Zibeline n°48 janvier 2012
Zibeline n°48 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : 2012 en créations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
66 LIVRES/CD MUSIQUE Retour en grâce Après Saint-Saëns, Jacques Bonnaure s’intéresse à une autre grande figure de la musique française d’héritage romantique : Jules Massenet (1864-1912). Il défend sa cause ! Que n’a-t-on pas dit sur celui qui fut pourtant le compositeur le plus important de son temps, avec Gounod son aîné, en matière d’opéras français ? Longtemps décriée sans véritable raison, l’œuvre de ce surdoué a connu la gloire avec Manon et Werther qui n’ont jamais véritablement quitté les scènes lyriques. Il n’en est pas de même d’Hérodiade, Voix du 13 Voici une dizaine d’années que Samuel Coquard a débarqué à Marseille pour prendre la direction de la Maîtrise des Bouches-du-Rhône ! On croise ses jeunes pousses un peu partout dans la région, sur les plateaux des opéras de Marseille, Avignon, aux Chorégies d’Orange... Le pôle vocal, en résidence au collège André Malraux et à l’école Athéna, accompagne les enfants, dès leur plus jeune âge, vers les voies du chant maîtrisien, à l’instar de l’initiation que reçurent, dans nos régions à l’époque baroque, les jeunes Campra ou Belissen. Le Jeune Chœur, composé de chanteurs de 16 à 20 ans issus de la Maîtrise, constitue le fleuron et le prolongement du dispositif, avec en complément les douze voix professionnelles d’Asmara, entendues au Gymnase le 2 janvier (voir p 58). Les jeunes artistes gravent un premier disque sous leur propre label Parsiphonie, après deux enregistrements Cendrillon, Le Cid, Le Jongleur de Notre-Dame, Don Quichotte et tout un répertoire (mélodies, oratorios, ballets, pages symphoniques) encore inexploité qui revient heureusement en grâce aujourd’hui. Indispensable ! JACQUES FRESCHEL Massenet Jacques Bonnaure Actes Sud/Classica, 18 € chez Solstice dont l’un, fort beau, voué à l’œuvre vocale sacrée de Jean Langlais. Les sept Lieder et Chants du temps de la Jeunesse composés par Mahler entre 1888 et 1891, extraits du Knaben Wunderhorn (si cher au Viennois), sonnent avec une grande simplicité, une naïveté heureuse. Le soin apporté à l’équilibre polyphonique, la prononciation, la palette des nuances est remarquable, magnifié par le jeu pianistique de Nina Uhari. Les six Duos pour deux voix égales de Mendelssohn antérieurs d’un demi-siècle, complètent un récital, délibérément court, bâti sur un nuancier qui pourrait lasser les non-mélomanes. Ils exaltent un romantisme frais qui fait plaisir à entendre. De quoi vanter, une fois encore, les qualités artistiques de musiciens qui oeuvrent sous nos latitudes ! J.F. CD Parsithonie Parsiphonie PAR 001 À noter La Maîtrise recrute les 12 et 13 avril du CE1 à la 3 ème. Clôture des inscriptions le 10 fév www.maitrise13.com Un nouvel âge ? Sous la direction de Françoise Ferrand, une pléiade de chercheurs, universitaires, musicologues, a planché sur cette période riche en matière de création musicale. Leur ouvrage (1 240 pages, complément de celui paru en 1999 sur la musique du Moyen-âge) précise les caractères généraux d’un temps dont la charnière esthétique se situe, fruit d’un lent tuilage avec l’ère médiévale, au 14 e siècle avec Guillaume de Machaut, et se poursuit jusqu’à la fin de 16 e siècle. Les articles sur l’humanisme, le langage musical, les terminologies profane et sacrée, le plain-chant, les textes mis en musique, la place du musicien, la théorie et les théoriciens, les instruments, sont riches d’enseignement, parfois illustrés d’exemples sur partitions ou sous la forme de lexiques alphabétiques. Une seconde partie s’attache aux très nombreux musiciens classés par « ensembles géographiques » : les anciens Pays-Bas et la Bourgogne, l’Italie, la France, le monde hispanique, les pays de langue allemande, l’Europe centrale, l’Angleterre. Un ouvrage indispensable aux étudiants, chercheurs, mais aussi à ceux qui, intéressés par cette musique qui n’a pas encore vécu l’engouement qui s’est porté vers la musique baroque ces dernières décennies, voudraient pénétrer davantage son univers. Un monde pensé (héritage médiéval) comme une science des nombres, un parallèle cosmologique qui veut que la terre imite le ciel ! Alors, une science la musique ? C’est cette théorie qu’illustre Maurice Bourbon et son ensemble vocal dans son enregistrement des Messes La sol fa ré mi et Gaudeamus de Josquin Desprez. L’alchimie vocale s’y trouve au service d’opus