Zibeline n°63 mai 2013
Zibeline n°63 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : la culture sans artiste, une idéal libéral.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
\32 M P2013 Trilogie Eschyle Le travail qu’Olivier Py a mené sur Eschyle est en tout point remarquable. Par sa compréhension profonde et sa mise en perspective limpide avec notre présent ; par sa « traduction » en vers qui sans trop bousculer le texte le fait résonner avec notre Méditerranée : ses exils, la violence faite aux femmes, le caractère sacré de l’accueil, la compassion pour l’ennemi. Car le dépouillement et le lyrisme d’Eschyle, à l’origine du théâtre, renvoient la tragédie vers les fondements de la cité, dans la démesure de la décision politique, loin des délibérations amoureuses ou des conflits domestiques qui ont fondé notre théâtre moderne. Cette démesure parle immédiatement, à tous ; aux lycéens malgré Pas question de buller Aix serait-elle un paradis des bulles ? Pour le public qui courait les expositions et préférait rester enfermé dans la Cité du Livre en dépit de la chaleur et d’un soleil radieux les 12, 13 et 14 avril derniers, assurément oui. Le weekend BD, temps fort des Rencontres du 9 e art, reste un moment privilégié pour les amateurs de tous âges, qui ne reculent devant aucune file d’attente afin de pouvoir échanger quelques mots avec leurs dessinateurs préférés et surtout de repartir avec une belle dédicace sur la page de garde de leurs albums. Pour les auteurs, en revanche, ces trois jours de rencontres et de signatures sont un véritable marathon. Ils n’ont pas été invités pour buller. Car une dédicace de bédéiste, c’est autre chose que quelques mots. Un dessin, si possible personnalisé, demande du temps, de l’énergie. Voilà pourquoi on n’a parfois fait qu’entrapercevoir des crânes (celui, chauve, du Flamand Herr Seele, créateur du Cowboy Henk, ou ceux, plus chevelus, de l’extravagante équipe de Métamorphose). Penchés sur les albums, ils dessinaient et dessinaient encore. Un marathon, on vous dit. Mais pour la librairie du festival, qui regroupait plusieurs enseignes aixoises, une bonne opération commerciale, la plupart des albums se vendant pas moins d’une vingtaine d’euros…FRED ROBERT Les Perses Alain Fonteray la langue ardue et l’âpreté ascétique du dispositif scénique. Car Olivier Py a voulu adopter les principes d’un « théâtre d’intervention », forme légère portée par trois acteurs, sans décor ni attirail technique, disposant simplement de leur voix, de leur corps et du texte, debout sur des tables qu’ils arpentent et deviennent des terres qu’ils défendent ou désirent. Des acteurs en tout point hors du commun : Mireille Herbstmeyer, Frédéric Giroutru et Philippe Girard sont des monstres qui tonnent et pleurent, s’effondrent et se redressent là, devant vous, à portée de souffle, mais si loin dans l’émotion que personne n’ose avancer la main. (Mais comment font-ils pour jouer chaque jour, deux ou trois fois, des pièces différentes ?). Celui qui n’était pas encore le futur directeur d’Avignon avait présenté chacune des pièces à l’Odéon qu’il dirigeait alors, puis aux ATP d’Aix, enfin la trilogie aux ATP d’Avignon. Soit Les Suppliantes –les Egyptiennes violentées demandent l’asile au risque de la guerre-, Les Sept contre Thèbes –ou comment Etéocle combat la terreur menée aux portes de la Cité par son frère-, Les Perses –ou l’arrogance des Grecs vue par les yeux de leur ennemi victorieux. Trois pièces étonnantes, qui n’appartiennent pas aux mêmes cycles, mais en forment un nouveau, en trois épisodes de 50 mns, à voir d’un trait pour les plus accrocs à l’émotion archaïque débridée. A.F. Les Suppliantes le 5 juin à 15h Pavillon Noir, Aix le 5 juin à 20h Salle Yves Montand, Saint Cannat le 11 juin à 15h Pavillon Noir, Aix le 11 juin à 20h Les Amandiers, Aix Les Sept contre Thèbes le 6 juin à 15h Pavillon Noir, Aix le 6 juin à 20h Les Amandiers, Aix le 12 juin à 15h Pavillon Noir, Aix le 12 juin à 20h Voûte Chabaud, Venelles Les Perses le 7 juin à 15h Pavillon Noir, Aix le 7 juin à 20h Le Château, Trets le 13 juin à 15h Pavillon Noir, Aix le 13 juin à 20h Salle Ferrat, Le Tholonet L’intégrale Eschyle le 8 juin à 19h Fondation Vasarely, Aix le 14 juin à 19h Le Château, Peyrolles ATP, Aix 04 42 26 83 98 www.atpaix.com Gaëlle Cloarec Jacques Ferrandez a