Zibeline n°45 octobre 2011
Zibeline n°45 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... débats et arrière-gardes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 LIVRES/DISQUES Talent révélé La dernière coqueluche de Lyrinx, le pianiste italien Vittorio Forte, avait livré un disque de pièces de Muzio Clementi, compositeur injustement négligé, et révélé un jeu assuré, alerte et sensible. Lors du 35 ème anniversaire de la maison discographique marseillaise au mois de juin dernier, sa présence scénique, son jeu d’esthète confirmait le goût des Gambini pour les pianistes de tempérament. Avec les grandes pièces du répertoire pianistique que sont les Fantasiestücke op.12, Cyprien l’affranchi Les Marseillais qui ont entendu le pianiste Cyprien Katsaris lors de son récital dans sa ville natale le 14 sept (voir p.28), peuvent prolonger le plaisir avec quelques enregistrements du virtuose. Vainqueur des prestigieux Concours Reine Elisabeth et Concours Cziffra, il mène depuis une carrière internationale très chargée sur tous les continents et a créé, depuis 2001, son propre label de disques. PIANO 21 est consacré à des enregistrements nouveaux ou des rééditions, dont la raison d’être « relève avant tout d’une double passion, pour le grand répertoire bien sûr, mais également la découverte d’œuvres rares et méconnues ». Le catalogue, très étoffé (intégrale des concertos de Mozart avec la Salzburger Kammerphilharmonie Le Souffle Bach a ceci d’universel que même joué par une sonnerie de portable, il reste lui même ! Le Kantor de Leipzig ne se souciait guère de l’instrument pour lequel il composait. Pour lui, la ligne mélodique est une abstraction qui ne tient pas compte de la nature physique de l’interprète, si bien que les chanteurs sont souvent déconcertés face à d’interminables vocalises à effectuer sans (théoriquement) reprendre sa respiration. C’est que pour lui l’essence divine du souffle le place du côté de l’esprit et non du corps. Dans les Suites pour violoncelle ou les Partitas pour violon seuls, Bach expose des harmonies sur un instrument essentiellement mélodique. Les accords sont égrenés comme ils auraient pu l’être au clavier, mais par le biais de la mélodie. Il nous semble entendre tout l’Arabesque op.18 et Kreisleriana op.16 de Schumann, Vittorio Forte marque les esprits. Son disque est magnifique ! L’imagination, la liberté, le sens du chant, la splendeur sonore nous prennent par l’oreille, et ne nous quittent plus ! J.F. CD Lyrinx LYR 275 Graphie chorégraphique Mémoriser la suite labile de la dynamique gestuelle. Encrer sur le papier, tout à la fois, les portées du geste et le mouvement discipliné, ordonné en temps et espace, voilà la tâche du « choréologue ». Un métier, une passion que nous fait découvrir Dany Lévêque, scribe et analyste avertie de l’œuvre d’Angelin Preljocaj. Elle nous montre cette étonnante correspondance, cette homothétie entre l’écriture corporelle de Preljocaj et la notation de Benesh (1916-1975). Méthode de transcription qu’elle a choisi de mettre en œuvre et qu’elle améliore et développe pour que la projection imaginaire scripturale transcrive au mieux l’âme de la création. Car au-delà de la simple transcription technique et spatio-temporelle, le travail de choréologue implique la traduction de ce qui ne se dit pas, de ce qui se voit, ce qui se sent… et là commence le dirigé par Yoon Kuk Lee) s’augmente de nouveautés. Un beau récital Schubert donné au Festival « Schubertiade » en 1993 propose les deux premiers Klavierstücke D. 946, son ultime Sonate n°23 D. 960 ou des transcriptions de Lieder par Liszt (P21 042- A), compositeur particulièrement choyé par Katsaris. On retrouve le compositeur hongrois dans un portrait en cinq visages (« tsigane, romantique, avant-gardiste, wagnérien