construits avec des outils mathématiques. J.F. MIME ra LA MUSIQUE LE LA RENAISSANCE CD Ligia Lidi 0202238-12, dist. Harmonia Mundi Guide de la Musique de la Renaissance Fayard, 39 € Wagner à l’écrit Pour comprendre le processus créateur de Richard Wagner, mieux vaut lire ses propres écrits ! Le musicien, en effet, a accumulé nombre d’articles, essais théoriques, journal, correspondance, pour la plupart réunis dans les dix volumes de l’Oeuvre en prose. On s’y penche rarement, particulièrement les Français, à cause de la barrière de la langue. Le compositeur et musicologue Christophe Looten en expurge une colonne vertébrale dans une bible (1 110 pages) où quelques 110 thèmes sont classés par ordre alphabétique. C’est un véritable autoportrait diffracté de l’homme de culture, immense lecteur, de l’érudit philosophe ayant un avis sur tout. Il permet de cerner ses pensées, d’envisager le génie dans ses fulgurances, son souffle, mais aussi ses crétineries… J.F. Dans la tête de Richard Wagner Christophe Looten Fayard, 38 € Chzillop.aL Lou, is DANS LATETE I}1-i H A RI WAGNER.
Tour de Babel Tel un labyrinthe infini, Ryzhom, nouvel album du quintet manceau Outrage repousse les frontières de la créativité. Après des détours punk, rock, ska, métal, slaves et orientaux, le mélange opère dans une fenêtre stylistique novatrice et singulière. De l’utilisation claviériste (orgue Hammond) à l’électro de nappes planantes, différentes langues édifient une tour de Sans colorant ajouté On peut dire qu’ils sont gonflés, les quatre lascars d’Under Kontrol. Un album 100% beatbox ? Ils l’ont fait, et même avec une indécente réussite. Ce concentré d’exploits gutturaux et de contrepoints ventriloques nous ferait presque douter de l’humanité des auteurs, qu’on soupçonne d’être des mutants… La preuve est faite : l’équation « homme + groove » peut se passer d’instrument : de quoi rester bouche bée à Toujours là Avec Gaëtan Roussel toujours aux manettes, Louise Attaque ne fait pas dans la demi-mesure pour la parution de son best of intitulé Du monde tout autour. Un coffret soigné et conséquent comprenant 17 titres dont 2 inédits, mais également un DVD incluant des titres live, un clip et le film Toute cette histoire depuis 1998. Ton invitation, Léa, Les nuits parisiennes ou J’t’emmène au vent nous rappellent des souvenirs… que nous retrouvons avec plaisir tant la bande des Babel sonore resplendissante. L’essence de leur musique est infiniment rock voire hard-rockeuse, mais l’énergie si communicative en live des trublions de la Sarthe se retrouve sur ces onze pistes : enlevée et rythmée, l’ascension de cette pyramide kaléidoscopique se fait au pas de course. FRÉDÉRIC ISOLETTA l’écoute de ce manifeste buccal ! Basse slappée, breakbeat, funk, drum’n’bass, groove, électro-pop… tout est d’une précision déconcertante et d’une habileté à couper le souffle. Sans compter que ce type de prouesses vocales se double de prestations scéniques marquantes : on attend de voir sur scène ces magiciens époustouflants en CD ! F.I. quatre a marqué les esprits et les dance floor pendant une décennie. Mais si le temps passe vite pour le quatuor parisien aux 3 500 000 albums vendus, il n’a pas donné une ride aux textes ni à la gourmandise rythmique de Louise attaque, dont le très beau coffret nourri de curiosités comblera les adeptes, et ouvrira un monde aux autres ! F. I. MUSIQUE ARTS VISUELS CD/DVD 67 ✓ 7 A.0 Ryzhom Outrage Mosaicmusicdistribution - Yozik Strictly from the mouth Under Kontrol Iot Records - Full Rhizome Best of Du monde tout autour Louise Attaque Barclay - Universal, 30 € III Épopées méditerranéennes À l’origine de Naïas, il y a le nom du dernier bateau conçu au chantier naval de Port-de-Bouc dans les années soixante. À sa barre, Daniel Gaglione -dit Nielo- compagnon de route de Sam Karpienia pendant deux décennies, de Kanjar’Oc à son aventure en trio en passant par le sublime Dupain. Un parcours marqué par un engagement musical aux sonorités clairement méditerranéennes et aux textes exaltant la dignité et les souffrances du monde ouvrier. Depuis plus d’un an, Naïas navigue dans les mêmes eaux tourmentées, entre révolte, espoir et ode à la Ermite en exil Peter Schamoni qui nous a quittés en juin 2011 laisse un des plus édifiants documentaires sur son ami Max Ernst à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance. L’auteur, lui aussi d’origine allemande a réalisé plusieurs portraits d’artistes – Niki de Saint Phalle, Dorothea Tanning, Fernando Botero. Le