Zibeline n°63 mai 2013
Zibeline n°63 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : la culture sans artiste, une idéal libéral.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 M US I Q U E L’art sans frontière Nadia Beugre X-D.R Chorégraphe et commissaire de cette exposition, Alain Buffard s’intéresse à ces individus qui ont subi un va-et-vient culturel en partie hérité du colonialisme du XIX e siècle. De gré ou plus souvent de force, ces rencontres ont produit des pensées, des œuvres et des histoires singulières. Histoires Parallèles : Pays mêlés ne parle pas de métissage culturel mais plutôt de ces richesses indescriptibles produites par un voyage au-delà des frontières ou par l’arrivée d’un étranger sur ses terres. Pour cela, le chorégraphe a choisi un endroit qu’il considère comme « emblématique de notre histoire coloniale », le muséum d’Histoire naturelle ainsi que la chapelle des Jésuites de la ville de Nîmes. Dans ces lieux publics s’insèrent des histoires qu’on ne trouve pas dans les livres d’école. Des histoires parfois locales, comme les portraits d’Anna-Katharina Scheidegger, de ces travailleurs indochinois amenés en France en 1914 qui ont apporté, par exemple, leur savoir à la riziculture camarguaise (voir p 70). Parfois touchantes comme la rencontre émouvante entre la mère de l’artiste turque Ferhat Özgür qui porte le foulard traditionnel et échange ses vêtements avec sa voisine, une professeure habillée de façon moderne. Parfois illégales comme The Mapping Journey Project, de l’artiste franco-marocaine Bouchra Khalili, qui montre à travers 8 vidéos ces migrants racontant leur parcours en dessinant sur la carte officielle leur propre carte clandestine. Le concert des talentueux Ballaké Sissoko et Vincent Segal a donné l’occasion d’admirer le flux intense des notes délicates de la kora, une harpe-luth Malienne à 21 cordes, et le génie du violoncelliste qui pince, frappe, et fait vibrer les cordes de son instrument avec une aisance déconcertante. Quant à Nadia Beugré, c’est sur scène qu’elle trouve ses Quartiers libres. La danseuse entreprend une lutte effrontée contre un monde asservissant, symbolisé par ce câble de micro enchainé à son cou, ou encore cette multitude de bouteilles en plastique vides dont elle est recouverte. Cette vision particulière du monde est le fruit du croisement des cultures qu’elle a vécues et permet ainsi la création d’œuvres aussi précieuses qu’uniques ! ANNE-LYSE RENAUT L’exposition Histoires parallèles : pays mêlés s’est tenue au muséum d’Histoire naturelle et à la chapelle des Jésuites du 7 mars au 28 avril, Nîmes Ballaké Sissoko et Vincent Segal ont joué le 19 avril au Théâtre de Nîmes Quartier Libres a eu lieu le 20 avril à l’Odéon, Nîmes Service ferroviaire maximum Dénicher des musiciens talentueux des quatre coins de la planète, Benjamin MiNiMuM en a l’habitude à travers Mondomix, magazine de référence des musiques du monde dont il est le rédacteur en chef. Lorsque ses amis de la Mesón lui ont proposé une carte blanche, il en a profité pour faire coup double : présenter aux Marseillais l’univers underground naïf des m a r y s e et leur création commune Ferroviaire. La rencontre entre la musique acoustique et ludique des sœurs jumelles parisiennes d’origine philippine et les mix bruitistes de l’artiste reporter donne vie à un tableau musical aux pigments urbains d’essence traditionnelle. Rappelant Björk ou encore Camille, les m a r y s e jouent, au sens propre, avec une multitude d’instruments (principalement du violon et de la harpe) ou d’objets dont elles ont décidé qu’ils le deviendraient. Petits cris tribaux et soupirs sensuels en boucle, ambiance minimaliste, elles semblent s’inspirer aussi bien de l’air que du feu, de l’eau que de la terre. Des morceaux auxquels les collages sonores de MiNiMuM, réalisés à partir de sons enregistrés entre autres dans la gare Saint-Charles, font étonnamment écho. T.D. X-D.R c Benjamin MiNiMuM et m a r y s e ont présenté Ferroviaire le 5 avril à la Mesón, à Marseille An Pierle X-D.R An Pierlé, une sobre mélancolie Elle a voulu renouer avec ses premières amours. Un tête-à-tête avec son piano. Sur scène, la formule lui réussit toujours aussi bien. An Pierlé a également retrouvé avec un plaisir affirmé le Poste à Galène, salle qui l’avait accueilli avec son groupe de rock White Velvet. Cette fois-ci, l’excentricité de l’artiste belge n’est pas dans ses mélodies poétiques aux arrangements tout en sobriété. C’est plutôt entre deux ballades que la blonde dévie. Reconnaissant elle-même que les morceaux de son dernier album, Strange Days, ne sont pas d’une grande gaîté, elle plaisante avec la mélancolie de certains textes, tous en anglais. S’amuse à aguicher le public, assise sur un ballon de grossesse en guise de tabouret de piano. À presque 39 ans, elle évolue dans un univers malicieux. Sa voix puissante et limpide, dont elle joue avec sensualité et espièglerie, rappelle inévitablement celle de Kate Bush. Rendue célèbre en France par une version cocasse d’Il est cinq heures de Jacques Dutronc, An Pierlé a fait de la reprise une spécialité. Aujourd’hui, c’est le tube de Talk Talk, Such a shame, qu’elle se réapproprie avec la douceur envoutante qui la caractérise. THOMAS DALICANTE An Pierlé s’est produite le 25 avril au Poste à Galène à Marseille
