Zibeline n°46 novembre 2011
Zibeline n°46 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'art... chantier permanent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 THÉÂTRE LENCHE THÉÂTRE OFF MERLAN GYMNASE Bonnes à lier o En cette rentrée théâtrale, Yvan Romeuf et la compagnie L’Egrégore nous ont offert sur le plateau du Lenche une intéressante lecture de la première pièce de Jean Genet, Les Bonnes. Solange et Claire, deux domestiques sans doute inspirées des tristement célèbres sœurs Papin, y jouent et rejouent leur condition aliénante, singeant les relations qu’elles ont avec leur patronne dans une « cérémonie » malsaine qui est leur raison de vivre et qui finira mal. Les Bonnes, ou comment fantasmer la mort de cette Madame si belle, si bonne, qu’on admire et qu’on hait, devant laquelle on finit toujours pourtant par se soumettre… Le huis clos mortifère et feutré imaginé par Genet suinte dans le gris du décor et des fleurs séchées qui traînent partout. Seule note vive, celle des robes de Madame suspendues en fond de scène, dans une armoire qui n’est pas sans rappeler le cabinet de Barbe-Bleue. Genet parlait d’un conte, on y est. Mais on est surtout au théâtre, sur une scène que des effets de voilage, de lumières et une passerelle latérale façonnent, et dans un jeu de rôles étourdissant, dont les trois acteurs distillent toute la subtilité perverse. Acteurs, oui, vous avez bien lu ; car le rôle de Madame a été confié à Maurice Vinçon, impérial en demi-mondaine, et si juste dans la fausse largesse et le dédain à fleur de peau. Quant aux bonnes, elles sont magistralement interprétées par Manon Allouche et Claire Calvi, qui donnent un beau relief aux mots, et à la folie, des deux sœurs. FRED ROBERT Joelle Brover Les bonnes de Jean Genet a été joué au théâtre de Lenche du 11 au 28 octobre Sans dot ! elk Comme il grince et sonne actuel, cet Harpagon là ! On sait que Molière a peint son Avare sans aucune tendresse : parmi ses personnages d’obsessionnels monomaniaques il est le seul véritablement haïssable, écœurant, dominé par la possession sensuelle de l’or et de la chair jeune des filles, battant son personnel, animé de désir de meurtre et n’aimant personne, surtout pas ses enfants. C’est que son obsession n’est ni le Homme à femmes Frederic Ortiz X-D.R. Agnes Mellon o L’acteur prend place. Sur une chaise plantée entre deux grandes lampes, tel un otage aveuglé par d’immenses écouteurs d’un casque acoustique, d’une voix radiophonique, l’homme seul commence sa symphonie. Il lit. Et un « je » féminin prend peu à peu le pas sur son « jeu » masculin. Tandis qu’on pénètre dans l’univers carcéral, l’huis se referme sur le corps du comédien qui souffre aux ordres scandés dans un micro amplifiant cris et chuchotements… Cliquetis d’écrous, rang, ni la maladie, ni le langage, ni le sexe, mais l’argent. Maladie fatale, bourgeoise, péché capital infâme dans l’ancien régime… Le rapport que notre société entretient avec l’argent n’est pas plus simple, et l’idée de réactiver l’Avare pour l’interroger est formidable. Car il ne s’agit ni d’une mise en scène que nous propose la Cie Vol Plané, ni d’un détournement, mais bien d’une réactivation. Sans trahir le texte le quatuor d’acteurs le met à cru, en garde la mécanique, le joue vite, sans décor et sans fioriture, sans artifice, avec un naturel surprenant. En rappelant très simplement notre distance à cette histoire : ainsi le « Êtesvous un Juif, un Arabe ? », cauchemar