Zibeline n°67 octobre 2013
Zibeline n°67 octobre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de octobre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : une culture citoyenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
68 A U PRO G R A M M E A RT S V IS U EL Habiter le lieu Après une première exposition à l’Atelier Archipel en 2009, puis deux œuvres pérennes au Château d’Avignon et près de Digne, le sculpteur new-yorkais Richard Nonas revient en Provence avec deux expos à Arles et Marseille et quelques projets dans ses cartons Raw Ce qu’il y a d’intéressant avec certaines formes d’art contemporain, c’est qu’on est toujours à peu près sûr de rien. Suivant l’opinion de certains commentateurs et bien que l’artiste s’en défende, on ne peut s’empêcher de ressentir la proximité formelle du travail de Richard Nonas avec les propositions du courant minimaliste/conceptuel comme avec celui du Land Art. La différence essentielle se situerait dans son expérience de terrain en tant qu’anthropologue qu’il quitta, insatisfait, pour le domaine de l’art, tout en conservant l’idée d’habiter le lieu qui fonde singulièrement toute son œuvre et qu’il définit comme « l’évènement si banal et si troublant d’être ici ». Ses deux créations invitent à quitter le rapport cérébral et savant pour expérimenter un espace requalifié par des œuvres sans artifices, une forme d’art pauvre, « raw » dans l’esprit anglo-saxon, le moins possible dénaturé par l’intervention de l’artiste. Qu’il s’agisse des cent soixante quinze modules identiques (une paire de blocs de bois, l’un simplement posé en oblique sur l’autre) répartis sur toute la surface du sol chez Vidéochroniques ou d’une disposition plus ténue à l’Atelier Archipel, s’impose l’impression duale ou paradoxale de complexité contenue dans la simplicité, de vacuité et de proximité, de la présence du lieu d’accueil devenue absente, comme si être ici sans y être. Que ce soit pour le matériau ou la mise en espace, Richard Nonas tente une sorte de geste juste, rétif à toute objectivation soit-elle minimaliste, amenant plutôt vers une relation-expérience sensible, psycho-kinesthésique, quasi ineffable. Le critique d’art Fabien Faure explicite cette posture particulière avec toute sa complexité dans le numéro de Semaine que les éditions Analogues consacrent au travail de l’artiste. Chez Vidéochroniques, Richard Nonas,Tongue/mother-tongue (détail), 2013C. Lorin/Zibeline Projets C’est dans le cadre d’une collaboration débutée en 2009 à l’initiative de Jean-Blaise Picheral de la galerie l’Atelier Archipel en Arles que Richard Nonas a pu réaliser deux œuvres pérennes, Fog au Château d’Avignon en 2010 et Edge Stone, au hameau de Vière près de Digne, en 2012 avec le musée Gassendi (avec lequel un second projet est en gestation), l’édition de deux ouvrages, Fieldwork aux éditions Analogues et The Raw Edge avec des photos de l’artiste et de Bernard Plossu chez Yellow Now. Plus ancré sur le patrimoine, son prochain projet pour le cirque antique d’Arles réinvestit les caractéristiques rémanentes de son travail (un « gimmick » qu’on pourrait reprocher) -principe modulaire, répétition, alignement, dépouillement- avec une implantation orientée selon la spina (muret central autour duquel tournaient les chars), axe majeur du site romain. CLAUDE LORIN Richard Nonas Tongue/mother-tongue jusqu’au 23 novembre Vidéochroniques, Marseille 09 60 44 25 58 www.videochroniques.org Richard Nonas, Sculptures avec des photos de Bernard Plossu jusqu’au 24 novembre Atelier Archipel en Arles 06 21 29 11 92 www.atelierarchipelenarles.com S Foot jusqu’au Sud extrême Coupe du monde de foot. En Afrique du Sud, 2010. Trois artistes traversent du nord au sud le continent africain, s’arrêtant aux mêmes étapes, un ballon au pied. Guy-André Lagesse, Doung Jahangeer, Peter McKenzie, soit un plasticien, un architecte et un photographe reporteur, filment les mêmes lieux très différemment, mais captent des pratiques et des personnages surprenants. Des femmes passionnées, des moments d’une convivialité folle, des gestes de danse… Un voyage qui les mène de la République Sahraoui jusqu’en Afrique du Sud, en passant par le Burkina Faso, le Cameroun et le Mozambique. L’installation plastique à La Friche projette les trois vidéos en six écrans parallèles, les sons se mêlent, et il faut y passer du Mme Koanda, Ouagadougou, Burkina Faso, Guy-André Lagesse Mme Koanda, Ouagadougou, Burkina Faso, Guy-Andre agesse temps pour se plonger dans le bain, puis laisser surgir