Zibeline n°67 octobre 2013
Zibeline n°67 octobre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de octobre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : une culture citoyenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Espagne à l’horizon 54 A U PRO G R A M M E C I N É Le 12e Festival de cinéma espagnol de Marseille s’annonce touffu, et bien qu’il ne soit pas question de dévoiler les films en compétition avant la conférence de presse qui se tiendra le 24 octobre, nous pouvons d’ores et déjà étudier les autres aspects du programme. Deux nouvelles d’importance pour cette édition : outre les prix traditionnels décernés au meilleur film de fiction, meilleur court-métrage, meilleurs acteurs etc..., une distinction récompensera pour la première fois le meilleur documentaire, et CineHorizontes inaugure une résidence d’écriture scénaristique à la Cité Radieuse, façon de soutenir un secteur du cinéma espagnol particulièrement fragilisé par la crise. La manifestation étant associée cette année au Festival de Málaga, le jury sera présidé par son directeur, Juan Antonio Vigar. Il rendra notamment hommage à Ángela Molina, l’actrice fameuse de Cet obscur objet du désir, et récemment de Blancanieves (les deux films seront projetés lors des soirées d’ouverture et de clôture), et Javier Cámara, qui joue dans le dernier PedroAlmodóvar, Los Amantes pasajeros. On ne manquera pas les soirées consacrées à la Movida (en particulier le truculent Pepi, Luci y otras chicas del montón, dudit Almodóvar), et au Blancanieves de Pablo Berger Rezo films Mexique avec L’association des Cultures Franco-Mexicaines (le 12 novembre). Sans parler de la Nuit du frisson, dédiée aux films noirs, films d’horreur et thrillers (le 13). On pourra même prendre l’apéro en dansant et en grignotant des tapas, à bord du bus musical de Mister Music Monchi, qui circulera certains jours en accès libre. À noter : CineHorizontes a pour partenaire principal le cinéma Le Prado, mais des projections auront également lieu hors les murs, à l’Alcazar, au MuCEM, à la Villa Méditerranée, ainsi qu’à Vitrolles, Avignon, Aubagne, Martigues et Aix-en-Provence. GAËLLE CLOAREC CineHorizontes aura lieu du 8 au 16 novembre à Marseille, divers lieux Le bus musical de Mister Music Monchi circulera les 9, 10 et 14 novembre 04 91 08 53 78 www.cinehorizontes.com A L’Afrique sur les rives du Calavon Du 8 au 14 novembre, se tiendra la 11e édition du Festival des cinémas d’Afrique du pays d’Apt qui présente la production cinématographique récente du continent africain : 20 longs et 12 courts métrages de 14 pays avec pour la 1 re fois, deux longs métrages venus de Madagascar, Malagasy Mankany d’Haminiaina Ratovoarivony et Les Enfants de Troumaron d’Harrikrishna et Sharvan Anenden. Cinéastes On pourra rencontrer des cinéastes (re) connus comme Souleymane Cissé qui revient à Apt avec O Sembène, hommage à Sembène Ousmane dont on pourra voir le court métrage Borom Sarret (Le Charretier), sorti en 1963, premier film africain réalisé par un noir africain. Nouri Bouzid sera là avec Millefeuille et l’on verra en ouverture, Gombo Les Films de l'Après-Midi La république des enfants de Flora La république des enfants de Flora Gomès Les Films de l’Après-Midi le 8 novembre, le dernier film de Mahamat Saleh Haroun, Grigris (lire entretien sur www.journalzibeline.fr), pendant que le cinéaste le présentera à New-York. Au programme aussi, Une Feuille dans le vent de Jean Marie Teno, La République des enfants de Flora Gomès et le documentaire de Raoul Peck sur le fiasco de l’aide à la reconstruction d’Haïti, Assistance mortelle. Apt accueille aussi de jeunes cinéastes comme Mati Diop et son superbe Mille Soleils et une dizaine de réalisateurs de courts qui débattront sur le thème « Petits moyens, grandes ambitions » le 11 novembre à 14h30, rencontre animée par Olivier Barlet. Le rêve et le politique Deux thèmes qui parcourent les films des cinéastes africains qui, tout en racontant des histoires individuelles, parlent aussi de la réalité sociale de leur pays : l’Algérie pour Djamila Sahraoui avec Yema ; le Maroc pour Abdeslam Kelai avec Malak, la Tunisie pour Hinde Boujemaa avec son documentaire C’était mieux demain et les quartiers pauvres du Caire pour Hinde Meddeb avec Electro Chaabi. Dans C’est eux les chiens, Hicham Lasri aborde la question de la mémoire et de la répression des années noires de Hassan II et dans Die Welt, Alex Pitstra, cinéaste hollandais d’origine tunisienne, brouille les repères géographiques et historiques. Et puis à Apt il y aura aussi des expositions, les rencontres du matin avec les réalisateurs, un slameur malien, un graffeur… Toute une ville à l’heure africaine ! ANNIE GAVA Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt du 8 au 14 novembre 06 14 75 45 59 www.africapt-festival.fr
