Zibeline n°64 juin 2013
Zibeline n°64 juin 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... cerveau indisponible.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 M US I Q U E Kiosque en scène Le Kiosque à musique des Réformés se transforme pendant les week-ends de mai à juillet en véritable petite scène de concert. Pour sa 5 e édition, ce festival gratuit propose de faire découvrir des artistes de la scène régionale mais aussi de prendre un verre ou même de dîner sur place... moment convivial garanti ! Sur la place Léon Blum, on retrouve les passionnés de musique, groupes d’amis ou familles, habitants du quartier ou passants qui montent les marches du kiosque pour voir... Après avoir organisé, le 19 mai, un atelier d’initiation Dj, proposé l’électro rock du groupe Ok Bonnie ou encore les mix de Girls on the rocks, le 2 juin, le Bureau Intermédiaire de Production présentait Sugarcraft formé par le duo complétement loufoque John Deneuve et Doudouboy. Sous les lumières multicolores des projecteurs, ils ensorcelaient leur public avec des objets insolites comme des jouets ou instruments pour enfants. D’une énergie débordante, les deux musiciens faisaient le spectacle avec des déguisements improbables : une paire de collants ou encore de la dentelle sur le visage, une robe parsemée de fleurs, un chapeau de Napoléon à plumes et un autre tyrolien ! Leur musique pétille et leur son, mixant les rythmes électro-pop, punk et techno, transporte les spectateurs dans une atmosphère inconnue. Puis, le tour est venu pour Nassim-Dj de faire son entrée. Fort de ses dix années d’expérience en tant que résident sur Radio Grenouille, il est venu envahir La salle Malraux de Six-Fours, dans le cadre du Festival Couleurs Urbaines, accueillait deux groupes de reggae exceptionnels : une première partie assurée par Meta Dia et les Cornerstones, très classique, dans la grande tradition de Bob Marley : un reggae superbe, le public danse, saute, au son de ce groupe venu de New York qui a enregistré son dernier album avec Sydney Mills (Steel Pulse). Le message de paix, d’entente, est repris, en deuxième partie, par Groundation. Si l’on ne sentait pas les origines hip hop du leader du premier groupe, celles jazziques du second enrichissent la base reggae, lui accordant une coloration particulière, modale, avec de superbes solos de batterie, de claviers ou de cuivres et la voix un peu nasillarde, incroyable de Harrison Stafford. Improvisations inspirés, morceaux construits au cordeau, sans doute l’un des meilleurs groupes du moment ! Le bis unit les deux formations sur un standard de Bob, Could you be loved ?... oh yes ! Un air de flûte sur la scène du théâtre grec de Châteauvallon, cavea comble… puis une rupture, un rythme plus vif s’amorce, youyous, mains qui scandent, déjà les gens descendent i 1 - # A* ik i w "â : 4.i 40 i f 4..' ; 4 a (- - r # + 1 O 11640 : i 4.4'* 1 # A. A MI Sugarcraft X-D.R Sugarcraft m X-D.R le kiosque accompagné de ses précieux vinyles avec lesquels il jongle pour mixer sur sa platine tout une palette de sons dansants, du funk 70‘s à la soul en passant par le hip hop ou encore le rock ! ANNE-LYSE RENAUT À venir le 30 juin - Atelier Sample : crée ton tube ! /Association Mimix, jeune public à partir de 6 ans - Bal décalé #2/Bal Rock & Swing - Nassim Dj/Dj Set le 7 juillet - Boum pour enfant, Le Petit Kiosque/Association Mimix, jeune public - Date with Elvis/Rock’n’Roll - Gaïo/Folk Soul - Del’Amott/DJ Set Rendez-vous du Kiosque jusqu’au 21 juillet Kiosque à musique des Réformés, Marseille 06 84 52 99 15 www.rendezvousdukiosque.fr Peace love and harmony au bord de la scène, dansent : Idir chante la fête, le plaisir de recevoir des invités. Le public reprend les chants en chœur, et ceux qui ne parlent pas Kabyle fredonnent le thème. Chants très anciens, évocations de la vie dans les montagnes, mélodies mélancoliques ou rythmées avec fougue, Idir, le poète, charme, apprivoise le monde par son humanité vraie, « il n’y a pas de nations, seulement des êtres humains ». Sphère émotionnelle qui s’envoie, bulle d’amour pour ceux et celles qui souffrent de l’autre côté Groundation X-D.R de la Méditerranée, hommage aux femmes, à sa fille, Tanina, qui chante à ses côtés. Ce miracle fraternel se retrouve dans le public : les uns traduisent aux autres, évoquent les réalités décrites dans les chansons, s’y retrouvent. Beau symbole, Tuyac n wanzul (Musiques du Sud) est interprété en Kabyle et en Français dans un superbe duo père fille. Et l’on repart avec en tête la célèbre et délicate berceuse A vava inouva. MARYVONNE COLOMBANI Couleurs urbaines s’est tenu du 29 mai au 15 juin dans le Var.. Liars Zen Sekizawa Folies musicales à la Friche Des stars américaines ont fait le trajet jusqu’à Marseille grâce à This is (not) Music. Après la soul de Cody Chesnutt, le rap de Mos Def, ou encore les sons hip hop du Wu-Tang Clan, le Cabaret Aléatoire peut désormais se vanter d’avoir proposé une programmation digne des festivals les plus populaires. À défaut de la mixité, les organisateurs prônent la diversité musicale et ont trouvé la réponse grâce au trio américain Liars. Inclassables, ils ne cessent d’évoluer depuis 10 ans d’existence, du post-punk au rock expérimental pour se rapprocher finalement des musiques électroniques. Un mélange insolite qui leur permet de maîtriser et de créer toute une palette de sonorités uniques associées à la voix singulière, à la tessiture oscillant des graves profonds aux aigus, d’Angus Andrew. Mais après 47 jours d’invasion, This is (not) music a dû quitter la Friche. Le 8 juin, les organisateurs ont décidé d’organiser une Block party, fête de quartier sur le modèle américain animée par un Dj. Une soirée accessible (5 €), qui laissait carte blanche à Dj Djel, l’un des meilleurs Dj hip hop de la scène française, ex-membre de la Fonky Family. Don Choa est d’ailleurs aussi à l’affiche. Le rappeur a du talent mais la fête a atteint son zénith à l’arrivée surprise de Karim Haddouche, alias Sat l’Artificier, et MohamedAli, alias Menzo. Il ne manquait plus que Le Rat Luciano pour reformer la Family séparée depuis 2007 ! Tout le monde apprécie d’entendre à nouveau les titres phares du groupe comme Art de Rue ou Mystère et suspense. Après les flow uniques des rappeurs marseillais, Dj Djel a continué son show hip hop pour une soirée inoubliable, en espérant que 2013 « is (not) the end » ! A.-L.R. Le concert de Liars a eu lieu le 30 mai et la soirée de clôture Block party #2 s’est déroulée le 8 juin au Cabaret Aléatoire, Marseille
1 I Le Feistivai c'fliu.weic'ilvaitce -JUIN JUILLET 2013 At EN tDU 14 FESTIVAL Ati CONCERTS MASTER CLASSES PARADE. PA -i#.. AvuL e wwv+r,festival-aix.corml81 w ! J., l WAIN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 1Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 2-3Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 4-5Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 6-7Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 8-9Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 10-11Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 12-13Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 14-15Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 16-17Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 18-19Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 20-21Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 22-23Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 24-25Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 26-27Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 28-29Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 30-31Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 32-33Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 34-35Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 36-37Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 38-39Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 40-41Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 42-43Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 44-45Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 46-47Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 48-49Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 50-51Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 52-53Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 54-55Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 56-57Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 58-59Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 60-61Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 62-63Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 64-65Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 66-67Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 68-69Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 70-71Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 72-73Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 74-75Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 76-77Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 78-79Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 80-81Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 82-83Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 84-85Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 86-87Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 88-89Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 90-91Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 92-93Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 94-95Zibeline numéro 64 juin 2013 Page 96