Zibeline n°68 novembre 2013
Zibeline n°68 novembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : comment l'État aide la presse ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 M U S I Q U E Fiesta (2) à plein régime Pendant quatre soirées, le Dock des Suds a renoué avec l’ambiance qui a fait sa réputation. Classiques et bonnes surprises de la programmation y auront sans doute aidé Ouvrir la Fiesta des Suds avec IAM était faire le choix d’une double symbolique. D’abord parce que le groupe phare du hip hop marseillais ne s’était pas produit dans sa ville depuis de longues années, à l’exception d’un concert intimiste au Moulin à l’automne 2012. Ensuite parce que le courant musical identitaire à la cité phocéenne a été injustement ignoré par les programmateurs de la Capitale européenne de la culture. Les retrouvailles ont donné lieu à un match à domicile fusionnel pendant lequel la bande à Akhenaton et Shurik’n a déroulé une discographie longue d’un quart de siècle. Plus de deux heures de live avec une présence marquée de la vidéo digne des grands shows à l’américaine. IAM a confirmé sa capacité à allier une mise en scène millimétrée, une écriture exigeante et une proximité sincère avec le public. Une bousculade bon enfant et bigarrée comme seule la Fiesta, à Marseille, sait en proposer. Le lendemain, l’événement était tout aussi gigantesque avec l’escale à Marseille du projet Africa Express. Une épopée marathonienne conçue et dirigée par le Britannique pop-rock Damon Albarn(Blur, Gorillaz) qui offre un voyage sans visa au cœur des tendances musicales actuelles du continent noir. Le défilé sur scène de dizaines de musiciens n’a en rien altéré la cohérence de l’ensemble. La présence d’artistes aussi bien occidentaux qu’africains et sans compétition ni hiérarchie entre des pointures comme Rachid Taha, Matthieu Chedid, Tony Allen et Damon Albarnlui-même, et d’autres à la notoriété moindre dont la pétillante Fatoumata Diawara, font de ce spectacle une œuvre pleine de sens, débordante Avishai Cohen Agnès Mellon Avishai Cohen Agnès Mellon d’humanité, d’en-commun et au message éminemment politique. Africa Express restera incontestablement parmi les grands moments de toute l’histoire de la Fiesta. Les deux moments forts du weekend suivant sont sans aucun doute les prestations, bien que sans comparaison possible, de Skip & Die et d’Avishai Cohen. Les premiers, nés d’une rencontre entre une chanteuse plasticienne sud-africaine et d’un musicien producteur néerlandais, jouent hors catégorie si ce n’est dans celle des déjantés. Électro, pop, hip hop, rythmes latinos… et, cerise dans le cocktail survolté, des textes engagés. On l’avait apprécié dans les jardins du Palais Longchamp l’an dernier, il nous a fait chavirer cette année. En plus d’être un contrebassiste surdoué, Avishai Cohen fourmille d’idées. Adepte d’un jazz métis, il a imaginé cette fois-ci la rencontre de son trio avec un quatuor à cordes très classique qu’il a emmené vers les sonorités méditerranéennes. Une heure d’émotions ininterrompue à son comble lors de son appel au vivre-ensemble entre Israéliens et Palestiniens. À relever aussi le charisme attachant de Féfé, l’énergie sans âge de Kassav et la cumbia chaleureuse de Toto la Momposina. THOMAS DALICANTE La Fiesta des Suds s’est déroulée les 18, 19, 25 et 26 octobre au Dock des Suds, à Marseille African Jazz Roots Le Forum des Jeunes et de la Culture de Berre ponctue régulièrement sa programmation musicale sous les influences croisées des musiques du monde, cultivant une double ouverture vers des cultures musicales particulières et envers un public