Zibeline n°68 novembre 2013
Zibeline n°68 novembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : comment l'État aide la presse ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 M U S I Q U E Deux soirées se suivent à l’Opéra de Marseille… mais ne se ressemblent pas ! La belle « Étrangère » Le 5 novembre, l’Orchestre de l’Opéra est sur la scène, surplombé par son Chœur. Au premier plan, Paolo Arrivabeni fusionne l’attention, mène les musiciens à la baguette. Entouré d’un « plateau » comme on en voit peu, il suit des solistes d’exception au souffle du belcanto. On découvre une « étrangeté » : un Bellini de 1829 intitulé La Straniera dont le livret abracadabrantesque est truffé de coups de théâtre… à pouffer ! De fait, cet opus-là aurait mérité d’être mis en scène : cela aurait rendu plus lisibles les rebondissements, combats, meurtre avorté, procès, quiproquos, doutes et rendez-vous amoureux, suicide, derniers soupirs… Nonobstant, l’intérêt du genre réside dans les voix. Et quelles voix ! Faute du jeu théâtral, elles se concentrent sur la musicalité, le chant pur. …Décevant Schubert Le 6 novembre… on change de division. Le Paris Mozart Orchestra dessine avec clarté et élégance les mouvements de la 5 e symphonie de Schubert, se moule dans le bras ample de Claire Gibault (conjuguant, fait encore rare en France, chef au féminin) pour une direction ne payant de mine, mais au demeurant efficace. On attendait Andreas Schmidt dans un cycle de Lieder de Schubert. Spécialiste du genre, La Straniera Christian Dresse 2013 La Ciofi se donne corps et âme au personnage de « l’étrangère », ses vocalises fleuries, ses aigus vaillants déclenchent des hourras. Le reste de la distribution est ce qu’on trouve de mieux en France. Que dire de Ludovic Tézier, de sa ligne de chant que nulle syllabe ne brise, des harmoniques kaléidoscopiques de son baryton, puissant et souple, sans chichi, de ses aigus d’airain... Une leçon ! À l’applaudimètre, il l’emporte, suivi par Karine Deshayes, bijou de mezzo à l’expression sensible et la pâte somptueuse. Et la vaillance du ténor Jean-Pierre Furlan, son timbre homogène, ses aigus à saturer la trompe d’Eustache laissent pantois ! belle prestance et narrateur hors pair, sa voix est claire, marque de l’école allemande, mais les aigus sont poussés, dépassé qu’il est par la texture instrumentale dont les transcriptions s’avèrent chargées en fioritures et doublures du chant inopportunes. Il a 53 ans… sa voix en paraît 15 de plus ! JACQUES FRESCHEL Saison instrumentale Pour sa deuxième soirée de concert, et ouvrir une programmation instrumentale, l’Opéra de Toulon avait choisi d’accueillir sur scène le violoniste français David Grimal, soliste renommé. Avec un programme symphonique qui lorgnait pour une fois vers une modernité certaine, le public avait de quoi être un peu bousculé dans ses habitudes. À l’exception de la 7 e symphonie en ré mineur op.70 de Dvorák créée en 1885, qui pouvait faire figure de classique par son orchestration très influencée par le romantisme germanique, le reste du répertoire provenait exclusivement du XX e siècle. Avec le Concerto pour Violon et Orchestre en ré mineur op.47 de Sibelius, l’orchestre s’aventurait pour une fois dans un vocabulaire musical dense, âpre et rugueux, en avance sur son temps et loin des morceaux de bravoure convenus, trahissant une inspiration moderne aux fulgurances mélodiques parfois proches de l’atonalité. Les passages de soliste offraient à l’invité la possibilité de montrer toute l’étendue de son savoir-faire, ce qu’il confirma dans une remarquable interprétation du deuxième mouvement de la Sonate pour violon de Bartók en guise de superbe bis. À l’opposé de cette musique massive, l’écriture pour orchestre à cordes dans Company de Philip Glass (1937-), éminent compositeur répétitif américain, permit à Giuliano Carella et son orchestre de dévoiler un travail riche sur le timbre et la texture au travers de courts motifs mélodiques récurrents. Souhaitons que ce répertoire y soit désormais plus souvent de mise. EMILIEN MOREAU Le concert de David Grimal et l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Toulon a eu lieu à l’Opéra de Toulon le 8 novembre David Grimal Jean-Louis Atlan Hors-les murs Le 21 octobre, le Quintette pour deux violoncelles vaut le détour : l’entrée est libre et l’auditorium des ABD Gaston Defferre fait le plein ! Les cinq musiciens, coutumiers de la fosse de la Place Reyer, font preuve d’une belle entente, équilibre des registres, rendent au monde schubertien son ambivalente gaité teintée de grise mélancolie… L’altiste Magali Demesse mène la barque, fixant d’un geste poétique la barre expressive, jetant des sons comme des mots, des rondes accrochées aux portées qu’on se passe d’un pupitre à l’autre… Le 1er violon Alexandre Amedrorespire à l’image d’une soprano, donne de la chaleur au chant souverain, virevolte à faire tourner les têtes au-dessus du souffle tissé par des cordes expertes : Gérard Mortier (2nd violon), Odile Gabrielli & Xavier Chatillon (violoncelle). J.F.
1- nano Antonio Rivas Chit Musique : La Colamble 181130 - Film Colombic - 2010 - V.0 Ang, 21h30 -Concert mardi 3 clitembre i zah3a The tire tex tf Raqtiga Garda mr 5e SC2"-P Arnaud Trod lit Formule proposée avec Film + Repas + Concert Réservation Ciné 89 04-42.74.00.27 Jeu. 21 Mor Cinc89 Réservation : www.torumde6erre.com reservations Pi 90 57 5151 www_th e atre-d rI e 5_{ ❑ m théâtre d'Arles tpnuerrrrmuir pour des ftecures C'oryouadTwi THEA7RE DE LENCHE c'EL'EGREGORE 3 au 25 décembre L'annonce faite à Mari CREATION 4.* Paul Claudel Cie 1`Egrégore IEn résiomcc permamrme au Fnétre de Leriche) Mlse en mane Ivan Romeuf 4, PLACE DE LENCHE 13007 MARSEILLE www_theatredalancha_Inla * lenchaewanadoci_tr 04 91 91 52 22 LaCriée 1 3/14 ThcsStrerr'itlonal de Marseille Festival L Expérience japonaise -,we Performance Expos ; tion Cancer:. 6 7 décembre Informations et reservations 04 91 54 70 54 www_tYreatre-lacriee_c



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 1Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 68 novembre 2013 Page 80