Zibeline n°47 6 sep 2019
Zibeline n°47 6 sep 2019
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°47 de 6 sep 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : PMA, enfin !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 au programme cinéma Les toiles de Cavaillon Automne rime avec salles obscures, où on aime se réfugier aux premiers frimas qui ponctuent la rentrée. À Cavaillon, les Rencontres cinématographiques rendent ce rituel du changement de saison passionnant. En quatre jours, c’est tout un pan du 7 e art qui se dévoile, avec invités d’honneur et avant-premières accompagnées des équipes des films présentés. Le film de Robert Guédigian ouvrira la programmation (26 septembre). Gloria Mundi réunit les fidèles du réalisateur, qu’on a tellement de plaisir à retrouver au fil de ses chroniques sociales  : Ariane Ascaride, Gérard Meylan, avec Anaïs Demoustier et Robinson Stevenin, déjà vus dans son précédent film La Villa. Ici, on rencontre une famille éparpillée par la prison. La longue peine dont sort Daniel l’a coupé de sa femme, de sa fille, et lorsqu’il les redécouvre, une petite Gloria est née. Il s’agira désormais de À l’Est, beaucoup de nouveau Du 24 au 29 septembre, Kino Visions, le festival de cinéma en langue allemande de Marseille, sera de retour sur les écrans de plusieurs salles phocéennes  : le cinéma Les Variétés, préserver ce fragile équilibre, à tout prix. Une autre grande figure sera à Cavaillon  : Charles Aznavour, dont Marc Di Domenico a rassemblé les heures de pellicules que le chanteur avait accumulées pour un journal filmé, tourné entre 1948 et 1982. Le regard de Charles (27 septembre) nous replonge dans la vie à la fois tumultueuse et sans fards du chanteur acteur disparu l’an dernier. Tu mérites un amour, Hafsia Herzi Les Films de La Bonne Mère récemment rénové, mais aussi la Baleine, le Gyptis, le Vidéodrome 2 et l’auditorium du Mucem. Neuf productions allemandes, suisses et autrichiennes inédites à Marseille seront projetées et Gundermann, d'Andreas Dresen Pando films Et puisqu’il est question de monuments, il faut retenir, le même jour, la projection d’une version restaurée de Monsieur Klein (Joseph Losey, 1976), en présence de Henri Lanoë, monteur de ce film magistral avec Alain Delon. Le 28, Les Éblouis de Sarah Suco nous entrainera sur le parcours d’une famille dont les parents intègrent une communauté catholique très fervente. Pas facile feront l’objet d’échanges et de débats. Le parrain de cette 5 e édition, Andreas Dresen, présentera aux Variétés son dernier long métrage dédié au chanteur de rock est-allemand Gundermann, personnage ambigu entre rébellion et collaboration avec la Stasi, critique du régime et ostalgie. Andreas Dresen proposera également en pré-ouverture du festival son film de 2002, Grill Point, au Vidéodrome 2. Parmi les autres événements à ne pas manquer, on peut citer la projection à la Baleine de trois épisodes de la saison 2 de la série policière Babylon Berlin, qui se déroule dans le Berlin sombre et inflationniste de la République de Weimar, plongée dans le terreau social de l’émergence du nazisme. L’acteur principal Volker Bruch sera présent. Le documentaire African Mirror de Mischa Hedinger révèlera quant à lui les conséquences néfastes de la colonisation française en Afrique de l’Ouest. Le cinéma Les Variétés proposera une