des metteurs en scène, est dit, puis immédiatement récusé ; les artifices de théâtre, comme le bâton en mousse, sont mis à nu avec une force comique qui ne doit rien à Molière, mais à l’ironie de notre temps ; les fouilles au corps, clichés certifiés, douches humiliantes, parloir rituel… Frédéric Ortiz lit, sans accroc, des textes de femmes incarcérées à la prison des Baumettes. Ils sont tracés à l’encre frémissante d’un stylo malhabile, disent l’urgence et le soulagement, dépassent l’insoutenable sentiment de culpabilité, s’évadent vers des rêves de maternité, des souvenirs d’enfance, de la beauté perdue et de la puanteur omniprésente, jusqu’à la démence… et relations père-fils ont la violence d’une relation moderne, où les jeunes sont privés d’avenir et dépendants ; quant au rapport au public, appelé sans ménagement à répondre à des questions directes (combien as-tu payé ta place ?) ou à attraper au vol des oranges, il relève évidement d’une dramaturgie contemporaine. Après leur Malade Imaginaire, que l’on pourra retrouver au Gyptis et à Aubagne (voir p23), nos quatre comédiens confirment la constance de leur talent, faisant preuve d’un abattage qui n’a d’égale que leur justesse, pimentée par un beau sens de la démesure. Pierre Laneyrie est un Harpagon vraiment épatant. AGNÈS FRESCHEL L’Avare a été crée au Gymnase du 8 au 12 novembre la littérature ! Au rythme d’une bandeson soignée, les feuillets s’enchaînent, architecturés comme les pièces chantées d’un cycle lyrique : voix de femmes qui barytonent. Au final, l’acteur tente de s’effacer derrière le recueil qu’il désigne du doigt. On applaudit les deux ! JACQUES FRESCHEL Le bout du vide a été crée du 6 au 22 octobre au 4 e mur/Théâtre Off, Marseille
rOp « ONE DAY À LA BobricEl » ammiwi [3nitisrt. I i+ SCJ] h 2011.20 72 OPERA MAPiEILLE VLN. 25 Nov. 20F30 Se,1 I F P{71 WA FNTF SOLO DIE CLOWN Berre l'Etang reservations : vlrww. forumdeberre.corn SAMEDI 10 DÉCEMBRE 2011 Â 17H VENTS D'EST LEOS JANk VLADPv1IR TSYBIN Mardhe des Gorges bieuex Aifegra de concert n°1 SIGFRID KARG-ELERT Colibri - krrpressians exatï 4ues n°3, op.1 3d JAN NOVAK Marysas SERGE PALOYAN Vent r1'Fst LEVENTE GY1C5NGY6SI sonate PETER IGOPAC Sonatine pour piccolo solo JINDRICH FELD Sonatine.eanLouIs laurnadier, piccolo Christelle Abïnasy piano 04 91 55 10 !.'r.iff : y aaera.ma seiile.f IqjanWa,MrrraiHl Ỳ.i -M-11=)I1-1 1 Jeudi 24, vendredi 25 novembre'a 21 h f ad r ! (ldr (tYc. fi. rXtii.ui Michael Lansdale *Oil 901r.ralh FOP 0 IN- SOIREE DOUBLE PLATEAU ROW.. -'+ Sf'AI-[:Ff" AHVPD COlvf'icat'IL Riçfird Marlin cc'ril r{c : n'yr.rplY pag VfM 09 Drc. I914][_} Hl'+LL DLI Itftuv g Reservations : 0 820 300 033 Misa en aspact§ ; or ; Sarkisaian 5301:1 : Joan-nenys HObcrl. Musique : P.1iC110i Ar,Iaua NairiCr Cx5'$dll9dico : Matra Tn.iràkv- 4nA Imrin55 wwrnr.toursky.org FUSION fJA.7.7 I_D MUSIC tang réservations : www.orumdeberre.corrr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 1Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 80-81Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 82-83Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 84-85Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 86-87Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 88-89Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 90-91Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 92-93Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 94-95Zibeline numéro 46 novembre 2011 Page 96