Zibeline n°46 novembre 2011
Zibeline n°46 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'art... chantier permanent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
rait\06 POLITIQUE CULTURELLE LA CRIÉE OUEST PROVENCE I\`/cultulek La nouvelle directrice de la Criée change peu à peu les habitudes d’une maison à qui elle veut donner vie et couleur… Macha Makeïeff appose sa griffe Les deux salles ont rouvert, et accueilli avec succès les premiers spectacles de la saison (voir p14), programmés par Jean-Louis Benoit. Mais Macha Makeïeff a d’ores et déjà, discrètement, donné des couleurs aux programmes, infléchi la politique d’une communication auparavant volontairement austère, et préparé quelques Surprises ! Elles vont « imprimer dès cette année [s]a marque, et rester ensuite comme un fonctionnement. L’imprévu rendu possible par ces ouvertures relève aussi du hasard poétique, et cette maison doit prendre d’autres habitudes. Quand on fait une proposition artistique légèrement décalée on obtient une forme de joie. C’est comme ça que l’art existe, pas dans le fait de rester dans un genre et dans un pré carré. » Ces surprises, elle les distillera au long de cette saison, en commençant par Blanche-Neige d’Angelin Preljocaj dans la grande salle, puis Laterna magica (voir p10) dans le hall. Qu’elle veut rénover IAISE IIo dans P.EUdfa119pnri Ine MIllkili ; $rlrllléQ L't ! F F I C INA PfI tSCrTC UU Z4 U[T46FIE HU 09 GCE CMORC 2011 i1FIH5EILLE > 1110-4h.-PREPUCE > onus } fIUU(IGNC I%r11%:LI%I 11111 IIIN%.33.(0).1 91 55 BS 6B www.danseur. org... Lr.x7nr AV4ll% ILa1114 N9r.x.nl.in GiW ti.n.:'N.tuw BEL/LTAl I_:r)IIr11.i h'—Ill 1'I1. II2i C}]irirt.l. ^H Vtla111. : uuli IEEIDI C}J f 0.aatu1011116MQ hNC :'t ; 0. 41Uw71h:'Jtm—raLLiuta SrJ10E1E3 Rarbarnôi.PJffM 1'Grx iEEEI}1EID ri..am 14rrna 1P117:'i'irJiIinSlahl d’ailleurs, pour en faire « une salle des machines : une maison de théâtre est une fabrique, le public doit pouvoir accéder aux ateliers de costume, aux répétitions, voir les techniciens travailler. Le hall sera donc un endroit de passage, et un lieu d’accueil musical avec des performances, des présentations d’artistes et de plasticiens. Un lieu ouvert la journée, où l’on puisse concevoir des rêveries autour des spectacles. Comme une troisième salle, avec de grandes tables, une nef très simple sans cet escalier qui écrase le spectateur dès l’entrée et empêche la circulation du public. » Quant à la pluridisciplinarité, elle représente pour Macha Makeïeff « le prolongement naturel des missions du Centre dramatique. Comment ne pas collaborer avec le MuCEM qui se construit, le Festival d’Avignon tout proche ? comment ne pas accueillir de la danse sur ce plateau qui est le plus beau de la région ? comment ne pas travailler avec l’opéra qui est si près, et propose à son public de si beaux plateaux lyriques ? ». Lorsqu’on lui demande si la Criée va rester un Centre dramatique, sa réponse est très claire : « La mission de cette maison est de diffuser des textes et du répertoire, et il n’est pas question de se dérober à ce cahier des charges, même si mon travail d’artiste m’emmène plutôt ailleurs. Vers un théâtre différent, où le texte n’est qu’un élément de l’écriture, au même titre que les décors ou la musique, les gestes et le jeu. Mais le théâtre de texte sera bien évidemment présent. » Pour l’heure elle répète les Apaches, un spectacle « sur ces bandes ultraviolentes des années 30, ces jeunes criminels qui ont fasciné l’art, et ces femmes libres qui, comme Colette, se sont déclassées pour devenir artistes. » Est-elle heureuse à Marseille ? « J’y suis née et je suis heureuse d’y être à nouveau installée. Cette Le retour d’Angelin Cela faisait 7 ans qu’il n’était pas venu à Marseille, et le voici à la Criée avec un conte… Beau présage ! Blanche-Neige sera dansé pour la 180 e fois, chiffre assez moyen pour une création de Preljocaj… C’est que la production est lourde ! 25 danseurs, des décors Angelin Preljocaj Agnès Mellon imposants, des costumes nombreux (de Jean-Paul Gaultier, magnifiques). Le chorégraphe est très heureux de revenir dans cette ville, sur « ce plateau magique où la danse est comme embrassée par le public. » Même s’il pense, contrairement à Macha Makeïeff, que « si la ville est différente, le public à la Criée est le même qu’à Aix, avec les mêmes attentes et le même profil social. » Son Blanche Neige, merveilleux ballet profond et terrifiant comme les contes, a les accents romantiques de Mahler, et regorgeant d’inventivité chorégraphique, baigne dans un univers de symboles muets, oniriques et personnels. Macha Makeieff France Keyser ville ne ressemble pas aux autres, elle est rugueuse, archaïque. Même les démarches des gens y sont différentes, plus décontractées, fanfaronnes. Marseille a mauvais genre, elle est pasolinienne, et vivre ici n’est pas gagné. Mais dès que l’on sent le confort il faut savoir se déplacer… ici le foisonnement artistique doit répondre au foisonnement de la ville, sinon c’est une faute de goût. » Les projets ? Travailler pour que Marseille Provence 2013 soit un succès populaire autour des Mille et une nuits « qui rassemblent tout le monde, ont irrigué toutes les cultures et parlent à tous les âges et tous les milieux. » Et faire venir dans ce théâtre « tous ceux pour lesquels franchir la porte d’un tel lieu reste intimidant. » AGNÈS FRESCHEL Le chorégraphe prépare lui aussi pour 2013 un conte des Mille et une Nuits, et avant cela une création plus littéraire et sombre sur le dernier roman de Laurent Mauvignier Ce que j’appelle l’oubli. Juste après la reprise à l’Opéra de Paris de deux de ses pièces, entre quelques tournées… A.F. Blanche-Neige Du 23 au 26 nov La Criée, Marseille 04 91 54 70 54 www.theatre-lacriee.com
