Zibeline n°45 octobre 2011
Zibeline n°45 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... débats et arrière-gardes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
60 RENCONTRES ACTORAL « Il se peut que la beauté ait renforcé notre résolution... » Comment, après trois semaines de déambulations subjectives dans les écritures contemporaines, résister au plaisir de détourner une partie du titre infiniment subtil du film de Philippe Grandrieux, montré dans le cadre de la 11 e édition d’Actoral, pour simplement rendre compte ? Pourquoi ne pas souligner que la beauté, déclinée du paisible au bizarre voire au convulsif, a été l’avant-première invitée de la manifestation au travers de l’affiche/logo conçue par le graphiste Laurent Garbit ? Ce O échevelé plongé dans un liquide homophone, perdant son encre en volutes élégantes, impossible de ne pas y voir un hommage aux sorcières-marraines Chloé Delaumeet BrigitteFontaine, ou une invitation à boire un philtre de liberté. Dispersion et géométrie variable, des lieux, des formes, des propos, des formats, des durées... mais un centre à peu près constant : corps et voix présents, convoqués pour dire une singularité y compris collective. Lancer de la parole à la Maison des Avocats, souriant symbole ouvert à la voix amplifiée, mise en scène, bruitée, branchée et caverneuse d’Anne-James Chaton (voir p 72) traversé par ses Hommes Illustres : Tibère et sa cruauté, dont on se demande quelle part est celle de Suétone ; Christophe Colombdécouvert par Jules Verne en même temps que par l’Amérique. Le poète s’amuse à croiser les portraits et s’en tire un de rigolo-intello pas désagréable. Tautologie brillante à la Criée, qui accueillera l’essentiel des propositions de la première semaine, avec un collectif qui collecte des formes orales (l’Encyclopédie de la Parole) et une performeuse qui se prête à toutes les voix ; phénoménale Emmanuelle Lafon (encore une sorcière) qui porte en elle rythme, grain de voix et rhétorique des discoureurs que l’on se plaît à reconnaître, loin pourtant de toute imitation. Du côté des habitées (« Je suis la Sybille, le medium... ») Chloé Delaume en impératrice gothique, bacchante réinventée, construit dans son corps un Tombeau pour Messaline, sourd, obsédant, chamanique (« La parole, n’est-ce pas, la parole... »). Et un peu désuet tout de même. Sans doute plus rassurant, le lien entre Nicolas Maury et le texte passionnant de Noëlle Renaude, De tant en temps, fait de liens ténus entre les idées, de personnages dont la fiction ne tient qu’à un nom, de paroles prêtées, reprises. Fragile, vacillant, sceptique, voix haut perchée, regard sombre, étonné par sa propre audace, l’acteur dessine sur la scène une sorte de géographie comptable (La Somme et la somme) jubilatoire. Deuxième semaine à la Minoterie, cinq soirées, genre montagnes russes. Toboggan de Gildas Milin : saga de vieux goûtant une dernière fois à l’énergie du désespoir ; comment finir en prison pour fuir une société qui ne nourrit ni ne loge ? Tragédie nipponne logorrhéique qui ne propose au spectateur qu’un rôle : otage ligoté sur son siège (version longue) ; il y a un mort (sur scène) et Gildas Milin est un acteur excellent. Plus bas encore, flanqué d’une allégorie (?) en rollers, Arthur-Gonzales Ojjeh alias Antoine Dufeu file l’abstraction même pas lyrique ; Sofia -ville pas fille- invite à la méditation sur le... capitalisme... ça glisse. Le quatre mains des sœurs Martin (têtes coupées, elles sont les mêmes !) en faisant chauffer le rétroprojecteur et les faux semblants -Jed Martin chez Houellebecq, le vrai personnage du roman, leur frère ? - ramène la joie mais pas le Patrick (« reviens ! ») du titre ; burlesque léger, sentimental et décapant qui mêle l’art, la mort et Charles Aznavour. Autre duo avec figure absente : celui de Claudine Galéa et de Jean Marc Montera autour de Patti Smith ; élégant et raisonnable, sage et de bon goût, très fréquentable (voir p.63). Plus dérangeant, le Retour au noir de Suzanne Joubert, lu par Xavier Marchand et Rachel Ceysson, superpose et enfante des voix, brouille le regard et suspend le temps ; La Loi du marcheur, Nicolas Bouchaud Giovanni Cittadini Cesi De tant en temps Jean-Julien Kraemer Patrick reviens, les soeurs Martin M. Nouel la petite mécanique des mots laisse toujours un peu de place à l’invisible... Après un bref passage au Gymnase (voir p.20), retour à la Criée avec la reprise de Kolik de Rainald Goetz, que Thierry Raynaud, sous la direction d’Hubert Colas éructe avec une maîtrise consommée, crachant les mots méthodiquement, aidé par la scansion du petit verre ingurgité ; performance d’acteur qui laisse au second plan un texte que l’on finit par ne plus écouter. Autre solitude, lumineuse car portée par l’anamnèse collective, l’écran blanc et la communauté des cinéphiles, celle de Serge Daney, incarné dans la Loi du marcheur, sans la moindre tension vers la ressemblance, par un Nicolas Bouchaud souverain, au-delà du naturel, s’adressant au public dans une constante fluidité, jouant comme un enfant avec les images projetées de Rio Bravo, passeur, marcheur, penseur ; la force du théâtre, celui qui regarde les spectateurs dans les yeux, comme peut le faire le cinéma quand il n’est pas à bout de souffle. Un grand moment... qui nous permet de lui pardonner Mademoiselle Julie, et éclipse un peu sans doute le travail intéressant des plus jeunes comme la compagnie italienne Motus dans son émouvante tentative de résurrection/insurrection d’Alexis (voir p.12) ou celui plus fragile et tâtonnant de la Compagnie l’Employeur présenté au théâtre des Bernardines. Le festival poursuit sa route jusqu’au 13 oct, en partie à La Friche avec la carte blanche à Catherine Marnas et à La Criée avec Dieudonné Niangouna. MARIE JO DHÔ Le festival Actoral a lieu du 13 sept au 13 oct
LES LITTORALES OUEST PROVENCE RENCONTRES 61 Les Littorales : Festival littéraire sur le thème Frontières en mouvements Journée de réflexion, le 14 oct à la BDP Gaston Defferre, en présence de Frédéric Valabrègue pour Le Candidat (P.O.L) de 10h à 11h ; de Dominique Sigaud pour Franz Stangl et moi (Stock) et Laurent Binet pour HHhH (Grasset) de 11h à 12h ; de Robert Bober pour On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux (P.O.L) de 14h à 15h ; de Robert Bober pour la projection du documentaire qu’il a réalisé, (Re)lectures pour tous de 15h à 16h. Le comptoir littéraire, à La Bo[a]te Frontières en mouvements, échanges entre les auteurs invités et Pascal Jourdana, La Marelle, YannNicol, Fête du livre de Bron, Thierry Guichard, Le Matricule des anges et Boris Henry, journaliste spécialisé BD, les 15 et 16 oct de 11h à 18h Rencontre sur l’Outre-mer avec Daniel Maximin pour Les Fruits du cyclone : une géopolitique de la Caraïbe (Seuil), Eugène Nicole pour L’œuvre des mers (L’Olivier) et Roland Brival pour L’ensauvagé (Ramsay), le 15 oct à 14h -sur les Formes hybrides avec Alfred et Régis Lejonc, à 15h -sur la Polyphonie, d’une langue à l’autre avec Simonetta Greggio pour Dolce vita 1959-1979 (Stock), Luisa Valenzuela pour Passe d’armes (l’Harmattan) et Metin Arditi pour Le Turquetto (Actes Sud), à 16h -sur Fragments de vie avec Camille de Toledo pour Vies potentielles (Seuil), Lydie Salvayre pour Hymne (Seuil) et Marie Cosnay pour Entre chagrin et néant (Cadex), à 17h -sur Musique et littérature en compagnie de Valérie Marin La Mesclée, Sami Tchack et Chérif Soumano, à 18h30 atelier avec l’auteur-illustrateur Régis Lejonc, le 16 oct à 10h30 rencontre avec les auteurs de BaDaM !, festival BD créé par Massilia BD, à 12h30 rencontre sur les frontières imaginaires, traditions et urbanités avec Fatéma Hal pour Fille des frontières, (Rey), Merete Pryds Helle pour Oh, Roméo (Gaïa) et Wilfrid N’Sondé pour Le cœur des enfants léopards (Actes Sud, Babel), à 13h30 Sur le fil ! Entre vérité et mensonge avec Christian Garcin pour Des femmes disparaissent (Verdier) et Pauline Klein pour Alice Khan (Allia), à 15h45 ; Jetés dehors à nouveau, création du chorégraphe Sylvain Prunenec et de l’écrivain Mathieu Riboulet, à 17h Les 15 et 16 oct, sous chapiteaux : un forum radiophonique pour se rencontrer autour du livre, un espace librairies, la présentation des réalisations d’Approches culture(s) et territoires sur la question de la place des immigrations dans la culture ; Les commandos poétiques des Souffleurs sur le cours Estienne d’Orves, le 16 oct de 11h à 18h ; le Book Project International, 14 e Rencontres internationales de l’édition de création, les 15 et 16 oct… Association Libraires à Marseille – 04 96 12 43 42 Frédéric Valabregue John Foley La culture en perspectives Organisé par le Syndicat d’Agglomération Nouvelle (SAN) Ouest Provence, l’Assemblée des Communautés de France (ACF), le Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture (FNCC), en partenariat avec l’Observatoire des politiques culturelles (OPC), le colloque intitulé « Intercommunalité culturelle : quels projets pour quelle gouvernance à l’heure de la réforme territoriale ? » se propose de porter un éclairage sur l’inscription de la culture dans la politique d’aménagement du territoire. La construction d’une identité culturelle à travers l’identité territoriale, qui est au cœur des préoccupations du SAN (depuis 1995, renforcée par la création de la Régie culturelle Scènes et Cinés en 2006), est amenée à évoluer au cœur des réformes territoriales. Durant deux jours, au Centreculturel Marcel Pagnol à Fos-sur-Mer, de nombreux acteurs politiques et culturels croiseront leurs expériences, partageront leur savoir-faire et leurs analyses. Le 20 oct, des ateliers traiteront des enjeux juridiques, administratifs et managériaux des équipements et services culturels intercommunaux (animé par J.-L. Bouillère, dir. des affaires culturelle de Strasbourg, avec E. Baron, avocat au Barreau de Paris, D. Salzgeber, coopérateur culturel, fondateur d’Arteca, M. Blain, responsable de l’observatoire de l’ARCADE et P.-H. Chapt, DGA chargé de l’action culturelle à Annecy) ; de la culture numérique et de la participation des habitants à la vie artistique et culturelle dans le projet intercommunal (animé par S. Pryen, sociologue et maître de conf. à Lille III, avecC. Besson, dir. de la médiathèque intercommunale Ouest Pce, N. Bigas, vice-pdte de l’Agglo. de Montpellier et F. Jumel, dir. de Paloma Scène de musiques actuelles de Nîmes Métropole) ; de la construction de l’espace territorial citoyen (animé par A. Lefèbvre, professeur émérite à l’Univ. de Toulouse Le Mirail, avec B. Schnebelin et F. Léger, codirecteurs d’Ilotopie-Citron Jaune, H. Sobota, dir. de la DAC de Rennes et P.-A. Landel, maître de conf. à l’Univ. Joseph Fourier de Grenoble) ; J.-P. Saez, dir. de l’OPC, conclura. Le 21 oct, une table ronde animée parL. Lemouzy, rédactrice en chef de la revue Pouvoirs locaux, abordera la problématique de la rénovation de la gouvernance culturelle communautaire avec P.Lungheretti, conseiller en charge du spectacle vivant, de l’action territoriale et de l’Outre-mer au Ministère de la Culture et de la Communication, J.-L. Biard, ancien dir. des affaires culturelle de Rennes,C. Morin-Desailly, Sénatrice de la Seine-Maritime et conseillère régionale de Hte- Normandie, O. Bianchi, maire adjoint à la culture de Clermont-Ferrand, vice-président chargé de la culture de Clermont Communauté, pdt de la commission culture de l’ACF et F. Salazar-Martin, vice-pdt de la FNCC, adjoint au maire de Martigues chargé de la culture de Martigues. DO.M. Colloque sur la gouvernance culturelle Les 20 et 21 oct Observatoire des politiques culturelles 04 76 44 33 26 www.observatoire-culture.net SAN Ouest Pce www.ouestprovence.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 1Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 80