Zibeline n°50 avril 2012
Zibeline n°50 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... tout le monde s'en fout !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
76 LIVRES JEUNESSE Histoire de mères Irène Cohen-Janca livre à nouveau une histoire sensible dont elle a le secret. Les parents de Nora déménagent pour avoir une vraie maison avec un jardin. Mais ce déménagement s’accompagne d’un changement de la mère de Nora qui devient exigeante et moins tendre. Bien vite Nora s’imagine que sa maman ne l’aime plus et même qu’elle n’est pas vraiment sa fille. En plus son ours Michka, son confident, a disparu. Nora se referme sur ellemême, travaille moins bien à l’école et ses parents sont convoqués... Ce petit récit convient aux enfants à partir de 9 ans et souligne la difficulté des relations mère-fille et le rôle que tiennent certains jouets dans l’imaginaire et le développement des enfants. C’est aussi l’image de la mère qui s’impose dans une fable africaine de Louis Atangana. Ma élève Félix toute seule dans un village perdu. Heureusement un habitant est revenu d’Europe et impose l’emploi d’un instituteur et la réouverture de l’école. Ainsi Félix encore adolescent s’ouvre peu à peu aux plaisirs de l’instruction et de la littérature. Un jour, dans la forêt il rencontre Magali. Une fille étrange, secrète et violente. Les jeunes gens vont s’apprivoiser l’un l’autre. Peu à peu Magali livrera son lourd secret : elle a été enlevée à sa mère avec d’autres enfants pour devenir enfant-soldat, dressée à tuer. Ensemble ils vont faire la part des rêves et de la réalité, accepter la vie dans leur village avec leur communauté. Un récit initiatique écrit par un auteur qui sait créer un climat africain attachant, entre réalisme et légendes. CHRIS BOURGUE Qui a tué Michka ? Irène Cohen-Janca Dacodac-Le Rouergue, 6,60 € Ma Louis Altangana DoAdo-Le Rouergue, 9 € J J Chronique de cité Samira, 10 ans, habite à Marseille la cité Bellevue, qui n’a de belle vue que le nom, sauf à se pencher exagérément à la fenêtre pour apercevoir au loin un bout de mer. Bonne élève, elle est aussi précieuse à sa famille, et sitôt l’école finie doit rentrer chez elle pour aider sa mère à s’occuper de ses frères et sœurs. Peu de temps pour baguenauder dans la cité avec sa copine Nawel, grande gueule attachante et amie indéfectible, sauf bien sûr quand cette dernière s’est mis en tête de les faire participer à un concours de rap. Et là problème, car les caïds de la cité, ne l’entendent pas ainsi, le rap étant une affaire de garçons. Ils menacent de représailles les deux copines si elles s’inscrivent, ce qui n’arrêtera pas Samira, qui se lance dans l’aventure avec détermination. Au travers des défis que se lance Samira, Jean-Luc Luciani dépeint la vie d’une cité, avec ses combats quotidiens liés aux différences de cultures et d’éducation, la loi du milieu qui n’est pas une fatalité… dans un style réaliste et vivant qui ne prend pas les enfants pour des andouilles. DO.M. À grands coups d’ailes... Lors d’une résidence d’écriture au Québec Claudine Galea a observé d’extraordinaires vols d’oies blanches ; puis une phrase de Carson McCullers qui parle d’une fille qui ne pouvait rester assise sur une chaise lui revient en mémoire... Avec cela elle a écrit un texte théâtral sur la sortie de l’enfance et le désir de liberté. Quatre jeunes adultes se retouvent 20 ans après un été de vacances à la fin desquelles l’une d’entre eux a soudain disparu. Comme une oie blanche dans le ciel. Le texte alterne les moments de l’enfance, moments de souvenirs, et ceux des retrouvailles, qui occupent tour à tour le côté gauche ou le côté droit de la page. Tout est centré sur le personnage de Lalla, fille étrange et solitaire, qui n’aimait ni embrasser Bellevue-sur-Mer Jean-Luc Luciani Castor Poche, 6,10 € les garçons, ni s’habiller en fille. Ce qu’elle aimait c’est la musique qu’elle faisait dans sa tête et les oies qui partent, loin. Sa présence secrète attise l’intérêt et le désir des autres ; sa disparition concourt à les sortir de l’enfance et à les disperser aux 4 coins du monde. La langue fait entendre la petite musique de Claudine Galea, avec ses mots simples et ses images fulgurantes…C.B L’été où le ciel s’est renversé Claudine Galea Éditions 34, 12 € Piquant mariage Ralph et la quatrième dimension de Julien Green n’est pas à l’origine un livre destiné