Cinéma en musique Le 9e Festival International des Musiques d’Écran aura lieu à Toulon et alentours pendant dix jours. Son objectif : permettre au spectateur de (re)découvrir des œuvres du patrimoine cinématographique, sous l’angle des écritures musicales d’aujourd’hui. La thématique de cette édition porte sur les « Irrésistibles » du cinéma muet, de Georges Méliès à Buster Keaton en passant par Harold Lloyd. La formule des cinéconcerts, vieille tradition remise au goût du jour, a toujours un parfum d’exception... L’ouverture du festival aura lieu au Cinéma Royal de Toulon, avec un film de 1923, Monte là-dessus (Fred Newmayer), sur une musique composée par le trio jazz de Laurent Marode, Karim Gherbi et Abdesslem Gherbi. En cette édition 2013, trois créations sont au programme : on ne manquera pas la projection du Mécano de la « General » de Clyde Bruckman (1927) accompagné par l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, non plus que celle de deux Charlot, Octave & Bobine, Les voix animees Lobster Films Pour l’amour du cinéma Déjà le quart de siècle pour le rendez-vous incontournable de l’automne qu’est devenu le Festival du cinéma de Gardanne ! Le même enthousiasme, la même exigence de qualité, quelques soient les difficultés matérielles, constituent une ligne de force à laquelle cette édition ne déroge pas, malgré le problème de salles -la plus grande étant fermée pour travaux. Quarante-cinq films pourtant seront présentés, dix-sept avant-premières, cinq rencontres-débats avec des réalisateurs, Solveig Anspach pour Lulu, femme nue, Xavier de Lauzanne pour Enfants valises, Gilles Perret et Les jours heureux, Bernard Sasia pour Robert sans Robert et Dominique Cabréra pour Grandir. Henri de Yolande Moreau en ouverture, Tel père, tel fils de Hirokazu Koreeda (prix du jury au festival de Cannes 2013) pour la clôture. Ces deux films seront projetés simultanément dans les deux salles pour pallier le manque de place. Il sera important de réserver pour assister aux séances souhaitées ! La programmation Tel père, tel fils de Hirokazu Koreeda nous entraîne de la Belgique au Japon en passant par l’Argentine, la Géorgie, et tant d’autres contrées (une trentaine de pays sont représentés !). Se construit ainsi un tour du monde éclectique et sensible avec des choix cinématographiques qui sont autant courts-métrages de Charlie Chaplin, ou d’un best off de Laurel et Hardy, sublimés respectivement par les Voix Animées et le duo de pianistes Amandine Habib et Robert Rossignol. Incursion dans univers cinématographique plus récent, la Villa Noailles à Hyères accueillera deux documentaires d’Alain Resnais datant des années 50, Toute la mémoire du monde et Le chant du Styrène. Ils seront accompagnés par les flâneries électroniques de Scanner, grand expérimentateur sonore. Élément important à préciser : pour mettre la découverte des « Musiques d’écran » à portée du plus grand nombre, les tarifs du festival sont adaptés à toutes les bourses. GAËLLE CLOAREC Festival International des Musiques d’Écran Toulon du 1er au 10 novembre 07 81 26 26 11 www.fimefestival.fr de coups de cœur éclairés. Régine Juin, directrice de ce dynamique cinéma, sait toujours découvrir des perles rares pour nous en faire profiter. N’oublions pas le focus sur la Méditerranée avec des œuvres venues d’Algérie, de Tunisie, de Grèce, de Turquie, de Palestine, d’Israël, d’Espagne, d’Italie, de France. Les festivaliers bénéficieront encore cette année du tarif réduit sur présentation de leur billet de train (TER), la SNCF étant partenaire du Festival d’Automne. Le cinéma de Gardanne fidèle à ses principes citoyens joue aussi la carte écolo ! Laissons-nous conduire dans ce beau tour du monde ! MARYVONNE COLOMBANI 25 e Festival cinématographique d’automne de Gardanne du 25 oct au 5 nov Cinéma 3 Casino, Gardanne 04 42 51 44 93 www.cinema-gardanne.com i 55 A U PRO G R A M M E C I N É M A l ZNZIB alphabetrllle : 04 95 04 96 23 www,aiphabehrlila.org 111 residefieezenzlbm.In n% ephen Kovab Tae rondo 434rrs 1e eadre de PemposJtJvn Anti-alias dew Jrorrti8res II 7 ac ! -rsmirl bTusbr dos taR+sspXies YitJes owurles, übrrsrratJuns. R1F la notion d'orbarksrnc oovert Bernard SLieFiler JJ Lipoque lyperindustkfie. Par dei ; la pour et iv costs. 5rrox. - ! MAI ArriptltEhirittr de Ja CJtrtltU J tYro Les en/eue de r édlforieksaüorr ; pübl7GaJ1019 1 1217S J'95fri7Li'nn1RCflQEr9'Or, - 81h 30.. : rev fa 19& RnC des Sarr1C-2E ae l'Jlourroa 0144Gfwtl.151F w.M1rE d,ai.1.ilra a Un e9E1 Aa AlpArabdiilla Mt ZINC e4 LetnmrdrrCl9es #J En eupoodrrcbon avec k19Mate.Phawante 2413



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 1Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 67 octobre 2013 Page 80