Zibeline n°66 septembre 2013
Zibeline n°66 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... c'est pas primaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 É V É N E M E N T S Vingt lieux sur la mer… Musicatreize a fixé un rendez-vous important depuis le 13 septembre et les Journées du Patrimoine. Avec le soutien de MP2013, Roland Hayrabedian pense bien ainsi pointer, enfin, l’AN UN de sa biennale Vingt lieux sur la mer… qui jusqu’alors n’a été qu’ébauchée (2007 et 2009), voire annulée (2011). Les 14 et 15 septembre, vingt lieux de la cité phocéenne (et au-delà) furent investis, non seulement par Musicatreize, mais également par deux formations réputées : le Nederlands Kamerkoor et l’Ensemble Cantori (USA). Ce furent des concerts éclairs, souvent gratuits (ou pour des prix modiques), qu’on a suivi de surprises en surprises tout au long du week-end… Une bonne façon d’entrer dans la musique d’aujourd’hui ! Le programme européen des rencontres « Tenso » a été également accueilli à Marseille du 16 au 18 septembre. Musicatreize fut entouré de trois grands ensembles vocaux d’Amsterdam, Riga et Porto qui participèrent également au « Concours Ohana » d’écriture pour chœurs. sept à 18h30 Salle Musicatreize). L’événement s’achève par la création de deux opus autour de textes de Sappho signés Jesper Nordin et Zad Moultaka : un projet pharaonique (« Odyssée dans l’espace ») pour d’importantes masses chorales amateures et professionnelles (le 26 sept à 20h Opéra de Marseille). JACQUES FRESCHEL 20 lieux sur la mer jusqu’au 26 sept 04 91 00 91 31 www.musicatreize.org Musicatreize Gu Vivien Musicatreize Guy Vivien La suite… Deux beaux concerts pour finir ! C’est d’abord un récital de Lieder de Schubert par la mezzo-soprano Mareike Schellenberger, accompagnée de Victoria Harmandjieva au piano, qu’on entend, avec également au programme Ariane à Naxos de Haydn (le 21 Marsatac voit grand, très grand Le festival de musiques électroniques et actuelles accueille plus de 80 concerts, en 11 soirées, dans 7 lieux L’an dernier, Marsatac envahissait déjà Nîmes en s’installant dans la Smac classieuse Paloma. En 2013, en plus des trois soirées dans la cité gardoise (les 19, 20 et 21), 15 e anniversaire et année capitale obligent, le festival tisse sa toile dans sa ville berceau. Des cinémas (les 22, 23 et 24), une église (le 25), un théâtre (le 29) et la dernière née des grandes salles marseillaises, le Silo (le 26). Sans oublier l’incontournable Dock des Suds (les 27 et 28). Mégalo les « Marsiens » ? Peut-être. Et alors ? Tant qu’il y a de l’audace… Jusqu’à la communication agit-prop, à coup de slogans à consonance revendicative. En tous les cas, depuis son apparition en 1999 dans l’étroit Espace Julien, l’événement -que son nomadisme a finalement consolidé- peut s’enorgueillir d’être devenu la plus importante manifestation des musiques électroniques du sud de la France. Côté programmation, plus que jamais des poids lourds : de Tricky X-D.R cfp Laurent Garnier à CarlCraig en passant par Tricky, Moderat, Vitalic et Kavinsky. Aufgang, Bonobo, Cassius, The Stepkids sont aussi de la party. Même les minots auront leur boum électro (le 22 à l’Alhambra). La scène marseillaise n’est pas en reste avec Andromakers, Anticlimax, Dissonant Nation, les retours attendus de Nevchehirlian, Nasser et en découverte prometteuse, le trio Husbands. Car Marsatac n’en oublie pas sa mission de dénicheur de talents avec Sexy Sushi, Salut C’est Cool, Fauve ou Juveniles. En guise de clôture, une soirée aux sonorités world avec la reconstitution scénique des trois albums Mixatac -sortis entre mai et septembre- qui jettent des ponts entre Marseille, d’un côté, Bamako, Essaouira et Beyrouth, de l’autre. Ambition affichée de cette 15 e édition : faire de Marseille, en septembre 2013, la capitale mondiale du plaisir musical. Avec 40 000 festivaliers attendus, le défi a des chances d’être relevé. THOMAS DALICANTE Marsatac du 19 au 29 sept Nîmes, Marseille www.marsatac.com Zik Zac, le festival qui déménage Encore un changement de site pour le festival aixois qui, depuis sa création à la fin des années 90, doit faire preuve de détermination pour s’imposer dans une ville où les musiques actuelles et l’esprit frondeur ne sont décidément pas bienvenus ! Mais qu’importe, Zik Zac résiste et continue de programmer des artistes qui font aussi bien danser que réfléchir. Pour