film emprunte des cheminements géographiques et artistiques depuis la révolte Dada née à Cologne, programmatique d’une « jeunesse furieuse à peine sortie comme d’un cauchemar d’une ridicule et cruelle canonnade ». « Que pourrions-nous faire, nous les jeunes gens en colère, sinon d’essayer de démolir par la force tous les fondements de la société occidentale, à commencer par le culte de la raison, de la logique, de la morale chrétienne, du langage conventionnel, de la beauté conventionnelle, de la poésie conventionnelle, en un mot de la conventionnelle stupidité. » Bien que réalisé il y a vingt liberté. Avec ce quatre titres United Chapacan, prémices d’un album attendu pour le printemps, le capitaine Nielo et son équipage nous transporte à travers les langues occitane, française ou encore espagnole. Mandoles, accordéon, basse et percussions portent la voix vibrante et inspirée de Gaglione. Qu’elle incite à danser, à voyager, à lutter, à rêver ou à aimer, la musique de Naïas est avant tout à partager. Elle est en tous les cas bienvenue dans une société tentée par l’uniformisation et parfois le repli. THOMAS DALICANTE ans, ce film trouve toute sa place dans l’excellente collection Phares. Témoignages, documents, archives, et particulièrement ici la parole donnée à l’artiste, confortés par le livret biographique habituel, participent avec fluidité à la compréhension de la personnalité du créateur et de son œuvre. La caméra prend le temps de s’attarder sur la genèse des fameux collages, suit l’élaboration des sculptures, des frottages et la peinture au goutte-à-goutte, glisse d’un lieu et des évènements à l’autre de Saint-Martin d’Ardèche avec Leonora Carrington (voir Zib’47) à l’Arizona avec Dorothea Tanning, puis Saillans, accompagnés de la musique de Stravinsky. La redécouverte des peintures murales de 1923 sous les papiers peints de l’ancienne maison d’Éluard à Eaubonne en constitue un des moments les plus émouvants. CLAUDE LORIN United Chapacan Naïas Production Nuit Métis Max Ernst Mes vagabondages, mes inquiétudes Peter Schamoni Seven Doc, coll. Phares, DVD + livret, 23 €



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 1Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 2-3Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 4-5Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 6-7Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 8-9Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 10-11Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 12-13Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 14-15Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 16-17Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 18-19Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 20-21Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 22-23Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 24-25Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 26-27Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 28-29Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 30-31Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 32-33Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 34-35Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 36-37Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 38-39Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 40-41Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 42-43Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 44-45Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 46-47Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 48-49Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 50-51Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 52-53Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 54-55Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 56-57Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 58-59Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 60-61Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 62-63Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 64-65Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 66-67Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 68-69Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 70-71Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 72-73Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 74-75Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 76-77Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 78-79Zibeline numéro 48 janvier 2012 Page 80