Zibeline n°65 jui/aoû 2013
Zibeline n°65 jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 17,6 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... économie et culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Performance à l'occasion de l'exposition PiLAB Création, galerie MAD Cecile Braneyre ESADMM 2013 12 E S A D M M L’ESADMM met le turbo La belle endormie se réveille d’un profond sommeil, prête à retrouver le rayonnement des années marquées par l’empreinte de ses « pères fondateurs » : César, Claude Viallat, Toni Grand, Christian Jaccard… Tout s’est accéléré à partir de janvier 2012 quand l’École d’art, devenue École supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée (ESADMM), est passée du statut de régie municipale à un établissement public de coopération culturelle. Une transformation en forme de pari pour Anne-Marie d’Estienne d’Orves, présidente de l’EPCC : « C’est l’aboutissement d’un travail préparatoire de 4 ans. Grâce à la Ville de Marseille qui nous finance pour le moment à 90% et aux partenaires privés que l’on espère de plus en plus nombreux, et grâce à la vision de Jean Mangion [directeur général,ndlr], tout s’est mis en place. Cela nous donne des ailes pour avancer ». Enthousiasme partagé par Jean Mangion qui a du combattre quelques résistances internes pour que « l’évolution soit digérée par toutes les équipes : elles sont entrées dans le jeu et ressentent une nouvelle fierté ». Autonome donc, l’ESADMM multiplie les contacts avec les institutions publiques (Conseil général, Conseil régional, Communauté urbaine), les entreprises privées, via son nouveau Fonds de dotation/mécénat « Luminy-Art-design-dotation » et la redistribution de la taxe d’apprentissage (7000 € récoltés en 2012, 30 000 € 2013). Cette montée en puissance lui permet de mettre en œuvre de nouveaux projets pédagogiques, tels la rénovation de l’enseignement de la section design axée sur les relations entre création et entreprises (design numérique, design d’espace et design d’objet) ; le développement de workshops transdisciplinaires dirigés par des artistes et professeurs nationaux et internationaux ; la mise en place de partenariats ciblés avec des écoles d’art à l’étranger ; le développement du service de la formation professionnelle et continue sous forme de sessions (500 personnes concernées) ; la création de passerelles avec l’École polytechnique et l’École supérieure de management de Luminy. Et de lancer en septembre la création d’une classe préparatoire publique préparant aux concours d’entrée dans les établissements supérieurs d’enseignement artistique. L’ESADMM peut désormais accompagner ses 500 étudiants jusqu’au doctorat et même au-delà avec un programme de post-professionnalisation sur trois ans. L’automne 2013 verra également la création d’une plate-forme numérique conçue comme un atelier de création et un espace de formation aux métiers et activités du numérique, faisant se croiser étudiants et entreprises, designers et industriels, architectes et stylistes… Bref, la transversalité et l’ouverture sur le monde économique sont les maîtres mots de la nouvelle direction. La Friche en ligne de mire L’ESADMM profite de cette embellie pour faire peau neuve, débloquant 10 M € pour des travaux de mise aux normes et 3 M € pour la réfection de toutes les huisseries de l’école labellisée depuis 2007 Patrimoine Architectural du XX e siècle. Ce qui ne l’empêche pas de viser le centre-ville où elle inaugurera, en 2014, une nouvelle vitrine de 7000 m² sous la Tour Panorama pour installer sa galerie d’exposition et son centre de recherche… En attendant, boulevard Chave, l’exposition PiLAB Création proposée dans le cadre de Campus 2013 réunit productions et activités de la partie enseignement et laboratoire artistiques du programme d’accueil d’étudiants sourds et malentendants PiSOURD. Sous la direction artistique de Jean-Louis Connan, la chorégraphe Pascale Houbin, l’artiste Imogen Stidworthy, l’historien de l’art François Bazzoli et le réalisateur Guillaume André ont « fait en sorte que le projet innerve l’ensemble de l’école, transformant la question des malentendants en question d’art » : captations vidéo, écritures, danse abordent les notions de transgression, de censure, d’art et de ses rapports avec la société. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI PiLAB Création jusqu’au 30 juillet Galerie MAD, Marseille 5 e www.esdamm.fr IO2,n,'M3
3 gelal Théâtre du Chérie Noir I Direction Gérard Gelas Scène permanente d'Avignon Iel ; , CCNCEITS SpECTACLES CI,TIJITS *_,_LIJ les STENTORS vp=t Claude BARIOTTI m Jacques NIOELIN m IM's : tiret plus LAM KEEN11 + ceetemer Femme do JAll LIB kinetri Stine v iv : 4o ltrast wig :'Ittamine Batz Band zsior Cabaret IRAN Palace 21 07 Festival tle Basse °sin : Soiree MM >a1oa. tribute lady Cagai irAar Iroa. SIIN MX brag nu ; 1'ttciirm9s$l, bandol.fr I 049475141 35 >s les FORBANS FEUX l'artifice rQ6n Yl asti petit Tris 1-1:x :.17 ()1 : - GenevievepIALAR9 - Sandra iiKAKE - - Marion RAMAI un BUIciCle BOSFNBIAF ber of _,Jwoof.0. 11., I 011DOIAIS r 4'4V4E FESTIVAL D'AVIGNON Du 22 au 31 Juillet 2013 - 20h CHÂTEAU DE FARGUES (à 3 km des Remparts d'AVIGNON) Av. G. de Fargis - 84130 LE PONTET Résa : 06 73 80 86 17 - 04 90 03 09 20 (Parking sur place) Points de vente habituels -.ticketnet.fr - www.fnac.com Mail : alandalusflamenco@yahoo.fr Chloé Lambert Stanislas Merhar\61, LE LIEN d'Amanda Sthers mise en scène Gérard Gelas Coproduction Théâtre du Chêne Noir 1 Théâtre des Mathurins Deux êtres se découvrent frère et soeur à la mort de leur père, qui à l'insu de tous, menait une double vie... Amanda Sthers (Le Vieux Juif Blonde, nommé aux Molières 2011, Lili Lampion, Rompre le Charrue...) et Gérard Gelas (Confidences à Allah, Molière 2010, Le crépuscule ou Che, Si Siang Les derniers jours de Stefan Zweig, Riviera...) orchestrent la montée inéluctable d'un désir incestueux, entre amour, haine et manipulation. Chloé Lambert (Mariages ! avec Jean Dujardin et Mathilde Seigner...) et Stanislas Merhar (César pour son rôle dans Nettoyage à sec d'Arne Fontaine avec Miou-Mm et Charles Bening...} plongent à caps perdus dans celte tragédie moderne particulièrement troublante. L'Express'Amanda Sthers fouille avec brio et pertinence les liens du sang. Entre charme et perversité, un précipité qui touche juste et drôle. Séduisant ! Le JDD I Chloé Lambert fine, vibrante, et Stanislas Merhar, tendu, funèbre : un duo magnifique, trouble et torture à fleur de peau. Pariscope I Vénéneux et magnétique ! L'un des derniers sujets tabous de notre société, l'inceste, traité avec élégance et parfois même un humour salvateur. Impeccablement dirigés par leur metteur en scèrE., les comédiens nous eni+rdhent dans un poignant pas de deux, dont on sort inévitablenant troubés. C finieerrientseduits, aussi. Scèneweb I Un bijou d'écriture, parfait de sensualité. 19h au Théâtre du Chêne Noir du 6 au 28 juillet 2013 Locations : www.chenenoir.fr 04998674$7 (par CB) Sur place à la buleiterie du Théâtre du 6 au 28 juillet de 1 Oh à 22h15 8 bis, rue Sainte-Catherine 84000 Avignon



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :