Zibeline n°66 septembre 2013
Zibeline n°66 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... c'est pas primaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 S A I S O N S Arles vous ouvre les yeux Le théâtre affiche ses ambitions avec une programmation exigeante et excitante, plus que jamais tournée vers les écritures contemporaines. Et qu’elle est riche cette saison ! Le ton en est donné dès l’ouverture de saison du 5 au 16 octobre (voir p 18), avec le temps fort Nouvelles écritures scéniques qui déroule une programmation des plus prometteuses… Cinq spectacles, dont trois créations, qui donnent à entendre des voix singulières d’artistes qui tous repensent et réinventent les modes de représentations théâtrales, celles du GdRA (avec Vifs – Un musée de la personne), de Satchie Noro (avec Nuage et Retour à Ominato), de Michel Schweizer (avec Cartel), du Collectif Gob Squad (avec Before your very eyes), et du Blitz Theatre Group (avec Late Night). Une entrée en matière qui permet sans aucun doute d’en savoir un peu plus sur l’état du monde aujourd’hui, d’ouvrir grand les yeux et les oreilles pour rester réceptifs… D’autres artistes, et pas des moindres, permettent au fil de la saison de rester en « état de veille ». En théâtre, entre autres propositions, Joël Pommerat met en scène un texte de Catherine Anne, Une année sans été, qui confronte cinq jeunes aux grandes questions de l’existence ; Roland Auzet, sur un texte du poète Christophe Tarkos, interroge la notion de normalité dans une rencontre pétrie d’humanité ; Isabelle Lafon revisite La Mouette de Tchekhov, avec cinq actrices, un chœur de femmes jouant le texte comme une polyphonie ; toujours audacieux, le collectif tg STAN s’empare des Scènes de la vie conjugale de Bergman ; Arnaud Troalic met en scène Borges vs Goya de Rodrigo Garcia ; l’esprit psychédélique des sixties renaîtra avec 66 Gallery, performance imaginée par Bérangère Jannelle, avec Douglas Rand ; Leslie Kaplan poursuit son questionnement sur la place de la femme aujourd’hui, avec Déplace le ciel… et puis, relativement inclassable, l’intrigant spectacle de Fabrice Murgia et Dominique Pauwels, Ghost Road, qui réunit sur scène deux grandes dames de la scène belge et internationale, la comédienne Vivianne De Muynck, et la chanteuse lyrique Jacqueline Van Quaille, dans un voyage crépusculaire le long de la route 66… En danse aussi les rencontres sont belles : Cecilia Bengolea et François Chaignaud transforment, dans altered native’s Say Yes To Another Excess – TWERK, leur expérience des night clubs, qu’ils fréquentent depuis leur adolescence, en objet de recherche anthropologique ; Anne Nguyen explore les différents états possibles de l’« être ensemble » dans une société toujours en mouvement dans Promenade obligatoire, en imposant des contraintes géométriques à une gestuelle hip hop très codifiée ; Christian Rizzo, quant à lui, invite à l’exil intérieur avec C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé, Ghost Road Kurt Van der Elst écrit sur mesure pour le danseur turc Kerem Gelebek… Enfin, la fin de saison se vivra à l’air libre, avec la Cie de l’Ambre et deux de ses épisodes du Grand Ordinaire, et la déambulation chorégraphique de David Rolland… DOMINIQUE MARÇON L À venir Nouvelles écritures scéniques du 5 au 16 oct Théâtre d’Arles 04 90 52 51 51 www.theatre-arles.com Comme un livre ouvert i À l’image de l’affiche, un planisphère partagé en deux, moitié-monde moitié-livre, le Théâtre de Nîmes lance une invitation au voyage par le biais d’une programmation riche ouverte sur le monde. Pour François Noël, son directeur, il est primordial de s’initier à d’autres cultures, pour s’enrichir en acceptant de se laisser surprendre et bousculer. Pour ce faire, un nouveau cycle de musiques du monde voit le jour, Musique et mystique, en collaboration avec Françoise Degeorges, productrice de l’émission Couleurs du monde sur France Culture et réalisatrice de documentaires : des musiques de rituels, de transe et de guérison d’Iran, du Pakistan et de Madagascar, jouées et incarnées par des musiciens et chanteurs considérés comme des maîtres. Trois concerts émaillent la saison, à commencer par les chants polyphoniques, danses et acrobaties de Madagascar, Lambodoara. Autres voyages avec le spectacle du chorégraphe japonais Saburo Teshigawara, Obsession, un duo halluciné qui s’inspire du Chien andalou de Buñuel ; avec le théâtre semi-documentaire de Daisuke Miura, enfant terrible de la scène japonaise, dans Le Tourbillon de l’amour, pièce subversive et crue qui évoque la misère sexuelle à l’heure de la mondialisation ; avec la venue, pour la 3 e année, du Tanztheater Wuppertal Pina Baush qui danse le rare 1980 ; ou encore avec les acrobaties époustouflantes des circassiens québécois des 7 doigts de la main dans Séquence 8… Mais la programmation réserve aussi d’autres voyages tout aussi étonnants, surtout quand il s’agit de classiques du répertoire dont les adaptations visent à surprendre : dans Le Cid, la Cie Sandrine Anglade mêle la musique des alexandrins de Corneille à une