Zibeline n°49 fév/mar 2012
Zibeline n°49 fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de fév/mar 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : la culture pour tous et partout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 ARTS VISUELS AU PROGRAMME Ludovic Bastide et Corinne Lacueille Nouvelle venue dans les Bouches-du-Rhône, la Galerie du Platane met à disposition des artistes contemporains émergents de la région un lieu parallèle à l’espace purement muséal. Dans l’atelier indépendant d’un mas provençal à Boulbon, la deuxième exposition collective nous entraine dans les volumes de Ludovic Bastide et les diptyques issus du photo-blog de Corinne Lacueille. Les peintures de Frédéric Di Martino prendront la relève en mars. D.M. Collectif l’AuTRe jusqu’au 20 février Visites le week-end et sur rendez-vous la semaine Galerie du Platane, Boulbon 06 12 04 78 79 http://galerieduplatane.blogspot.com/Peinture murale « God saves the Brink's », installation « Ça sent le souffre » de Ludovic Bastide et « Les 1001 lumières » de Corinne Lacueille D.M Eaux C’est la thématique centrale en 2012 pour le Conseil Général 13 (voir p.76) qui monopolise ses institutions sur ce « bien fondamental et inaliénable » dont une sélection de 19 artistes du siècle passé et d’aujourd’hui rend compte, de Brassaï à Lucia Gianeva, via Lucien Clergue, Patrick Tosani ou Véronique Ellena. Les eaux de pluie, en cascade, lac, marine, brume, de glace, en flaque ou dans le caniveau de Doisneau.C.L. Vincent Mauger Eaux précieuses/Eaux sauvages jusqu’au 9 avril Galerie du CG 13, Aix-en-Provence 04 13 31 50 70 www.culture-13.fr Lucia Gianeva, Dreaming Walls, Aout 2010, digital inkjet print, 120 x 90. Collection de l’artiste Vincent Mauger Une des formes spécifiques de l’art contemporain, l’installation, explore le champ des possibles entre l’œuvre et le lieu. Les pièces tridimensionnelles de Vincent Mauger inaugurent la thématique de l’espace et de sa représentation, fil rouge de la Popart’s 2012. Les domaines de la sculpture, du volume, de l’architecture se télescopent dans des formes liées à l’expérience sensible et rêvée, espaces habitables extraordinaires ou topographies imaginaires.C.L. L’absence de règles est-elle une règle en soi ? jusqu’au 27 mars Centre d’art contemporain intercommunal, Istres 04 42 55 17 10 www.ouestprovence.fr Picasso fond noir et blanc Vincent Lucas LAME Une nouvelle galerie à Marseille, consacrée à la photographie contemporaine des pays méditerranéens ! En février, 6 artistes (Hélène David, Dima Hajjar, Geoffroy Mathieu, Sandrine Roudeix, Axelle de Russé et Jérôme Soret) proposent leurs regards sur les hommes et les paysages. En mars, la galerie dévoile les portraits que Vincent Lucas a faits, en collaboration avec le grand reporter François Missen, de Juan Antonio Picasso, ce cousin noir de Pablo Picasso qui vit encore à Cuba. Nommé dans l’intimité « El Negativo », celui-ci présente une ressemblance frappante avec le peintre.C.B Vernissage le 15 mars à 18h Galerie LAME, Marseille 06 66 99 74 75 www.galerielame.com
Chez moi, une oeuvre Gravures, estampes, dessins, peintures, photographies, multiples et œuvres uniques à emporter le temps d’un prêt ? En intégrant le nouveau pôle d’art contemporain d’Ouest Provence, l’Artothèque de Miramas prend un nouvel élan attendu. Peu d’usagers de la Médiathèque connaissent l’importance de cette structure particulière créée en 1983 : l’Artothèque offre un accès direct à des œuvres contemporaines sur le principe du prêt (ouvert aux particuliers et entreprises) au même titre que le livre, la musique, le cinéma ! C’est une des seules, au niveau national, qui possède un fonds exceptionnel d’œuvres, près de 1 800 inventoriées à ce jour dont 1 500 sont empruntables dans les établissements d’Ouest Provence (*). À Miramas, elle bénéficie désormais d’un lieu de présentation régulier (500 œuvres en accès direct), où sont exposées actuellement les dernières acquisitions parmi lesquelles on remarquera les travaux en cristal fumé mercurisé de Kiko Lopez, une belle série de dessins de Yifat Gat, de Didier Petit ou de Philippe Mayaux. « Nous travaillons au sein de la Poparts, et avec d’autres lieux comme le Centre Culturel Marcel Pagnol en liaison avec leur programmation, sur des projets thématiques avec des artistes comme Sylvia Hansmann, Rachel Poignant dans l’opération Lire et grandir… » expose sa directrice Béatrice Béhat. Fragments (jusqu’au 25 fév) fait découvrir trente œuvres… à la lampe de poche ! CLAUDE LORIN La lumière revient du 27 fév au 3 mars Artothèque intercommunale Médiathèque intercommunale, Miramas 04 90 58 53 53 MIRAMAS GRANET MAV ARTS VISUELS 57 Une partie de l'accrochage des nouvelles acquisitions accessibles au public. Artothèque, Miramas, 2012 Zibeline/C.Lorin (*) catalogue consultable sur le site www.mediathequeouestprovence.fr Fauteur de troubles Trente années de création en vingt séries pour une troublante exposition Philippe Favier au Musée Granet N L’artiste affectionne à jouer ténu. Dès la première salle, tel un white cube, le blanc remplit les espaces, murs et oeuvres avec une certaine élégance comme un all over total. Mais qui aura prêté attention à ce minuscule collage, mouche sur fond