Zibeline n°62 avril 2013
Zibeline n°62 avril 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°62 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : des modèles en crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 M P2013 Pourquoi un GR ? Le GR2013 est une des productions de la capitale culturelle. Un sentier de grande randonnée qui relie tout le territoire, et met en relief sa diversité : littoral, étang, collines, paysages urbains souriants ou rudes, la richesse des perspectives et la diversité des habitants y est traversée… Inauguré en plusieurs lieux du 22 au 24 mars (voir ci-dessous) par des marcheurs enthousiastes suivis par GPS, guidés par endroits par des conteurs du paysage, accompagné par des fanfares et des batucadas, le GR2013 a donc vu le jour, entreprise qui n’aurait pu avoir lieu sans la capitale culturelle, tant elle nécessite une concertation complexe - La promenade initiée par Hendrik Sturmintitulée « Le plateau d’Arbois : au centre du GR2013 » en est une parfaite démonstration. L’artiste-promeneur nous entraîne dans sa lecture des lieux, sculptant les espaces. Une carte IGN, un GPS de poche, de vieilles photographies, un tableau… permettent une approche du terrain particulière : les traces -livres abandonnés, sacs oubliés, vieux papiers, fragments de moteur fondus en formes étranges- sont confrontées aux documents, aux savoirs, aux hypothèses. Hendrik Sturmest une mine de renseignements, d’anecdotes, de dates, de récits ! C’est à l’humain qu’il s’intéresse, et cet artiste marcheur ne parle botanique ou géologie, mais nous entraîne dans un exercice d’archéologie contemporaine où les alentours de la gare de l’Arbois livrent leurs secrets, de la prostitution aux techniques de compostage à grande échelle au centre de retraitement des ordures du Pays d’Aix, avec les ruines d’habitats qui s’animent par les relevés du cadastre… Ou plus étonnant encore, les vestiges du camp américain qui y séjourna de 44 à 47, doté d’un immense théâtre qui vit se produire Marlène Dietrich ! des pouvoirs publics... On peut se demander si cet aménagement du territoire nécessitait un tel investissement, humain et économique, sur des budgets culturels, qu’on aurait pu employer à des productions artistiques. On peut aussi s’interroger sur certains parcours ou, comme à la Viste, les traceurs volontaires ont essuyé des tirs de cailloux. Le jour de l’inauguration ce ne fut pas le cas. Et immédiatement, malgré le temps pluvieux, des centaines de marcheurs ont pris la route, dans un pays où la randonnée se pratique en famille, à la découverte d’une nature et d’une culture ancrées dans les pierres, les fossiles, les strates de À l'arrivee, à Miramas Do.M. civilisation, les odeurs si particulières. Tout est culture ? Marcher, en tous les cas, nous relie au monde. AGNÈS FRESCHEL Nous lisons les paysages avec le filtre de nos attentes. Ainsi en est-il des sentiers balisés de nos promenades. Mais le nouveau sentier de Grande Randonnée se permet des chemins de traverse, des excroissances délicieuses où l’on joue avec les frontières délimitées par les traces rouge et orange. Buissonner sur l’Arbois… Sur le plateau de l'Arbois M.C. Le paysage prend alors une épaisseur nouvelle, se reconstruit par la vertu de cette nouvelle poétique de la marche. … dans l’urbain… Nul besoin de campagne pour randonner ! La découverte de Marseille par les petites rues et les espaces verts permet un regard nouveau. Ainsi, partant du rond-point de Mazargues pour finir à la Vierge de la Garde, des marcheurs bien urbains ont bravé le ciel gris et pluvieux. Le trajet traverse le Parc Bortoli puis le MAC, pour repartir vers le Parc Borély, longer les plages du Prado et remonter à travers le Roucas blanc et ses belles échappées vers la mer. Enfin la vue magnifique depuis la colline virginale récompense les efforts de la montée... … autour de l’étang Partis vers 9h du Port des Heures Claires, à Istres, les marcheurs se sont retrouvés entre terre et mer, redécouvrant des points de vue remarquables malgré le temps couvert. Pour arriver jusqu’à Miramas, où avait lieu le relais avant de repartir à Grans, le trajet empruntait le sentier du littoral, entre collines et restanques, avant de rejoindre le bas de Miramas-levieux… À l’arrivée à 13h25 à Miramas, une batucada rythmait leur pas. Une pause rapide, puis les marcheurs-relayeurs reprenaient leur route, passant par le plan d’eau Saint-Suspi pour rejoindre Grans par l’intérieur des terres, où l’arrivée était prévue vers 15h. Le GR est en marche ! M.C.,C.B. ET DO.M. Le GR2013 s’est inauguré du 22 au 24 mars, sur tout le territoire de MP2013 Les temps Après le week-end inaugural, l’année capitale est ponctuée de six temps forts sur le territoire, offrant des moments de découvertes festifs sur les 365 kms du tracé. Le sentier