les détails… Le foot en tous les cas y est une fête, un passeport pour ouvrir aux rencontres. Et une affirmation de la vitalité des peuples, comme l’affirme Doung Jahangeer : « Ces films ne sont pas prescriptifs, mais le principe de conversation entre nous, avec les gens, caractérise ce dispositif. Établir une conversation permet de lutter contre l’oppression, l’hégémonie, et de faire redécouvrir aux peuples africains les processus d’humanisation dont ils sont privés. Filmer l’Afrique est toujours politique. » Filmer le foot parfois aussi. A.F. No time for extra time Les Pas Perdus 04 91 50 07 38 jusqu’au 10 novembre La Friche, galerie éphémère, Marseille 04 95 04 95 95 www.lafriche.org
Arts, sciences et technologies en jeu E-Topie est à l’image du fameux Rubik’s Cube : à chaque jour une face colorée à résoudre, des centres et des coins à repérer pour gagner. Seul ici le temps est compté : du 10 octobre au 10 novembre ! Car la programmation, exponentielle, se développe en rhizomes à Aix et Marseille et les partenaires prolifèrent, réunis autour des pionniers de la connexion « arts, sciences et technologies » que sont la Fondation Vasarely et l’École supérieure d’art. Quelques temps forts à repérer : le festival pluridisciplinaire urbain Chroniques des mondes possibles conçu par Seconde nature ; le festival Gamerz organisé par M2F Créations qui déploie les installations multimédia de 50 artistes internationaux dans quatre lieux de la ville ; la remise du Prix Victor Vasarely de l’art dans l’espace public à Péter Imre & Tàmàs Màté ; le projet « antiAtlas des frontière » composé d’un colloque et de deux expositions sur les mutations des frontières au XXI e siècle, fruit d’une collaboration entre chercheurs et artistes ; l’exposition collective et installation interactive Fenêtre augmentée produite par Zinc, ou encore le projet musical nomade Sisygambis réalisé par Les 7 portes… Sans oublier les projection-mapping de Ryoji Ikeda sur le parvis de la Fondation Vasarely (qui ont eu lieu du 10 au 12 oct) et l’installation lumineuse du Groupe Laps, Keyframes, sur les façades du Pavillon Noir et du Conservatoire d’Aix (10 oct au 10 nov). Autant d’expériences visuelles et sonores, tactiles et virtuelles, chorégraphiques et scientifiques qui font de E-Topie une plate-forme interactive à la dimension d’un territoire. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI jusqu’au 10 novembre www.mp2013.fr Prix Victor Vasarely de l’Art dans l’Espace Public Peter Imre & Tamas Màté VILLA. I. i1 E ITER REE CYCLE L'HISTOIRE AUTREMENT 1.410 rx ? or ; tpqre 0 Oh CINE MA E7 REN CON T FtE 111.J DIMS Sherif Arafd, Yausry Nasralldh, Mariam Abou Out, Mar wan Harried, M ohameaihly, LambAhem ri, Sherif BI-Benddri. Khcaled Mare !, Ahmad Abdallah e ! Ahtnad A144 Samedi n açtabre à 20h3Q RADIO LIVE 71711 ! NOTRE SIECLE, l'WS PRINTEMPS SCirr#e propLsg2 par AurQlie Charon et Carellne Gillet. Pfudixtr ICas de l'érnistiiOn Welcome. nouveau monde sLit France ! Intgt Mardi E npvyrnbra ? 1h OPERA SLAM CREATION 80Dd00ü0 DE VUES Nathan Negro, planoandco. Eii Cummins et AIexarrdrüs Maricil.ax DAMS LE CADRE DU F E S TI4'A L DF MARSFII L F _4kNSF FT ARTS MULTIPLES wer ! IrNdr 11.5 nuvHrnkua à 2f711317 tïf7NCtRT 2E1D HA1.4DAH S fiARYAM SALEM Mardi 13 novembre 5 19h EFCTIIRF PERFORMANCE ET RENCDNTRf FUSEE D1il1WIANT Sonia Chldmhretto 0.1ardi 13 novcmbra h 20413O CIN6}AA ET RENCUNTRF THE LEBANESE ROCKET SOCIETY. l'4I r 0r11313 hIh L Cll r e d4 l'aw Nr ! l u1 ! 2 spatiale ! Men else J49nm 11.bdjJt}rprtta4 et Khalil Jaralga Vendredi 29 novembre OUVERTURE DU PARCOURS U' € XPOSITION PERMANENT € CH € LLER DES TEMPS Jean-Luc Arnaud et Daniel Clin 411 Dimanche ïD novembre à 17h CIHCMA ET RF,N (; UHTRE 13#1RM#AIAOS. aêBPéRTAM6S [NDUS f}ORMIONS, NOUS NOUS SOMF.IE$ REVEIL.I ES, Twiggy Hirat$, Andres Linares. Alf Irma Dprnifr{}0, kaniM'Quinones corgi. E GApIRF Df aNF HQR]Z{1NT FS FESTIVAL DE CINEMA ESPAGNOL 4E MARSfII L F 4 1 Lurid ! 2 aI mar di 3 dëuuml]rP CONFE RENCE DE LANCEMENT DU MANUEL COMMUN D'HISTOIRE ET RENCONTRE Mardi 3 decembre i 20h3O CINEM A LA CHINE EST ENCORE LCIN II.1 1e.I Bensmeil Mardi 12 fowRrribrEl A Ish CFNE MA ET RENCONTRE 74, RECUNSTITUT[QN U'UNE LUTTE Renia dt Reed Ratel kt :. Esplanade do J+I I 13d02 MARSEILLE HpLBEJCMRFOlYTSU d7ESERYü10r16 rWIR4Q4, rT, SP BILEEfTER1E hi ! retlerie@vlia- rRed11:Eiran9a.e9 1111 d : 11111 {, iXr J P✓w www.villa-mediterranee,orq



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 1Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 80