Zibeline n°45 octobre 2011
Zibeline n°45 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : L'amicale Zibeline

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... débats et arrière-gardes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
GRAND THEATRE DE PROVENCE Al}c-EN-PROVENCE THEATRE Du JEU DE PALIME AiX-EN-PROVENCE THEATRE Du GYMNASEr,1AlI SLI LLE 11 saison 12 LUMD17 NOV MORE iülUSIOUE BAROOTIE Cantates comiques Cafté Zimmermann, Dominique Visse LUNDI 30 JANVIER Bill Evans, le romantisme et la passion Lem de jazz d'Antoine Hoyt'JE UN ! 19 MARS Thelonious Monk, l'humour etie dandy Leçon de jazz d'Antoine Hervé Lump15 piC ! MRRE Oscar Peterson, le swing et la oirtuosite- Leçon de jazz d'Antoine Herué iTYRRoI 7 FiVRIER NU IQUF DPC.HAMRRF Nanette Louise Farrenc Lurral 26 rams 1414J51QU F 17E CHAMBRE Quatuor Diotima schubert MARDI 13 DÉ[EJNEI RE MU SI DUE VOCAL C Voces8 Christmas Vocal Concert de NM.i... -'-'-r.r. r LUNDI 23 JUWIWIER M LI I ODE 6E CFFA.MUR.E Quatuor Mach Dvora, Schubert JE4FDI 9 FËVBFER GRANDS IN IERRRÉfES, AI}QIrNEM € nT Opium Philippe Jaroussky 2 1 ! uDI 16 Ff VRIIp GRANDS INTE6LPRI1E5 Vocalises Cuivres Magnifica, Shugeko Hata 144ER[RE'DJ 11 AVRI L CONCERT BISRDDUt Concerto Soave Vivaldi : i411 EII Thyme'L GRANDS INTERPPÈFFti QuatuOr Borodine Haydn, Chostakovitch, Tchaïkovski ABOFJhiEr1+1EQVT PASS ERELLE 5 concerts 100c 0 820 000422 W1N1N. LESTH EATRES. AI ET tY11
LE SILO POLITIQUE CULTURELLE 05 C’est parti ! La nouvelle salle de spectacle de l’ancien Silo à grain d’Arenc a ouvert ses portes Le grain est livré L’inauguration du Silo n’est pas passée inaperçue : ouverture officielle avec Monsieur le Maire et Monsieur Ollier, ministre chargé des relations avec le parlement, puis mini spectacle pendant les journées du patrimoine (insipide, voire affligeant, mais qui a permis de tester les belles capacités acoustiques du lieu), puis concert de l’Opéra (vois ci-dessous), et reprise de La Cité radieuse de Frédéric Flamand par le Ballet national. À chaque occasion la salle de près de 2000 places était pleine, preuve que l’équipement est bienvenu ! Le bâtiment est magnifique, idéalement situé, et la reconversion de ce patrimoine industriel en salle de spectacles est indéniablement une des meilleures idées qu’ait eue la Ville. Pourtant, si l’acoustique et l’esthétique ont été particulièrement soignées - conservation de la « salle des mamelles », béton brut, bois et métal- la visibilité des spectacles n’est pas idéale : la scène est restreinte pour une salle de cette dimension (18m d’ouverture), les 20 danseurs du Ballet y étaient à l’étroit, le décor écrasé. De plus le peu de déclivité de la salle éloigne très vite les spectateurs de la scène, et les oblige à regarder entre les têtes des spectateurs placés devant. L’ancien silo est étroit, peu haut et très long, donnée architecturale qui n’a pas pu être contournée… Quant à la programmation à venir, elle est d’un hétéroclite inquiétant : standup comiques, spectacles de tourneurs, Noelle Perna y côtoie Bernard Tapie, on y évoque Piaf et Joe Dassin dans des shows de pur divertissement… S’il est évident qu’une salle de 2000 places ne peut pas faire de l’avant-garde et doit penser à des « produits d’appel », ceux-là sont d’un goût culturel douteux, et peu aptes à élever l’âme. Ceci dit il y aura aussi le trio Capuçon (Violon Violoncelle Piano), Patti Smith et Barbara Hendricks, dont on espère que l’une et l’autre auront conservé la voix de leur jeunesse… De fait, la programmation du lieu est confiée par une Délégation de service public à la Fnac et à Véga, gestionnaire d’équipements sportifs et culturel dont le but est de rentabiliser les places (il leur en manque d’ailleurs au compteur, la salle n’atteignant pas les 2050 places assises prévues au départ…) et qui, par vocation, n’a pas pour habitude de retenir des critères de qualité artistique. Reste qu’il s’agit d’un équipement culturel public, et qu’on est en droit d’en attendre un minimum d’exigence : la présence du BNM et de l’Opéra Municipal semblent, pour l’heure, garantir que la Ville saura préserver des espaces pour la diffusion des compagnies qu’elle subventionne. AGNÈS FRESCHEL Si la sol au Silo ! Cependant, celui qui a manifestement marqué les esprits reste le ténor marseillais Luca Lombardo. Sa ligne de chant, parfaite dans Verdi et surtout son art achevé de l’émission dans l’Air de Jean d’Hérodiade de Massenet, font de lui l’un des rares chanteurs au monde à pouvoir interpréter ce répertoire en français avec une telle maestria. Le Chœur, somptueux, pourtant placé loin en fond de