Zibeline n°6 avril 2008
Zibeline n°6 avril 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avril 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : ouverture de la Biennale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
62 SCIENCES ET TECHNIQUES Des sciences aux cultes Tonkin Prod. Entre connaissance rationnelle et croyances occultes les représentations humaines tendent un fil funambulesque improbable… Co-naissance La représentation rationnelle part d’un phénomène apparent, passe par une formulation théorique de sa cause, pour aboutir à une pratique expérimentale, une gestuelle de la vérification entre la théorie et la reproductibilité de la pratique initiale, du phénomène. Par exemple on connaît pratiquement le phénomène d’arc-en-ciel, on imagine une théorie de la réfraction de la lumière et on retourne à la pratique de l’expérience du « prisme » de cristal pour vérifier le rapport dialectique entre pratique et théorie. Au fond, la rationalité est la transition paradoxale : pratique du phénomène –imaginaire théorique–, re-pratique expérimentale. L’ésotérisme (du grec esôterikos : de l’intérieur) ou occultisme (de l’adjectif latin occultus : secret) représente une forme dogmatique de l’énoncé de la connaissance. Leurs noms même invoquent l’initiation et le nombre limité des élus du savoir. Il s’agit d’un énoncé imaginaire, d’une forme fantasmée transcrite en une théorie initiatique retranscrite ensuite dans les pratiques rituelles des « initiés ». Par exemple, il existe une infinité de rapportsésotériques entre le phénomène « arc-en-ciel » et ses propriétés imaginaires sur des phénoménologies souvent d’ordre psychologique. Par exemple « là où tombe un arc-enciel se trouve un trésor » ou « in hoc signo vinces » (par ce signe tu vaincras). L’imaginaire initiatique peut ici se résumer en une transition d’ordre prophétique : désir imaginaire –pratique rituelle–, culte imaginaire. En fait tout humain pratique ces deux ordres dans sa vie. Il n’est pas de scientifique qui n’ait ses propres pratiques rituelles superstitieuses (même s’il en a souvent honte) et il n’est pas d’adepte des « sciences occultes » qui n’ait besoin comme tout humain de boire et manger. L’affrontement entre raison rationnelle et déraison occulte est né avec l’humanité et trouve sa ligne de démarcation, son fil funambulesque, dans les jeux de rapports de force entre classes sociales. Pour voir ça Aujourd’hui l’occultisme et la connaissance rationnelle se rejoignent dans la complexité d’un monde où la division sociale du travail correspond à la division de classe des savoirs. Pendant des siècles, les clergés ont su asseoir les pouvoirs de droit divin sur les secrets initiatiques de la confession, de la révélation ; mais désormais le monde du pouvoir marchand est aux mains des spécialistes de tous poils, de ceux qui détiennent un savoir : le mot « technocrate » est symptomatique du pouvoir temporel que confère le secret technique. Le monde a toujours appartenu à ceux qui le pratiquent, mais aujourd’hui la société marchande inocule à la rationalité des doses létales d’imaginaireésotérique. Ainsi le jeu virtuel fait recettes et ravages ; les émissions de « télé-réalité » transforment la religion de l’individualisme en une magnification du narcissisme. Non point qu’il y ait un quelconque « complot » des forces occultes contre la rationalité,
63 mais le mercantilisme généralisé coule toujours dans le sens de plus grande pente : il est toujours plus facile, moins laborieux, de céder à l’obscure croyance que de faire fonctionner ses cellules grises. Il est plus confortable de lire l’imaginaire de son avenir dans les horoscopes que de prendre en charge son devenir en agissant sur sa propre économie. Mais l’ultra spécialisation technocratique assied aussi les sciences rationnelles aux trônes des pouvoirs. Même la personnalité devient affaire de spécialistes : comportements « déviants », la dépression vous « menace », votre côte baisse… consultez un spécialiste. L’honorable savant qui nous donne le pain de ce jour en nous soumettant à sa tentation, pour nous délivrer du mal, s’amène. Plus la puissance de ces nouveaux sorciers est grande, plus le dépassement d’honoraire la garantit. Science économique ? Si les sciences rationnelles s’occultent dans le consumérisme, l’ € conomie dite scientifique en constitue les $aintes Écritures. Elle a sa hiérarchie où seuls les initiés peuvent se commettre à des pronostics, des oracles et augures. Laurence Parisot nous expliquait à la radio récemment que seuls les membres d’un conseil d’administration avaient les éléments chiffrés (donc sacrés) pour juger « des raisons supérieures de l’entreprise » [sic !]