Zibeline n°6 avril 2008
Zibeline n°6 avril 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avril 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 10,0 Mo

  • Dans ce numéro : ouverture de la Biennale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 MUSIQUE CONCERTS MARS EN BAROQUE GTP Éminent pianiste Baroque festif Festes d'Orphee X-D.R La venue de Nicholas Angelich sous nos latitudes méridionales devrait emplir les travées de l’Opéra de Marseille… D’autant qu’il interprète, sur le plateau du grand théâtre, le somptueux Concerto en la mineur de Schumann. On sait combien le pianiste excelle dans ce répertoire romantique, puissant et lumineux, de facture classique (comme dans Brahms également)… et on ne le manquera pas ! Le reste du programme de l’Orchestre philharmonique dirigé par Emmanuel Villaume vaut aussi son pesant de pépites : l’Ouverture des Noces de Figaro de Mozart et la 7 e symphonie de Beethoven ! Nicholas Angelich revient également, trois semaines après, pour un récital solo à la Société de Musique de Chambre de Marseille où il jouera les Variations Diabelli de Beethoven. J.F. le 29 mars à 20h Opéra de Marseille 04 91 55 11 10 http://opera.marseille.fr le 22 avril à 20h45 Auditorium de la Faculté de la Timone S.M.C.M/Adhésion sur place ou Espace Culture 04 96 11 04 60 Piano solo Depuis dix ans, date de son 1er Prix au Concours Long-Thibaud, le pianiste Cédric Tiberghien s’affirme, au tournant de la trentaine, comme l’un des musiciens les plus intéressants de sa génération. On l’entend dans les Danses hongroises de Brahms sur la scène intime du coquet théâtre aixois rénové en 2000. le 1er avril à 20H30 au Jeu de Paume, Aix. 04 42 99 12 12 www.concertsd’aix.com Nicolas Angelich Stephane de Bourgies. Ceux qui n’ont pas pu entendre à la Cathédrale Saint-Sauveur aixoise le concert de clôture pascal de la traditionnelle Semaine sainte musicale organisée à Aix par Guy Laurent et les Festes d’Orphée, passent la cession de rattrapage à l’abbaye marseillaise de Saint-Victor. Au programme : des Grands motets festifs baroques. Un Benedictus du « local » Pelegrin, Anthem n°11 Let God Arise de Häendel et le Double concerto (BWV 1060) pour hautbois, violon et orchestre de Bach. le 25 mars à 20h30 à l’abbaye de Saint-Victor en collaboration avec la Cité de la Musique 04 42 99 37 11 www.orphee.org www.citemusique-marseille.com S.O.S d’un poète en détresse Après le succès l’an dernier de Ludwig ! Répond ! …, Richard Martin et l’Orchestre Philharmonique de Marseille renouvellent l’alliage poésie/musique, cher autrefois au maître à penser du directeur du Toursky : Léo Ferré. Ses textes, comme ceux d’Aragon, Vian, Rimbaud ou Baudelaire, vibrent au rythme de l’expression du comédien et des musiques de Mendelssohn, Puccini, Britten… C’est Nader Abassi (que l’on vient d’entendre dans Un bal masqué de Verdi) qui dirige le versant musical d’un spectacle intitulé : La Poésie crie au secours ! le 4 avril à 21h au Toursky 0 820 300 033 www.toursky.org En Avignon… Les amateurs d’opérettes assistent à la création avignonnaise du burlesque Opéra- Bouffe de Jacques Offenbach : Orphée aux Enfers. Avec Magali Léger dans une Eurydice peu encline à rejoindre le monde terrestre, Sébastien Droy pour un Orphée désabusé et Olivier Grand en Jupiter désopilant… sous la baguette de Dominique Trottein et dans une mise en scène de Claire Servais (le 29 mars à 20h30 et le 30 mars à 14h30) Le Chœur de dames de l’Opéra d’Avignon, dirigé par Aurore Marchand, donne la fameuse Ceremony of Carols de Britten, 4 Lieder et romances op.44 et Sechs Gesänge de Brahms, Ständchen de Schubert et les Trois