aux jeunes lecteurs. Mais grâce aux illustrations de Yan Nascimbene dans l’édition JBz & Cie, celui-ci a l’opportunité de plonger de manière ludique dans les lettres françaises du XXe siècle. Écrit par cet « américain de Paris » en 1991, Ralph et la quatrième dimension projette son jeune héros solitaire dans un ailleurs insaisissable, un monde surnaturel digne d’Allan Poe, habité par un personnage en noir, un Inconnu, des fantômes, des objets inanimés qui se réveillent… Ralph entrera dans la quatrième dimension puis découvrira le bonheur d’écrire. Métamorphosé, il deviendra enfin lui-même… Les encres et les couleurs savamment composées (les aplats de noir amplifient le mystère) rythment le récit sans jamais prendre le dessus et ouvrent des respirations bienvenues, permettant au lecteur de s’identifier un peu au jeune homme à la tignasse rebelle. Une belle histoire de renaissance à la poésie fantastique à laquelle il n’est pas interdit de croire ! M.G.-G. Ralph et la quatrième dimension Texte de Julien Green, dessins deYan Nascimbene JBz & Cie, 20 €
Lectures vives Le 2ème Forum pour le Prix littéraire des lycéens et des apprentis de PACA s’est tenu à la salle des fêtes « Le Pré des Arts » de Valbonne, le 8 février. Ces rencontres sont toujours une fête pour les lycéens qui trouvent là l’occasion de se rencontrer, et surtout d’approcher de près des auteurs toujours séduits par ces échanges et surpris par leur qualité. La découverte des lectures est avivée par la possibilité de poser des questions aux auteurs et de recueillir signatures et dessins. De retour dans leurs établissements les élèves rédigent des comptes-rendus qu’ils mettent sur le blog du Prix littéraire, avec leurs impressions et leurs points de vue. Un album coup de poing dû à un duo a retenu toute leur attention. Il relate des événements qui remontent à février 87, quand l’État désigne 4 localités de la France profonde pour enfouir des déchets radio-actifs. Les militants anti-nucléaire avaient entraîné après eux les élus et les populations P'jusqu’à l’abandon de ce projet, en 1990. Un ouvrage étonnant dans sa facture avec tE textes et dessins-caricatures alternés, et... ci dominante verte, of course ! Excellent pour e ; expliquer, avec humour, les choix politiques sur d des sujets qui sont de plus en plus d’actualité. Changement C d’ambiance avec la BD de l’italien Manuele N Fior. On apprécie les dominantes ci colorées à l’aquarelle des différentes parties de l’album. l'< L’histoire se déroule en effet sur plusieurs al années et chaque étape correspond à des moments-clésrr de la vie de trois adolescents, une fille et deux garçons : leurs rencontres, leurs amours, leurs ruptures. Ils se recroisent vers la trentaine et constatent quelques échecs. Désillusions, blessures amoureuses Un récit en demi-teinte qui a obtenu le Prix du meilleur album au Festival d’Angoulême 2011. Intimiste aussi, le 3 ème roman de Carla Guelfenbein nous plonge dans la vie aisée d’une famille recomposée. La maman du jeune Tommy, 12 ans, est décédée lorsqu’il avait 3 ans. Juan, le père, s’est ensuite remarié. Opéré du coeur à l’âge de 3 ans, Tommy est un enfant fragile. Rejeté par ses camarades d’école dont il ne peut partager les jeux, il est assez solitaire et s’invente un ami avec lequel il s’évade ; il aime aussi dessiner et enregistrer les conversations des adultes. C’est ainsi qu’au cours d’une fête familiale, caché sous une table, il surprend une conversation et découvre qu’en réalité, sa mère s’est suicidée. Terrible nouvelle pour cet enfant sensible. Désormais il s’emploie à retrouver des traces et des témoignages sur internet. Articulé autour de 3 voix, le roman déconcerte un peu les jeunes lecteurs au début. Mais peu à peu les liens se précisent et ils rentrent totalement dans cette quête de la mère disparue trop tôt et les déchirements des adultes. Souvenirs du passé et difficultés du présent se mêlent, laissant sur la fin le lecteur haletant. CHRIS BOURGUE vl Village toxique Grégory G Jarry (scénario) & Otto T. (dessin) FLBLB, 13 € Cinq mille Km par seconde (traduit de l’italien) M Manuele Fior A Atrabile, 19 € LE Le reste est silence (traduit du chilien) C Carla Guelfenbein A Actes Sud, 21 € Également présents : Lionel Salaün pour Le retour de Jim Lc Lamar (voir Zib’33) et Audur Ava Ólafdóttir pour Rosa Candida (voir Zib’49) blog.prixpaca.com J HÉÂTRE 0 AssAL1A