scène, n’a pas manqué de sonner avec netteté (hors un pianissimo un peu faux dans Mascagni), quand le précieux orchestre municipal, nonobstant quelque tuilage harmonique excentrique (La Wally), attaque toussotante (Bacchanale de Samson et Dalila) ou un 1er violon dégoulinant sur l’« âme innocente » de Faust (compensé par une vibrante Méditation de Thaïs) a été, dans l’ensemble, à la hauteur de l’événement, grâce à son talent, et malgré un manque flagrant de répétitions. JACQUES FRESCHEL Le Chœur et l’Orchestre de l’Opéra au complet, sous la baguette de Luciano Acocella, ont quitté leur théâtre coutumier pour un concert inaugural offert aux Marseillais dans cette salle qu’ils occuperont dès 2014 pour toute la durée des travaux place Reyer. Ils secondaient donc le 21 septembre d’éminents chanteurs dans un récital périlleux ! Il est spectaculaire de voir des artistes prendre de grands risques dans d’acrobatiques arias, au pied d’un orchestre volontiers cannibale, tels des funambules pendus à leur corde (vocale) sous les hauteurs d’un chapiteau ! Si dans la première partie, les chanteurs ont pris la Concert inaugural au Silo Christian Dresse mesure de l’acoustique du lieu -fort bonne côté spectateurs, permettant une analyse fine du grain des voix, mais un peu sèche pour les artistes n’ayant pas droit à l’erreur-, la seconde a généré des vivats admiratifs. Marc Barrard campa un Escamillo tout en legato, Beatrice Uria-Monzon superbe dans Cavalleri Rusticana, Jean-Philippe Lafont comédien accompli, Teodorellincai jeune ténor « spinto » aux aigus décoiffants, ont ravi. À ce jeu, le beau timbre d’Adina Aaron dans l’air de Leonora et la diva Patrizia Ciofi impressionnante de courage dans Violetta, ont recueilli les plus intenses bravos. À venir : Barbara Hendricks, récital, le 15/10 Christelle Chollet dans l’Empiafée, le 21/10 Agnès Obel, le 28/10 Mado fait son show de Noëlle Perna, le 5/11 Patti Smith group, le 7/11 Les Montagnes russes pièce de Eric Assous, le 8/11 M. Pokora, le 11/11 Second Souffle du groupe Pokemon Crew, le 13/11 L’Ensemble Capuçon avec Renaud (violon) et Gautier (violoncelle) Capuçon et Frank Braley (piano), le 16 nov Le Silo 04 91 90 00 00 www.silo-marseille.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 1Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 2-3Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 4-5Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 6-7Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 8-9Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 10-11Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 12-13Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 14-15Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 16-17Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 18-19Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 20-21Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 22-23Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 24-25Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 26-27Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 28-29Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 30-31Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 32-33Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 34-35Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 36-37Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 38-39Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 40-41Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 42-43Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 44-45Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 46-47Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 48-49Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 50-51Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 52-53Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 54-55Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 56-57Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 58-59Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 60-61Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 62-63Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 64-65Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 66-67Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 68-69Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 70-71Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 72-73Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 74-75Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 76-77Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 78-79Zibeline numéro 45 octobre 2011 Page 80