une 16 e édition coproduite par Marseille-Provence 2013, l’équipe de la Fonderie, fondatrice de la manifestation, a comme à son habitude, choisi de défendre le métissage, le dialogue entre les cultures et un certain aspect de la lutte. Monument de la culture kabyle et artiste à l’engagement tout en finesse, Idir ouvre le bal (le 20 sept). La même soirée suivront l’électro-pop-rock de Temenik Electric, enfants du pays dont la carrière prend enfin l’essor mérité, les hymnes festifs de HK & les Saltimbanks et Etienne de Crécy, dj pionnier de la french touch. Le 21, c’est un autre révolté qui sera en tête d’affiche en la personne de Rachid Taha, qui présente au public de Zik Zac son magnifique dernier album. The Dafunicks, Lena & the Deep soul et Naïas complètent le plateau. Le 22, le festival s’offre un troisième jour aux sonorités orientales avec la chanteuse franco-tunisienne Nawel et Cheikha Rabia, digne héritière du raï des origines qui rend hommage à la grande Rimitti. Le 4 oct, enfin, Zik Zac la Replik s’offre ce que l’on appellerait, dans certaines contrées méridionales, un revivre. Au menu, l’électro-dub de Zenzile et la chanson hip-hop soul de Rit. T.D. Zik Zac Festival du 20 au 22 sept et le 4 oct Aix-en-Provence www.zikzac.fr Etienne de Crecy Marie de Crecy
actoral XXL Les Extralarge et supergénéreuse, oct, se veut rien moins qu’« une tentative de l’édition 2013 ! réconciliation avec soi-même » ; on peut se réjouir aussi du retour de la Cie Motus dont on Bouquet final ? se souvient du percutant Alexis, une tragédie Avisons d’abord le programme : ils s’y sont grecque ; dans Caliban Cannibal, conçu par mis à 5 pour ouvrir le ban. Ricciotti choisit Enrico Casagrande et Daniela Nicolo, la le vers libre et les ailes du vent ; Chougnet révolte sera plutôt latino-américaine et en recentre sagement ; les patrons Marcilhac/langue de Babel ; la rencontre entre L’OUTIL de Colas s’abritent élégamment derrière un mur Dijon et l’Institutet suédois autour de Bones, de questions fondamentales desquelles devront sur la scène des Bernardines, promet une répondre les artistes invités, tandis qu’Anne-James Chaton, en bon parrain, disserte La forme duelle aussi semble bien se porter : stimulante et déjantée réflexion sur la mort. finement sur la vanité des classifications les invités libanais de la Villa Méditerranée et inaugure, en l’appelant de ses vœux, la (voir p 18), Lina Saneh et Rabih Mroué, nomologie, nouvelle science du bien nommer savent faire flamboyer le politique et ouvrir en toute liberté ! On le remercie infiniment les silences ; le théâtre Joliette (voir p 8) d’avoir pensé au déchiffreur égaré dans la accueillera cinq rencontres entre un écrivain jungle des S(pectacle)/P(erformance)/et un artiste de scène, dont un Broute Solo L(ecture)/ME et autres + ! entre Nathalie Quintane et Sophie Pérez. Ce qui saute aux yeux plus que jamais, c’est L’amour et le désir vont encore circuler -dans qu’au-delà des grands du monde théâtral un train de nuit-, portés en voix et en images (Gisèle Vienne et son Pyre au Merlan les 3/4 par Aurélie Leroux et Florence Pazzottu oct, ou Rodrigo Garcia à la Criée avec Muerte sous l’égide du poète Mandelstam. y reencarnacion en un cow-boy le 11/12 oct) Faut-il considérer le face à face Christophe le festival va accueillir une soixantaine de Fiat/Marcel Pagnol au château de La Buzine propositions qui pratiquent surtout le saut comme un duo rock’n’roll ? Réponse le 28 sept. de frontières ! Les danseurs savent faire : Et puis il y aura Mustafa Benfodil dont on Matija Ferlin, à la fraîcheur mélancolique, se connaît la richesse d’écriture puisée à tous relancera dans son sidérant Sad Sam Lucky, mais les réels, Salvatore Calcagno et son premier proposera aussi une pièce pour 5 danseurs ; spectacle La Vecchia Vacca ; un unique persan François Chaignaud et Yaïr Barelli seront Amir Reza Koohestani qui ne manquera pas plutôt dans la déconstruction, antidotes de piquer la curiosité avec Timeloss, commande vivants aux rituels de la représentation ; d’écriture du festival... et ce n’est pas le minimalisme prévisible du Grand Singe de Nicolas Cantin ou Les Ponts Demain ? suspendus de Gustavo Giacosa qui entraveront Un actoral enthousiasmant qui multiplie par le passage. Avec Jacquelin et Darbelley et deux son « offre de sièges », passant de 7000 à leur Art Tangent, aucun risque non plus de 14 000, et