tell ne5 publics tous publics 30 MARS) 3 AVRIL LES FABULEUSES HISTOIRES DE MAÎTRE FU YANG HOA COMPAGNIE L'ART DE VIVRE TOUT PUBLIC A PARTIR DE 7 ANS 4>5 AVRIL FILAMENTS COMPAGNIE IKB TOUT PUBLIC A PARTIR DE 12 ANS 11>13 AVRIL EMBRASSER LA LUNE LE FIL ROUGE THEATRE TOUT PUBLIC Â PARTIR BE 18 ROIS Friche la Balla de Mai anima ila au eu oss I3JCa111 Réservations 41 rue Jobiri12 rue François Simon. MsreeJlle a"- 0495049570 ; [ONSE IL f GENIAL lak AVRIL LA MARELLE Villa des projets d'auteurs MARSEILLE 1 MARTIGDES Abdelkader DjemaI Lcrivains en dialogue - Zorah sur la terrasse JEUDI 12 AVRIL 181130—BIBLIOTHEIILIE DÉPARTEMEMTALE Lecture deux voix par Abdelkader Ojernai et Daniel Crumb. Lecture de "Zorah sur la terrasse', suivie d'une conversation autour de'La derniére nuit de Pamir", point de vue algérien sur l'oeuvre "civilisatrice" de la colonisation de l'Algérie. Avec la librairie Meupetit et Libraires A Marseille U if Andersen Robert McLiam Wilson 11 :,.x,c. RO Le romancier irlandais Robert McLiam Uird hm'tl Wilson ("Eureka Street", `Les Dëpossc "...),', s'inscrit dans la grande tradition de la littérature urbaine- Il est en résidence.A d'écriture à La Marelle du 11 mars au 30 avril, E. P.eoxq-iop Brigade d'auteur - Repas rencontre JEUDI 19 AVRIL 201-F00- LES GRANDES TABLES PE LA FR ICHE Repas : 21 €. Réservation indispensable. Entre les lignes - Lecture rencontre VENCREDI 20 AVRIL 1&t 0 - MEOIATIINUE LOGIS-ARAGON, MARTIGUES Entrée libre- www,villa-ïamarelle.fr/contaotvvflia-lamarelle.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 1Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 2-3Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 4-5Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 6-7Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 8-9Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 10-11Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 12-13Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 14-15Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 16-17Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 18-19Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 20-21Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 22-23Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 24-25Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 26-27Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 28-29Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 30-31Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 32-33Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 34-35Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 36-37Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 38-39Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 40-41Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 42-43Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 44-45Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 46-47Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 48-49Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 50-51Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 52-53Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 54-55Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 56-57Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 58-59Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 60-61Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 62-63Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 64-65Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 66-67Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 68-69Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 70-71Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 72-73Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 74-75Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 76-77Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 78-79Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 80-81Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 82-83Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 84-85Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 86-87Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 88-89Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 90-91Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 92-93Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 94-95Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 96