Zibeline n°49 fév/mar 2012
Zibeline n°49 fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de fév/mar 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : la culture pour tous et partout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
AU PROGRAMME 54 CINÉMA Cinéaste de la modernité Né en 1912 à Ferrare, d’abord journaliste et critique, Michelangelo Antonioni travaille comme scénariste avec Rossellini, De Santis et Fellini. En 1943, il réalise son premier court-métrage, Gente del Po, un documentaire qui ne sort en salle qu’en 1947. Après une dizaine d’autres courtsmétrages, il réalise à 38 ans son premier long, Cronaca di un amore, histoire d’amants criminels dans la haute société milanaise. En 1953, il tourne La Dame sans camélias puis en 1955, adapte un roman de Cesare Pavese, Femmes entre elles qui expose la difficulté des rapports humains, un des thèmes majeurs de son œuvre. Avec sa muse et compagne, l’actrice Monica Vitti, Antonioni affirme son style dans sa trilogie, L’Avventura en 1960, La Notte en 1961 et L’Eclisse en 1962. En 1964, il tourne son premier film en couleurs, Le Désert rouge et en 1967, à Londres, Blow Up, l’aventure étrange d’un photographe de mode, dont le succès -Palme d’Or- lui vaut un contrat avec la Metro Goldwyn Mayer aux États-Unis où il tourne Zabriskie Point en 1969, puis Profession : reporter en 1975. « Quand tout a été dit, quand la scène majeure semble terminée, il y a ce qui vient après. » Après plusieurs années de silence, il revient en 1981 avec Identification d’une femme. Grâce à Wim Wenders, qui accepte d’être son assistant -suite à une attaque, Antonioni est atteint d’une quasi impossibilité de parler-, il peut encore tourner, en Du 19 au 24 mars, cinéphiles et mélomanes ont rendez-vous à Aubagne pour la 13 ème édition du Festival international du film (FIFA). Invité d’honneur le compositeur Stephen Warbeck qui a signé la musique de Polisse de Maïwen, Zaak Alzeimer d’Erik van Looy et Un balcon sur la mer de Nicole Garcia, programmés les 23 et 24 mars. Des cartes blanches à trois festivals européens : le Festival NexT de Bucarest, le LUFF (Lausanne underground Film & Music festival) et le BUFF Film Festival de Suède ainsi qu’à Philippe Braunstein, producteur des Films d’Avalon : Les courts qui rendent heureux Part VI et à Rufus qui fera (re)découvrir au public Train de ANTONIONI FIFA FAME Au son des films Abgebrannt de Verena Freytag L'Avventura de Michelangelo Antonioni vie de Radu Mihaileanu. Des compétitions bien sûr : 70 courts métrages choisis pour la qualité du travail sonore et musical de leurs auteurs, sur les 1 101 reçus en provenance de 62 pays. Et 10 longs parmi lesquels Abgebrannt de Verena Freytag, en ouverture le 19 mars : l’histoire d’une jeune mère d’origine turque, à bout de forces qui s’endette et n’arrive plus à s’occuper de ses trois enfants… L’amante du Rif de Narjiss Nejjarraconte l’histoire d’Aya, une jeune et belle fille qui n’a de rêve que l’amour, mais dont la vie bascule du jour au lendemain… Cassos de Philippe Carrese raconte l’histoire d’un petit assureur de province qui va se transformer en truand… Comme chaque année une Nuit du court métrage le 23 mars : une trentaine de films présentant le monde avec humour et sous un angle décalé. En clôture le 24 mars, un ciné-concert de la master class dirigée par Pierre Adenot. ANNIE GAVA Festival International du Film d’Aubagne 04 42 18 92 10 www.cineaubagne.fr 1995, Par-delà les nuages, une réflexion sur le cinéma et sur la vie. Michelangelo Antonioni disparaît le 30 juillet 2007, le même jour qu’Ingmar Bergman. À l’occasion du centenaire de sa naissance, l’Institut Culturel Italien deMarseille invite à redécouvrir son œuvre en présentant au public un panorama des réalisations de ce cinéaste pour qui « il suffit de garder les yeux ouverts : tout se charge de signification » ou pour qui « dans les silences, on peut dire tant de choses. » Le 21 fév à 18h, un documentaire de SandroLai sur la carrière du réalisateur Michelangelo Antonioni, le regard qui a changé le cinéma et à 19h, Cronaca di un amore avec Lucia Bosé et Massimo Girotti. Le 28 fév à 18h, Il Grido avec SteveCochran et Alida Valli, un classique tardif du néo-réalisme italien qui évoque les effets du divorce sur un ouvrier. Le 6 mars, ce sera L’Avventura avec Monica Vitti, Gabriele Ferzetti et Lea Massari et le 13 mars, L’Eclisse, une sorte d’errance sentimentale dans une Rome aux constructions modernes et géométriques, qui paraît déshumanisée. ANNIE GAVA Institut Culturel Italien, Marseille 04 91 48 51 94 www.iicmarsiglia.esteri.it Films au fil de l’EAU Dans le cadre du FAME (voir p.76) est organisé à Marseille un Festival international de films documentaires qui explorent la thématique transversale de l’eau, réalisés en Chine, Uruguay, Mozambique, France, au Guatemala et au Pérou. Ils seront projetés dans divers lieux : à la Maison de la Région, les 14 et 15 mars, Small is beautiful d’Agnès Fouilleux et Tambogrande : Mangues, meurtre, mines d’Ernesto Cabellos et Stephanie Boyd. Au Polygone Étoilé, les 12 et 16, Sur le Yang-Tsé de Yung Chang et La Guerre de l’eau de Licinio Azevedo. Au Point de Bascule, les 13 et 15, L’Or ou la vie d’Alvaro Revenga ainsi que Agua Dulce de Luba Vink et Vie à vendre de Yorgos Avgeropoulos. Au Daki Ling, Opération du diable de Stephanie Boyd, le 13 et à L’Équitable café, Histoire de deux rives d’Emilio Cartoy Diaz, le 14 mars. A.G. Forum Alternatif Mondial de l’Eau Du 12 au 16 mars www.fame2012.org Up the Yangtze de Yung Chang (2008)
