Zibeline n°64 juin 2013
Zibeline n°64 juin 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... cerveau indisponible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
A.0 1,4. M. XII F E S TI V A LS M US I Q U E Les Suds au sommet du monde Avec une programmation toujours riche de sens, le festival arlésien de musiques du monde confirme sa place à part dans les événements estivaux. Invité pour la troisième fois depuis 1999, Goran Bregovic est en passe de devenir la mascotte des Suds ! Cette année, la concurrence est rude avec Melody Gardot, Rokia Traoré et le cantaor flamenco Miguel Poveda dont c’est pour l’heure l’unique date en France de la saison. Au-delà de têtes d’affiche qui sont loin d’être l’essentiel de la programmation, le festival arlésien propose des dizaines d’événements dont la cohérence offre une vision singulière des musiques du monde. Ces musiques sont avant tout celles d’une culture et d’un patrimoine en mouvement. Qu’elles soient pratiquées dans la pure tradition ou inspiratrices de nouvelles interprétations, elles n’opposent aucune hiérarchie, ni de valeurs ni d’esthétiques. Et surtout pas de continent. La folk singer américaine Alela Diane jouera ainsi d’égale à égale sur la grande scène du théâtre antique avec l’espagnole inclassable Silvia Perez Cruz. Tout comme les chants mongols d’Urna et le projet franco-palestinien Jadayel envoûteront la Cour de l’Archevêché pendant les Moments précieux. À ne pas manquer, deux OVNI de la musique africaine : Baloji et Wanlov & the Afro Gypsy band. Le premier, issu du hip hop, puise dans ses racines congolaises pour en extraire une rumba afro-funk urbaine. Le second réussit une synthèse atypique entre ses origines ghanéennes et roumaines. Coups de cœur également pour trois propositions d’artistes régionaux revivifiant sans cesse le patrimoine du vaste pays d’Oc. La nouvelle création de Saboï, horde festive créée par Christian Coulomb, est un spectacle musical ambulant qui compose avec la mythologie tauromachique. Douze musiciens, un acrobate et un comédien redessinent un parcours sonore et visuel, s’inspirant d’un répertoire méditerranéen traditionnel lié aux fêtes vernaculaires. Conçu et RokiaTraore Mathieu Zazzo dirigé par Manu Théron, Madalena rassemble un chœur exclusivement féminin de 23 artistes d’expression occitane (dont des chanteuses de La Mal Coiffée, du Chœur de la Roquette et de Enco de Botte). Un spectacle basé sur une mystérieuse cantilène retranscrite en provençal et dédiée Marie-Madeleine que la légende a fait accoster aux Saintes-Maries-de-la-Mer depuis la Palestine. Le même Manu Théron avec son Cor de la Plana et Moussu T e leiJovents fusionneront le temps d’une création dans le cadre du centenaire de la naissance de Charles Trénet. Moussu T présentera aussi son nouvel album lors d’une de ces fameuses Nuits des forges qui prolongent le festival dans une ambiance électrique, jusqu’à une heure indue de la nuit. Enfin, capitale européenne de la culture oblige, les Suds ont imaginé un événement exceptionnel, le samedi 13 juillet, sobrement intitulé [la Nuit] : douze heures de musique ininterrompue, entre 19 et 7 heures du matin, sur 15 scènes, pour 30 concerts et plus de 200 musiciens, dans des lieux inattendus dont la cité classée Patrimoine mondial de l’Unesco foisonne. Pour le coup, ne cherchez pas la tête d’affiche : c’est Arles ! THOMAS DALICANTE Les Suds Arles du 8 au 14 juillet 04 90 96 06 27 www.suds-arles.com Les étoiles d’Allauch Théâtre, musique, danse… Les multiples spectacles des Estivales prennent à nouveau leurs quartiers dans la somptueuse Bastide de Fontvieille et le théâtre de Nature allaudiens. Le festival débutera en douceur par le spectacle lyrique Mes Madeleines musicales (5 juillet) de la soprano Marianne Neri accompagnée au piano par Valérie Florac. Une programmation complétée par le concert classique Les sonates romantiques (8 juillet) dans lequel la pianiste Nathalie Lanoë et le violoncelliste Manfred Stilz interprètent Brahms, SchumannLe 10 juillet, Marie-Christine Barrault lira un texte de Giono, Pour saluer Melville, initialement prévu comme une préface à la traduction de Moby Dick, dans lequel l’auteur se confie sur la relation presque intime qui le lie à ce roman de Melville. Les Carboni présenteront leur nouvelle opérette de Sarvil et Scotto, Le pays des Galéjeurs, une œuvre burlesque et originale qui nous plonge en plein cœur de Marseille avec les exceptionnels Marc Pistolesi, Ali Bougheraba et Cristos Mitropoulos. Le festival se terminera, avec grâce par des extraits du répertoire du Ballet d’Europe (1er août), représentatifs du travail chorégraphique de Jean-Charles Gil. A.