Zibeline n°66 septembre 2013
Zibeline n°66 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... c'est pas primaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 S A I S O N S Rêves d’enfance à La Valette Théâtre, musique, arts de la rue... l’enfance est reine au théâtre Marélios, qui émaille sa programmation de spectacles promettant une promenade dans des histoires mythiques et familières entre rêves d’artistes et de spectateurs... Dans le cadre de la 9 e édition du Festival international des musiques d’écran, les bruitages, mélodies et ritournelles du quatuor Les Vois Animées redonneront vie à Charlot au travers de 2 courts métrages burlesques de Chaplin, The Adventurer et Easy Street. Avec la cie Attention Fragile -en résidence à La Valette-, c’est La Guerre des boutons de Louis Pergaud, mise en scène par Louis Cailleau qui rallumera la flamme du minot qui sommeille en chacun de nous. Pépito Matéo, conteur hors pair, se lancera Sans les mains et en danseuse sur le fil d’un récit autobiographique foutraque qui ouvre grand le monde de l’imaginaire. Les textes fantaisistes et géniaux de Boby Lapointe, à l’occasion du 90 e anniversaire de sa naissance, retentiront à nouveau lors d’un hommage tendre et singulier rendu par 6 artistes qui s’approprient son répertoire à leur sauce. Quant à Pierre Wayburn, jeune acteur belge lauréat de l’École d’Acteurs de Liège, il se lance dans l’évocation de ses souvenirs d’enfance, dévoilant avec humour et tendresse une histoire de la Belgique contemporaine, en quête d’identité, avec Manneke. Mais aussi un Madame Bovary d’après Flaubert, revisité par la cie Karyatides par le biais du théâtre d’objet, le spectacle coup de poing Happy End sur la souffrance silencieuse des enfants battus par la cie Le Coffre d’Arlequin, et les Premiers Voyages du Cabaret de l’Impossible sur une possible entente francophone... Do.M. À venir Concert de Bratsch le 5 oct Manneke le 12 oct Théâtre Marélios, La Valette 04 94 23 62 06 www.lavalette83.fr Bratsch Eric Vernazobres Bratsch Eric Vernazobres Les arts se croisent à Saint-Maximin Placée sous le signe de l’humour et de la comédie, la deuxième saison de la Croisée des Arts- Pôle Culturel Provence Verte poursuit son ambition de rassembler tous les publics autour de spectacles dénichés au quatre coins de l’Europe, proposés par l’Office municipal de la culture de Saint-Maximin et le Conseil général du Var. La part belle sera donnée au cirque avec le retour de la Cie Gandini Juggling qui régalera petits et grands en jonglant entre musique classique et sons électroniques dans NightClubs !, l’humour visuel et les bulles des Espagnols de Clinc Pep Bou, le Cirque Bouffon qui offrira un spectacle total avant Noël, la magie mentale de Scorpène, les « tricoteurs » de la Cie Cirkus Cirkor, les maîtres de l’illusion de La Phalène, la magie d’ombres de Philippe Beau et un solo tout en équilibre de Patrick Léonard. Place également à la musique avec l’opéra bouffe d’Offenbach Croquefer et L’île de Tulipatan Sophie Hunger Augustin Rebetez représenté sous une forme moderne par la Cie des Brigands, mais également sous le soleil d’Italie avec Lucilla Galeazzi, et encore Sophie Hunger, Deluxe, Otis Taylor, un hommage à Jean Ferrat par Jean-Marc Desmeropian, Piers Faccini, Alonzo psy 4 de la rime et 3 e œil, la chanteuse espagnole Luz Casal ou les Têtes Raides. Côté danse, du hip hop avec la cie belge No Way Back ou Kader Attou dans The Roots, un programme du Ballet National de Marseille et une invitation à un voyage numérique avec Adrien Mondot et Satchie Noro dans Cinématique. Une saison pleine d’humour, avec Titoff et Anne Roumanoff, et de comédies : Vieilles Chipies de Gérard Moulévrier, Piège @ Matignon, Ma mère me rend dingue avec Grace de Capitani mais également plus classique avec le Malade Imaginaire, ou La Maison de Bernarda Alba de Garcia Lorca mise en scène par Carole Lorang. DE.M. À venir NichtClubs ! le 5 oct Talons aiguilles et crampons le 12 oct Festa Italiana ! de Lucilla Galeazzi le 15 oct La Croisée des Arts, Saint-Maximin-La-Sainte- Baume 04 94 86 18 90 www.saintmaximin.fr Mujeres... X-D.R Cannes en son fief Made in cannes n’usurpe pas son nom, tant la programmation fait la part belle aux artistes qui ont été formés dans les écoles supérieures d’art et de formations artistiques cannoises, parmi lesquelles l’ERAC, le Conservatoire de musique et de théâtre, l’École supérieure de danse Rosella Hightower, l’Atelier d’Arketal (cie de marionnettes), sans oublier les diplômes professionnels délivrés par les lycées de la ville. Cette année ces artistes seront présents dans chacun des spectacles proposés, en tant que metteurs en scènes, comédiens, musiciens, chorégraphes, costumiers, marionnettistes… dans toutes les disciplines. En théâtre, les propositions sont belles, beaucoup d’anciens élèves comédiens de l’ERAC faisant montre de leur talent, ce dont Zibeline a de nombreuses fois rendu compte : Alexandra Tobelaim, Cie Tandaim, reprend Italie-Brésil, 3 à 2, sur un texte de Davide Enia ; Julien Duval, de la Cie Parnas, met en scène Alpenstock, de Rémi de Vos ; la Cie L’Individu est doublement représentée, avec Le Songe d’une nuit d’été, un Shakespeare mis en scène par Charles-Eric Petit, et Le Marin de Pessoa par Guillaume Clausse et Florian Haas ; ou encore la dernière création de la Cie Arketal, L’Homme qui plantait des arbres d’après Giono… La danse aussi promet de beaux moments, avec le spectacle d’ouverture, la création de la Cie Meditango, Mujeres, le CCN de Nantes qui revient avec D’Indicibles violences sur une chorégraphie de Claude Brumachon, ou encore avec 2 pièces fondatrices du Système Castafiore, Aktualismus Oratio Mogol et 4log Volapük… Do.M. Made in Cannes 04 97 06 44 90 www.madeincannes.com
Do you love Grasse ? Avec son programme rose fluo et sa pin-up aux yeux bleus langoureux style Roy Lichtenstein, la communication du Théâtre de Grasse s’offre un coup de jeune, d’autant qu’elle susurre « I love saison 2013/2014… » ! C’est vrai que l’affiche est alléchante avec ses événements – six projections en direct du Metropolitan Opera de New York, les Rencontres de musiques sacrées du monde-, ses inédits – le projet Dramaturgie arabe contemporaine mis en œuvre par la Friche la Belle de mai – et ses compagnonnages – « Terre Comuni », dialogue transfrontalier France/Italie, « Terre, eau, territoire », nouvelle proposition du Dynamo théâtre complice depuis 2010. Les autres rendez-vous sont le fruit d’un habile dosage entre textes d’auteur et répertoire, coups de cœur et spectacles « locomotive », jeunes pousses et têtes d’affiche. Pour que tous les publics du territoire grassois trouvent l’envie de pousser la porte du théâtre à l’heure où son directeur, Jean Florès, s’interroge : « … concernant la saison à venir 13/14 je suis pris d’un sentiment qui me gagne fortement : le doute ! Et si cette nouvelle saison n’était pas aussi « bien » que les autres ? Et si le nombre d’abonnés diminuait ? ». Questionnement légitime, mais qui devrait vite s’estomper en compagnie des artistes : Simon Abkarian et Ariane Ascaride à