immaculé, déposé discrètement sur le pan de mur ? Que rendre visible, entre l’infiniment petit et l’espace s’épanchant autour, du lointain à l’hyper près ? Le minuscule ne peut apparaître ici que relativement à la distance du regard qui implique le corps. Le spectateur est entraîné dans un double mouvement, entre révélation et perte : de loin je perçois l’ensemble mais je perds en précision ; si je m’approche je gagne dans le détail, Philippe Favier, Collage X-D.R les textures, en lisibilité, en densité pour renoncer cependant à la totalité. En me rapprochant physiquement je gagne en informations sur des formes, des couleurs, des matières, des textures, acquérant une sorte de perception tactile bien qu’interdisant le toucher (nous sommes dans un musée, ce sont des œuvres d’art, on ne touche pas !). Du microscopique au macroscopique, où serait donc la bonne distance ? Le travail de Philippe Favier trouve un écho particulier chez Riegl qui note la dialectique d’un double mouvement de la vision : un effet haptique, l’aspect tactile lié à la vision rapprochée, conjoint à un effet optique, regard global et éloigné (*), double vision qui rappelle le trouble de Diderot observant La Raie de Chardin. Maniant l’écart entre vision fine et vue d’ensemble l’artiste tricote des dispositifs où pour voir au-delà il faut y regarder de près et inversement. Le spectateur, lui, par parties, se fait son œuvre, une affabulation conduite sur un mode de double vue tant pour y gagner que pour s’y perdre. Dans cette perspective on regrettera une mise en espace linéaire un peu sage, alors que certaines mises en scène plus complexes se laissent entrevoir dans le très fourni catalogue. Dans ce dernier on appréciera les analyses affinées de Jean-Clet Martin suivant diverses thématiques parfois aussi poétiques que les titres des œuvres. CLAUDE LORIN (*) in Florence de Mèredieu, Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne, Bordas, 1994 Corpuscules Philippe Favier jusqu’au 22 avril Musée Granet, Aix 04 42 52 88 32 www.museegranet-aixenprovence.fr Célébrons Fernand Pouillon i I1 il{. {ill Cité Diar el Mahçoul, F. Pouillon X-D.R Il réalise son premier immeuble à l’âge de vingt deux ans, le palais Albert 1 er, en 1934 à Aix-en-Provence. Il se fera aussi connaître pour la reconstruction du quartier du Vieux-Port de Marseille, et non loin dans cette même ville sa station sanitaire vient d’être sauvée de la destruction. Comptant parmi les commémorations nationales, le centenaire de la naissance de Fernand Pouillon (1912-1986) sera célébré dans la région PACA par de nombreuses structures qui présenteront leurs projets le 16 février à 18h, à la Maison de l’architecture et de la ville PACA.C.L. Fernand Pouillon et la bataille du logement, Alger 1953-1957 du 17 fév au 16 mars MAV PACA, Marseille 04 96 12 24 10 www.ma-lereseau.org/paca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 1Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 2-3Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 4-5Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 6-7Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 8-9Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 10-11Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 12-13Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 14-15Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 16-17Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 18-19Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 20-21Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 22-23Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 24-25Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 26-27Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 28-29Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 30-31Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 32-33Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 34-35Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 36-37Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 38-39Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 40-41Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 42-43Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 44-45Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 46-47Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 48-49Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 50-51Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 52-53Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 54-55Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 56-57Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 58-59Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 60-61Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 62-63Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 64-65Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 66-67Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 68-69Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 70-71Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 72-73Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 74-75Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 76-77Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 78-79Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 80