métropolitain pédestre a inspiré des artistes-marcheurs qui ont créé des œuvres éphémères et originales pour une approche renouvelée du paysage. Premier rendez-vous en Pays de Martigues, du 12 au 14 avril, avec des randonnées atypiques, l’inauguration du sentier du littoral de Port-de-Bouc, des balades urbaines avec Nicolas Memain, spécialiste de l’improvisation promenadologique, un pique-nique point de vue avec le collectif SAFI. Geoffrey Mathieu et Bertrand Stofleth entraineront des photographes amateurs pour constituer un Observatoire Photographique du Paysage, l’Agence Touriste proposera un atelier de carnets de voyage de l’errance, le Collectif Par ce Passage Affranchi partira à l’exploration du Golfe de Fos et de l’Étang de Berre et Julie de Muer & Radio Grenouille présenteront leurs Promenades sonores. À Salon-de-Provence, les 27 et 28 avril, écouteurs sur les oreilles, ces récits balades (à télécharger
This is not women forts sur www.promenades-sonores.com) conçus spécialement pour les paysages entre ville et nature partiront du point accueil GR2013 à 14h. Parmi les randonnées autour du patrimoine historique et industriel de la ville, découvrez le feuilleton cartographique Échelle 1 : 1 la carte qui coule de Jean-Luc Brisson (le 28 à 14h30). Troisième temps fort au Pays d’Aubagne et de l’Etoile, du 7 au 12 mai, dans le cadre du 5 e festival de Randonnées avec des balades artistiques, les Promenades sonores, l’installationperformance Landmarks de Luce Moreau et un pique-nique point de vue (le 12). Prochains rendez-vous : Vitrolles et Pays d’Aix du 24 au 26 mai, Istres du 28 au 30 juin et Marseille du 12 au 15 septembre. DE.M. Les réservations sur les balades et ateliers sont recommandées Martigues 04 42 06 90 61- www.paysdemartigues.fr Salon 04 90 56 27 60- www.salondeprovence.fr Aubagne 04 42 03 49 98- www.2013-paysdaubagne.fr www.mp2013.fr/gr2013.V. it La dernière vague, Tom Sachs, Quaterpipe, 2008, bronze, 102x178x201 cm. Courtesy de l'artiste et Galerie Thaddaeus Ropac, Paris-Salzburg L’événement This is (not) Music envahit les 40 000 m² de La friche pour montrer comment l’art et la musique ont été contaminés par une nouvelle culture underground, inspirée des sports de la glisse. Malheureusement, cette culture jeune est aussi terriblement masculine, comme si nos mères s’étaient battues pour rien ! Pour cette occasion, le nouveau centre d’art, Le Panorama, accueille l’exposition La dernière Vague, titre qui fait référence à la peur des surfeurs de ne plus pouvoir glisser. Une véritable addiction que connaissent les passionnés de skate, moto-cross ou BMX. Tout comme les sportifs, les artistes testent leurs limites et trouvent de nouveaux moyens d’expressions grâce à cette Board Culture. 60 artistes seront exposés, dont 4 femmes. Parmi eux, le célèbre photographe Larry Clark, le graffeur Tilt ou encore l’américain Mike Giant. L’exposition se prolongera à l’extérieur de la Friche avec la réalisation, parfois en live, d’œuvres créées à l’aide de pinceaux, bombes, pochoirs ou d’un marteau-piqueur ! Des « spots naturels » comme le street park seront ouverts pour les adeptes de skate ou BMX et pour les démonstrations de professionnels comme Koston Chomp, Julien Benoliel ou Chris Pfanner. Côté musique, de nombreux artistes sont programmés comme Fortunato D’Orio proposant un récital de piano rythmé par des vidéos de skate. Les spécialistes de la soul musique, Cody Chesnutt, Oy et Selecter The Punisher, seront les premiers à se produire le 25 avril. Des hommes, encore et toujours… Car le plus terrible dans l’écrasante domination masculine sur les scènes et dans les arts est qu’elle s’accentue notablement quand l’âge des artistes et des publics descend… alors même que les écoles Manger ensemble Le partage du repas serait-il devenu une culture de gauche ? C’est ce qu’on pouvait légitimement se demander lors de la conférence de presse des Festins de méditerranée, le « G8 » comme s’appellent tendrement entre eux les responsables de la culture de Port-de-Bouc/Martigues, Aubagne, Arles, Salon, Gardanne, Saint-Rémy et Istres... La palette s’étale du rose franc au rouge carmin, mais ils assurent qu’une marie UMP aurait été bienvenue dans leur fête culinaire ! Il s’agit de mettre en œuvre « la rencontre entre excellence artistique et culture populaire », dans l’esprit des Arts et festins que Gardanne organise depuis 13 ans : un grand chef propose un véritable festin, thématique, racontant le patrimoine culinaire méditerranéen, pour 15 euros (plus le vin) ; le repas pris en commun par 600 convives (inscrivez-vous !) s’accompagnent de spectacles, concerts, lectures, rencontres autour de la nourriture, avant, pendant et après le repas ; les enfants festoient aussi, autour de senteurs, de goûts, de jeux et de contes ; des ateliers de jardinage et de cuisine, de dégustation, sont proposés pour tous les âges ; et l’on s’interroge sérieusement sur l’avenir de la nourriture, autour de tables rondes sur l’agriculture bio et la pêche, la consommation et la santé, la cantine et la collectivité, le temps de la cuisine, la transmission des savoir-faire, avec des chefs, des philosophes, des élus, le président de Slow food, un représentant des AMAP dans le pays où les premières furent créées (Aubagne). Un bémol ? La ville de Gardanne est la seule à avoir fait appel à des chefs au féminin, comme si là aussi les « grands » n’étaient que des hommes… Mais enfin, quoi de plus culturel que la cuisine ? Quand en plus la pensée et l’art s’en mêlent, le festin est bien un acte Capitale. AGNÈS FRESCHEL d’art et de musique sont bourrées de filles ! Estce là la culture de demain ? les programmateurs verront-ils un jour combien ce déséquilibre prive une génération d’artistEs de tout avenir, et le public d’œuvres potentielles auxquelles ils ne donnent pas les moyens d’éclore ? Sans compter que tout cela enferme les jeunes filles dans une passivité de regardante, loin de l’idée que la parole est aussi à elles… ANNE-LYSE RENAUT Prochaine programmation musicale : 26 avril : Concert Rock/Tommy Guerrero (création skateband), Blundetto, DVNO, Dj Falcon 27 avril : Concert Rock/The Undertones, Splash Macadam Concert DJ Set/Sound Pellegrino Thermal Team 2 mai : Concert Hip Hop/Dope D.O.D 3 mai : Concert Rock/Peter Doherty 7 mai : soirée électro/Surkin, Para One, Bobmo This is (not) Music Du 25 avril au 9 juin La Friche, Marseille 04 95 04 95 95 www.lafriche.org Christophe Dufau (Les Bacchanales, Vence) le 4 mai, Aubagne Jour de fête Georgiana Viou (L’Atelier de Georgiana) Mina Rouabah-Roux (MinaKouk, Marseille) du 18 au 20 mai, Gardanne Entre terre et mer Sébastien Richard (La table de Sébastien, Istres) Guillaume Sourieu (L’épuisette, Marseille) Kamal Mouzawak (Le Souk el tayeb, Beyrouth) le 25 mai, Istres Retour de pêche Fabien Morréale (Le Garage, Martigues) Alexandre Mazzia (Le ventre de l’architecte, Marseille) David Toutain les 21 et 22 juin, Port-de-Bouc Le bonheur est dans le pré Francis Robin (Le mas du Soleil, Salon) Les producteurs Salonnais le 7 juillet, Salon La guinguette des Deltas Armand Arnal (La Chassagnette, Le Sambuc) Afrique en Vie le 3 août, Arles Un dimanche sous les oliviers Conservatoire des Cuisines Grand Sud le 13 oct, St-Rémy 13 M P2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 1Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 2-3Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 4-5Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 6-7Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 8-9Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 10-11Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 12-13Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 14-15Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 16-17Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 18-19Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 20-21Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 22-23Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 24-25Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 26-27Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 28-29Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 30-31Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 32-33Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 34-35Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 36-37Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 38-39Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 40-41Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 42-43Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 44-45Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 46-47Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 48-49Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 50-51Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 52-53Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 54-55Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 56-57Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 58-59Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 60-61Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 62-63Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 64-65Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 66-67Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 68-69Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 70-71Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 72-73Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 74-75Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 76-77Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 78-79Zibeline numéro 62 avril 2013 Page 80