mélomane accueillant. Pulsations Créé en 2010 par le batteur Simon Goubert et le griot/maître de la kora sénégalais Ablaye Cissoko, African Jazz Roots développe moins la fusion des styles comme d’usage dans certaines formations, mais la complémentarité et le dialogue des univers musicaux entre la tradition africaine et le jazz modal de la veine coltranienne. Ce nouveau format, avec Sophia Domancich au Fender Rhodes qui se substitue à l’un des deux tambours sabar (tambour à deux mains dont une avec baguette bois souple) présents dans leur dernier CD (Cristal Records, 2012), en a fait plus que la démonstration. Reprenant plusieurs titres pour offrir aussi de belles échappées improvisées (quelques effets démonstratifs du tambour, un orgue un peu envahissant), les musiciens ont su laisser de l’air et de l’espace entre les temps forts pour des conversations jubilatoires, portés par la pulsion et la pulsation des tricotages rythmiques, des matières sonores, les contrastes des couleurs de chaque instrument, grâce au groove par la contrebasse de Jean-Jacques Avenel toujours présent, notamment sur le souffle vital véritablement incarné par la flûte peuhl d’Ousmane Bâ, surnaturelle, dans un jeu à six sur le mode se perdre/se retrouver au final dans l’intériorité inspirée du griot. Découvertes « Ce concert ainsi que ceux à venir d’Antonio Rivas (le 21 nov) et Egschiglen (le 23 jan) s’inscrivent dans une dynamique de découverte de musiciens et de styles musicaux spécifiques. Ils sont associés à une rencontre musicale avec les différents artistes et en lien avec nos ateliers de pratiques artistiques. Ces rencontres sont ouvertes à un public mélomane et plus particulièrement aux élèves des ateliers musique du Forum, ainsi qu’à toute personne pratiquant un instrument » soulignent les responsables du Forum. CLAUDE LORINei Le concert African Jazz Roots a eu lieu le 18 octobre, hall du Forum des Jeunes et de la Culture de Berre l’Etang Laurent Ferrigno
théâtre du chêne n oi r direction Gérard Gelas - scene d'avignon Saison d'hiver 2013 - 2014 Du jeudi 14 au dimanche 24 NOVEMBRE Les jeudis â 1.9h, vendredis et sametws'20hr dimanches a 1611 le tartuffe nouveau CHATEAUVALLON.COM TfL 04 94 22 02 02 P arEtang Mou'u T e IcÏ.Jovgnts Chansons de Marseille 1 mise en scène Gérard Gelas écrit par) ean-Pierre Pelaez 5i création chine noir avec Thepdara C:rrla Bertrand Cau € tlais eJÎi6ia Fores ! LüCaS G6rrt3l 6ulJiaur{r Larison. Jacky NOl`cessla n Rag165, Damien Résnjo Sabine Sendra 4‘4,. def.left Heur comédiens { une...nie troupe, quoi a l pou{ une pièce il â la manière de Molière wmais résolument contemporaine, absolument originale, qui décrit kas hypocrite9 modkrnc s dr tout pcal, tes Tath ff's Nuubeaux, qu'ils aient leur compte en Sulase pour le bien de la Frencer au qu'E1s portent des sacs de th sous le nez de cameras amiesToute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé n'est peut-élire pas for Cuite, et C'est unr [s raagion bien utile quc de rire gvrp iJ pl yCc dr ee qui nous dNespi se-.. ÂpresC.vr1frdetnei 6 Ailolh t e arpew.Kore °V au,e, Rivera, des demiersJoe+rs Ce Stefan Zweig,. Le rien..- Gerard Gelas rekeveun défi pour le mains osé : arracher le masque des Tartuffes d`aujeuretrui,ies faux humanilairCswaiment m6diotiqucs du Forum ReScfYatiQn.www.orum t c t crfc.com Locations et abonnements : 04 90 86 74 87 du mardi au w ert d r e d i de- 1 4 Ii 3 7#t n OU reservatFans en itgnz www.chenenoir.fr Thejrlp dia Chirir Noir S l rue 5a+nto-Cythoiltie 1341100 kvignnnn t-+.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 1Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 80