Zibeline n°50 avril 2012
Zibeline n°50 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la culture... tout le monde s'en fout !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 THÉÂTRE TOULON Le théâtre e(s)t la vie o Brigitte Enguerand Être quelqu’un, quelque part, autrement, est la racine du métier de comédien, et le noyau dur de la pièce de Pirandello aux échos testamentaires : Se trouver. Ou la question brûlante de la frontière entre la vie et le théâtre, la réalité et la fiction posée à travers l’histoire d’une actrice célèbre qui « choisit l’amour pour échapper à son destin ». Lorsqu’il écrit cette pièce en 1932, Pirandello a 65 ans et n’a de pensées que pour Marta Abba ; aujourd’hui Stanislas Nordey s’en empare et crée du sur-mesure pour Emmanuelle Béart, époustouflante de chair et de vie, de vérité. Écrasée par un décor art déco austère, entourée de comédiens « passe muraille » dans leurs costumes poudrés bistre, tabac, taupe ultra-chic, elle irradie au centre de la pièce dans ses chatoyants habits verts. Le parti pris scénique est osé, mais fait corps avec cet hymne à l’amour absolu du théâtre : exceptés les deux amants, les personnages sont relégués au second plan, hiératiques et maniérés, corps face au public même dans les dialogues, usant d’un phrasé distancié. Exercice délicat qui conduit certains à se figer dans une gestuelle répétitive, dans une préciosité vaine… face à une Emmanuelle Béart bouleversante et bouleversée par les doutes qui assaillent son personnage. Le second acte, plus voluptueux et exalté encore, offre aux amoureux -troublant Vincent Dissez qui lui donnait déjà la réplique dans Les Justes- l’occasion d’un jeu plus animal, presque instinctif, avant que le destin ne les sépare à jamais. Pirandello était au sommet de son art, Emmanuelle Béart aussi. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI Se trouver a été joué au Théâtre Liberté à Toulon les 16, 17 et 18 février De la dynamite ! o Parenthèse dans la saison du Théâtre Liberté, l’opération On joue collectif a donné carte blanche à des « dynamiteurs de conventions ». Effet boomerang assuré… On joue collectif est une partie à trois bandes menée par Le Groupe Incognito, collectif de comédiens, musiciens, scénographe, plasticien, éclairagiste, pour la plupart issus de l’École du Théâtre national de Strasbourg, dont la devise est « Nous ne répétons pas, nous écrivons ». Par Les Possédés qui, autour d’un trio d’acteurs (Davic Clavel, Marie Roig, Rodolphe Dana), fait du « théâtre à mains nues » et entraine le reste de la troupe dans une aventure intérieure qui passe « de l’intellect à l’organique ». Et par Les Chiens de Navarre, amis et francs-tireurs dans la vie et sur scène qui « font ce qu’on [leur] avait dit de ne jamais faire ». Ils partagent le choix d’une écriture textuelle et scénique collective, un mode opératoire original, et, à des degrés variables, un ton résolument libre au risque de faire voler en éclats le genre théâtral ! De processus en perpétuel mouvement aux mises en jeu parfois dangereuses, de détournements de sens et d’images en épure absolue, les résultats sont inégaux : c’est la loi du genre quand l’exercice est périlleux… Le Groupe Incognito joue sur la corde raide du music-hall contemporain qui multiplie les effets de manche et ne marie pas toujours habilement le chant, le théâtre, le cirque avec l’intervention en plateau de comédiens amateurs qui font tout leur possible pour garder le rythme du « ballet musical ». En essayant de faire des vanités contemporaines une « nature morte bien vivante », la troupe pétaradante se mélange souvent les pinceaux et perd en route un public essoufflé par tant de soliloques, de joutes verbales, d’acrobaties visuelles au fil décousu. Avec Les Possédés, la petite musique grinçante d’Anton Tchekhov se fait entendre sans fioritures ni apparat : autour de la table éclairée de bougies, les comédiens construisent leurs personnages à vue, dans une belle proximité avec le public. Celui-ci touche du doigt tout l’art du théâtre minimaliste, oscillant entre rire et larmes au plus près des vibrations intimes de la troupe. Même les quelques « faiblesses de jeu » et les rares hésitations font l’unanimité. La palme du collectivement incorrect revient aux Chiens de Navarre dont la réputation sulfureuse n’est plus à faire. En préambule eux-mêmes s’interrogent : « Le théâtre est-il le lieu où l’on vient se détendre intelligemment ? ». Ni oui-ni non ! Tirades saillantes, platitudes, considérations vaseuses, blagues potaches, humour décapant, effets dramatiques, scènes trash : Raclette démarre comme un diner de cons pour se terminer en Fluide glacial sans jamais atteindre La Grande bouffe ou Affreux, sales et méchants. C’est irrésistiblement drôle, vif, illuminé, mais au bout d’une heure on risque l’overdose. MARIE GODFRIN-GUIDICELLI « On joue collectif » : Le cabaret des vanités, Oncle Vania, Une raclette ont été joués respectivement les 21 février, 22 février et 25 février au Théâtre Liberté à Toulon. Oncle Vania Christophe Paou
théâtres en dracénie sco ne conventlennee des l'enfance et pour la danse D R AGUIGN AN J Jeudi 12 avril â19h31} Vendredi 13 avril â ZUh30 Thëâtre pectacIe conseillé â partir ele 15 ans t et ` fabuleuse. histoire du commer[e mise en sci ? ne Joël Pommerai Lie Louis Urauillard Théât re d'Arles If -. ti r'FESTIVAL DE DANSE _'du 27.03 au 13.04 e r } + r f y sr. www.theatresendracenie.com réservations 0490 52 5151 www.theatre-arles.cum théâtre d Arles Sdiernnlrerewnnge gour des écritures i e Ij0 Vr1 I J Grasse 30 MARS 4 AVRIL 2012 MUSIQUES SACRÉES DU MONDE RENCONTRES ENSEMBLE AL-KINDI ET LES DERVICHES TOURNEURS Transe souk d'Alep WANG LI Ait de la guimbarde et Flûte à calebasse LE MESSIE - G.F. HAENLIEL WISSAL OorsaFHamdaini et ensemhle instrumentait/gyf. idpirs 4010 10,4 N i LES CHANTS BRÛLES Ali Rea Ghorbani et ensemble instrumentait LA FIESTA CRIOLLA Ensemble Elvma - Gabriel Garrido ENSEMBLE BAROQUE ❑ENCE RÉSERVATIONS THEATRE DE GRASSE 04 93 40 53 00 theatredegrasse.com Fnac - Francebillet.com TDG, sur OF 04,1.5 [TiiléFama L9 P L grena



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 1Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 2-3Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 4-5Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 6-7Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 8-9Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 10-11Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 12-13Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 14-15Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 16-17Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 18-19Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 20-21Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 22-23Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 24-25Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 26-27Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 28-29Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 30-31Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 32-33Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 34-35Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 36-37Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 38-39Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 40-41Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 42-43Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 44-45Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 46-47Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 48-49Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 50-51Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 52-53Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 54-55Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 56-57Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 58-59Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 60-61Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 62-63Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 64-65Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 66-67Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 68-69Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 70-71Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 72-73Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 74-75Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 76-77Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 78-79Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 80-81Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 82-83Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 84-85Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 86-87Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 88-89Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 90-91Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 92-93Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 94-95Zibeline numéro 50 avril 2012 Page 96