et philosophe ») comprenant entre autre la magistrale Sonate en si mineur (Liszt Vol.1 - P21 041- N) et un DVD enregistré à Shanghai de musique latino-américaine illustrant « l’universalité du langage musical » (P21 035-N). J.F. à la fois la basse, l’harmonie et le chant… et les respirations sont simulées par les coups d’archet. Les transcriptions de ces opus interprétés par le saxophoniste Joël Versavaud séduisent, en particulier, grâce à la respiration continue. Celle-ci « permet de restituer l’ampleur des phrases sans être limité par la question du volume » : un résidu d’air est stocké dans la cavité buccale et cette réserve est expulsée (glotte bloquée) alors que l’instrumentiste remplit à nouveau ses poumons… Le son peut ainsi ne jamais être interrompu. Le sens esthétique, l’habileté technique et la somptuosité sonore développés aux différents saxophones par le néo-Marseillais font le reste ! J.F. talent ; osmose, alchimie véritable entre celui qui crée la dynamique du geste et celle qui la transcrit dans son intention même. Un jeu d’absolue homogénéité entre ce geste lu-écrit et sa répétition, remémoration en reémergence d’un autre geste, re-floraison infiniment identique et pourtant à jamais distincte. Angelin Preljocaj, de la création à la mémoire de la danse est un ouvrage complexe et approfondi sur le paradoxe entre le caractère statique de l’écrit et la dynamique perpétuelle de l’évolution chorégraphique. Ce travail d’un grand intérêt aurait toutefois mérité une exposition plus didactique en son début, et un format plus grand, qui permette de mieux lire ces magnifiques partitions du geste. YVES BERCHADSKY Cyprien Katsaris joue Liszt le 6 nov à 17h au théâtre Comoedia d’Aubagne www.cyprienkatsaris.net CD Skarbo DSK 1104 skarbo.fr AF.r.r k PFFI.IM1C ! I C : L{ C1C{TI6H A L:. WCF.':I}C DC LA DIN..0 Angelin Preljocaj, de la création à la mémoire de la danse Dany Lévêque Les Belles Lettres/Archambaud, 21 €
QPEJm, MARSEILLE 2011-2012 CONCERTS MUSIQUE DE CHAMBRE u +}J_..Au FOYERDE çOPë', s A S'l hj 2011-2012 OPE MJçRàEi I k E AV/Concerts de l'Orchestre Phïlharmoniquc cic Maiyeille DIMANCHE 6 NOVEMBRE 171-I Â L'OPÉRA Ori hestre Phil harmanlque de tilarseille 04 91 55 11 10 opera.rrearseille_fr DIRECTION MUSICALE ERNEST fVIARTÎNEZ IZQUIERDO $QPRAN Q MARIA BAIf0 CHANTS ET MUSIQUE ESPAGNOLE ZARZUELAS, EXTRAITS TURINA, MONTSALVAGE, GIMENEZ, CABALLERO. ROIG SAMEDI 15 OCTOBRE 2011 A 17H GUSTAV MAHLER Ouaterar avec piano en ia mineur (1876) SERCUEÏ TANEIEV Quintette avec piano en so, mineur, op, 30 Vladik Palionov, piano/Deleuze, Louts-Alexandre Nlcollnir violon 1 Fr6d4rlc Dannlre, ail.o François Torresani, violon e SAMEDI 12 NOVEMBRE 2011 A 17H SCHUMANN Quatuor n mi la$m4I majeur COPLAND Queit City POULENC 71110 pow piano, hautbois et basson MARTINU La Revue de Cuisine PIAZZOLLA d ? edrtango ÜL LiJxortarkgo Christelle Abiria5 r piano or Alexandre Amedror violon 1 Xavier France, aim Odile Gabrieli, wioloncel:e/Jean-Claude Lath, hautbois/Didier Gueirard, clarir.ette J Frgdgric Baron, basson/Philippe Nava, trolnpet e ; 1543lie FLUE clue jamais., Marseilié ! a,. Le A+PARECE1LLE Wyk niaVuYr.tP 04 91 55 11 10 wr ! opero.rnarareille.{r - i ; = Plus auvra.Mr+xiI lr rR3`r'J` m Musées rie Marseille Boris Chouvellon RUNNING ON EMPT 14 octobre 2011 -8 janvier 2012 [mac] r7 *,sëe d'artf._mnternporain de Marseïlle'rn.ual dln I ? ffC'.,-...r.77Ir7FnrriFnnt Frr.dnr'pif' ? ; arr., I475kc,errrci`4M,r.'rxppi7,r,:F4Q4rvdlnnr.., : , iI, t4705S =el4{yâ 1ï" ! F':2TOe:eIsrtsir. 45F : 4 UedIrrratc.Plag.r eaa,ur ; eor : ri.aio,y 4r r-7 L m j Plus que jamais, Marseille E'ALE DE f ranvw_maraerie.lrr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 1Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 80