Zibeline n°50 avril 2012
Zibeline n°50 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... tout le monde s'en fout !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Trois femmes sont actuellement en résidence dans le cadre des Ateliers de l'EuroMéditerranée : une photographe, une écrivaine, une plasticienne... À l'oeuvre ! Kathryn Cook Repères Kathryn cook est née au Nouveau Mexique et a fini ses études de journalisme en 2001. Depuis, ses photographies documentaires sont régulièrement publiées dans le New York Times, Newsweek, Time, Stern… Elle fait partie de la prestigieuse Agence VU. Résidence De septembre 2011 à juin 2012 Jeunesse Arménienne de France L’association, née après la seconde guerre mondiale, œuvre en particulier au développement de la culture, de la langue et des arts arméniens. Coproductrice de cet Atelier, elle a également ouvert ses archives et permis à la photographe de rencontrer les Marseillais d’origine arménienne, une des plus anciennes et importantes communauté de France. www.la-jaf.com le bec en l’air Maison d’édition d’ouvrages d’art, de photographie, le bec en l’air met en pages de façon élaborée, et contemporaine, la relation entre texte et image. Basée à La Friche, elle compte aujourd’hui plus d’une soixantaine de publications à son catalogue. www.becair.com KAtHRYn cooK, Memory of trees C’est par hasard, au cours d’un voyage en Turquie en 2006, que la photographe américaine a senti une absence. Et a découvert qu’il était interdit de parler du génocide arménien. Alors elle s’est mise à chercher les traces de ce peuple, en Syrie, au Liban, à Jérusalem, en Arménie, pour comprendre l’ampleur du silence et documenter sa vision. Puis elle est parvenue dans un petit village turc peuplé de Kurdes et planté de mûriers, et de vers à soie. La mémoire d’un artisanat arménien, dans les arbres. Depuis elle a séjourné à Marseille, rencontré Ovsana Kaloustian, centenaire qui a vécu l’exil en 1915… Ses photographies, d’un magnifique lyrisme et d’une rare humanité, s’accompagnent de commentaires succincts mais éclairants sur une histoire qui n’est pas la sienne, mais qu’elle rend comme un témoin infiniment sensible, et entêté. Elles feront l’objet, en 2013, d’une exposition monographique au mucem, et d’une publication au bec en l’air. Kathryn Cook SonIA cHIAmbRetto, sans titre L’auteure a commencé ses résidences dans les Bureaux de Proximité de la Ville de marseille (voir supplément Zib’46). En haut de la Canebière. Elle y a vécu quelques scènes surprenantes, de misère mais surtout de solidarité. Car cet endroit où l’on fait renouveler ses papiers, où l’on affirme son état civil est, dit-elle, un des points névralgiques de notre société, mais aussi un de nos lieux communs. Elle se souviendra, toujours, de cette belle femme noire que l’appareil ne parvenait pas à photographier selon les normes imposées pour les passeports numériques… et des fous rires solidaires des employées municipales, qui s’étaient regroupées autour d’elle. Toutes des femmes, en première ligne, confrontées à la difficulté sociale, à des normes qu’elles doivent imposer sans en partager l’esprit, mais en supportant les reproches. Sonia Chiambretto ne sait pas encore ce qu’elle fera de cette matière vivante, comment elle l’écrira. Mais elle poursuit son voyage dans d’autres bureaux, témoin discret, au cœur de la parole sociale. 3
Karine Rougier, une artiste chez Vacances Bleues Marie Deruffi KARIne RougIeR Le temps des vacances Elle a pris ses quartiers d’hiver à Vacances bleues pour une résidence de création de près de quatre mois. Là, elle réenchante l’espace nu, accroche aux murs photos et planches de dessins, accumule sur une étagère bouquins et menus objets, range sur le tréteau ses crayons gris à pointe fine. Un univers personnel hétéroclite appréhendé quotidiennement par les salariés qui peuvent suivre son processus de création : un dessin de 190 x 140 cm épinglé au mur, évolutif, qui laisse en évidence les chemins sinueux de sa pensée et de son geste, intitulé, provisoirement, Le temps des vacances. L’œuvre prend ses racines dans un fourbi d’objets récoltés par les employés au gré de leurs pérégrinations ; souvenirs de vacances auxquels elle invente un nouveau destin sur le papier : « Cela pouvait être troublant, confie-t-elle. Je n’ai pas dessiné chaque objet exactement, même si c’était l’attente de certains salariés. Je me suis emparée de leurs histoires… » Le projet fait mouche au sein de l’entreprise dont le fer de lance est le voyage. Chacun projette dans l’œuvre en cours un peu de ses parenthèses extraordinaires, de ses rêves… Les 350 œuvres de la collection de Vacances Bleues sont exposées dans les sièges sociaux et les hôtels, mais travailler à la lumière d’œuvres d’art accrochées dans Marie Deruffi Marie Deruffi les bureaux est une chose, faire l’expérience de la création vivante en est une autre ! Soutenue par Mécènes du Sud, la résidence devrait trouver un prolongement en 2013 dans une forme non encore définie. Pour l’heure, Vacances Bleues annonce une exposition monographique du 17 au 20 mai à l’occasion du Printemps de l’art contemporain ainsi que l’acquisition de l’œuvre. Repères Diplômée en 2005 du DNSEP à l’École d’art d’Aix-en-Provence, Karine Rougier, née à Malte en 1982, participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives en France, et encadre divers workshops et ateliers de dessin/peinture/collage/volume. En 2010, elle est Lauréate de Mécènes du Sud et bénéficie d’une aide à l’édition et à la production d’œuvres ; en 2011 paraît chez Sextant et Plus une monographie (voir p.69). Résidence de décembre 2011 à mars 2012 Partenaires Depuis sa création il y a 40 ans à Marseille, la chaine hôtelière de loisirs et tour opérateur Vacances bleues s’est investie dans des actions de mécénat artistique, social et humanitaire, regroupées depuis 2006 au sein d’une Fondation d’entreprise. Dans le domaine des arts visuels, celle-ci soutient la création émergente par l’organisation d’expositions, l’achat ou la commande d’œuvres, la production et l’édition. Vacances Bleues fait partie des membres fondateurs de mécènes du Sud, qui soutiennent cet atelier. www.vacances.bleues.com Fondation Vacances Bleues et Marseille-Provence 2013, avec le soutien de Mécènes du Sud. 4



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 1Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 2-3Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 4-5Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 6-7Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 8-9Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 10-11Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 12-13Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 14-15Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 16-17Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 18-19Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 20-21Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 22-23Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 24-25Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 26-27Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 28-29Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 30-31Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 32-33Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 34-35Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 36-37Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 38-39Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 40-41Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 42-43Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 44-45Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 46-47Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 48-49Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 50-51Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 52-53Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 54-55Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 56-57Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 58-59Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 60-61Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 62-63Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 64-65Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 66-67Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 68-69Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 70-71Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 72-73Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 74-75Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 76-77Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 78-79Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 80-81Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 82-83Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 84-85Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 86-87Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 88-89Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 90-91Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 92-93Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 94-95Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 96