. Selon Madame Medef, la Science € conomique démontre que le récent assouplissement des règles de licenciement favorise… l’emploi ! Mon fils, nous vous licencions pour le bien de l’emploi. Ainsi purifié par la raison scientifique, le nouveau chômeur peut aller pointer sereinement en serviteur fidèle de la « raison supérieure » de l’ € conomie de marché. D’ailleurs, il est lu dans les écritures cabalistiques et modélisations mathématiques que : Croissance renaîtra des cendres si est soumise à moult onction sociale du chômage. Est-ce qu’à sa résurrection, le Pouvoir d’Achat viendra sur son fier FMI ressusciter l’emploi ? Aujourd’hui d’ailleurs les consignes d’État sont claires : il ne peut être de « bonne recherche scientifique » que celle qui se voue au culte productiviste. Car le mot magique du développement des connaissances est « valorisation ». Solde monstre sur les organismes de recherche ! tout doit disparaître pour laisser émerger, pure et virginale, la Déesse Croissance ! les morales religieuses doivent vaincre la pernicieuse laïcité ! Ainsi les sectes se réclamant de la « science de l’individu » se retrouvent-elles portées aux nues élyséennes comme « véritables religions » [sic !] par des prêtresses conseillères. D’après les pauvres pêcheurs rationalistes, il y a vraiment des coups de pieds occultes qui se perdent ! YVES BERCHADSKY Tonkin Prod. Au Programme Craintes occultes ou réalités occultées, les questions d’environnement semblent faire recette dans le paysage Zientifique régional ce trimestre. L’exposition Pôle, climat …et nous ? au Muséum d’Histoire Naturelle du Palais Longchamp (voir Zibeline 5) continue jusqu’au 27 avril avec deux conférences. Samedi 29 mars à 15h00 Le quotidien d’une base, une aventure humaine par l’équipe de l’expédition Tara Arctic, et samedi 26 avril à 15h00 Lutter contre le dérèglement climatique, organisé par ADEME. Muséum d’Histoire Naturelle de Marseille, Palais Longchamp, Aile Droite. 04 91 14 59 55 www.museum-marseille.org Le Zibelécoanxieux pourra nourrir, dans la qualité, sa névrose obsessionnelle lors des rencontres cinématographiques, Le Cinéma e(s)t l’Avenir de l’Homme, qui se dérouleront à Rousset du 25 au 27 avril. Cette manifestation est organisée par Les Films du Delta en partenariat institutionnel avec le Conseil Régional, le Conseil Général 13, La Ville de Rousset, la Communauté du Pays d’Aix, la Ville d’Aix-en-Provence, les Médias FR3, Sciences et Avenir, Ventilo, RTL2 et Volvo/Honda. Les sujets particulièrement chauds du « réchauffement climatique » et des « manipulations génétiques » sont traités via des projections de documentaires ou de fictions suivies de débats. Les intervenants pressentis permettent d’espérer d’intéressants échanges. Le Zibécolo pourra également se rendre aux 24 e Festival Sciences Frontières, au Palais du Pharo, à Marseille, du 2 au 5 avril. La manifestation parlera cette année développement durable. Elle a pour particularité de s’interroger sur ces questions avec des artistes et des écrivains, comme Bernard Werber, ou des journalistes comme Jérôme Bonaldi sur la base de conférences de projections, de stands ou d’animations. Ce genre de « coup très médiatisé » a le mérite de créer un « climat » autour de la déraison climatique et peut-être (il n’est pas interdit de rêver) d’amorcer une sensibilisation sur nos « capacités à devenir des terriens modèles » ? Palais du Pharo 04 91 14 64 53 www.sciencefrontieres.com Enfin le Zibelcurieux pourra se remplir la panse en pensée avec un cycle de conférences « grand public » organisé par la Faculté de Pharmacie dans le cadre de l’année de la nutrition. Le 10 avril, 18h00-19h30, La micronutrition : effet de mode ou intérêt par le Docteur Josiane Fontaine du Laboratoire YSONUT ; le 24 avril, 18h00-19h30, La chimie au service de la cuisine par Christian Ernst, Chef de Restaurant Le Charles Livon (Marseille). Ces conférences ont lieu dans l’amphithéâtre Jean Pastor à la Faculté de Pharmacie de Marseille 27, Boulevard Jean Moulin, Marseille. 04 42 53 36 39 www.filmsdelta.com 04 91 83 55 00 www.pharmacie.univ-mrs.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :