Zibeline n°68 novembre 2013
Zibeline n°68 novembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : comment l'État aide la presse ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
72 L I V R E S Portrait en miroir de Diyarbakir Diyarbakir, au sud-est de la Turquie, est « la ville qui murmure en ses murs » et l’écrivain kurde Seyhmus Diken est à son écoute, consacrant à sa ville natale un récit tout à la fois documenté et sensible. Fait exceptionnel, le texte est publié par la maison d’édition turque Turquoise écritures ! Ensemble ils réconcilient l’inconciliable et permettent à l’auteur, qui est également chargé des affaires culturelles de Diyarbakir, de raconter cinq mille ans d’histoire avec force détails, chiffres, sources historiques et poétiques, et de raviver « la mémoire d’une Turquie turque mais aussi kurde, juive, arménienne, syriaque et chrétienne ». Au fil de longues descriptions topographiques et urbanistiques (la cité compte 5,350 km de fortification et 82 tours), de souvenirs d’enfance, de figures tutélaires comme le père Aziz, de faits historiques comme la fondation de la République dans les années 1920, d’anecdotes, de rencontres inattendues (avec la journaliste du Nouvel observateur Ursula Gauthier sur les traces de son père arménien) et d’immenses regrets (une sourde nostalgie enveloppe les textes écrits entre 1995 et 2002), l’essai soulève les questions de l’exil des kurdes et des arméniens, du vivre ensemble, de la protection de la mémoire d’un lieu et des hommes. Il chante une nation riche de ses poètes et de ses écrivains, une terre agricole fertile grâce aux eaux du Tigre et de l’Euphrate qui font battre son cœur… En cela Seyhmus Diken est, fondamentalement, « la voix de Diyarbakir » saluée par l’écrivain Mehmet Uzun : « La voix humaine d’un homme courageux ». MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Seyhmus Diken sera le 16 novembre à la Fête du Livre de Toulon À Barcelone, la vie se paye cash ! Loin des Ramblas pour touristes, les quartiers excentrés sont vérolés par les centres commerciaux, habités par des zombis, des junkies, des malfrats à la petite semaine et des gros calibres. C’est là que Victoria Gonzalez a choisi d’ouvrir son bureau de détective privé, là où « le sauna des rues fleure bon l’urine » et où « dieu a les traits d’un dealer qui a lu deux ou trois livres ». L’ex-rockeuse y a ses repères, ses indics, ses fantômes. Et ses peurs aussi. Plongée jusqu’au cou dans ce gourbi infâme elle va enquêter sur la mort de deux fillettes, sans connaître son commanditaire, mais en croisant tous ses vieux démons… Le style de Cristina Fallarás est franco de port et n’épargne aucun détail morbide, aucun tourment, aucun repli des corps avachis ou rachitiques, aucune noirceur des âmes ; l’horreur, et même l’innommable déverse son torrent de phrases. Comme si, en avançant vers la vérité, l’héroïne nous enfonçait un peu plus avec elle dans un putain de piège du diable ! Car le crime tisse sa toile d’araignée à coup de rebondissements et de fausses pistes, à l’image de l’anarchie de la ville, scrupuleusement dépeinte, et aux doutes de Victoria et de ses acolytes plus fêlés les uns que les autres. Entre quelques rouleaux d’euros, deux packs de bière, trois putes, des pratiques sexuelles perverses, une famille bourgeoise haïe, une mère alcoolique et le souvenir d’une jeunesse foutue, Victoria réussira pourtant à se frayer un chemin vers la lumière, perdant au passage ce qu’elle avait de plus cher au monde. Sa petite fille à naitre. M.G.-G. Cristina Fallarás sera le 16 novembre à la Fête du Livre de Toulon Cristina Deux pettes P"es Diyarbakir Seyhmus Diken Turquoise écritures, 20 euros Deux petites filles Cristina Fallarás Traduit de l’espagnol par René Solis Métailié Noir, 17 euros Retour à Beyrouth Lorsque l’on demande à Etel Adnan par quel livre elle nous conseille d’entrer dans son œuvre, elle désigne celui-là, Au cœur du cœur d’un autre pays. Pourquoi ? « Parce que c’est celui qui parle le plus de moi », sourit-elle. Son modèle, un ouvrage de William H. Gass choisi dans une librairie de San Francisco, In the Heart of the Heart of the Country qui suit une structure tout à fait particulière, reprenant à chaque chapitre les mêmes sous-parties aux titres détachés en gras, « lieu », « le temps qu’il fait », « ma maison », « une personne » … dans ce jeu qui pourrait faire penser à un questionnaire de Proust élargi, les strates de temps se posent, apportant chacune de nouvelles sensations, de nouvelles pensées, de nouveaux lieux. Se dessine la complexité de l’individu, dans ce qu’il est, dans son rapport au monde : « Comment séparer le moi du non-moi ? » Le temps devient une réelle dimension de l’écriture, tandis que le voyage, l’observation de l’autre, des autres ainsi que de soi la nourrit. Dans ce livre, Etel Adnan raconte son retour au Liban, à Beyrouth, oscillant entre le ton de l’épopée homérique, « Ainsi j’ai parcouru les mers, et suis venue… », celui de l’histoire passée, « On pense à vous Lawrence », la poésie du quotidien, « les pommes pendent comme de petits mondes verts ». Entre Californie et Liban, la conteuse nous emporte jusqu’au tournoiement du dernier chapitre, où chaque phrase commence par un infinitif injonctif, urgente violence de la guerre. Une œuvre profonde, incisive dans ses fulgurances qui en quelques pages fait entendre une voix. MARYVONNE COLOMBANI Etel Adnan était l’invitée des Écritures Croisées qui ont eu lieu du 16 au 20 octobre à Aix ML 8/.1 Au cœur du cœur d’un autre pays Etel Adnan Tamyras, 11 euros
NOUVEAU CENTRE * 110 MAGASINS PARKING GRATUIT 1 500 PLACES * ` 4 h 11%"+ ‘11* ; T si t'A ade& V&577k4k ae 1 DU 21 NOVEMBRE AU 8 DÉCEMBRE. ▪ DES MILLIERS DE CADEAUX A GAGNER ! gal le 000 "i Pour jouer rien de pros simpleInsérez ka carte jeu, remise par nos hôtesses, dans l'une des bornes du Centre Avant Cap et découvrez - immédiatement si vous avez gagné l'un des nombreux rats... iPads Mini, ordinateur Mac, t6leviseur 107 cm, sac de voyage de luxe, bons t d'achat de 15 € et 50C, lunettes Ray-Ban, montres ICE Pantone, casques audio, coffrets de parfum et des milliers d'autres surprises. Au total plus de 30 000 € t de cadeaux à gagner. Une Renault Twingo â gagner Dimanche B decernbre, un tirage au sort déterminera le gagnant d'une Renault Twingo d'une vakeur de 10 900 € AVANT CAP CENTRE COMMERCIAL PLAN—DE—CAMPAGNE www.avant-cap.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 1Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 80