-L.R. Estivales d’Allauch Du 5 juillet au 1er août Théâtre de Nature, Allauch 04 91 10 49 20 http://estivales.allauch.com Amarrage de talents ! Le Cargo de Nuit propose, pour cette 8 e édition, 3 nuits de concerts d’exception dans le cadre majestueux du Théâtre antique. La première soirée des Escales du Cargo (le 17 juillet) est consacrée aux timbres singuliers des chanteuses Lou Doillon et Nili Hadida. Récemment couronnée artiste féminine de l’année lors des 28 e victoires de la Musique, Lou Doillon possède une voix surprenante aux intonations graves. Souvent accompagnée de sa guitare acoustique, elle a le don de créer sur scène une atmosphère intime et émouvante. La chanteuse sera suivie de la douceur folk et l’énergie pop du groupe Lilly Wood and the Prick. Leurs mélodies dansantes enchantent le public depuis plus de 7 ans grâce une dynamique rythmique unique sublimée par la puissance vocale étonnante de la chanteuse franco-israélienne Nili Hadida. Pour la seconde soirée, le lendemain, l’artiste de renommée internationale Hugh Laurie revisitera une quinzaine de standards à dominante blues avec le Copper Bottom Band pour l’une des deux seules représentations de l’artiste en France cet été. Enfin, le groupe Archive, mené par Darius Keeler et Danny Griffiths entrera sur scène pour la dernière escale. En 1 re partie, le théâtre antique accueillera le rock hypnotique aux vibrations électroniques du groupe Team Ghost formé par l’ex M83, Nicolas Fromageau. Le relai sera pris par cet ovni musical, et tout aussi ingénieux, Archive. L’univers psychédélique des musiciens anglais à la frontière du rock et de l’électro offrira au Cargo de Nuit l’un de ses plus beaux amarrages… A.-L.R. Les Escales du Cargo du 17 au 19 juillet Théâtre Antique, Arles 04 90 49 55 99 http://www.escales-cargo.com Lou Doillon Kate Barry
L’Empéri dans tous ses « éclats » Le Festival Scènes à l’Empéri, au château salonnais du même nom, offrira au public une palette d’artistes d’univers très différents. Avec plus de 100 millions de disques vendus, le célèbre crooner italo-belge Salvatore Adamo interprètera son dernier album La grande roue (le 20 juillet). Le groupe Lo’Jo, fort de ces trente années d’expériences, présentera son treize album intitulé Cinéma el Mundo réalisé par Jean Lamoot (Noir Désir, Alain Bashung, Mano Negra…). Denis Péan (voix) et Richard Bourreau (violon) sont les J Destination Cuba ! Les nuits babéliennes Lo'Jo Denis Dailleux fondateurs du groupe angevin en 1982. D’Agadir à Chicago, en passant par Buenos-Aires et Katmandou, ils ont rapporté du monde entier des rythmes acidulés mêlant la musique créole, berbère, tsigane, rock, baroque et même raga. Des mélodies enrichies par les voix suaves des marocaines Yamina et Nadia Nid el Mourid, et la participation pour cet album d’invités de renom comme le guitariste malien Ibrahim Ag Alhabib de Tinariwen, le violoncelliste Vincent Ségal, le légendaire joueur de panduri géorgien Niaz Diasamidze ou encore le violoniste chinois Guo Gan (le16). La jeune génération sera représentée par le rappeur d’origine Congolaise Youssoupha, connu pour utiliser l’écriture comme argument de non-violence (le 18). Enfin, le trio français Pony Pony Run Run fera déferler sa popélectrique (le 23) en écho aux textes incisifs et mélancoliques du chanteur aux deux « Victoires de la musique » Benjamin Biolay (le 27). A.-L.R. Scènes à l’Empéri Du 16 juillet au 27 juillet Château de l’Empéri, Salon-de-Provence 04 90 56 00 82 www.salondeprovence.fr Depuis 2007, 2007. le festival niihain cubain Bayamo Ro... propose tous les étés une sélection musicale de qualité explorant les différentes rythmiques de la culture cubaine. En parallèle, le public est invité à participer à une conférence sur « Les influences de la culture française à Cuba » animée par André De Ubeda, ancien délégué de l’Alliance Française (le 5 juillet). Côté musique, le festival accueille en ouverture de tous les concerts le groupe Trio Caña Santa, qui maîtrise à la perfection les mélodies endiablées des célèbres danses cubaines que sont le cha cha cha, la guaracha ou encore le bolero (du 19 au 21). Parmi la programmation figure aussi l’orchestre Havana d’Primera (le 19) : ondé en 2008 par Alexander Abreu, cet ensemble a la particularité de réunir une nouvelle génération de musiciens alliant avec subtilité les rythmes de salsa, jazz, funk et afro-cubains. D’autres spécialistes de la musique cubaine seront présents sur la scène du Fort Napoléon comme Pedrito Calvo Junior y su Orquesta (le 20) et le groupe Maraca (le 21), dirigé par le flutiste cubain et compositeur hors pair, Orlando Valle. A.-L.R. Festival cubain Bayamo du 5 au 21 juillet Fort Napoléon, La Seyne-sur-Mer 04 98 00 25 70 http://www.bayamo.fr Toutes Toirtac Ias les générations oPnSratinns seront présentes nr6sentes autour (6 juillet), particulièrement connu pour son de ce véritable tour d’horizon des musiques œuvre Messe pour le temps présent créée en contemporaines initié par le festival Les Nuits collaboration avec le chorégraphe Maurice d’Istres. Pour cette occasion, les mélodies singulières aux intonations afo-pop du musicien et le public grâce à la pop pétillante du jeune Béjart. Enfin, une ambiance « Relax » englobera chanteur malien Salif Keïta (2 juillet) résonneront dans le parc du pavillon de Grignan. qui a déjà confirmé son talent grâce au titre auteur-compositeur-interprète Mika (9 juillet) Après six ans d’absence, IAM (4 juillet), le mondialement connu Relax, Take it Easy ! A.-L.R. groupe marseillais emblématique du rap français depuis le début des années 90, présentera Les Nuits d’Istres son dernier combat verbal avec l’album Arts du 2 au 9 juillet martiens. Agé de 85 ans et considéré comme Pavillon de Grignan, Istres le père fondateur de la musique électroacoustique, la ville d’Istres accueillera Pierre Henry 04 42 81 76 00 www.istres.fr Féfé X-D.R'H.Tn.t:# 777 i':'_ :.r = - - } ! Le festival qui a des idées La 20 e édition, étoffée mais toujours gratuite, propose têtes d’affiche et nouveaux talents. Quarante spectacles en cinq jours. C’est l’avantage d’avoir vingt ans pendant l’année de la capitale européenne de la culture. L’équipe de Medhi Haddjeri et Marc Ambrogiani ont voulu taper fort en faisant appel à quelques noms emblématiques des musiques actuelles : Raggasonic, le duo le plus célèbre du ragga français, côtoiera Ceux qui marchent debout, les pionniers du funk fanfare, mais aussi Féfé, l’ancien du Saïan Supa Crew et L’orchestre national de Barbès, groupe non moins mythique aux influences arabo-méditerranéennes. Les musiques du monde ne sont d’ailleurs pas en reste avec les Colombiens de Boza Nueva Gaita ou les Franco-argentines Las Hermanas Caronni. Comme souvent, une large place est consacrée aux artistes de la grande région, dans leur diversité : L’homme parle, Zappia, Tchoune Tchanelas, Ba Cissoko, Gari Grèu, Gacha Empega et Dupain dont ce sera le premier concert dans les Bouches-du-Rhône depuis leur reformation. Mais on ne va pas aux Nuits Métis pour simplement écouter de la musique. C’est aussi une démarche citoyenne, voire militante, qu’il est important de rappeler et de soutenir. Animée par un attachement aux valeurs de l’éducation populaire et de la diversité culturelle, l’association Nuits Métis met en lumière, à l’occasion de son festival, un travail de terrain qui sème des graines d’esprit critique et de vivre-ensemble tout au long de l’année. THOMAS DALICANTE Festival Nuits Métis du 18 au 22 juin Plan d’eau de Saint Suspi, Miramas www.nuits-metis.org Salif Keita Priscal Lobjoy XIII F E S TI V A LS M U S I Q U E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 1Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 2-3Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 4-5Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 6-7Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 8-9Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 10-11Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 12-13Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 14-15Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 16-17Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 18-19Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 20-21Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 22-23Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 24-25Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 26-27Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 28-29Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 30-31Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 32-33Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 34-35Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 36-37Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 38-39Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 40-41Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 42-43Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 44-45Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 46-47Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 48-49Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 50-51Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 52-53Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 54-55Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 56-57Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 58-59Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 60-61Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 62-63Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 64-65Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 66-67Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 68-69Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 70-71Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 72-73Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 74-75Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 76-77Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 78-79Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 80-81Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 82-83Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 84-85Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 86-87Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 88-89Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 90-91Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 92-93Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 94-95Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 96