espère perdurer avec cette ampleur piétiner dans le rang ! les années prochaines. « Cela fait 7 ans qu’on actoral aime fort justement le travail d’équipe attend cela, déclare Hubert Colas. On ne peut comme celui, troublant, des Chiens de Navarre : pas dire aux artistes voilà c’est fini. La culture Quand je pense que nous ne vieillirons pas est enfin devenue importante à Marseille, il ne ensemble, présenté au Gymnase les 10 et 11 peut pas rester que les grandes institutions. Les petits meurent… » Un constat qu’il ne faudra pas oublier si on ne veut pas qu’actoral 13 soit un bouquet final. MARIE-JO DHÔ et AGNÈS FRESCHEL du 24 sept au 13 oct 04 91 94 53 49 www.actoral.org Chiens de Navarre Philippe Lebruman Cap au Sud Pour la 17 e édition du Festival International d’Orgue, les cinq claviers du grand orgue de Roquevaire sont associés à la Méditerranée, en coproduction avec Marseille Provence 2013. Jusqu’au 20 octobre, un programme varié tourné en partie vers le Sud est proposé aux festivaliers amateurs et spécialistes de l’orgue. Avec notamment la création de Thomas Keck intitulée Lumières, pour chœur, flûte, clarinette, guitare électrique et orgue sous la direction du Chœur Acanthe (le 5 oct à 21h). Cette programmation éclectique et originale se complète par les récitals d’orgue de JohannVexo (le 18 oct à 21h), le duo orgue-piano Etienne Walhain/Jean-Baptiste Monnot (le 20 oct à 16h30), le duo hautbois et orgue de Marika Lombardi et Livia Mazzanti (le 13 oct à 16h30) et l’orchestre Divertimento sous la baguette de Zahia Ziouani avec l’organiste Luc Antonini (le 29 sept à 16h30). Avec de l’improvisation, une création, un répertoire allant du XVI e siècle à nos jours et des concerts dont la conception s’éloigne de l’académisme formel des salles de concerts, le festival d’orgue de Roquevaire affiche sa singularité. FRÉDÉRIC ISOLETTA Festival International d’Orgue de Roquevaire du 13 sept au 20 oct 04 42 04 05 33 www.orgue-roquevaire.fr 17 P É OV LÉ NI ET MI QE UN ET S CULTURE L L E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 1Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 2-3Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 4-5Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 6-7Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 8-9Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 10-11Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 12-13Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 14-15Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 16-17Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 18-19Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 20-21Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 22-23Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 24-25Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 26-27Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 28-29Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 30-31Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 32-33Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 34-35Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 36-37Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 38-39Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 40-41Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 42-43Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 44-45Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 46-47Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 48-49Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 50-51Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 52-53Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 54-55Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 56-57Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 58-59Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 60-61Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 62-63Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 64-65Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 66-67Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 68-69Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 70-71Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 72-73Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 74-75Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 76-77Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 78-79Zibeline numéro 66 septembre 2013 Page 80