Zibeline n°67 octobre 2013
Zibeline n°67 octobre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de octobre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : une culture citoyenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Après l’expo 64 L I V R E S En cet automne, deux importantes expositions sont sur le point de refermer leurs portes. L’amateur ébaubi de cette première expérience esthétique formulerait-il le souhait de prolonger cette délectation ? Le catalogue l’y aidera. Le Grand Atelier du Midi, double exposition phare de cette année Capitale a tout particulièrement bénéficié d’un important accompagnement éditorial (lire Zib’64). L’épais catalogue satisfait amplement son office scientifique, esthétique et historique, reprenant les deux grandes thématiques des expositions aixoise et marseillaise, la forme et la couleur. Regretta-t-on comme pour d’autres publications des reproductions rognant l’œuvre originale. À Arles, Nuage nous transporte dans des univers plus contemporains et poétiques. L’exposition (ne présentant que deux peintures) évite intelligemment la forme didactique, aspect qu’on aurait aimé retrouver un peu plus dans le catalogue. Michèle Moutashar y explicite sa démarche de commissaire (Zib’63) et Hubert L’œil d’Istanbul C’est l’un des plus illustres écrivains-photographes turcs. À l’œuvre d’abord dans l’écriture, Ara Güler publia ses nouvelles de jeunesse entre 1940 et 1960, en arménien puis traduites en turc, comme une préfiguration à ses photographies à venir, prises entre 1956 et 1985. Traduites en français, les éditions Parenthèses font revivre les unes et les autres dans Arrêt sur images, multipliant les correspondances entre les descriptions minutieuses, l’écriture resserrée à l’extrême, le rythme alerte d’un côté, et la réalité photographique de l’autre. Ara Güler décrit et regarde sa ville avec la même loupe grossissante : aucun détail ne lui échappe. Le tout peint un tableau vivant, bouillonnant de scènes de vie quotidiennes, d’ambiances et de sensations baignées d’une douce mélancolie : ruelles enchevêtrées, petits métiers, bonimenteurs et marchands ambulants, artisans à la peine et femmes à l’usine… On respire les vapeurs des embarcations, on entend Damish, auteur réputé de Théorie du nuage, pointe certains contours de l’art avec le sujet. Si on se satisfait de la qualité des reproductions, on reste sur sa faim dans le rapport aux œuvres, les démarches malgré les notices biographiques en fin d’ouvrage. Prolongement de l’évènement et trace durable, le catalogue d’exposition (d’art) constitue une mémoire et un sérieux outil de connaissance que l’exposition ne peut atteindre à elle seule. Certaines d’entre-elles ont fait date et leurs catalogues sont devenus des références : la série des Paris-Berlin, Paris-Moscou du Centre Pompidou ; plus près de nous Poésure et Peintrie, et Peinture Cinéma Peinture à Marseille. Cependant, malgré de très bonnes intentions, l’impact financier conjugué des prix d’entrée et des publications pour les budgets les plus courants n’est toujours pas pour faciliter la démocratisation de la culture. CLAUDE LORIN le tohu-bohu d’Istanbul ! En fin observateur, sa plume est aiguisée et son œil à l’affût : ses personnages s’appellent Hovsep la poisse ou Mesrob le boiteux, les filets des pêcheurs sentent le dur labeur, le marin à la taille élancée attend sa belle d’une nuit… Longtemps après Babylone sort du lot qui dessine le portrait du mystère du monde à travers l’homme blanc, jaune, noir « aujourd’hui marin, demain commerçant, après-demain assassin ». Une nouvelle en rupture par le ton et sa portée universelle. Dans Arrêt sur images, les scènes sont enjouées, parfois désabusées, les portraits sont attendrissants, parfois moqueurs, et les photos parfaitement « calmes ». Le temps de la pose n’est pas celui du récit, pourtant il raconte la même histoire, celle d’un écrivain-photographe amoureux de sa ville et de ses habitants. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Le Grand Atelier du Midi Rmn/Grand Palais, Ville de Marseille, Communauté du Pays d’Aix, 39 euros Nuage Actes Sud, Musée Réattu, 39 euros Arrêt sur images Textes et photographies d’Ara Güler Traduction de l’arménien par Alice Der Vartanian et Houri Varjabédian Parenthèses, 17 euros After wall Il n’y a pas si longtemps des murs avaient des oreilles. Celui-là dispose des yeux des photographes pour signifier avec le soutien d’Amnesty International l’intolérable. Voici un livre constitué d’une seule feuille pliée en accordéon, imprimée recto-verso, couverture épaisse et rigide, maintenus par une large bague de papier fort. Sitôt celle-ci glissée, l’objet se déplie, la manipulation est plutôt malaisée. C’est que le sujet l’est tout autant. Il est donc nécessaire de mettre le tout à plat. C’est ce que font selon différents registres -géopolitique, historique, sociologique, économique, fictionnel- les auteurs des textes (dont un Israélien) accompagnant sept regards photographiques. Et de confondre le lecteur dans son ignorance, ses aprioris. Un seul exemple, concernant les postures engagées par les artistes Malu Halasa, pose cette question simple mais sous-tendue de multiples enjeux : « …l’oppression peut-elle être embellie ? ». On vend bien aujourd’hui des pans de mur berlinois en galeries ! Depuis l’édification en 2002 du « mur de l’apartheid », vécu ainsi côté palestinien ou bien « barrière de sécurité » pour la version israélienne, le sujet-mur est abordé ici versant palestinien. Ces photographies ont été présentées lors des dernières Rencontres d’Arles -mais on doute dans ce contexte qu’elles aient eu la même portée que le livre-. SteeveSabella en fait un sujet de formes plastiques complexes, esthétisant, Taysir Batniji focalise sur les traces quand d’autres posent un regard plus documentaire. Kai Wiedenhöfer qui a vécu la chute de Berlin, a suivi la construction depuis ses débuts et rapporte son séjour en 2011, Raed Bawayah emboite le pas des travailleurs jusque de l’autre côté. Trois femmes aussi : Noel Jabbour renvoie l’omniprésence écrasante de cette infrastructure, Rula Halawani constate que les portes du paradis restent lourdement closes. Plus singulière, Raeda Saadeh se met en scène avec le mur dans des situations absurdes. Absurde et néfaste. Tel est ce mur. Sur sept cent neuf kilomètres.C.L Keep your eye on the wall Textuel, 45 euros
2013, 2014, 2015... Avec la Région, la culture c'est pour toujours ! Villa Méditerranée FRAC La Friche Le Palais Longchamp Le Conservatoire d'Aix La FabricA L'Usine Badin Le Théâtre Liberté Le Camp des Milles Le Musée de l'Arles antique Le Musée Cocteau Région regionpaca.fr 1111 Provence-Alpes-Côte d'Azur



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 1Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 80