nouveau réunis dans une tragi-comédie à l’italienne, Le dernier jour du jeûne, l’auteur Michel Azama et le metteur en scène Éric Monvoisin qui, dans Croisades, font jouer à des adolescents les rôles Illumination(s) François-Louis Athenas d’enfants guerriers, les interprètes fougueux de Illumination(s) écrit et mis en scène par AhmedMadani, Sharon Fridman pour son époustouflant duo chorégraphique Al menos dos carras programmé dans le cadre du Festival de danse de Cannes, Dada Masilo dans sa version jubilatoire du Lac des cygnes, Mathurin Bolze et ses complices poètes-acrobates de MPTA spécialistes des voyages imaginaires (À bas bruit), Qudus Onikeku qui fit sensation au dernier Festival d’Avignon avec Qaddish… Et aussi Yvan Attal, Fellag, Zabou Breitman, Anouk Grinberg, Hervé Koubi, François Morel, Philippe Gentil, Richard et Romane Bohringer unis pour la première fois sur les planches… M.G.-G. À venir King Lear, fragments les 20 et 21 sept, Château de Mouans-Sartoux les 27 et 28 sept, La Roquette/Siagne Piccole Modifiche les 11 et 12 oct Le dernier jour du jeûne les 18 et 19 oct Théâtre de Grasse 04 93 40 53 00 www.theatredegrasse.com Un Carré très singulier 5 ans n’est pas l’âge de raison mais Le Carré à Sainte-Maxime est déjà bien ancré sur son territoire et repéré comme lieu à dimension pluri-artistique. Inutile donc de changer le cap, il continue d’explorer de nouvelles expressions artistiques à travers 60 représentations et 5 disciplines, le tout agrémenté de films, d’expositions, de répétitions publiques, performances, conférences, stages, rencontres et café philo. L’ouverture sera théâtrale avec Ubu Roi mis en scène par Declan Donnellan, et se poursuivra par Un beau matin, Aladin adapté du conte des Mille et Une Nuits monté par Charles Tordjman, Les revenants par Thomas Ostermeier qui a fait d’Ibsen son auteur de prédilection, ou encore Carnages conçu par François Cervantes « comme un fête collective » … Le nouveau cirque se glisse sur la pointe des pieds avec trois compagnies : Les 7 doigts de la main, Lapsus et le Cirkus Circor quand la danse fait valser tutus, pointes et création contemporaine internationale : de José Montalvo à Kader Attou, des Pokemon Crew à DeLaVallet Bidiefono, de la Cie R.E.A. Danza au Ballet de l’Opéra national de Bordeaux, de la Cie Onstap à Benjamin Millepied. Même ouverture d’esprit côté musique avec West Side Story par Les Percussions claviers de Lyon, la dernière tournée de Carla Bruni ou le duo jazz Philippe Lacarrière et GuylennDelassus… Mais l’ADN du Carré est sans nul doute les arts numériques qui osent le mariage avec la performance (Armando Menicacci), le théâtre d’ombre (Cie Skappa ! & associés), le théâtre jeune public (Cyril Teste) et la danse (Cie TPO). Autre « grain de folie » séduisant, Les Nuits singulières, dont l’affiche concoctée par la compagnie associée Artefact investit le hall du théâtre et les deux salles toute l’année : happenings, projections, installations, bals, « cocktails et plus si affinités » … L’invitation est lancée ! M.G.-G. Don Quichotte... Patrick Berger Don Quichotte... Patrick Berger À venir Les Nuits singulières les 21 sept, 12 oct, 15 fév Ubu roi les 21 et 22 sept Térez Montcalm le 28 sept Don Quichotte du Trocadéro le 12 oct Mona Lisa, le sexe, le parfum, la bière, Carmen et moi le 12 oct Race le 19 oct Le Carré, Sainte-Maxime 04 94 56 77 77 www.carreleongaumont.com 37 P S OA LI SI OT NI QS U E CULTURE L L E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 1Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 80