AU PROGRAMME ARTS VISUELS 55 Marie-Paule Nègre Qu’est-ce qu’une piscine parisienne, des rivages de Floride, une centrale électrique ou un café baroque embué peuvent avoir en commun ? L’eau ! Dans ce travail qui lui a valu nombreuses reconnaissances journalistiques et artistiques, Marie-Paule Nègre explore depuis près de vingt ans nos rapports complexes avec cet élément, mêlant les formes du reportage social avec celles plus plastiques du regard artistique.C.L. Palme Guadeloupe Marie-Paule Negre À fleur d’eau jusqu’au 30 juin Bibliothèque Départementale, Marseille 04 13 31 82 00 www.biblio13.fr Méditerranée sans frontière Ghada Amer, Ziad Antar, Faouzi Bensaïdi, Jacques Berthet, Marie Bovo, David Casini, Hüseyin Karabey, Ange Leccia, Adrian Paci, Maria Papadimitriou, Khalil Rabah, Zineb Sedira, Gal Weinstein, Peter Wüthrich ont la belle responsabilité de représenter (pour partie !) la culture méditerranéenne contemporaine. Présentée à la Biennale de Venise en 2011 cette exposition itinérante conçue par l’ONG Art of the World voguera outre atlantique vers la Biennale de Sao Paulo fin 2012.C.L. The Mediterranean Approach du 17 février au 20 mai [mac] musée d’art contemporain, Marseille 04 91 25 01 07 www.marseille.fr Carine Mina, huile sur papier 50x65 X-D.R Le Salon Courbé, Ghada Amer X-D.R Carine Mina Posant de côté certains thèmes habituels de son travail, fleurs, oiseaux, corps humain, Carine Mina a choisi de ne montrer ici que des pièces réalisées autour du paysage. « J’avais envie, pour l’exposition de l’Artothèque, de variations sur ce thème. Je voulais recouper des dessins, des peintures, des photos sur quelques années pour voir tout cela prendre forme dans un ensemble ». Une opportunité pour découvrir en particulier ses récents Fuzzy Drawings.C.L. jusqu’au 24 fév et du 12 au 22 mars Artothèque Antonin Artaud, Marseille 04 91 06 38 05 www.lyc-artaud.ac-aix-marseille.fr/artotheque Olivier Modr Là où l’herbe pousse Olivier Modr vit en Chine depuis deux ans. Il a photographié l’urbanisation rapide d’une zone agricole, les travaux de maçonnerie exécutés par d’anciens paysans, les bâtiments-champignons, les rues inachevées, les entassements de matériaux, les chantiers nocturnes... Une activité inlassable et pourtant absurde, puisque Caochangdi étant aux abords de Pékin, tout risque d’être avalé par les puissantes tours de la prochaine vague de béton… G.C. jusqu’au 17 mars La Compagnie, Marseille 04 91 90 04 26 www.la-compagnie.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 1Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 2-3Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 4-5Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 6-7Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 8-9Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 10-11Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 12-13Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 14-15Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 16-17Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 18-19Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 20-21Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 22-23Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 24-25Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 26-27Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 28-29Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 30-31Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 32-33Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 34-35Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 36-37Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 38-39Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 40-41Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 42-43Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 44-45Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 46-47Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 48-49Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 50-51Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 52-53Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 54-55Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 56-57Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 58-59Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 60-61Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 62-63Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 64-65Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 66-67Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 68-69Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 70-71Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 72-73Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 74-75Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 76-77Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 78-79Zibeline numéro 49 fév/mar 2012 Page 80