Zibeline n°66 septembre 2013
Zibeline n°66 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... c'est pas primaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 l i v r e s Guerre(s) des sexes ? L’exposition Au Bazar du genre du MuCEM ne traite pas seulement de l’éternelle dévolution aux femmes des tâches domestiques, mais également de ce que signifie être un homme ou une femme dans les différentes sociétés en Méditerranée. Si le sexe distingue biologiquement les hommes des femmes, par opposition la notion de genre montre que cette différenciation se fait aussi par des constructions culturelles, sociales et politiques. L’exposition s’attache également aux droits des gays, lesbiennes, encore largement niés en Méditerranée, ou encore la condition féminine parfois terrible dans les pays du sud. Au fil des détours entre les objets, le visiteur est plongé dans ce qu’on peut appeler l’histoire du genre et des luttes féministes (droit au travail, à la contraception, droit de vote…) mais l’actualité montre aussi que des inégalités criantes persistent. L’exposition est émouvante mais également très drôle par endroits, notamment dans la satire de la vente de jouets sexistes, ou la persistance de certains rites religieux de virginité mariale. Au nom du peuple La notion de populisme est délicate à manier. Raphaël Liogier tente de la circonscrire, même si justement il estime que « le peuple du populiste n’a aucune caractéristique précise pour pouvoir revêtir n’importe lesquelles suivant le besoin ». D’après le sociologue (Directeur de l’Observatoire du religieux à l’IEP d’Aix-en-Provence), le populisme investit principalement le registre émotionnel, et se base sur le sentiment d’être « culturellement cerné, sentiment qui peut se fixer et se détacher très rapidement de n’importe quel objet ». D’où une mouvance qui n’appartiendrait ni à la gauche ni à la droite, et permettrait même de réconcilier des tendances apparemment inconciliables (il cite l’alliance récente de membres de la « Manif pour tous » avec « l’ennemi » musulman, contre le mariage homosexuel). En écho aux travaux de Zygmunt Bauman selon lequel nous sommes entrés dans une « société liquide », fluctuante, instable, il décrit un populisme contemporain prêt à « dissoudre toutes les constitutions qui protègent Le catalogue de l’exposition s’avère un complément indispensable : on s’y penche en détail sur l’histoire des « genres », mais également sur les sociétés méditerranéennes actuelles, notamment les nombreuses manifestations des femmes égyptiennes demandant l’abolition de la polygamie, ou la difficulté d’être amoureux dans des sociétés contrôlées par l’esprit religieux. Différents mythes antiques et bibliques s’attachent à La figure de l’homme enceint, qui réalise le fantasme suprême, et venge l’homme de ne pouvoir enfanter (Eve engendrée par une côte d’Adam, Athéna sortie de la tête de Zeus, après que celui-ci a avalé Métis encore enceinte de lui…). La fiction vient aussi au secours du réel, avec la mise en scène du transgenre dans les films de PedroAlmodovar, les figures du coup de foudre au cinéma et à la télévision... Le catalogue, très renseigné et agréable, se feuillette comme on visite le Bazar, et se lit comme un roman passionnant. ALICE LAY les libertés fondamentales ». Raphaël Liogier se dit en conséquence favorable à un « État fort, mais qui reste un État de droit », et soutient la proposition de Samia Ghali de faire appel à l’armée pour lutter contre le trafic de drogue dans certains secteurs de Marseille… On referme ce court ouvrage sans avoir été convaincu par toutes les positions de son auteur, en regrettant surtout qu’il ne remonte pas plus loin dans le temps que les années 30 et l’accession au pouvoir d’Hitler. Une approche historique élargie lui aurait sans doute donné une vision plus nuancée d’un terme que d’autres chercheurs comme Christopher Lasch font remonter au XIXe, à une époque où un mouvement issu de classes populaires américaines visait à abolir le salariat. Cet échange avec Régis Meyran reste cependant une lecture intéressante, invitant à de plus amples réflexions sur ce sujet complexe. GAËLLE CLOAREC Parcours historique En parcourant Marseille, si vous regardez le sol, il y a des inscriptions qui ne sont ni des graffitis, ni d’indéfinissables traces, mais de petits textes débutant tous par ICI-MÊME. Chacun rappelle sobrement ce qui s’est passé là de juin 40 à la libération de la Provence en août 1944. 51 lieux sont ainsi déterminés, dans le centre-ville jusqu’au Frioul. Devoir de mémoire, certes, mais précise l’historien Robert Mencherini dans l’introduction au livre indispensable à cette déambulation particulière « il ne saurait remplacer le devoir d’histoire ». L’ouvrage Ici-même, Marseille 1940-1944, complétant l’exposition des Archives de Marseille, apporte l’éclairage historique nécessaire sur cette période. Plusieurs entrées sont possibles dans ce remarquable travail : papillonner à partir des lieux précités, indiqués sur la carte de la ville, et dont les numéros renvoient à des pages qui les englobent dans une explication ; soit se lancer dans la lecture complète et passionnante qui sait se mettre à la portée de tous, avec précision, s’appuyant toujours sur des documents. Le quotidien renaît, certains passages oubliés sont précisés, la libération de Notre-Dame de la Garde par les tirailleurs algériens ou la forme d’autogestion ouvrière des lendemains de la guerre… Marseille, capitale de la Résistance, de la culture aussi, avec la foule d’intellectuels qui s’y réfugièrent, sans oublier ses zones d’ombre. À lire et à réfléchir absolument ! MARYVONNE COLOMBANI 44, b1ir haitar till genre s h Au bazar du genre. Féminin/masculin en Méditerranée Sous la direction de Denis Chevallier, Michel Bozon, Michelle Perrot, Florence Rochefort Textuel, 39 euros Exposition Au bazar du genre jusqu’au 6 janvier www.mucem.org CE POPULISME MI VIENT RAPHAEL uOsIFR Ce populisme qui vient Raphaël Liogier Textuel, 15 euros Ici-même, Marseille 1940-1944 Robert Mencherini Jeanne Laffitte, 19 euros
Habitué du Salon des artistes,.Jimmy Lorenzr a fait découvrir début septembre de nouvelles créations a la clientele du Centre Commercial Avant Cap, Une clientèle chanceuse puisqu'elle aura le plaisir de contempler durant les mois venir les expositions d'autres artistes peintres comme Daniel Castan, David Janin, Yannick Bacon ou encore Chantal nrloz. Ca man Mutile Renseignements au Kiosque Avant Cap : 04 42 46 65 35 Avant € a cENTRE cQNhhr1ERCIAL. PLANDECAmPAGNE CHEMIN DEPA#iTEMENTAL 6 - 13480 CABRlES OUVERT OU MF‘RDI AU 010/IAN I-iE DE 10H00 A 20H00



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 1Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 80