Zibeline n°64 juin 2013
Zibeline n°64 juin 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... cerveau indisponible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Stravinsky au théâtre 38 M US I Q U E At Avec L’Histoire du soldat, Igor Stravinsky, sur un texte de Charles Ferdinand Ramuz, acte la naissance du théâtre musical. Composée en 1917, à la fin de sa période russe, cette pièce hybride mêlant musique, théâtre parlé, mime et danse, narre l’histoire d’un pauvre soldat qui échange son violon (son âme) avec diable contre un livre qui prédit l’avenir. Ce conte musical d’inspiration faustienne fut l’occasion pour le compositeur russe d’affiner des techniques de composition posées dans Le Sacre ou les Noces : le développement classique qui laisse place à un mode de construction fondée sur la répétition d’éléments diatoniques courts se stratifiant par le vecteur d’un faux contrepoint, le temps linéaire chronologique violenté par la segmentation du discours en mesures composées… Cette musique, brute, dénuée de toute psychologie, dépouillée de toute la sensiblerie du Romantisme, d’une lumineuse matité, se révéla dans l’interprétation de l’ensemble TM+. Les musiciens, intégrés dans la mise en scène de Jean-Christophe Saïs, dirigés précisément Chef d’œuvre (misogyne) Pour sa dernière production lyrique de la saison, l’Opéra de Toulon a choisi de porter à la scène un des nombreux chefs-d’œuvre de Mozart, La Flûte Enchantée. Connu pour quelques airs à la fois inoubliables et redoutables pour leurs interprètes, ce singspiel de l’autrichien au crépuscule de sa carrière est un réel condensé de son savoir-faire mais aussi de son génie visionnaire. En effet, par le choix d’un sujet qui confine au fantastique et à la magie, il ouvrait la voie à ses illustres successeurs du XIX e siècle. Réflexion sur le bien et le mal truffée de références non dissimulées à la symbolique des nombres maçonnique, le livret distille également Frederic Stephan Enrico Bartolucci une franche misogynie faussement dissimulée par l’aspect bouffe de la pantomime d’origine, à croire que son auteur n’aimait pas plus les femmes que le compositeur, qui ne s’en était pas caché un peu plus tôt déjà avec Cosi Fan Tutte. Cela aussi, c’est notre patrimoine ! Les représentations ont rencontré un franc succès grâce à une mise en scène dynamique et enjouée portée avec ferveur par certains personnages dont le jeu théâtral faisait mouche tant il était porté par des qualités vocales remarquables : William Berger interprétait un Papageno truculent à souhait tandis que Kathryn Lewek excellait, impériale en reine de la nuit. Les autres rôles n’étaient d’ailleurs vocalement pas en reste, portés par la direction efficace de Wolfgang Doerner qui a su donner une lecture très aérée de la partition rendant à cette farce un caractère léger en guise d’apothéose. Mise en scène ? Propos ? Dans la Flûte, l’essentiel reste le génie intemporel de la musique, et la beauté des voix. ÉMILIEN MOREAU La Flûte enchantée a été donnée les 14, 17,19 et 21 mai à l’opéra de Toulon par Laurent Cuniot, le Diable, rendirent une partition impeccable, parfaitement ciselée. Les couleurs obtenues par ce septuor dans le choral de la fin de l’œuvre furent magnifiques ! Projeté dans un univers de saltimbanques, chahuté par un langage d’une profonde modernité, le public du GTP put goûter au plaisir d’un spectacle total d’une qualité exceptionnelle. CHRISTOPHE FLOQUET Concert donné au GTP, Aix, le 14 mai Enfermement et… espoir ? Pour faire surprise avant fermeture, le Théâtre Gyptis a accueilli le 31 mai la création mondiale de Nous d’ici-bas de Thierry Machuel, compositeur au programme du bac en 2013 et 2014 : un « oratorio sur le thème de l’enfermement intérieur », qui cherche à révéler « l’humanité présente en nous-mêmes, mais profondément enfouie ». Le projet généreux, préparé en amont par d’audacieux chefs de chœur (Marianne Suner et notre collaborateur Jacques Freschel), réunissait des percussionnistes en herbe de l’école de la Savine, du collège Marie Laurencin, des choristes amateurs du centre social Del Rio, des collèges Henri Barnier, Darius Milhaud (et leurs professeurs), du lycée Marseilleveyre et quatre professionnels de l’Ensemble Télémaque, tous suspendus à la baguette de Raoul Lay. L’œuvre, pour s’entendre, s’est construite sur la parole des autres, cris et chuchotements des détenus de Clairvaux, chants des solitudes de toutes sortes de Jean-Pierre Siméon, scandés, modulés par les choristes sur une partition toute d’obscure clarté, oxymore sonore où la peur cesse peu à peu… et la nuit s’illumine. Au fil de syllabes percutées, d’aériennes mélodies glissées, de récitatifs s’acoquinant à de subtiles dissonances, d’entêtantes asymétries, d’unissons ouvrant et refermant un éventail de notes dansant sur quelque valse de l’oubli, cet « empire de lumières » s’est achevé sur une volée d’espoir, échos de cloches égrenant un moderne Credo. Au cœur de l’opus, un long poème d’Amina Saïd aura serpenté, en relai mystérieux, de la voix de Brigitte Peyré à la trompette de Gérard Ocello, au gré d’une liturgie de métal (Christian Bini et Gisèle David)… S’il existe une mémoire des lieux, nul doute que cette dernière première fois, sur une scène où les créations se sont enchaînées pendant tant années, s’y inscrira naturellement ! MARYVONNE COLOMBANI Agnès Mellon