vertus théologales (Fedes, Spes, Caritas) de Rossini (le 12 avril à 17h au Foyer du public). L’Orchestre Lyrique de Région Avignon Provence, dirigé par Kiyotaka Teraoka, avec Daishin Kashimoto (violon), proposent une Soirée Brahms avec son Concerto op.77 et sa 3 e symphonie op.90 (le 19 avril à 20h30 – Montfavet/Salle polyvalente) Duo : alto et piano La pianiste Brigitte Engerer et l’altiste Gérard Caussé allient leur talent pour un récital affichant l’Andante et rondo à la hongroise de Weber, la Sonate « Arpeggione » de Schubert et la Sonate op.147 de Chostakovitch. J.F. le 21 mars à 20h30 aux Salins, Martigues, 04 42 49 02 00 www.theatre-des-salins.fr Opéra-Théâtre 04 90 82 81 40 www.operatheatredavignon.fr Quelle maîtrise ! Christian Dresse Le petit temple de la rue Grignan est bien rempli, ce dimanche 16 mars, quand les jeunes choristes de la Maîtrise des Bouches-du-Rhône pénètrent sagement dans la nef. Costumes bleus et blancs à col marin, comme des « pros », ils s’installent à leur pupitre, en surplombde l’ensemble Baroque-graffiti qui accompagne les 25 chanteurs. Leur chef les rejoint bientôt : la silhouette grave, tout en austérité… de circonstance ! C’est qu’en cette veille de Pâques, le programme s’avère judicieusement choisi : le Stabat mater de Pergolèse pour la douleur de la mère au pied de la Croix, et le Miserere de Hasse pour les lamentations de David… Dès l’attaque affirmée des fameuses « dissonances » du Stabat mater dolorosa…, Brigitte Engerer X-D.R on est frappé par le soin apporté à la justesse des lignes vocales, à l’articulation, à la mise en place des césures, au dessin des phrasés… Autant de qualités qui ne se déliteront pas au fil du concert, jusque dans la riche polyphonie du Miserere mei Deus…. On salue le travail rigoureux accompli, depuis 2002, par Samuel Coquard à la tête du Pôle d’art vocal situé au collège André Malraux (Marseille 13 ème). On n’oublie pas les solistes ! Ni la jeune soprano Alia Hadjem (13 ans), dont le timbre rond et l’émission franche s’avèrent prometteurs ; ni Blandine Rallo (18 ans), alto plus mûre musicalement, à la pâte vocale sombre et au vibrato expressif. Dans leurs airs exigeants, que nombre de chanteurs professionnels redoutent, elles ont montré d’indéniables qualités. J.F. Ce programme est également donné à Aix (le 18 mars à 20h30 Chapelle des Oblats) et Montpellier (le 19 mars à 20h Eglise Ste Eulalie).
Tour de l’Europe baroque Six ans déjà que le Centre Régional d’Art Baroque Euterpes fait son festival en mars. Cette année, le programme ambitieux (6 concerts et 3 conférences) a pour thème Viole de gambe ou violon... Ce qui intéresse Jean-Marc Aymes, claveciniste et directeur artistique de la manifestation, c’est d’analyser, détailler, comprendre pourquoi les instruments « da gamba » (violes) ont progressivement été supplantés par les instruments « da braccio » (violons) à l’ère baroque. Pourquoi aussi (ah, la fameuse exception française !) l’hexagone a longtemps résisté aux Amati, Stradivari et autres Guarneri… Après de longues décennies de cohabitation, la botte italienne a finalement imposé ses violons et violoncelles à toute l’Europe. Ceux que le sujet intéresse suivent les conférences qui s’annoncent passionnantes tant les spécialistes invités sont reconnus par leurs pairs dans leur Amandine Beyer X-D.R domaine : le luthier Pierre Jaquier (le 28 mars à 19h) et les musicologues Catherine Cessac (le 30 mars à 17h) et Denis Morrier (le 1er avril à 19h). Côté concerts, on est également gâtés ! On fait un tour d’Europe en quelques jours. L’Italie du XVIII e siècle est jouée par la violoniste Chiara Bianchini, le