pour Camille, 12 ans, qui se rêvait artiste de cirque... Le lendemain, Abdellatif Kechiche et Hafsia Herzi seront là pour présenter La graine et le mulet (2007) et en avant-première le film de « sa » comédienne, Tu mérites un amour, Valois de la mise en scène au Festival d’Angoulême. Le réalisateur présentera aussi un film surprise, qui vaudra à coup sûr le détour. Clôture avec deux acteurs Hors normes, Vincent Cassel et Reda Kateb, héros du film d’Éric Toledano et Olivier Nakache, en provenance directe de la sélection officielle (hors compétition) à Cannes, avant sa sortie le 23 octobre. ANNA ZISMAN 16 e Rencontres cinématographiques de Cavaillon 26 au 29 septembre La Cigale & Le Femina, Cavaillon rencontrescine-cavaillon.fr projection de La Nuit des 1000 Heures de l’Autrichien Virgil Widrich, incursion vertigineuse et hallucinée dans le passé d’une famille bourgeoise autrichienne. Le public reconnaîtra la figure familière d’Amira Casar. Aux Variétés encore, sera donnée une avant-première de Little Joe de Jessica Hausner, qui a valu à Emily Beecham le prix d’interprétation féminine à Cannes. On pourra aussi y voir le drame intime Comme si de rien n’était d’Eva Trobisch qui aborde les conséquences d’un viol et illustre la volonté d’une femme à résister par ses propres moyens à la violence. Un premier film bouleversant. PAUL CANESSA Kino Visions 24 au 29 septembre Divers lieux, Marseille kinovisions.blogsport.com Courts, courts, courts Aziza de Soudade Kaadan Kaf Production Vous n’êtes allés ni à Clermont, ni à la Berlinale, ni à Locarno, ni à Cannes, ni à aucun festival qui programme des courts-métrages ! Qu’à cela ne tienne. Réservez votre semaine du 2 au 6 octobre et allez à l’Eden Théâtre de la Ciotat pour la 18 e édition du Best Of International Short Films Festival, une manifestation créée par Yvan Le Moine et Fred Prémel et dirigée aujourd’hui par Turi Finocchiaro. L’occasion de voir la fine fleur du court-métrage avec les films récompensés dans les festivals internationaux  : les grands prix de Sundance, Venise, Berlin, Clermont-Ferrand, l’Oscar, la Palme d’Or, plus de cinquante courts-métrages issus d’une quarantaine de manifestations (fiction, animation et documentaire). Trois de ces multi primés recevront, comme chaque année, Le Soleil d’or, le Sable d’Argent et la Mer de Bronze, remis par un jury présidé par la comédienne Marianne Denicourt. Évidemment, il est difficile de choisir parmi ces beaux moments de cinéma. Citons le Grand Prix de Clermont, Cadoul de Craciun de Bogdan Muresanu qui nous emmène dans la Roumanie de Ceausescu où une lettre au Père Noël provoque quelques problèmes familiaux et politiques. Ou l’Oscar, Skin de Guy Nattiv  : dans un magasin d’une ville ouvrière américaine où un sourire d’un homme noir à un petit garçon blanc déclenche une véritable guerre des gangs. Il y a aussi, primée à Sundance, l’originale comédie noire, Aziza, de la Syrienne Soudade Kaadan qui raconte une vie de réfugiés ou le Poulain d’or au Fespaco, Black Mamba de la Tunisienne Amel Guellaty nous campant une jeune Sarra qui va faire un choix décisif. Citons encore La Palme d’Or, grecque, le film de Vasilis Kekatos, The Distance Between Us and the Sky où deux inconnus se rencontrent pour la première fois, la nuit, dans une station-service perdue. Et on pourrait en évoquer plein d’autres ! Sans oublier une sélection pour les enfants le mercredi 2 octobre à 15h et le dimanche 6 à 13h30 ainsi qu’une séance spéciale le 5 octobre à 17h30  : le Best of des festivals pour valoriser la programmation de 4 festivals de la Région Sud, le Festival tous courts d’Aix, CineHorizontes de Marseille, le Fifa d’Aubagne ainsi que le Festival du premier film francophone de La Ciotat. Et comme chaque année, de la musique, des expositions pour ce festival convivial. ANNIE GAVA Best Of International Short Films Festival 2 au 6 octobre Eden Théâtre, La Ciotat bestoffestival.com 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :