Zibeline n°64 juin 2013
Zibeline n°64 juin 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... cerveau indisponible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Du passé faisons table à venir II F E S TI V A LS T H ÉÂ T R E La 67 e édition du Festival d’Avignon, ultime programmation de Hortense Archambault et Vincent Baudriller avant l’arrivée d’Olivier Py, mêle la découverte d’« artistes neufs » et le retour de créateurs ayant marqué la décennie Kabaret Warlikowski Magda Hueckel Faust II krafft Angerer L’édition se veut « résolument tournée vers l’avenir et la jeunesse » avec l’Afrique en tête, même si elle apparaît aussi comme un bilan du tandem, avec l’accueil de bon nombre de créateurs confirmés au Festival. Elle sera également marquée par l’ouverture de la salle de 600 places, La FabricA (voir Zib 62). Un tournant symbolique dans l’histoire du Festival qui permet l’accueil, à l’année, d’artistes en résidence logés dans 18 appartements, afin de « cultiver l’idée de troupe ». Après un dialogue de deux ans pour imaginer cette programmation à la parole « poétique, mélancolique ou rageuse » et questionner l’art du théâtre à partir « de territoires d’altérité », les deux artistes associés, acteurs et metteurs en scène, Dieudonné Niangounaet Stanislas Nordey, créeront des pièces engagées en début de Festival. Avec Shéda, l’auteur de Brazzaville qui rappelle qu’« il y a des endroits où on m’aurait zigouillé pour ce que j’écris, alors qu’ici on m’applaudit », impressionnera la Carrière Boulbon, ses interventions portant l’art acéré de l’éloquence et la poésie d’un théâtre de l’urgence. Sa pièce pour 14 acteurs et musiciens, dans laquelle il jouera, mettra en dialogue « toute la violence que nos civilisations a inventé et qui n’a fait que prouver notre part d’humanité ». Un poème dramatique qui questionne l’humain et sa fragilité. Il jouera également pour Jean-Paul Delore dans l’oratorio rock Sans doute. Avant d’être interprète pour Anne Théron dans L’Argent de Christophe Tarkos, Stanislas Nordey réunira ses fidèles à la Cour d’honneur : Laurent Sauvage, Véronique Nordey, Emmauelle Béart, Jeanne Balibar dans Par les villages de Peter Handke, « un texte violemment poétique et politique, fondateur du théâtre contemporain et qui a la potentialité de toucher 2 000 personnes à la fois. » Pour le lieu mythique, Jérôme Bel crée Cour d’honneur avec les souvenirs de 15 spectateurs qui témoigneront de leur expérience, accompagnés par Isabelle Huppert, Antoine Le Ménestrel... En clôture et comme un prolongement, de la danse avec Anne Teresa de Keersmaeker et Boris Charmatz sur la Partita n°2 pour violon seul de Bach par la violoniste aixoise Amandine Beyer. (Re)trouvailles La FabricA sera mise à feu le 5 juillet, en extérieur et en entrée libre, avec le Groupe F (voir p 10) pour la topofiction Ouvert ! résultant de 6 mois de travail avec des écoles du quartier où est installé ce nouvel outil culturel. Le baptême en intérieur aura lieu avec Nicolas Stemannqui reprend, en 8 heures, l’intégrale de Goethe Faust I + II, réputée « injouable », suivi par Kabaret Varsovie de Krzysztof Warlikowski. Nourrie à partir d’ateliers de parole autour de « l’être femme » menés par l’avignonnaise Michèle Addala dans le quartier Monclar à trois pas de La FabricA, avec la poète Valérie Rouzeau et l’écrivain Jean Cagnard, La Parabole des Papillons accueillera plus de 25 comédiens, amateurs et professionnels. Une expérience de théâtre collective débordante et humaine qui porte la rumeur du monde. Une large place est accordé à la découverte de jeunes artistes Africains, ou travaillant sur le continent : les chorégraphes danseurs Delavallet Bidiefono, Qudus Onikeku, l’artiste Faustin Linyekula, Aristide Tarnagda et le groupe de rap burkinabé Faso Kombat, Brett Bailey qui interroge le rapport de domination entre Occident et Afrique dans l’installation Exhibit B, Monika Gintersdorfer et Knut Klassen. Théâtre documentaire avec Milo Rau autour du génocide rwandais dans Hate Radio, déambulatoire avec le Rimini Protokoll pour « tordre le cou aux idées reçues sur les rapports économiques Nord-Sud ». Autre itinérance, dans la ville cette fois, avec Remote Avignon de Stefan Kaegi, une création guidée par voix artificielle pour expérimenter la perception de l’environnement et à l’école d’art avec Philippe Ducros dans La porte du non-retour, où seront exposées les photos-reflets de Kiripi Katembo Siku qui signe l’affiche. Attendus également le théâtre documentaire sur le Liban de la danseuse Sandra Iché, Myriam Mazoui qui adapte un texte de Hugues Jallon, Jean-François Peyret, le performer Lazare, Nicolas Truong et le Projet Luciole avec Nicolas Bouchaud et Judith Henry, Germinal conçu par Antoine Defoort et Halory Goerger, et le benjamin de l’édition Julien Gosselin qui monte Les Particules Elémentaires de Houellebecq. Retours gagnants Quant aux retours, notons deux révélations du tandem : l’espagnole Angélica Liddell (dans 2 spectacles par jour) et le théâtre filmé de Katie Mitchell dans Voyage à travers la nuit. Et puis, Lear is in town par le trio Lagarde, Cadiot et