violoncelliste Gaetano Nasillo et Michele Barchi au clavecin. Des opus de Vivaldi et Corelli sont interprétés et commentés sous l’optique conceptuelle du fameux « Nombre d’Or » communément employé dans l’art des bâtisseurs ou la peinture (le 26 mars). Autre spécialiste du genre, la violoniste Hélène Schmidt, accompagnée du claveciniste Laurent Stewart, nous conduit dans l’Autriche de Biber et l’Allemagne de Bach (le 27 mars, Temple Grignan). Odile Edouard et Sylvie Moquet présentent respectivement leur violon et viole de gambe tandis que Freddy Eichenberger colore les musiques anglaises du XVII e siècle de Lawes, Jenkins et Purcellau clavecin ou à l’orgue (le 28 mars). Premier détour dans la France de « l’âge d’or de la viole de gambe » et des opus de Marin Marais et Forqueray par le grand Paolo Pandolfo accompagnée de Christine Lecoin au clavecin (le 29 mars). Seconde étape à Versailles avec Rebel, Leclair et à nouveau l’incontournable Marin Marais. C’est la formidable Amandine Beyer qui tient le violon tandis que Baldomero Barciela frotte sa viole et Anna Fontana fait sonner son clavier (le 30 mars à 18h). Final vénitien avec deux artistes de l’écurie Harmonia mundi ! La soprano Maria Cristina Kiehr et Jean-Marc Aymes (clavecin et direction) proposent, en compagnie de l’ensemble Concerto Soave, 34 Violon X-D.R de reconstituer un véritable office de vêpres de la Cité des Doges avec des œuvres de Monteverdi, Tarditi, Merula (le 1er avril). JACQUES FRESCHEL 6 e Festival Mars en baroque du 26 mars au 1er avril Concerts à 20h30 à la chapelle Sainte-Catherine (sauf le 27 mars au Temple Grignan et le 30 mars à 18h) 04 96 11 04 61 www.crab-paca.org Éclectique GTP La programmation de la salle aixoise se poursuit avec l’objectif de séduire un public large par des spectacles variés, de qualité et des artistes de renom Le mois de mars se clôt avec trois soirées affichant le spectacle musical mis en scène par Jérôme Savary en 2006 À la recherche de Joséphine (Baker) qui sera repris en mai au Casino de Paris. C’est une sorte de parabole construite autour de la Revue nègre du Paris des Années folles et de sa danseuse à la ceinture de bananes, mais aussi sur le destin du peuple afroaméricain, l’histoire du jazz « New Orleans », jusqu’aux dégâts causés par l’ouragan Katrina… (les 27, 28 et 29 mars). L’ensemble Musicatreize propose la création musicale du 5 e opus du cycle des « Sept contes » commandés par Rolland Hayrabedian à différents auteurs. C’est Hubert Nyssen qui signe le livret de L’enterrement de Mozart sur une musique de Bruno Mantovani (le 1er avril). Ambassadeur de la culture kabyle depuis une quarantaine d’années, Idir propose des titres « world » issus de son dernier album La France des couleurs où, entouré de la nouvelle génération rap et R&B, il défend le multiculturalisme hexagonal (le 3 avril). Jean-François Zygel dirige son Cabaret classique : voix, clarinette, piano jazz ou classique, ondes Martenot, chants d’oiseaux, jonglerie dansée, répertoire et improvisations se mêlent avec humour (le 22 avril). Et, comme pour confirmer le mélange des genres à l’œuvre dans la programmation aixoise, les violonistes Laurent Korcia et Florin Niculescu proposent leur Doubles jeux. Accompagnés d’un piano, J.F. Zygel Denis Rouvre de guitares et d’une contrebasse, ils déclinent en partie les plages d’un disque séduisant paru fin 2006 (voir Zibeline 3) contenant des pièces allant de Bartok à Grappelli, de Ravel à Django Reinhardt… (le 24 avril). J.F. Grand Théâtre de Provence, Aix Concerts à 20h30 04 42 91 69 69 www.legrandtheatre.net



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :