh3 v-20h3 w-16h0 I3JaJwldynêc n 1. T1TtA I ! Klitrt 4 : Mid Men ? Serve 1411.1011%i TH ÈÂTEiDW BALCON Cie Serge Bar_ua - çerle d'Avignon 1E3 38, rue diiiSlà.urrte-F6ûjµ ! Avignon } T104 90_8.5 00 80 7 contacitcathcatredûl3aIcor}-org 001 HÉ IRE B 4 D1 Cie Seat Bait us 04 90 85 00 80 contact@theatredubalcon.org Ven 17 et sam 18 janvier Correo Express Cie Théâtre Monte-Charge Sur fond de salsa, l’histoire d’hommes et de femmes confrontés aux rêves d’un ailleurs... Jeu 30 et ven 31 janvier Une passion entre ciel et chair Cie Alchimistoire adapté du roman de Chistiane Singer La passion d’une femme Festival Fest’Hiver ABONNEZ-VOUS ! qui nous offre son optimisme, son désir de vivre, sa foi en la vie. Ven 7 février Itinéraire d’un fils de jardinier Conférence projection par Valérie Siaud, historienne provençale, conférencière, membre de l’Académie de Vaucluse La Provence au XIXe siècle : Joseph Roumanille, Frédéric Mistral. Jeu 13, ven 14, sam 15 et dim 16 février Chants d’exil Cie Serge Barbuscia Poèmes et chansons Bertolt Brecht, une épopée qui dévoile une face intime d’un homme, d’un artiste. 13/14 théâtre r 5 ; SCéne conventionnée polir des i ? rritur ? S rJ !'a li}uurd'hui Pôte rëgitlmn [dE dgvetoppemerit ErJlttrrPi HUUVI=LLES ÉCRITURES SCENIOUJ=S Vijs-trnude de JapersoruaeLE GdRJT- [REATlUR/BENT Your k+eryr=yes 5QUAU &[AMPü/NuageSiXTCHIE NORO- iREA TJr1NÎ RPtuurQ OmrnatuSATCHIE NORD/Luterright RUT2 THEATRE GROUP/Curter MTCHEL SCHVfETZER - tRFATJTJN - HE "T tiépJare retie./LESLIE ICdPLAN. ELISE VIGIER, FRËDÉRIfJUE LALIÉE - CRÉATION/Etunages FRAN[U1S CERWANTES/Borges vs Goyrs RO[IRIGO G ARE ! d, ARNAUD TRIDALJ[/UnF Mariette 1MHTUN TCHEICHDV, ISABELLE LAFOH/Urre ¢rlrrér sans ëtë [ATHERIHE ANNE, JOEL rOMMERJIT -CAA TITJN/Ttt rims sur taus Jes fronts [HRISTDPHE TARE'S, ROLAND Al12ETÎGhnsi Rond FABRICE MUR6IA, OOMIHI4UE PAU4VEL5/66 GnAery ALLEN GINSAERG, RERAN GERE'ANNE LLE/Seines dP Ju vie tonjugafe 1NGMAR BERGMAN, T6 STAN/LE grand drdirinire- Ln OeiJk.- épisode J CLJTU DIN E PELLÉ/Lahti zitt mode esC guy dtmdrulreBENJAh4IN GUILLARfJ, ERA N[CIS MOREL GANSE Sukirror [giizF çiip Jmtor (r'est J'oeiJ 4crF tu prot'eges qui Sero perfurr) [HRIS7IAN RTZZB/Promenade OJrrigatuire ANNE N GUYEN/aJterednntiues'Soli Yes tu Another Excess - TWERJCCELTLIAUEH6DLEA, FRAN[0IS CHpIGNAW)/JingyfifArtif DAVID ROLLANO'NEEK-END CIRDUE Extrtmtta ? s CIRQUE INE%TREMTSTE/Jfé[reFANNY SORIAN4, CIE LIBERTTwJ1RE f Purre 6auda 90NdVENTURE 6AdCIN, [IRQUE TRT1TTdLA JEUN{ PU6LIC TétesU tPtes MARIA [LI4RA WILLA L0005/0hrny ! MJIRIE-JIUOE MURJ4TL, OLIVIER LETELLIER/La vie tie SrtrissF DAMIEN AgUVET/J'dvnrttet j'elfrrte ALEXIS ARMENGOL/En rJesSeJULIE HID[HE - CREATION www.th eatre-arles. rom i4P2a93 Envoi du programme sur simple demande au EN 90 5Z 51 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 1Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 69 décembre 2013 Page 80