LE SON POP-ROCK À MARSEILLE UROAINES BIGA* RAN}f RUM URDU NK LES SALTIF+I BANKS ENONEa114JUIN I ESPIdNpOEIRBIIIE- E9PI0.XGOEMGRIYLIAS[4Nf Ld SE4NE SlMER SMER ouuEeivaE DES roRrEsisxee 106.8 (#0 kLmgEt Rfit..2 EN DIRECT DI MARUILLE FAdRICE QALED, 1311-17N +rtU frrrr+.irieIlk, ` p SAaaauu EF✓ 1E1123NG CRENL11R7111-ERN KENYARK14MA.CIISIs JE111131 N111,2 ESRpCE N41lIttJ% - ï1kFE1UIS'CHDLFNOIGTIUN - N_II f IIk:NIE15']IES 11111111E[121 HU Ell : ERIE NI..R1111- 53 FOE'IEIR 4:11[H_EI ? JUN C0fER1lfiIll1Y-d1111111ES'figia EII51$11D HHHSIL EYE OA R E9 611.111114-T1111:111 el !.. : 4, 4 R : x xs 1=p X 10= iiiis,ii : UNIQUEMENT SUR INVITATIaH RÉCU PÉO E R UII S INIl'ITATI ON 5, R ENEEi IOU US SUR LE SITE ED FESTNM MWW.FESTIIIAL-CO uLEUHSURRAIfiES.CuM UE CHEZ NOS PARTENAIRES 10I11E5HUP.NATUHHL MYSTIC, ZIUII RIDERS.9dRLf CHIUEITO ISO NITRE SURSEYME 51MEIIEiJLIYID 31111SE GUMBO - IL SEIIESiNEF Id ; 1RIYU:fRFLNI[aIlI ; I11EFdII.dIbEIE[lF1Q'TEEIfE"Ll 11111M4'IRE PEW 1_.JFIlEl 115114T111EEI5 : UIL [311E 1F1EI1 [l Mr 411E1 I [-F['IEE l'A : 11111 WN'Itif.FESTI41I-EI)R LER RSL1RBpllIE51CDM U Fnl_ELSLFUL{1LuULE.UHSilHUAIFVE]}E3TIirA1 Cuisine artisenal.e aux savars Ir,. edurrane[}nnIUSf'EPa,4FIGFW € PRESEIRE CONCERT GR.StL[f" be wrss d1 le lCnaIIeIN1 EOM Mplarlp.t.- 22 CARGO DE NMI MERCREDI MC 2013 9. pPEIWE SADi EqNr n00 J1RfFE 21p1C FFHEa LES IXPN 7Ye ELTI7rNNIYlE.IY El FJtEU/i.NMELfJI1NNIFFF I rue F{rrk3rl.°r7ClFi h4r:k1 91 3 44, : ÎG4LÂC : corr. l'iI.v1-1..vnw+rr.. - 1,Le.rr.-k-{. r'y. y 1 : fJ¢ Wa',.rrf. I-rtr,Y^..v1..cu.x- 11.x tr.i.ux Nrc.'Fa _..'4+p3J66I.ie 5}Iw.1_10'M. k'NIADF 11,11 752C w.}-r i+w+r ceTryp-.4ryç9,a—., iw.v.',



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 1Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 2-3Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 4-5Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 6-7Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 8-9Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 10-11Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 12-13Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 14-15Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 16-17Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 18-19Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 20-21Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 22-23Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 24-25Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 26-27Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 28-29Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 30-31Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 32-33Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 34-35Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 36-37Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 38-39Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 40-41Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 42-43Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 44-45Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 46-47Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 48-49Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 50-51Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 52-53Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 54-55Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 56-57Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 58-59Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 60-61Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 62-63Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 64-65Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 66-67Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 68-69Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 70-71Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 72-73Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 74-75Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 76-77Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 78-79Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 80-81Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 82-83Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 84-85Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 86-87Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 88-89Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 90-91Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 92-93Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 94-95Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 96