lui aussi couru le marathon des dédicaces ; ce qui ne l’a pas empêché de s’interrompre entre deux séances pour honorer son RDV Café BD avec Frédéric Bosser. Albert Camus, tout particulièrement célébré en cette année centenaire de sa naissance, a été au centre de l’entretien. Ferrandez a rappelé l’importance qu’a eue pour lui l’adaptation en 2009 de L’hôte, ce « condensé de l’œuvre de Camus en 25 pages ». Son adaptation de cette nouvelle peu connue a été appréciée par la fille de l’écrivain, Catherine, qui lui a ensuite donné le feu vert pour celle de L’Etranger. Evidemment, « s’attaquer à un tel monument, ça fout la trouille » avoue le dessinateur. Ce qu’il craignait surtout, c’était de trahir l’imagination du lecteur. Son souci majeur a d’ailleurs été de donner un visage à Meursault (lire chronique p90) Mais pour le reste, il ne s’est pas posé trop de questions. En ce qui concerne le cadre par exemple, il lui est apparu évident qu’il devait garder celui de l’époque de rédaction du roman, donc de l’Algérie d’avant la Seconde Guerre Mondiale, celle qu’a connue Camus. Et quand on l’interroge sur les raisons de cette adaptation, il redit son attachement viscéral à l’Algérie, qui le rapproche de l’auteur de Noces. Il rappelle aussi l’actualité du personnage de Meursault et la dimension universelle du propos de L’Etranger (qui pose entre autres la question de la norme sociale). Il affirme son admiration pour celui qu’il qualifie avec humour d’« auteur dégagé ». D’ailleurs, conclut-il, aujourd’hui en Algérie même ceux qui le jugent « colonial » reconnaissent en lui « un très grand écrivain algérien. » F.R. Le weekend BD des Rencontres du 9 e art a eu lieu les 12, 13 et 14 avril à Aix-en-Provence. Certaines expositions durent encore en mai et juin. www.bd-aix.com
ARTS DA La grande cavalcade Transhumance 2013, Animaglyphe Crau Lionel Roux-Theatre du centaure Répartie sur trois semaines et six temps forts, la TansHumance initiée par le Théâtre du Centaure est l’un des événements phares de ce printemps 2013 sur le territoire de Marseille Provence. De son succès dépendra une bonne part du bilan de l’année capitale, tant au niveau de la fréquentation du public que de la qualité artistique… Sabots fourchus, sabots ferrés... la valse des ongulés est prête à commencer, ou plutôt leur longue marche à travers le territoire de MP2013. Venus de l’autre côté des Alpes, les chevaux des Marennes et les vaches italiennes aux cornes en forme de lyre rejoindront les juments de Camargue et les brebis de la Crau dans un cheminement qui débutera le 18 mai à Cuges-les-Pins, et s’achèvera sur le Vieux Port de Marseille le 9 juin. Entre les deux, une multitude d’étapes pour se métamorphoser en « TransHuman » le temps d’une randonnée, d’un bivouac ou d’un pique-nique : Istres, Lambesc, Les Baux de Provence, Salon, Châteaurenard, Miramas, Saint-Antonin, Saint-Martin-de- Crau, Meyrargues, Trets... On pourra « dessiner dans le paysage », aussi, en réalisant un Animaglyphe : « œuvre de land art participative », chorégraphie mêlant hommes et bêtes, ces « tracés éphémères pour le regard des oiseaux » seront filmés depuis les airs sur les flancs de la Sainte-Victoire comme ils l’ont déjà été à Rome, Piazza del Popolo, et sur les plages marocaines. Ou encore banqueter à la camarguaise, danser sous les étoiles, reprendre en chœur l’hymne de Manu Théron écrit pour l’occasion, goûter les chansons de Provence et d’Italie... Rendezvous à mi-parcours le 1er juin à l’Etang des Aulnes pour la Ré-Union des trajectoires, lors d’un BalBête conçu par Serge Hureau et chorégraphié par Dominique Rebaud (avec de vrais musiciens pour mener le branle ! Lo Còr de la Plana, El Maya el Asilah et Assurd). Pour s’inscrire, participer à pied ou à cheval, se renseigner sur les parcours, il faut se rendre sur le site internet de MP2013, dont les équipes sont sur les dents depuis des mois. Concrétiser le rêve poétique du Centaure d’une communion entre l’homme et l’animal, nature et cultures sur le pourtour de la Méditerranée n’a effectivement pas été une mince affaire. Outre le retrait des cavaliers marocains privés de TransHumance par un Office du Tourisme confondant capitale culturelle et foire artisanale, il a fallu gérer les multiples intervenants, et la grogne des artistes du territoire qui ont eu l’impression d’être remplacés par des animaux. Et puis encore dialoguer avec les collectivités concernées, réunir les autorisations nécessaires au déplacement des troupeaux, prévoir la logistique, la sécurité, prendre des mesures sanitaires... Un ordre d’idées ? 