Zibeline n°63 mai 2013
Zibeline n°63 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : la culture sans artiste, une idéal libéral.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 É V É N E M EN T S Conjointement à l’émouvante exposition De la grâce à l’exil réunissant 12 œuvres de Camille Claudel et un projet scientifique et culturel au centre hospitalier de Montfavet, Avignon poursuivra la célébration de la sculptrice… Sublimer en 3 dimensions Révolte, fureur créatrice et destruction... le poignant destin de Camille Claudel n’a pas fini de fasciner, si l’on en croit la très nombreuse assistance réunie lors du colloque qui vient de lui être consacré à Montfavet. De son art, de sa passion malheureuse pour Auguste Rodin on a presque tout dit, de même que de ses tentatives pour échapper à l’ombre écrasante du maître. Restait à soulever le voile sur la tragédie familiale : fillette née trop vite après le décès d’un frère aîné, elle fut un enfant de remplacement en somme, comme Van Gogh, comme Courbet... un cas fréquent en ce XIX e siècle à la mortalité infantile élevée. L’intervention de Michel Autrand montrait qu’au-delà des apparences, les destinées si dissemblables de Paul et Camille Claudel ont un tracé commun indéniable : celle du jeune frère, « névrotique et sublimatoire », dont il estimait sur la fin qu’elle était « une vie manquée » malgré les succès, et celle de la soeur, dépossédée de tout, enfermée à l’asile de 1913 à 1943. Hervé Castanet évoquait une femme complexe, qui « ne tient pas de l’héroïne hollywoodienne », en incluant dans le tableau son rejet de l’autre, son antisémitisme, et ses positions anti-dreyfusardes... peut-être un premier signe de paranoïa montante. René Pandelon interrogeait quant à lui les liens entre psychose et fécondité artistique, notamment chez les femmes où la folie se déclenche globalement plus tard que chez les hommes : « Le psychotique met en place son délire là où il y avait un trou ; et la création peut à certaines conditions faire suppléance. » Un portrait croisé d’autant plus émouvant qu’il était livré sur les lieux mêmes où « Camille offrit ses cheveux au vent », où sont exposées ses lettres de détresse à sa famille (voir Zib’62). Longtemps avant sa mort, les médecins estimaient qu’une sortie de l’hôpital était envisageable ; sa mère a toujours refusé qu’il en soit ainsi. GAËLLE CLOAREC Le colloque Camille Claudel, La femme, la folie, la création a eu lieu le 26 avril au Centre Hospitalier de Montfavet. Tous les 1rs mardis du mois, le Dr Pandelon y anime un séminaire intitulé Psychose et création, ouvert à tous et gratuit. Renseignements : 04 90 03 92 12 Camille Claudel. De la grâce à l’exil jusqu’au 2 juin Musée des Arcades, Centre hospitalier de Montfavet (84) 04 90 03 90 80 www.camilleclaudel2013.com …en tissant autour d’elle un lien avec quatre autres femmes-artistes dans Les Papesses. Un événement majeur et passionnant à découvrir dès le 9 juin au Palais des Papes et à la Collection Lambert Habemus Papas ! Avec l’exposition Les Papesses, Avignon accueille un événement majeur et renoue, après Picasso en 1970 et Barceló en 2010, avec les grandes d’expositions d’été. Grâce au partenariat accru entre la Collection Lambert et Avignon Tourisme (société d’économie mixte gestionnaire du Palais des Papes), la parole est donnée à cinq femmes artistes. Pour la première fois, Camille Claudel, Louise Bourgeois, Kiki Smith, Jana Sterbak et Berlinde De Bruyckere sont réunies, autour de l’histoire de Jeanne la Papesse, légende médiévale longtemps attestée par l’église romaine, qui prétendait que cette femme, travestie, élue pape au IX e siècle, avait accouché un jour à cheval… 300 œuvres tisseront la toile de ces Papesses de l’art moderne et contemporain, ayant en commun une passion pour l’histoire de l’art et le choix de matériaux complexes, subtilement mises en dialogue d’un lieu à l’autre par Eric Mézil directeur de la Collection et commissaire d’exposition. Si l’hôtel de Caumont accueille les œuvres les plus fragiles, le Palais des Papes présente les pièces monumentales. De la Grande Chapelle au Jardin Benoit XII, jusquelà inaccessible au public, on découvrira la Vierge au bûcher ou les tapisseries de Kiki Smith, l’Araignée ou The Welcoming hands de Louise Bourgeois, l’installation inédite et démesurée La Princesse au petit pois de Jana Sterbak ou les immenses sphères de verre inspirées de ses cosmogonies médiévales. Quant à Camille Claudel, après l’hommage rendu à Montfavet (voir zib’62), près de 30 sculptures, dont les Causeuses et l’Âge mur, prêtées par le Musée Rodin et le Grand Palais, seront visibles. Invitée de la Biennale de Venise, Berlinde De Bruyckere présentera ses inquiétantes vitrines et sculptures, « du Bacon qui sortirait des tableaux » selon Eric Mézil. « Il s’agit pratiquement de monographies de chaque artiste mais tout va se croiser, les œuvres vont se parler dans une véritable interrelation » explique-t-il, ravi des prêts accordés par les grands musées nationaux : corps en métamorphose de Berlinde De Bruyckère ou Kiki Smith, alchimie et astrologie chez Jana Sterbak ou Louise Bourgeois, filiation chez Claudel ou Kiki Smith. Un résultat digne de la Cité des Papes, et qui démontre mine de rien que les femmes peuvent être de grandes sculptrices à défaut de prélat suprême ! Accessible pour un ticket unique à 15 € (12 € réduit). DE.M. Les Papesses du 9 juin au 11 novembre Collection Lambert et Palais des Papes, Avignon Araignee, Louise Bourgeois DE.M www.collectionlambert.com www.palais-des-papes.com
t We can be heroes Nicolas Joubard Au travail Chantier au pluriel, performances, résidences, visites, cuisines et laboratoires, fabrications et parcours… il semblerait qu’avec l’arrivée de Thomas Fourneau à la direction (provisoire et exceptionnelle) des Informelles 2013 le monde du théâtre soit enfin reconnu comme partie intégrante de la classe œuvrante sinon ouvrière, acteurs, metteurs en scène et spectateurs compris. L’invitation est claire à ne pas rester yeux à moitié ouverts et bras ballants ni pour les uns, ni pour les autres : il faudra aller en ville sur des places (le cours d’Estienne d’Orves pour se mêler aux « héros chantants » du Groupenfonction ; les Halles Delacroix pour découvrir ce que veut vraiment Geneviève Sorin avec son Garçon, s’il vous plaît ! ; onze fois visiter des chantiers de fin de résidence en sautant des barrières à la Gare Franche et aux Argonautes pour rencontrer des artistes venus de Grèce -Kostas Koutsolelosdu Portugal -le projet Try Romance de Paula Diogo et Claudia Gaiolas ; le plasticien polymorphe Joâo Garcia Miguel- de Norvège -le tumultueux musicien performeur JÆrgen Knudsen- et puis de France et de Belgique tous les autres dont les titres claquent en pure énergie comme Blast, duo danse batterie, sonnent chic (Res Privata) ou jouent au I Chaud dehors capital La création artistique en espace public investit durant 3 jours la ville d’Aubagne. Issue d’un partenariat renouvelé entre le centre national de création Lieux Publics et Aubagne, la manifestation invite le public à suivre les compagnies régionales dans un nouveau festival placé sous le signe de Marseille Provence 2013 : Chaud dehors 2013. Dans 1, 2, 3… le plasticien Olivier Grossetête entraîne petits et grands à l’édification de trois bâtiments éphémères en carton. Une construction collective en avant-goût de la Ville éphémère en octobre prochain à Marseille pendant les Métamorphoses, auxquelles participera également Archaos qui, avant la Gare Saint Charles, expérimente les escaliers aubagnais avec une étape de travail de Run down issue des duos Stars on stairs. Dans les Urbanologues associés, le danseur vertical Antoine le Menestrel et Jean-Marie Maddeddu sont des VRP surréalistes échappés de la Cie Lézard Bleus pour une déambulation poétique, vue d’en haut ou d’en bas, à la découverte de la mémoire des murs de la ville. Feuilleton théâtral, plastique et musical à suivre également avec La Vieille, premier des textes qui constitue Le Grand ordinaire de la Cie Ambre. Après avoir illuminé l’inauguration de MP 2013, Studios de cirque présente le 3 e volet de la saga des anges avec Plumes Attacks ou le dernier jour sur terre. Initié lors de Sirènes et midi net en novembre, Alexandra Tandaim et la Cie Tandaim (voir p.35) interrogent dans Le mois du chrysantheme Vincent Lucas Le mois du chrysanthème la relation d’intimité entre un acteur et des spectateurs, en « ramenant nos morts au centre de nos villes ». D’une tombe à l’autre, sur des mots issus de Douleur exquise de Sophie Calle, le public déambule d’une douleur intime à l’autre. La collection de spectacles continue avec la danse jukebox de Mouvimento, une performance de Mathilde Monfreux, l’atelier musical Artaud cité mené par le compositeur Wilfried Wendling avec cadavre exquis (Autopsie de Geoffrey Copini côtoie Barbecues, exploration ambitieuse et quantique du collectif de Quark à partir de 2666 de Bolaño), la palme revenant à la sublime question mijotée aux Bernardines par Aurélie Leroux et Florence Pazzottu, éclairée par l’incisive Marie Christine Soma Où dois-je encore monter avec mon désir ? Saine fatigue en perspective ! Mais comme pour commencer les créations par le 7 e jour, Thomas Fourneau, avec une exquise politesse, ouvre grand la porte à la Divine Party des Endimanchés menés par Alexis Forestier, triptyque de quatre heures où s’entrechoquent le dantesque et le kafkaïen, paroles, images et musique de l’Enfer au Paradis. Superbe fête de théâtre qui augurera sans doute du chemin à parcourir pour le spectateur plein d’espoir ! Et enfin un lieu de fabrique et de monstration pour compagnies désargentées… MARIE-JO DHO Du Chantier à l’œuvre du 22 mai au 8 juin Les Bernardines, Marseille 04 91 24 30 40 www.theatre-bernardines.org des amateurs, les duos pour fontaines et marchés du réseau franco-italien Marcher commun. DE.M. Chaud Dehors les 30, 31 mai et 1 juin Divers lieux, Aubagne 04 91 03 91 28 www.lieuxpublics.com www.aubagne.fr 09 É V É N E M E N TS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 1Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 2-3Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 4-5Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 6-7Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 8-9Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 10-11Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 12-13Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 14-15Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 16-17Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 18-19Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 20-21Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 22-23Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 24-25Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 26-27Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 28-29Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 30-31Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 32-33Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 34-35Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 36-37Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 38-39Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 40-41Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 42-43Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 44-45Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 46-47Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 48-49Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 50-51Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 52-53Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 54-55Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 56-57Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 58-59Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 60-61Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 62-63Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 64-65Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 66-67Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 68-69Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 70-71Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 72-73Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 74-75Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 76-77Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 78-79Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 80-81Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 82-83Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 84-85Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 86-87Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 88-89Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 90-91Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 92-93Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 94-95Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 96