ibelin c:hier ILestivals Théâtre Avignon, Salon Au programme II à V VI Rue Festimôme, Caressez le potager, Port-st-Louis VII Danse Festival de Marseille, Vaison Au programme VIII IX Musique Jazz des 5 continents, Charlie Jazz Festival Mimi, Rock Island Arles, Allauch Salon, Miramas, La Seyne Au programme Aix, Marseille Aix, Orange, Toulon Chaillol, Lambesc, Pourrières, GMEM Monêtier-les-Bains, La Ciotat, De vives voix, le Thoronet, Floraisons musicales X XI XII XIII XIV, XV XVI XVII XVIII XX We51,-EaSxerrl Divan'OrçMeS[rd et Daniel E3arenboim Eweny itissin Nelson Freire Grigory Sokolov hAikhal PlotncW ltircadi Yolodos Picrro-Laurcnx Airnard Boris BerezaVsky NIKoIi Ll,igansky Daniil Trifonov Franç.ewo TrIskannLukas Geniusas.113. 0 Gaị G4NSEIL m 4 { M. A 4 R*f A " S " 4k.46... 0. it'*r y'l.4 * K : # t fl w #. i ! 4 t â - * f 4'44. 144.1.4-a "` y r i" RM * 1 r+. W " *.#4, x à 4. I°.1411'41 h +d #. µti { -. S * 3e ! a OE r S `r -:2 pc..i # } 4i.k oi _y4 " A`i r : [T- â. ; t + + t ix.}rn.T # ^ 44 =r â FAc. ; 4.2-F 1144 r #, t + é # i : a w *. J. ♦ `f 4 i f T - w * 2x`Ff : V% K #âRi r}.V}'M 4. } i 1 4 Y'r` j 4 ni* 4 f4 h y* y yf :.trftyR :.1. 4. 4.ts-.`, t# d Réservai ions : +330)4 42 50 51 15 -. Juillet >20 Août 2013 LA ROQUE D'AR1THMON wvlrw.fe sti no, corn



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 1Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 2-3Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 4-5Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 6-7Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 8-9Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 10-11Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 12-13Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 14-15Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 16-17Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 18-19Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 20-21Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 22-23Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 24-25Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 26-27Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 28-29Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 30-31Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 32-33Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 34-35Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 36-37Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 38-39Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 40-41Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 42-43Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 44-45Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 46-47Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 48-49Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 50-51Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 52-53Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 54-55Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 56-57Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 58-59Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 60-61Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 62-63Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 64-65Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 66-67Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 68-69Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 70-71Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 72-73Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 74-75Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 76-77Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 78-79Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 80-81Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 82-83Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 84-85Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 86-87Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 88-89Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 90-91Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 92-93Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 94-95Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 96