MERLAN & DANSE Vous invitent a entrer dans la dame avec : Et demain, la culture des territoires ? Les 20 et 21 octobre, le SAN Ouest Provence 1 accueillait à Fos le colloque sur l’intercommunalité culturelle, qui posait une question fondamentale à l’heure de la réforme territoriale : quels projets pour quelle gouvernance ? Au terme des échanges et des débats qui ont animé ces deux journées, et malgré quelques divergences de points de vue, les intervenants ne cachaient pas leur satisfaction d’avoir fait progresser la réflexion sur un processus en cours : la construction, dans le cadre de l’intercommunalité, d’un projet culturel. Lors d’ateliers proposés durant la première journée de travail, furent débattues les questions des enjeux juridiques, administratifs et managériaux des équipements et services culturels intercommunaux, de la participation des habitants à la vie artistique et culturelle d’un projet intercommunal, et de la manière de construire un espace territorial citoyen. Lors de la restitution de ces ateliers, Jean-Pierre Saez (directeur de l’OPC) soulignait les avancées, les pistes de travail débouchant « sur les moyens qui permettraient de mieux inscrire la culture dans la construction de la cité de demain », faisant de fait référence au débat critique et démocratique qui en résulterait. Pour chacun la compétence culture doit plus que jamais être une compétence partagée, gouvernance signifiant, rappelait Jean-Pierre Saez, « responsabilité partagée ». Autre nécessité : une évaluation « obligatoirement » participative avec la sollicitation des acteurs culturels, des artistes, et de la société civile, chacun devant être reconnu dans son rôle. « Il faut sortir du dialogue professionnel exclusif dit encore Jean-Pierre Saez, frotter les expériences les unes aux autres, provoquer le débat. » Un nouvel espace de vie est à construire, qui passera nécessairement par un temps d’expérimentations et d’innovations. Pour conclure ce colloque, première étape dans la construction d’une politique culturelle appropriée à des territoires en mouvement., Yves Vidal, vice-président de Ouest Provence en charge de la culture et président de Scènes et Cinés, prit l’engagement « de la mise en place d’un conseil du développement culturel à l’échelle du territoire intercommunal où élus, professionnels de la culture, associations d’habitants et acteurs de la vie civile seront réunis dans l’objectif d’optimiser nos politiques culturelles, notamment en terme de proximité avec la population. » Une mise en place qui pourrait « s’inscrire à terme dans la démarche de l’Agenda 21 de la culture. » DOMINIQUE MARÇON 1 co-organisateur du colloque sur l’intercommunalité culturelle avec l’Assemblée des Communes de France, la Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture et en partenariat avec l’Observatoire des politiques culturelles Olivier Bianchi, Florian Salazar-Martin, Laurence Lemouzy, Catherine Morin-Desailly, Jean-Louis Viard Caroline Chevalier, Mission Communication, Ouest Provence VIRBILIO SIENI ['taud Letctaaéorsobrqde de Vrvitio Sierri Cg ratorlrrv mime (lev des tirgi.rie.aces Seérrtprrss fr's r#antes das.derrrrl#res Etéroatafétele vecatwOrre G1prltrRiRf of ro5h7lgiriZIc 4..0m-rare aciWYRipc.rrar5 a CV rk'i.17 re.17ertWrc cIFAarrre tf ïdéds. Iradrtioarteftes et dét-edef,tea, eabr.raspli&es rerrrertiQrres., d'errnafs spectacuairss t de seltrnentairlé_k 80.17.900 de ta drfilsc MIR - NEI VOLT ! JEUDI 17 & SAMEO 119 NOVEMBRE 7011,E 21H au Merlan I = ÿFi'ATIC1 r Lrrdi.. I4-le Api-é5 -Golo Goldberg Imprn.isatirin" accueilli en 2010, nous sauan$ que La danse furtive de Tiroilia Sieni a la Force de nous hypnotiser jusqu'ii parfois nous Couper Le souffle. Nous attendons donc avec impatience retkr nauue1Le méditation chorégraphique de ce soliste hors L7 tht tre Csk pour moi un aCtc aultique, 17 dansa nahitn la "po.is", le Lité. Je conçcis larlsistarre comme un a te quolidien. Dans Hei Viotti je qaudrais parler de CFLX qui ont résisté, d'une faoan nu d'une auuetaclerlr. r 5istUnce passe par l'expériencc, [or Hiskcire intime. Mais 8U55i par le iuFus d oie satiété aliénante et la redrèLouverke des gestes auLhentques. ViT Sien'SRIi. 1 ; S ? :'J I î fNÉFIEI=£ uL +.e - ? É DU T k I nE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 1Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 80-81Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 82-83Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 84-85Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 86-87Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 88-89Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 90-91Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 92-93Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 94-95Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 96