26 semi-remorques attendront les bêtes au soir de l’arrivée à Marseille, pour les rapatrier. Et l’on n’imagine pas le tonnage de crottin qu’il faudra évacuer... GAËLLE CLOAREC La TransHumance du 17 mai au 9 juin www.mp2013.fr/transhumance Salon de la Centauresse, installations vidéo Jusqu’au 1er sept MdAA, Arles www.arles-antique.cg13.fr TransHumance, film d’art de moyen métrage du 28 mai au 11 juin Carrières de Lumières, Les-Baux-de- Provence 04 90 54 47 37 L’Observatoire du Bout du Monde, installation multimédia Juin-juillet et sept-oct tous les vendredis et samedis Théâtre du Centaure, Marseille 04 91 25 38 10 Vernissage exposition photo de Lionel Roux et lancement du livre TransHumance (Actes Sud) le 13 juillet Arènes, Saintes-Maries-de-la-Mer 04 90 97 85 86 PRINTEMPS- tTt.2013 AfX-FN-PROYËNCE ET PAYS D'AIX Loind'aux Flauripnirc collerriF I os pxsrxilrc [tF. Frrl Blanche neige_.. leliriek Cie Ld wdrieri ?.e LLII iLic L'art tangent en valise dsioci tior Arielle (perforrnanta:. RGY'ilLusion TawFiy Itedrliau Cic Anemia ! dame) [1,41rouL dnbout C4 Cirquoi+5 fleK. ! cirque) Ph¢dro_ : en r aphste')astre Fr¢.kr ç Hrrppri ; thp$7rrl Ondc Yanib TcIlekFSosruilaectlf Les possLL-des f dhau el CppAra ffaroquq Les fives ForTw (n,ariornettes)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 1Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 2-3Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 4-5Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 6-7Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 8-9Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 10-11Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 12-13Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 14-15Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 16-17Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 18-19Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 20-21Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 22-23Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 24-25Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 26-27Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 28-29Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 30-31Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 32-33Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 34-35Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 36-37Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 38-39Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 40-41Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 42-43Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 44-45Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 46-47Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 48-49Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 50-51Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 52-53Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 54-55Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 56-57Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 58-59Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 60-61Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 62-63Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 64-65Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 66-67Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 68-69Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 70-71Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 72-73Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 74-75Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 76-77Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 78-79Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 80-81Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 82-83Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 84-85Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 86-87Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 88-89Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 90-91Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 92-93Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 94-95Zibeline numéro 63 mai 2013 Page 96