Boyer avec Laurent Poitrenaux et Clotilde Hesme, l’installation Chambre 20 de Sophie Calle à La Mirande, Christian Rizzo, Jan Lauwers et la Needcompany, Falk Richter et Anouk Van Dijk, Jean-Michel Bruyère et son film Troisième vie de François d’Assise conçu avec des jeunes Marseillais, Philippe Quesne et le Vivarium Studio dans Swamp Club ou l’histoire d’un centre d’art menacé de destruction… Après le film sur le Festival de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, un vrai jubilé pour un « geste » d’un soir à l’Opéra : Cadiot, Marthaler, Cassiers, Delbono, Waltz, Castellucci et Dréville, Fabre, Nadj, Nauzyciel, Brook, Chéreau, Régy, Ostermeier, Fisbach, Platel, Rambert et Podalydès, Mouawad… Et toujours le Théâtre des Idées, le cycle de Musiques Sacrées, les lectures de France Culture à Calvet et parmi les huit Sujets à Vif de la SACD, le duo Hassan Razak (Onstap) et Pierre Rigal. DELPHINE MICHELANGELI Festival d’Avignon du 5 au 26 juillet www.festival-avignon.com Les femmes du Festival En 10 ans le Festival d’Avignon, dirigé par Hortense Archambault et Vincent Baudriller, aura su faire évoluer l’équilibre de la parité homme/femme au sein de ses créateurs-trices, à l’image de sa codirection respectée. En 2004, aucune auteure femme, une seule metteure en scène ! En 2013, le pourcentage de femmes à signer la mise en scène, la chorégraphie, la dramaturgie, le texte, la conception, la scénographie, en collaboration ou à elles seules, sur une quarantaine de spectacles programmés, se rapproche timidement des 30%. Une parité en marche certes, encore sous équilibrée… 3 femmes seulement, sur 23 artistes, sont invitées dans le cadre « Des artistes un jour au Festival » ! Espérons qu’Olivier Py saura être attentif à parfaire cette avancée. Que l’on soutient évidemment ! DE.M. Sur la rive des itinérances « Un festival frémissant, modeste et libre », ainsi se définit Villeneuve en Scène, qui choisit depuis 16 ans de s’émanciper « face au In et au Off de la Cité des Papes » et accueille de l’autre côté du Rhône 15 troupes et 20 000 spectateurs. Trois semaines d’histoires d’insurrections, de luttes, d’épopées et de contes initiatiques ou philosophiques sous chapiteaux et en plein air. Un hommage à Wladyslaw Znorko sera rendu par la Cie marseillaise Cosmos Kolej avec des lectures, et chaque soir la pièce Le Passage du Cap Horn. L’agence de Voyages Imaginaires de Philippe Car présentera Antigone, conçue au Burkina Faso et mêlant à la tragédie une véritable magie théâtrale. Dans Dino fait son crooner, le duo Achille Tonic (Shirley et Dino) offrira un répertoire de chansons françaises, anglaises et espagnoles. Cinéma forain pour comédiens, musiciens, bruiteurs dans Le film du dimanche soir par la famille Annibal qui fabrique (depuis 7 générations) une fantaisie théâtrocinématographique pédagogique et burlesque. La Cie Babylone adapte L’homme qui rit, trouvant dans l’univers forain des héros de Victor Hugo un écho à ses propres interrogations. La Fabrique des petites utopies crée Nous sommes tous des K, d’après le roman inachevé de Kafka, et invite le public à un repas énigmatique. L’attentat de Yasmina Khadra sera joué par l’Humani Théâtre, Machine théâtre créera Le Tango de Satan de Laszlo Krasznahorkai tandis que le théâtre de la Massue, dirigé par Ezéquiel Garcia Romeu, donnera un Banquet Shakespeare. Acrobaties et théâtre Banquet Shakespeare Brigitte Enguerand Banquet Shakespeare Brigitte Enguerand avec la Cie Taïwanaise Mix Acrobatics Theater, théâtre d’objets avec le théâtre Mû et une « histoire simple mais vertigineuse » par le Collectif Zou dans On a fait tout ce qu’on a pu mais tout s’est passé comme d’habitude. Monique Brun jouera avec les mots de Léo Ferré, en solitaire dans Léo 38 et avec les musiciens d’Entre 2 caisses (et des invités surprises) dans La folle soirée. DE.M. Festival Villeneuve en Scène du 4 au 24 juillet (relâche 13 juillet) Villeneuve-lès-Avignon 04 32 75 15 95 www.villeneuve-en-scene.com III F E S TI V A LS T H É Â T R E Défendre ses artistes 4rtS Vivants en Vaucluse.rn,i a ranric la riémeni- Cie du i Thomas O'Brien Arts Vivants en Vaucluse, qui a repris la saison dernière l’Auditorium du Thor, organise depuis six ans, en amont du festival d’Avignon, une manifestation consacrée à la création vauclusienne, soutenue par le Conseil général 84. Chaque année, les artistes du territoire ont leur espace dans le bel écrin de la Cour Saint Charles, et le public est fidèle au rendez-vous gratuit. Robert Santiago Trio ouvrira le bal avec sa musique latino. Inspiré du dernier cours de Michel Foucault au Collège de France, Michel Richard a construit la conférence théâtrale L’artiste et le Dire-Vrai. La BD, décidément, inspire les créateurs : le groupe jazzy Zenzika crée une BD sonore autour de Championzé d’Eddy Vaccaro sur l’histoire du premier champion du monde de boxe africain. Dans le cadre d’un projet pédagogique Musique et cinéma, 12 comédiens et 8 musiciens du Conservatoire d’Avignon, emmenés par Guigou Chenevier (Inouï Productions), Catherine Monin et Nicolas Gény, jouent dialogues, musique et bruitages d’un épisode d’une série américaine culte. Une série TV-concert (à l’univers impitoyable) savoureuse qui attribue le style d’un auteur à chaque personnage. La Compagnie du I donne sa conférence sur l’humour À quoi reconnaît-on un clown ?. Danse et musique argentine avec la Cie Pies y Manos et musique persane d’Isabelle Courroy et Shadi Fathi pour un Immobile voyage scénographié par Charlot Lemoigne (Vélo Théâtre). DELPHINE MICHELANGELI Vaucluse en Scène du 28 juin au 4 juillet Cour Saint Charles, Avignon 06 07 50 94 84 www.artsvivants84.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 1Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 2-3Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 4-5Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 6-7Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 8-9Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 10-11Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 12-13Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 14-15Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 16-17Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 18-19Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 20-21Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 22-23Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 24-25Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 26-27Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 28-29Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 30-31Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 32-33Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 34-35Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 36-37Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 38-39Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 40-41Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 42-43Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 44-45Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 46-47Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 48-49Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 50-51Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 52-53Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 54-55Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 56-57Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 58-59Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 60-61Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 62-63Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 64-65Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 66-67Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 68-69Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 70-71Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 72-73Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 74-75Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 76-77Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 78-79Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 80-81Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 82-83Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 84-85Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 86-87Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 88-89Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 90-91Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 92-93Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 94-95Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 96