rythmique de batterie qui donne au texte un nouveau souffle ; Marc Paquien transpose l’Antigone d’Anouilh dans une histoire politique, sociale et philosophique contemporaine ; quant à Dominique Pitoiset, il situe Cyrano de Bergerac dans un hôpital psychiatrique de nos jours… D’autres grands rendez-vous marquants : Alain Buffard qui reprend Mauvais genre avec des danseurs-chorégraphes de la région ; Dégradés, ovni théâtral du Collectif Les Habits Noirs sur un texte de deux de ses membres, Caryl Férey et Jean-Bernard Pouy, qui dézingue les agences de notation ; Drumming Livre, chef-d’œuvre d’Anne Teresa De Keersmaeker… et les créations des artistes associés : le Collectif Les Possédés avec le Voyage au bout de la nuit de Céline (en attendant la création prévue à Nîmes à l’automne 2014 du Platonov de Tchekhov), et celle d’Anne Lopez de la Cie Les Gens du Quai, Mademoiselle Lopez, un solo qui questionne le monstrueux en soi et la capacité de changement de l’être. Sans oublier, bien sûr, le festival Flamenco durant tout le mois de janvier, et la 8 e édition de Musique sur cour qui clôturera la saison en juin. Do.M. À venir Concert La Face cachée de la lune les 30 sept et 1er oct Standards le 9 oct Lambda (si quelqu’un aime le monde) les 9 et 10 oct Zahrbat Frédéric Iovino Dans mes cordes et Zahrbat le 15 oct Lambodoara – Madagascar les 16 et 17 oct Théâtre de Nîmes 04 66 36 65 10 www.theatredenimes.com
Une 30 e saison de tous les possibles Avant de transmettre début 2014 les clés de la Scène nationale à son successeur Didier le Corre, Jean-Michel Gremillet signe une dernière saison prolifique et exigeante qui invite tous les possibles sur scène et alentours, entre fidélité et découvertes. Le festival C’est pas du luxe !, pour sa 2 e édition, en partenariat avec la Fondation Abbé Pierre et l’association d’insertion le Village, plongera Le Thor dans une déambulation de 21 œuvres artistiques à découvrir gratuitement (hors concerts du soir), résultant d’ateliers créatifs et culturels menés auprès de personnes en situation de précarité. Deux jours à la découverte de l’art pour tous, dont l’œuvre collective Archipel avec le photographe Christophe Loiseau et l’atelier de percussions corporelles de la cie Onstap, à l’affiche de la saison avec sa dernière pièce My God ! Dans le cadre de Drôles(s) d’Hip Hop, danse (Ma leçon de hip hop par Céline Lefèvre) et cinéma (Faire kiffer les anges de Jean-Pierre Thorn) ouvriront la biennale des arts urbains. Puis, beau programme danse avec The Roots de Kader Attou, La jeune fille et la mort de Thomas Lebrun, le solo Entre deux pluies de la cie AK Entrepôt (dès 18 mois) et la magistrale Tragédie d’Olivier Dubois. Après YoannBourgeois en ouverture de saison, le cirque novateur s’affiche : 90 notes sur le thème par Ivan Mosjoukine et les Acrobates de Stéphane Ricordel et Olivier Meyrou ; la chanson française également avec Thomas Fersen et Loïc Antoine. Toujours singulières, les tournées Nomade(s) mettront en lumière les marionnettes de comptoir de la cie les Rémouleurs dans Freaks inspiré de Tod Browning, le concert narratif sous casque Danbé autour du destin de la boxeuse Aya Cissoko, le récit théâtral Italie-Brésil 3 à 2 d’Alexandra Tobelaim, un croisement cirque/vidéo dans Intérieur nuit de Jean-Baptiste André, la Trilogie de Lo Còr de la Plana, Les Agricoles de Catherine Zambon et une balade sonore et immersive du Begat Theater. La programmation théâtrale, très développée, comporte de nombreuses créations : Déplace le ciel du Théâtre des Lucioles, Tête haute de Joël Jouanneau par Cyril Teste (jeune public), Bye Bye Gillo par Bashar Murkus et N’enterrez pas trop vite Big Brother par Catherine Marnas (dans le cadre du projet Dramaturgie arabe Faire kiffer les anges, film de Jean-Pierre Thorn contemporaine), une Histoire d’amour par le Theatrocinema et le ciné-spectacle Hansel et Gretel par La Cordonnerie. François Morel présentera La fin du monde est pour dimanche, Joël Pommerat La grande et fabuleuse histoire du commerce, Cécile Backès et Maxime Le Gall J’ai 20 ans qu’est-ce qui m’attend ? réunissant la parole de 5 auteurs (dont Aurélie Filippetti) sur la jeunesse française, et les jeunes comédiens du Théâtre National de Bretagne joueront pour Stanislas Nordey dans Living !. Dans Tu tiens sur tous les fronts Roland Auzet mettra face à face (et dans la langue de Tarkos) Pascal Duquenne et Hervé Pierre, et François Cervantes présentera Prison possession. DE.M. À venir C’est pas du luxe ! #2 les 20 et 21 sept au Thor Moussu T e Lei Jovents + les Ogres de Barback (le 20) Les Fatals Picards (le 21) Ma leçon de hip hop Faire kiffer les anges le 15 oct Théâtre de Cavaillon 04 90 78 64 64 www.theatredecavaillon.com Itinerrances =r..rezrnplse, : hr:e_]r.r Irrc.c¢r Studio Le Lieu 1 Cours de danse contemporaine Eveil et initiation it la danse Stages ponctuels autour du corps Répétitions publiques Rencontres Possibilité tie location 31 P S OA LI SI OT NI QS U E CULTURE L L E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 1Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 80