Zibeline n°45 octobre 2011
Zibeline n°45 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... débats et arrière-gardes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Les Ateliers de l’EuroMéditerranée Troisième volet de notre panorama consacré aux Ateliers de l’Euroméditerranée de Marseille Provence 2013 (voir Zib’42 et’43), et trois nouveaux exemples de soutien à la création contemporaine : Anne-James Chaton à la Maison de l’Avocat, Katia Kameli à Futur Telecom, Alice Berni et l’Ensemble Télémaque à la Caserne Saumaty. Des expériences qui placent le geste créatif au cœur du monde du travail Repères Anne-James Chaton est un poète sonore né à Besançon en 1971. Il crée des œuvres de nature diverse en partant de matières textuelles courantes : celles qui figurent sur les panneaux signalétiques, les papiers d’identité… Il déplace leurs mots, en fait des tableaux-textes, des récits biographiques, des performances poétiques ou musicales, travaillant ces phrases quotidiennes et formatées comme un matériau libre, dans des cadres artistiques où ils sont inhabituels. Anne-James Chaton se produit en performances sur de nombreuses scènes internationales. Il a reçu le soutien du ministère des Affaires étrangères, a été lauréat de la Villa Kujoyama à Kyoto, et siège actuellement à la commission poésie du Centre National du Livre Résidence de mai 2011 à mai 2013 Anne-James Chaton. Portraits Pour ouvrir le Festival Actoral 2011 et en guise d’introduction au travail qu’il va mener pendant deux ans à la Maison de l’Avocat, Anne-James Chaton s’est livré à une performance singulière, et très réussie ! Drôles, inattendues et tout à la fois pertinentes, ses deux « Vies d’hommes illustres par des écrivains illustres » (à paraître aux éditions Al Dante), celle de Tibère par Suétone puis de Christophe Colombpar Jules Verne, gauchissent l’art de la biographie, réduisant la vie de l’Empereur romain à une suite de faits biographiques bruts ponctuée de discours en latin comme pris sur le vif au dictaphone, et celle du navigateur à une série de directions maritimes. Son Atelier de l’Euroméditerranée, qui durera deux années, a pour objet de « brosser un portrait général, transversal, de la Maison de l’Avocat ». De la vie quotidienne, de la profession aussi, mais pas uniquement… puisque 15 personnes, avocats, bâtonnier, secrétaire ou clients, seront portraiturés grâce à des matériaux textuels personnels, familiaux, officiels, sur un modèle qui reste secret… mais dont la restitution aura plusieurs formes : une exposition, qui en 2013 voyagera de la Maison de l’Avocat à la galerie Porte-avion, affichant dans la ville 15 sérigraphies format Decaux (176 x120 cm), soit un format de portrait proche des dimensions humaines… des performances poétiques durant les festivals Actoral 2012 et 2013 l’édition d’un catalogue hybride chez Al Dante (œuvres plastiques, performances sonores, index rerum et nominum…). Un atelier au long cours, qui infléchit et poétise la facture même du portrait, par son sujet, ses matériaux et ses tonalités mutines. A.F Anne-James Chaton, Tapis X-D.R Anne-James Chaton avec le Batonnier de la Maison de l'Avocat Jacques Couzinet La Maison de l’Avocat Cet atelier est produit avec le mécénat de l’Ordre des Avocats au Barreau de Marseille. Le conseil de l’ordre, composé de 24 avocats et d’un bâtonnier, administre ce barreau dynamique, où 1700 avocats sont inscrits (40% de femmes, moyenne d’âge 40 ans). La Maison de l’Avocat, située à proximité du Palais de Justice, est le siège du conseil de l’ordre, un lieu de réunions professionnelles, mais aussi de consultations gratuites. Partenariats Montévidéo, les Éditions Al Dante, la Galerie Porte-Avion, le festival Actoral 341Y ; ya_1q v i r V n ir +rrS- lnrr ! } xrr}r.. a..rlr-s o-ro-'-sféée=e..wrrara. r : I 1 r _+.S] ti}ri 9a r : 2 üraati : a WAS, 470 S.47A S,4O Sr.SR 9e [rap ar}thee l t 1. 1 i Dam 71WSt : P, a03i = 7, 1 7 SrcuH.r-rUMindr : 321/5800/0100 11St-Tdnr_ : D6 Q112277765 29.3, 1.2009 10_17=43 4-5-3Q2 E* Ur¢1ereike s%11 Ff irfèlan Dank fOr Thren Ein'kau# Auf WadtrrseFSenl, wuvcu. tha 7 i a. de - kaum gekl 1 Okt srkvon verschfckt. lu Innen cider Dur NahaNumi trr Ihrer Tha 1 1a-B1-chltiandltrrvg ! 1
Alice Berni, Sans titre (provisoire) Proche de la mer et du Pôle Instrumental Contemporain qui verra le jour dans l’ancien cinéma Le Rio, la Caserne Saumaty est « un endroit propice à l’écriture malgré les moments d’ébullition et les alertes ». C’est là que Raoul Lay a choisi d’inviter la pianiste et compositrice italienne Alice Berni pour concevoir in situ une pièce pour accordéon et percussions : « Les femmes qui écrivent sont rarement jouées, et placer une compositrice dans cet univers masculin me semblait approprié pour qu’il soit écouté autrement… ». La 1 ère semaine de résidence permettra à Alice Berni de s’immerger dans la vie de la caserne, de partager le quotidien des équipes, d’échanger de manière informelle autour de leurs métiers respectifs, et de composer bien sûr. Les deux autres semaines seront ponctuées d’une journée de répétition avec les musiciens de Télémaque (Jean-Marc Fabiano, Katia Kameli Sans titre (provisoire) En juin 2011 Katia Kameli installe un bureau-atelier au sein de Futur Telecom ; là, elle recueille la parole d’une vingtaine de salariés sur leurs trajets quotidiens entre leur lieu de vie et de travail. Au fur et à mesure des entretiens quelques dessins s’ébauchent, de mini synopsis se profilent qui bientôt génèreront « une œuvre fondée sur le principe des poupées gigognes. » La jeune artiste franco-algérienne pose progressivement les bases de sa propre cartographie de Marseille- Provence : « je ne connais pas Marseille ni sa région, je m’invente les lieux et j’imagine des scènes à travers leurs paroles. Cela me détourne moi-même ». Le protocole qu’elle adopte procède en étoile : « j’essaye peu à peu de les amener vers un ailleurs » en élargissant doucement leurs témoignages et leurs regards vers des lieux qui leur tiennent à cœur, dont certains se croisent de manière récurrente comme la Plage du prophète et le Vélodrome… Puis vient la phase des repérages sur le terrain, et la découverte de ces « ailleurs » nés des « mythologies intimes et relationnelles des salariés ». Tel Gardanne qu’elle imaginait comme une ville du nord avec ses mines, sa centrale et ses rails peu utilisés, matière idéale à des travellings très cinématographiques : « j’étais intriguée, je suis allée sur accordéon et Christian Bini, percussions) et d’un temps d’ouverture exceptionnelle à l’école Estaque Gare et au collège Barnier avec lesquels Télémaque travaille tout au long de l’année. Car Alice Berni composera une déclinaison de la pièce pour deux chorales d’enfants, et deux temps forts sont prévus au collège Barnier en 2012… Le 10 novembre, la création musicale sera donnée en avant-première à la Caserne Saumaty à l’attention des marins pompiers, des équipes techniques et administratives, et de leurs familles. Le 9 décembre, le cinéma L’Alhambra accueillera l’orchestre européen ECO fondé par Télémaque pour un concert Mix Up où la pièce d’Alice Berni connaitra sa première diffusion publique, aux côtés de deux autres créations, et de Black page de Frank Zappa. M.G.-G. Christian Bini Agnes Mellon place, j’ai rencontré les habitants et commencé à tourner ». On n’en saura pas plus, son projet se construit en permanence sur un socle hybride, fait de fiction (« j’imagine des choses ») et de réalité (« je mets en place des tournages ») ; un projet Sans titre (provisoire) donc, avec comme fil conducteur les salariés de Futur Telecom et comme point d’arrivée un film ou une vidéo ou une installation… M.G.-G. Repérages à Gardanne Katia Kameli Repères Alice Berni, née en 1981, vit à Milan. Après des études de piano et de composition au Conservatoire de Cesena (Italie), à la Hochschule de Mannheim (Allemagne) et au conservatoire supérieur de Milan, elle s’est attachée particulièrement à l’écriture musicale pour la scène. Atelier Résidence du 24 octobre au 10 novembre 2011 Marins pompiers de Marseille Créé le 29 juillet 1939, le Bataillon des Marins Pompiers, formation militaire, a pour mission la protection des personnes, des biens et de l’environnement sur le territoire de Marseille, dans les installations du port autonome, de l’aéroport de Marseille-Provence et d’Eurocopter. Le bataillon travaille également à la prévention des risques, soit près de 120 000 interventions annuelles, incluant des missions de renfort sur le territoire national et l’envoi de détachements à l’étranger. Repères Katia Kameli, née en 1973 à Clermont-Ferrand, vit à Paris. Elle obtient son DNSEP à l’Ecole Nationale des Beaux- Arts de Bourges puis devient membre du Collège-Invisible, post-diplôme des Beaux-Arts de Marseille, dirigé par Paul Devautour. Atelier Résidence de juin à décembre 2011 Futur Telecom Filiale de SFR depuis 2005, emploie 110 collaborateurs et fournit plus de 15 000 clients TPE et PME en offres fixes, mobiles, Internet et applications. En 2010, son chiffre d’affaires atteignait près de 40,7 M €, en croissance continue depuis sa création en 1997. 2



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 1Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 80